Ma première fois Porsche 911

Il est des premières fois qui ne s’oublient pas; pour certains c’était avec une Chrysler Le Baron, pour d’autres avec un intérieur Audi, pour Julien cela pourrait bien être avec la marche arrière d’une Porsche 911. C’est sa première approche de la voiture et il semble séduit. Et oui chez POA même quand on essaie une Porsche 911 on ne suit pas le chemin rationnel qui voudrait qu’on aille faire les andouilles sur route dès le départ; nous cherchons à ce que la voiture nous livre ses secrets, y compris donc en étudiant la marche arrière et la caméra de recul, tout comme nous mettons un point d’honneur à être en retard à la présentation presse – un comble quand on essaie une Porsche – pour vous montrer ce que les autres n’osent pas. Julien et Cédric commencent donc à jouer au jeu des petites observations, l’aérodynamisme du rétroviseur est analysée et Julien envisage même de démonter la jante du volant avec une clé Allen, c’est dire si l’intérieur lui parle.

La première fois de Julien prend encore de l’importance lorsqu’il découvre “l’effet kéké absolu”, concept scientifique sur lequel le professeur Roubaudi a fait une thèse remarquable il y a quelques années, qui stipule que tout être humain normalement constitué est spontanément pris d’une envie irrésistible de faire du bruit et d’aller vite même entre deux dos d’âne. La douceur et la fermeté qui rendent la voiture à la fois confortable et sportive séduisent tant Julien et Cédric que trouver un défaut à la voiture est aussi difficile que le fait de parler peu longtemps de l’intérieur et des écrans, même le bruit du six à plat leur plaît. Les 911 sont décidément des voitures légendaires quelle que soit la génération, et c’est bien possible que Julien veuille avoir droit à sa première fois en vieille 911 très bientôt…

L’avis des Petits Observateurs !

7 commentaires au sujet de « Ma première fois Porsche 911 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Nabuchodonosor

    Un soupir se dessine sur le Porto-Vecchio, immortelle, assassine te voilà sortie des flots…

    Sous le seuil de la porte Louis XVI toute de rose vêtue, tu attends impassible sur l’esplanade Piazza di Corte entre Terra Vecchia et Nova, devant le pavillon des Nobles Douze ici même où les marchands mis cul nu firent banqueroute, confirmant qu’au fil du temps tu ne t’es jamais donnée à qui que ce soit pour une bouchée de pan di Spagna ou une éponge Génoise, tra u vecchiu Portu Cardu e a Citadella Génovese.

    Les nuages et le spleen ont tatoué ma peau, je ne pars pas je nage dans le murmure des vagues, mais j’ai laissé ton nom et mon cœur sur la plage. Ah, ah… Ah, ah…

    Et puis Fréour pris les choses en main, la belle du Wurtemberg fila à toute berzingue à travers la péninsule du Cap Corse, ses énormes rouleaux Fuchs, tels une boucharde de cimentier, gravant l’empreinte des gommards sur le bitume chauffé à blanc de chaque virage au milieu du maquis au-dessus de Saint-Florent.

    Tu me lâchais la main sur le Porto Vecchio, je souris au venin qui me brûlait le dos, je ne pleure pas je nage dans l’océan de flamme, ah, ah… Pour oublier ton corps, pour mieux tourner la page, ah, ah… Ah…

    Aio pinzutu !
    😉
    NabuDoré

    Répondre
  2. Marc B

    Superbes vidéos (montage qui conserve la spontanéité, vues aériennes et prises de son…)

    …quant à la voiture ; beauté des lignes, qualité hors normes, Cédric dit qu’elle est plus confortable que la précédente, autant dire que cela doit être confortable, le moteur qui chante, le toit panoramique…

    Le luxe c’est de conduire cool en Porsche et au quotidien. Les passants avaient l’air plutôt compréhensifs, le sourire du conducteur peut parfois effacer l’affront de ce déballage de luxe. Même pas un gilet jaune sur le tableau de bord.

    Je pense que Julien aurait également pris beaucoup de plaisir dans un Boxster un peu plus ancien avec très peu de « high tech ».

    Répondre
  3. Philippe

    Prem’s !!!
    Bel essai. La réalisation est top. Franchement les images aériennes, les passages, chapeau bas.
    Sinon la voiture je suis pas Porsche mais j avoue qu ils ont fait la perfection. Comment feront ils la prochaine fois. Par contre elle devient tre grande.
    Je lui trouve un air d aston de profil. Peut être le cerclage chromé des vitres qui ressemble à la v8 vantage. Par contre je trouve le profil déséquilibré à cause du porte à faux arrière énorme. Et toujours cette face de batracien. Je vais me faire huer. Je préfère le charme et le design de la première v8 vantage qui pour moi est intemporel.
    Je suis d accord avec vous le levier de vitesse fait vraiment tâche à l intérieur car la planche de bord fait une belle vague et là il y a un truc bien rectangulaire et perpendiculaire et brillant. Ça fait tâche.

    Répondre
  4. Miata-Boy

    Lors d’un essai d’une précédente mouture de la 911, le Président demandait au PR si, d’après lui, cette voiture mythique pourrait demeurer la voiture ultime si la production automobile venait à s’arrêter. Difficile de répondre à une telle question…

    Je pense pour ma part que la 911, toutes générations confondues, est la voiture qui génère le plus spontanément l’envie de se mettre à son volant et de partir en voyage. C’est, en fin de compte, une voiture simple et généreuse, qui propose à ses passagers de les emmener partout, sans chichis. C’est une baroudeuse ; et je crois que c’est précisément pour cela qu’on l’aime tant.

    Go POA, en 911 !

    Répondre