Quelle voiture pour toute la vie et ne pas en changer ?

Voilà la question du dimanche matin que se pose le quatuor POA composé…
↓🚗↓de Floriane Brisabois, Julien Rosburger, Cédric Fréour et Renaud Roubaudi.
Chaque dimanche matin, POA se pose la question de savoir quelle voiture pour…, un jeu auquel vous pouvez participer en votant à la fin de la vidéo en cliquant en haut à droite.
Bon dimanche à tous.

L’avis des Petits Observateurs !

27 commentaires au sujet de « Quelle voiture pour toute la vie et ne pas en changer ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Nabuchodonosor

    Comme il est difficile de se séparer d’un être aimé, j’ai moi aussi la fâcheuse tendance à conserver les vieilles guimbardes sur lesquelles jadis j’ai flashé. Toutefois, ce pathos syllogomaniaque aux frontières de Diogène de Sinope, n’empêche nullement de continuer à rêver et de s’appliquer à garnir son coffre à jouet d’autres merveilles tant désirées.
    Faut avoir un peu de place et un peu de braise, certes.
    L’avantage dans ce monde ci, est de pouvoir les aimer toutes sans qu’aucune ne soit jalouse de l’autre…
    Faut r’connaître.
    😉

    Répondre
  2. Bonnin Christophe

    La même question posée à l’envers :

    Quelle voiture neuve auriez vous acheté il y a trente ans et que vous conduiriez encore aujourd’hui ?

    A cette question, ma réponse serait facile, puisque je suis quasiment dans ce cas. Et non, ce n’est pas ennuyeux du tout de ne jamais changer de voiture… C’est même particulièrement passionnant. Vous devriez essayer !

    Ah, ma voiture ? Elle n’a jamais été évoquée sur POA d’une façon ou d’une autre et je prédis qu’elle ne le sera jamais.

    Répondre
    1. Pierre_

      Mon père et mon beau-père essaye et ça marche très bien.
      Vous avez raison Christophe. Il faut se poser la question autrement.
      Cdlt.

    2. régis

      Bonjour Christophe je suis dans le même cas que vous , un UMM depuis 27 ans et je ne me suis pas lassé une seule seconde à son volant !
      et vous ? quelle voiture vous accompagne depuis des années ? par contre je ne suis pas d’accord avec vous , je pense que tout ce qui roule ( ou flotte pour les amphibies …) interresse le gouvernement POA .
      régis

  3. Yves

    Je pense qu’il faut déjà choisir une marque sérieuse, qui donne le maximum de confiance dans la façon dont elle traite ses vieux modèles. Par exemple Porsche, Mercedes, Jaguar. Donc, pour moi, on oublie Tesla, trop jeune et qui, selon moi, vieillira mal. Après il ne faut pas négliger le plaisir de conduite. Les questions environnementales, je les mets de côté car tout le monde ment. Qui peut affirmer aujourd’hui que l’électrique est meilleur pour la planète que le thermique ? Les déchets nucléaires, on fait un trou et on les fourre dedans. Les générations futures, débrouillez-vous avec ça ! Alors moi, qui n’ai jamais posé mon séant dans une Porsche, je suis piqué par le virus (votre vidéo de cette semaine). Je choisirais un Cayman car il dispose tout de même de 2 coffres. 2 places, cela suffit : les parents sont morts, les enfants sont grands et on a piqué le chien qui pue. Pour transporter les petits-enfants, on choisit la seconde voiture, qui se voudra pratique. On trouve des Cayman de 10 ans pas trop chers avec peu de km et un beau 6 cylindres…

    Répondre
  4. Philippe

    Audi Tesla audi Tesla. Faut changer de disque. Dans 10 ans l écran de la modèle 3 aura déjà des merde. Le système ramera, plantera. Les batteries auront perdu 50% de leur capa. Au pire la caisse aura pris feu sur un parking supercharger qui viole les batteries plus qu il ne les recharge.
    Pas un duster. J en peux plus du duster. Il me sort par les trous de nez tellement c est moche et ça sert à rien. Et il y a de l électronique même dans une Clio de 2000.
    Donc il faut une vrai ancienne faite en acier en fonte et qui bouffe de l huile et de l essence. Une mustang fastback 69. 30 ans avec la même bagnole faut que chaque matin tu te dises en la voyant : elle claque. Comme si tu venais de l acheter. Et surtout quand tu demarres que ça te saoule pas. Comment être blasé par le glougloutement d un v8 ricain ?
    Voilà ma réponse. Renaud vous aviez le bon raisonnement mais pas avec les bonnes données.

    Répondre
  5. Ju44

    Question difficile s’il en est…

    Si l’on veut du fiable, inutile de partir sur des caisses d’après 2000 remplies d’électronique car ça ne fonctionnera pas, où alors ça ne se réparera plus! Même une Lexus ou une Volvo, si fiables soient-elles, pourront subir des couacs qui les rendront irréparables à cette échéance.

    Et partant du postulat que dans 50 ans on pourra encore se procurer de l’essence (malgré ce qu’en disent les devins, et autres adeptes de prophéties)… Car faut pas rêver, dans 50 ans on aura toujours nos véhicules de collection et l’envie de les faire rouler…

    Je choisis donc une ancienne, sans électronique : une Volvo P1800ES, la même base que la P1800 qui est recordman du kilométrage sur cette planète, mais en carrosserie break de chasse. Et si l’envie m’en prend d’ici là, ou que le choix ne nous est pas laissé, je suis certain qu’on pourra convertir son moteur à l’épreuve des bombes pour qu’il s’abreuve à l’éthanol ou à autre chose pour suivre les modes!

    D’ailleurs à ce sujet j’ai repris aujourd’hui ma vieille Jaguar XJ40 4.0l de 1993, celle là même qui a été ma voiture de tous les jours pendant un an, et qui m’a permis d’aller travailler chaque jour avec le sourire jusqu’au oreilles, sans la moindre défaillance ni bug. Et je suis toujours subjugué de voir qu’elle me refile beaucoup plus le sourire que le Lexus RX Pack Président full options de 2006 qui aujourd’hui est mon daily. Comme quoi le confort et le plaisir de conduite ne se mesurent pas à la tonne d’électronique et à la brouette d’équipements « gadgets » livrés en série!

    Certaines voitures ont un joli supplément d’âme, un indéfinissable charme, dont cette attachante Jaguar… Et je pense que c’est d’abord et avant tout avec celle là que j’aurai envie de rouler ma vie entière car pas une, même moderne, ne lui arrive selon moi à la cheville ! Et si demain l’essence disparaît de France, alors j’embarque la Jaguar avec moi Outre-Manche, car je suis certain que les fidèles anglais, fervents croyants de Saint-Gasoline ne se laisseront pas assécher leurs pompes sans combattre!

    Répondre
  6. MF67

    Bon sujet ! Si je devais garder une seule voiture pour toute la vie, une ancienne, à la conception simple et robuste, me conviendrait tout à fait ( Je rêve d’une 604 SL option cuir…), et puis le jour où on ne pourra plus rouler en thermique (2030, ça me parait un peu « short », mais 2050, très probable, d’autant que l »AN s’est prononcée récemment en ce sens.), je lui mettrait un moteur électrique sans aucun regrets.
    Mais bien sur, si je suis contraint à avoir une voiture pour rouler vraiment tout les jours, une voiture électrique moderne fera l’affaire, bien que je doute fortement qu’elle puisse durer « toute la vie » ..!

    Répondre
  7. Pierre_

    Je pensai à la Voiture à Cheval !
    ..et on trouvera encore j’en suis sûr, le moyen de nous vignetter la bête, de nous taxer le bel équidé.
    Je désespère déjà!

    Répondre
    1. Fanfan49

      Un break Mercedes type 123 ou 124 diesel. Increvable si entretenu un minimum, indémodable, disponibilité des pièces détachées (certaines à prix d’or certes), et ça roule à l’huile de frite.

      Ca devient vraiment agaçant (pour ne pas dire autre chose) la monomaniaquerie de Fréour. Après des années à vanter les plastiques moussés d’Audi, qu’ils n’ont pas inventé d’ailleurs, pas plus que la transmission intégrale, l’ergonomie, ni le reste d’ailleurs… place à Saint Elon et ses déplacoirs électriques pour geek-branchés-greenwashés adeptes du jetable.

      Je vote pour un remaniement du gouvernement : commandant Chatel premier ministre et Fréour ministre de la propagande et du lobbying Tesla.

      À voter.

  8. ques

    Ma BX a trente ans (elle est de 88), elle est confortable bien qu’un peu bruyante, nerveuse, bricolable par le mécano du coin, elle a tenue. Mission remplie. Et aujourd’hui elle a son carré d’amateurs qui garantie encore une revente facile !

    Répondre
    1. Marc B

      Oui et c’est en y réfléchissant qu’on se dit que cela revient à dire « quel dentifrice pour avoir encore toutes ces dents nickel à la fin de sa vie »…

      Tous les bagnolards ont la réponse depuis toujours à la question posée :

      « Ma prochaine voiture. »

  9. Stéphane

    Autant je ne suis pas étonné par le choix du PM, autant je le suis pour Julien. Et en prenant les paramètres de simplicité de notre Président avec l’affinité qu’a Julien pour les petites autos de Julien qui sont les miens également, mon choix s’oriente tout naturellement vers une Lotus Elise. Et quand il n’y aura plus une goutte d’essence, j’en ferai une table basse dans mon salon 🙂 et je remettrai en état une vieille Peugeot 504 diesel que j’irai chercher au Bénin pour pouvoir rouler à l’huile de friture, et ch’a din ch’nord y’en aura tout di !!!

    Répondre
  10. PhareOuest

    Bonjour,
    désolé Monsieur Renaud Roubaudi mais même le plus basique des Dacia Duster a de l’électronique susceptible de tomber en panne ECU, boitier papillon.
    Pour moi la 2CV reste la voiture de toute une vie. Une roule toujours avec sa mécanique simple, si elle tombe en panne les réparations sont accessibles au plus grand nombre, et puis être « deuchiste », c’est un état d’esprit.
    Bon dimanche!

    Répondre
    1. Francois

      Effectivement la 2CV ,on a presque le même âge c’est plus qu’un état d’esprit, c’est un art de vivre automobile autant dire un luxe rare aujourd’hui.
      La 2CV me survivra elle fera bien d’autres vie encore

  11. Vincent

    Effectivement difficile de savoir par quel bout prendre cette épineuse question. Cela dit je suis déjà sceptique sur la durée de vie de ma volvo hybride dont la boite a fusible fait la taille d’une valise cabine…
    Alors pour suivre notre Président et garder une suédoise car c’est ma câme comme dirait ce dernier : je vote pour ma saab 900, un chassis de 1968, un moteur de triumph éprouvé, zéro électronique ou presque… et roule !

    Répondre
  12. Thierry

    Deux visions … d’un côté la jeunesse qui anticipe les lois techniques de 2049, et de l’autre la sagesse de Renaud.
    Je pensais comme Renaud, sans avoir l’espace d’un instant réfléchi comme Cedric.
    Un chose est sûre on ne pourra dépanner une batterie de Lexus, de Tesla ou de Volvo, modèles qui seront donc sujet à immobilisme.
    Quant au Duster de base à moteur Nissan … oui pourquoi, il pourra certainement rouler comme une 404 peut encore le faire sans erreur aujourd’hui.

    Vaste sujet sans réponse, bravo ! On commence bien la semaine !!!

    Répondre
  13. Nabuchodonosor

    Difficile de répondre à une question qui est en fait une voie sans issue.
    Quand on mesure au thermomètre la fièvre que prennent les débats sur quelles voitures aujourd’hui, pour le citadin, le campagnard, le gros rouleur, les familles etc. on se dit que si on y rajoute la question du temps cela devient impossible.
    Certains brûlent la vie par les deux bouts. Pour ceux-là une Koenigsegg Jesko est l’espoir de vivre à toute vitesse et de finir dans un platane. Pour ceux qui préfèrent la roulette Russe, il y a Tesla et son Autopilot qui peut matcher sans prévenir le premier semi-remorque venu.
    Pour les autres, c’est un fait, la durée de vie s’allonge chaque année un peu plus. Floriane dit qu’elle signerait volontiers pour trente ans, nous lui en souhaitons beaucoup plus évidemment.
    Mais, quelles que soit les énergies disponibles, seront nous encore apte à conduire dans quarante, cinquante, soixante ans, si nous sommes encore là ? Peut-on imaginer un monde où notre exosquelette connecté nous emmène via l’ascenseur et la trottinette nucléaire à l’Hyperloop dans un voyage underground à la vitesse de la lumière permettant de s’extraire de la gravité naturelle pour soigner quelques rhumatismes chroniques sous le contrôle vidéo de son kiné attitré à l’autre bout de la terre ?
    On ne sait que du passé, le futur appartient à ceux qui se lèvent tôt. Or il est déjà 9h20.
    Pour visiter à discrétion le passé comme le futur, je vote donc pour une DeLorean DMC-12 option convecteur spatio-temporel et générateur à fusion nucléaire…
    😉
    Nabu Mc Fly

    Répondre
  14. regis

    Bonjour !
    je pense comme le président et je vais même aller plus loin avec un duster de base mais diesel parce que j’ai la chance d’avoir 12 hectares de terre et donc je plante un hectare de colza parce que dans 10/20/30 ans le litre de gasoil sera peut être à prix d’or .
    et si le moteur du duster n’accepte pas l’huile de colza j’ai mon UMM avec un moteur peugeot 505 qui l’accepte avec gourmandise …
    bon dimanche !

    Répondre
  15. Dubby Tatiff

    Une DeLorean à fusion nucléaire. Ça fonctionne avec du Coca et des épluchures de bananes. Ça vous sort du 2.21 gigawatts sans coup férir.

    Répondre
  16. chapman

    Pour le moment….. Aucune idée. Mais je suis un peu lent. Tenez, hier je me suis dit que pour la question de dimanche dernier, je prendrais bien une Honda Civic Del Sol et son petit toit qui se planque dans le coffre dans une cinématique de dingue
    https://youtu.be/IxyhhwFPK0g
    Bon dimanche sous vos applaudissements.
    D’ici là semaine prochaine, j’aurais peut être une idée pour le thème d’aujourd’hui….. Peut être façon Mad Max
    😉

    Répondre
  17. Georges Piat

    Je suis bien incapable de répondre… En tous cas, pas de thermique, c’est sûr, ni d’électrique avec écrans irréparables et batteries polluantes.
    Cette question équivaut à deviner le futur ce qui est impossible vu les défis climatiques à relever. Pour faire simple, quand une équation a trop d’inconnues, on ne peut pas la résoudre !

    Répondre