Renault Clio V : Floriane vous dit tout

Floriane qui a longtemps travaillé dans l’automobile nous explique les enjeux du lancement de la nouvelle Renault Clio 5. Floriane nous livre ensuite ↓🚗↓ ses premières réactions et ses ressentis de conduite. Ensuite, elle reçoit à son bord Magali Gouraud, la responsable du style intérieur de la Clio V, l’occasion de revenir sur la notion de qualité et de finition.

L’avis des Petits Observateurs !

20 commentaires au sujet de « Renault Clio V : Floriane vous dit tout »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Jean-François Bertrand

    Bravo pour la pertinence et la précision des propos de notre chère ministre… On sent le professionnalisme.
    Une belle poade avec les dessous des journées presse, car poa c’est aussi ça et même l’une de ses vocations premières: nous faire vivre de l’intérieur, comme si tout un chacun avait sa carte, ces évènements privilégiés. La voiture n’étant alors plus que le prétexte.
    Bravo

    Répondre
  2. Pierre

    Y-a-t’il encore des voitures proposées avec un ciel de toit clair? Même la finition « claire » a un ciel de toit sombre… Je trouve ça complètement étouffant! Et je n’imagine même pas le ressenti aux places arrières, avec en plus ces toutes petites fenêtres… Comment vont faire ceux qui aiment la luminosité???

    Répondre
  3. Frankreich

    Ravi de retrouver la fine équipe en essai presse. C’est ce qui m’avait accroché chez POA il y a des années, cet envers du décor, et bien que j’aime vos nouveaux programmes, ça me manquait un peu

    Répondre
  4. aimelauto

    Pour avoir une dizaine d’exemplaires Renault en véhicule de service dans ma boite, (Twingo/Clio/Scénic), le bilan est tres negatif sur cette marque.

    A l’usage ce sont des voitures qui vieillissent tres mal. C’est vraiment catastrophique à coté d’autres européennes (Ford /Opel) qui subissent les memes usages dans le parc.! Certes les voitures « couchent » dehors la plupart du temps …..et sont utilisées par nombre conducteurs, mais les peintures qui s’ecaillent, TOUS les revétement des volants se dégradent ….et les tissus de sieges qui apres 4/5 ans se déchirent…..c’est lamentable vu le prix des modeles vendus !
    Renault fabrique de façon « cheap » avec des choix de matériaux certainement premier-prix qui ne sont pas endurants…..comment expliquez autrement les déboires des dernieres Megane IV avec des courts-circuits à répétition sur les feux, les Bugs des GPS. (qui ont 10 ans de retard dans leur technologie et presentation d’ailleurs)…!

    Alors certes on vous presente les versions toutes options haut-de-gamme dans votre essai, mais la realité courante est toute autre…..!…et on ne peut pas etre fier de nos productions nationales (meme si Clio sont fabriquées hors nos frontières) ….et surtout face à la concurrence allemande ou asiatique !

    Répondre
    1. Thierry

      J’ai également une bonne dizaine de véhicules Renault dans ma société, en plus d’autres marques, et je dois avouer que la fiabilité est largement à la hauteur …
      Des Kangoo, ça me rappelle le beau reportage sur POA sur le Kangoo à lire ici : https://www.petites-observations-automobile.com/2017/11/kangooman-lhomme-aux-millions-de-kilometres.html
      Tous ont largement 180.000 kms sans faille, sinon je peux évoquer les soucis d’injection sur nos 2 Corsa, les frais exorbitants sur nos Seat Leon, et Golf Tdi 110, sans parler de notre fourgon Citroën (base Peugeot Fiat) ou le moteur a lâché à 100.000 et 3 ans ! Et que dire de nos Citroën C4 qui n’ont toujours pas réussi à franchir les 200.000 sans passer des jours et des jours en concession.
      Non franchement sur ce sujet je ne me retrouve pas dans vos propos, et je ne précise que je ne suis pas un afficio Renault.

    2. Franck

      Ayant eu la gestion d’un parc important de véhicules composé de plusieurs dizaines de Clio , Megane de C3, C4 et 308 ainsi qu’ un nombre significatif d’ Opel ,VW, Audi et BMW effectuant chacune en moyenne de 40 a 60 000 Km annuel, j’ai pu constaté que le taux d’indisponibilité, c’est a dire le nombre de jours par an ou le véhicule est immobilisé pour pannes ou entretien était largement plus élevé pour les véhicules étrangers que pour le parc constitue par nos constructeurs nationaux ( même en tenant compte des autos mal nées qui cumulent toutes les misères du monde )
      Ces autos étaient conservées entre 30 et 48 mois, tout ça pour dire que la soit disant absence de fiabilité des véhicules Français est une légende tout aussi tenace que la fiabilité a toute épreuve des véhicules d’outre Rhin.
      La passion est une chose subjective, les constats chiffré en sont une autre très pragmatique.

  5. ques

    La petite Mamie qui acheter cette nouvelle clio avec autant d’équipements à utiliser via l’écran, concentrée sur sa route, aura du mal à les utiliser. Elle les utilisera même pas du tout, c’est pas une geek Mamie.

    Répondre
  6. Nabuchodonosor

    Floriane vous dit tout… Peux être, mais pas Renaud.

    En effet, comment ne pas louer, comme à mon Avis (pub) on dit chez Hertz (pub), l’ouverture d’esprit de POA s’appliquant à féminiser ses reportages. Sincèrement quel autre média-auto s’y emploie ?

    La fraicheur de ton, le dynamisme pétillant, le sourire affable, le professionnalisme et la compétence assurée et non contestable de nos deux protagonistes nous emportent et nous emmènent dans un univers parallèle, maniant avec dextérité le morphème sémantique puisé entre la cuisine et le dressing, dans la pâtisserie fine et la haute couture, un monde cependant onirique et totalement inconnu de tous les gros matous jaloux. Tout à l’opposé du manichéisme absolu, du dictat phallocrate célébré à chaque crépuscule par ceux du sexe hardis dont malheureusement je suis, les obscurs balourds, les rustres machos de la gent opposée (et non jante, hein les mecs).

    Oui mais, c’est bien évidemment la conjonction corrective s’impose ici, car je crains qu’il ne s’agisse d’une ouverture à la mords-moi le nœud, d’un état d’esprit de mes deux, ce pour au moins les trois bonnes raisons que Voici, comme on dit chez Prisma Média (pub) :

    Primo, le sujet d’étude n’a pas été donné à plancher par hasard ni volonté du Saint-Esprit. Que nenni ! « L’intérieur, qu’y pouvons-nous ma brave Dame, c’est votre univers familier rien qu’à vous; Voyez, on en parle à peine qu’il vous tend déjà les bras ». Sans compter la bête à chagrin que représente cette petite citadine au demeurant charmante, quand les quatre fantastiques se réservaient hier encore en rase campagne la meilleure part du gâteau, je cite à rebours et de mémoire, l’Evoque, la 911 et le Q3 (pub, pub et re-pub), excusez du peu, trois belles à croquer toutes plus dynamiques et excitantes les unes que les autres, en un mot commençant : bandantes…

    Deuzio, la petite musique de fond ridicule qui court tout au long du reportage, genre variations sur clavier et boîte à rythme Bontempi à la sauce Tournez-Manège animé par Charlie Oleg, heureusement sans son claquoir à onomatopées bélantes… Ouaaaiiii ! En ouverture de la fête de la musique; Bravo les gars, on touche le fond.

    Troizio, la distribution des rôles apparait pour le moins contradictoire. Quand on sait que Renaud apprécie le douillet et le moelleux d’un tapis volant Citroën alors que sa Ministre bottée, Madame Peel, roule quotidiennement les mécaniques, Cromwell et lunettes Avia en cape, au volant non assisté de sa Caterham de course, filant à toute berzingue les brioches en rase-motte. Contradictoire encore, quand on sait le plaisir intense et subtil que distille un intérieur moussé sous les doigts précieux de notre premier Ministre alors que Madame Gouraud, qui ne sert pas que d’alibi parité au losange quoiqu’on en maugrée dans Le Release (la péniche Renault ex Benetton), est probablement la digne héritière de Michelle Christensen, de Susan Lampinen, de Diane Allen, de Tisha Johnson, de Wendy Lee et de toutes celles qui se sont fait une place « aux forceps », c’est tout le mal que l’on lui souhaite…

    Alors quand j’entends le Prez’ à la place du calanché, fanfaronner en pleine Beauce à l’adresse de son Ministre de la féminité « Vas-y, vas-y envoie du pâté, fait péter les tours », entrainé cette fois sur un mix Rosburgesque de Samba rythmé sous les Maracas, Surdo, Tamborim et Chapinhas, je me dis qu’il y a loin de la coupe aux lèvres et que, POA ou pas, le chemin (clouté) vous semblera encore bien long Mesdames…
    😉
    Nabufauderche. Un ami qui vous veut du bien.

    Répondre
    1. Georges Piat

      La Bontempi à la sauce Tournez Manège animé par Charlie… En effet tu n’es pas loin de la vérité, Nabu !
      Bref, j’ai bien rigolé en lisant ton commentaire éclairé.

    2. John Steed

      Humm,
      Sir Nabu je ne comprends pas votre expression à la mords-moi-le-nœud.
      Qu’entendez vous par là ?

  7. Georges Piat

    Bien que je l’admette, j’ai vraiment du mal à comprendre que l’on puisse être inquiet à la sortie de ce modèle. L’ancienne était quasiment la même et se vendait hyper bien. La nouvelle, un peu mieux, va cartonner, c’est sûr.
    Bien vu Renaud le calisson !

    Répondre
  8. Christophe85

    Fan de la Clio (j’ai possédé une 2 pendant presque 20 ans et plus de 250000 km – ma 1ère voiture neuve – qui a rendu l’âme à cause d’un joint de culasse, et ayant la 4 en version GT – la vraie, pas la GT line – actuellement), j’adore ce 5ème opus qui a l’air bien né. Merci POA pour ces essais décalés mais toujours pertinents, qui changent des autres

    Répondre
  9. Francois

    Bonjour,
    Très plaisante présentation, on sent vraiment que Floriane est dans son élément, et plein de choses très intéressantes pour cette nouvelle Clio.
    A force de vouloir cocher toutes les cases pour en faire une voiture »parfaite » dans sa catégorie, on est loin de la voiture passion et lorsqu’on la changera on l’oubliera rapidement…

    Répondre
  10. Luciano

    Je vais me faire assassiner (ce serait dommage, j’adore POA) mais tant pis : l’accroche de cette excellente vidéo comporte des erreurs d’accord de participe qui nuisent à sa crédibilité :
    « qui a longtemps travaillé »
    « ses ressentis de conduite »

    Répondre
  11. Miata-Boy

    Merci Mme la Ministre pour vos analyses fines et votre regard pétillant sur une voiture sans grand éclat mais visiblement bien réalisée. Pour ma part, j’ai toujours vu dans la Clio, toutes générations confondues, une voiture de location serviable, ce qui n’est déjà pas si mal.

    PS : Vos chaussures -toujours parfaitement de circonstance- nous manquent tellement quand vous n’êtes pas là…

    Répondre
  12. PhareOuest

    Bonjour,
    j’avoue être un inconditionnel du confort et de la douceur de la Clio depuis toujours, alors quand l’essai est réalisé par Floriane, comment ne pas être séduit.
    Bonne journée

    Répondre
  13. Ju44

    Bel essai ! Et un grand plaisir de retrouver Floriane qui apporte beaucoup d’infos utiles, notamment sur la partie marketing, en sus de son avis toujours intéressant !

    C’est rigolo de voir que quasiment trois quart de la présentation se fait à l’arrêt, mais cela reste très pertinent d’avoir tous les avis agrémenté des précisions de la styliste qui a conçu cet intérieur assez remarquable pour une citadine.

    Je suis totalement fan du liseré rouge qui court le long du tableau de bord et des inserts blancs effet gaufré.

    Il manquait peut-être l’avis sur la conduite par Renaud et Julien pour parachever ce bon moment vidéo ! Mais ça, c’est juste pour pinailler… 😉

    Répondre