Voitures électriques : les batteries sont-elles recyclables ?

La voiture électrique est-elle propre ? Le recyclage des batteries est-ce possible ? Quelle est la durée de vie des batteries ? Renaud Roubaudi vous décrypte la journée organisée par l’ADEME essayant de répondre à ces questions.

L’avis des Petits Observateurs !

7 commentaires au sujet de « Voitures électriques : les batteries sont-elles recyclables ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Marc

    Ce qui est amusant aussi c’est que tout le mode se braque sur les voitures , mais personne ne parle des 10 milliards de smartphones, laptop et autres tablettes que l’on change tous les ans. Et qui on des batteries aussi ,et bien plus que Les voitures électrique .d’ailleurs on eu transformer les batteries auto en batteries domestique ….

    Répondre
  2. Philippe

    Pour faire simple : tout ce que l’Etat pense être bon pour nous, tout ce qu’il pense est vrai est faux. Ce sont des énarques, ils n’ont jamais fait d’écoled ‘ingé, de commerce, de dut, de bts, de stage, de travail en entreprise. Ils ont fait l’ena. Ils sont complètement déconnectés de la vraie vie sociale, économique, scientifique. Ils suivent les avis d’experts qui les arrangent.
    L’électrique est polluant surtout dans les pays avec centrales thermiques. Les déchets nucléaires c’est pas gai non plus mais ça n’émet pas de particule et de co2. La fabrication de batterie est un désastre. Quasi aucun recyclage. Si on part de l’énergie créée par la centrale avec les pertes dans le réseau élec, les batteries etc, le rendement est dégueu.
    La vitesse tue sur les routes, c’est faux. C’est la smonolence, le téléphone, l’alcool, les antidépresseurs, la drogue, la fatigue. 3000 morts par an, c’est que dalle. Pendant ce temps là, 20000 morts par an par accidents domestiques, 30000 morts de mémoire par cancer colorectal etc. Ceux là pourraient être baissé beaucoup plus facilement et auraient beaucoup plus de résultat avec de la prévention qui ne couterait pas cher.
    Supprimer les lignes aériennes intérieures. Décision communiste. Suffit d’arrêter de subventionner ces lignes, de faaire payer le vrai prix de l’heure aux pax et le marché se régulera de lui même.
    Et il y a des milliers d’exemples dans la vie quotidienne de l’ignorance, l’inefficacité de nos dirigeants. On devrait pouvoir porter plainte contre ces députés qui votent un budget déséquilibré dans un premier temps.
    La bagnole thermique n’est pas la panacée mais pour le moment on a rien d’autre.

    Répondre
  3. François

    Bonjour,
    Le recyclage des batteries, une vaste fumisterie qui n’est là que pour servir la marche forcée vers le tout électrique que l’on nous vend politiquement.
    C’est affligeant de voir que tout est mis en oeuvre sans limite avec forces chiffres sortis de nul part, invérifiables, d’études tronquées ou honteusement orientées dans le seul but de culpabiliser pour pousser les individus vers une mobilité soit disant plus vertueuse….On va en reparler dans une trentaine d’années…
    Essayer donc de visiter une usine de recyclage de ces batteries en toute liberté et indépendance, c’est instructif et laisse de nombreuses questions en suspend… Mise en scene de la visite, interdiction de prendre des photos ou de voir certaines zones, pire que pour une centrale nucléaire. Tout cela sous prétexte de protéger des secrets industriels de l’usine et de ses clients…quelle blague …
    Pendant tout ce temps des centaines de containers partent en toute « légalité » vers d’autres pays …un bon business..
    On se laisse endormir dangereusement….
    Francois

    Répondre
  4. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    Tout d’abord il y a 40 ans dans les années 75, il y avait un slogan en plein choc pétrolier qui était « En France, vous voyez, on n’à pas de pétrole, mais on a des idées.  » .
    Aujourd’hui 40ans plus tard après avoir prédit l’arrêt de l’industrie pétrolière par épuisement des resources, alors qu’il n’y en a jamais autant eu de disponible aujourd’hui sur le marché, nous pourrions transposer le slogan par : « En France, on n’a pas de nickel ni de cobalt, mais on a des idées . »
    https://youtu.be/aHoJ130hQ3E
    Après concernant, les batteries tout est résumé vers la fin par la réflexion des contructeurs « Aujourd’hui le législateur nous oblige à faire de l’électrique. … »
    Encore une fois le politique impose bêtement sans réflexion et tout cela ira vers une impasse pendant que d’autres pays eux planchent sur d’autres solutions que le modèle basique, bête et méchant de la batterie.
    Tout ceci me renforce dans l’idée que ce que l’on veut nous vendre aujourd’hui comme la solution de l’avenir n’est qu’un leurre à court termes.
    Finalement on vas polluer autrement en se donnant bonne conscience.
    Plutôt que de faire un AIRBUS de la batterie, et d’investir des milliards dans une solution morte née , l’UE ferait mieux de créer un pôle de réflexion et développement sur la production propre d »hydrogène et de sa distribution .
    Pascal

    Répondre
    1. Yannick

      Bonjour,

      Bah tiens ! en France on a pas de nickel ??? Ni de cobalt ??? Pour le Nickel la France, enfin la Nouvelle Calédonie (qui est France jusqu’à présent) est le 5éme producteur mondial de Nickel ( https://la1ere.francetvinfo.fr/industrie-miniere-nouvelle-caledonie-classement-mondial-du-nickel-539441.html ) et pour le cobalt, ce bout de France est dans les 10 producteurs mondiaux. Il n’y pas que des cocotiers et des plages quasi désertes sur le caillou !

      Sinon, que de messages négatifs,. On dirait que cette video déclenche des drôles d’humeurs. On se croirait sur un autre site web, bien éloigné de P.O.A.

      Quasiment tout se recycle, mais tant que le recyclage sera plus onéreux que la fabrication à partir de matières premières, on devine le choix des industriels et financiers.

      A mon avis l’autre gros problème des véhicules électriques, et étonnamment aucun commentaire sur ce sujet, est non pas la production de électricité, mais sa distribution. Si une majorité de foyers adopte ce type de véhicule, une grande partie du réseau électrique sera à revoir, transfos à redimensionner, sections des câbles à revoir et autres agréments à renouveler. Pour les non électriciens, un câble électrique supporte une intensité max en fonction de sa section. Bien des maison ne pourront installer de charge rapide sans changer leurs distribution domestique.

      Et puis prenons un autre exemple, je ne sais pas, une Tesla 3 par exemple, c’est à la mode… La capacité de la batterie est environ de 60 kWh qui sera utilisée pour grosso modo 500 km (suis-je large ?) soit 6 à 7 heures de conduite . C’est à peu prés la consommation d’une maison avec un chauffage électrique pendant 1 jour et demi, ou pendant 4 jours sans chauffage électrique. Est-ce bien raisonnable ??