Peugeot 505 coupé et cabriolet : le rêve américain

En 1982, Peugeot fait réaliser deux prototypes de 505 coupé et cabriolet destinés au marche américain. Ni l’un, ni l’autre,  ne verront jamais le jour en série. Ils sont exposés au Musée de l’Aventure Peugeot à Sochaux.  Nous les avons croisés lors de notre road trip en 508 SW (à suivre au mois d’Août sur POA) et nous sommes tombés sous le charme.

Photos Ronan Rocher– Photographe officiel de POA

L’avis des Petits Observateurs !

12 commentaires au sujet de « Peugeot 505 coupé et cabriolet : le rêve américain »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Nabuchodonosor

    Me revient une publicité du milieu des années 70 qui consacrait la peinture « Pierre de Lune ». Je crois que c’était à propos de la 604.
    Les 504 et 504 coupé Pinin’ s’en était parée également, sauf erreur.
    Voilà, c’était juste une petite observation au sujet d’un lien tissé entre ces Peugeot de notre enfance et la formidable conquête lunaire !
    😉

    Répondre
  2. Neufcentdixespada

    Un arriere de serie 6 (paul Bracq travailla t il un temps pour Peugeot ?) mâtiné de honda legend coupé ( circa 1995) avec l ‘avant encore « sophialorenesque » des Peugeot , quel mélange !

    Répondre
  3. Yves

    Peugeot pouvait faire ce qu’il voulait avec la 505. Pourvu que cette face avant soit conservée. Cette bouille 505 m’a fait craquer depuis toujours, avec des lignes sobres. Ce regard… inimitable.

    Répondre
  4. Gran Turisto

    Franchement, ça avait de la gueule… L’arrière du cab’ a un petit quelque chose, comme un savant mélange d’Allanté (rhooo fayotage !) et de e24…
    En break aussi, je lui ai toujours trouvé une certaine élégance, une classe un peu dans la même veine que les breaks W123/124…
    Et c’est vrai qu’à l’époque (j’étais enfant), ces versions us de la 505 avaient un charme « exotique » et laissaient espérer une resplendissance outre-atlantique de la France éternelllle…
    Raté… encore une fois… A moins que la descendance du Lieutenant Columbo n’en décide autrement…

    Répondre
  5. Ju44

    Elles avaient l’élégance et la classe pour succéder dignement aux 504 coupé et cabriolet… Quel dommage que Peugeot n’ait pas donné suite !

    Répondre
  6. chapman

    Je dois reconnaître que je regrette vraiment qu’il n’y ai pas eu de suite à ces splendides prototypes. Le design du tableau de bord ( très bien habillé ) est celui des premières séries. Je le trouve très chic.
    Je serais curieux de savoir quand la 505 va sortir de son purgatoire ?

    Répondre