Jaguar Type E : restaurée de mes propres mains de A à Z

Découvrez le petit observateur Nicolas qui nous présente sa Jaguar Type E 4.2 de 1966.
↓🚗↓ Si vous aussi vous avez une voiture moderne ou ancienne, que vous souhaitez venir présenter chez POA à ParisPour cela envoyez nous 3 photos de votre auto à et un bref descriptif vous concernant à : lequipe@poa.tv Si votre voiture retient notre attention, vous aurez 15 mn pour nous convaincre que c’est la plus belle et le tout sera diffusé sur POA.

L’avis des Petits Observateurs !

26 commentaires au sujet de « Jaguar Type E : restaurée de mes propres mains de A à Z »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Dubby Tatiff

    Il y a quelques jours je suivais une Type E jaune en sortant de Boulogne et en allant sur Paris en prenant les quais.

    On ne réalise pas à quel point cette voiture est minuscule en comparaison avec les voitures actuelles.

    Il y aurait matière à débat avec Michael Oualid sur le thème embonpoint vs sécurité.

    Répondre
  2. Gran Turisto

    Que dire ?… A part que je vais manquer de superlatifs pour qualifier ce chef-d’oeuvre, le travail accompli, la passion et l’humilité ici rassemblés… Comme cette « bagnole » au fuselage merveilleux, le choix du garde-temps de notre petit observateur est aussi le signe du génie de l’Homme et nous propulse vers les étoiles…
    Alors admirons et …
    … Fly me to the moon…

    Répondre
  3. Pierre_

    On ne peut que féliciter Nicolas de se prêter au jeu de la présentation de son Auto un mercredi chez POA.
    Quelle humilité, et quel talent.
    On crie Au Génie!
    Pas mieux.

    Répondre
  4. Ju44

    Quelle magistrale beauté que cette Type E.

    Une ligné dessinée par le souffle des anges, un intérieur digne des plus chics clubs anglais, simplement un chef-d’oeuvre automobile si ce n’est LE chef d’oeuvre! On ne se lasse pas de la regarder, car comme toujours dans les productions de Sir William Lyons tout est parfaitement juste, rien est à jeter, tout est à garder !

    Celle-ci étant en plus dans un état remarquable, avec des accords de couleurs et matières du meilleur goût. Quand on voit sur les photos son état originel, on ne peut que constater le chantier pharaonique qui a été mené de main de maître avec passion et maestria!

    Nicolas vous nous prouvez que vous êtes un homme remarquable de finesse, de patience et aux multiples talents. Et je suis d’autant plus heureux que ce soit vous qui soyez le gardien de cette noble anglaise, car vous semblez beaucoup plus intéressé par elle, son histoire, sa classe et sa beauté, que par le pécule financier que sa vente pourrait vous apporter. Rien que pour ça je vous dis Merci, car je constate avec tristesse que beaucoup de joyaux tombent trop souvent aujourd’hui dans les mains de purs spéculateurs financiers, plus passionnés par les billets et la rentabilité que par l’automobile… Vous souhaitant la meilleur des continuations possible, j’espère vous revoir bientôt dans un nouveau reportage, au volant d’un autre joyau que vous aurez pu sauver d’une déchéance inéluctable.

    Répondre
  5. Francois

    Bonjour,
    Je suis admiratif et je partage totalement les sentiments de Nicolas. Lorsque de vos mains vous refaites vivre, rénover, avec patience et persévérance une auto que vous avez choisie, il se développe une relation forte qui dépasse de loin celle de posséder uniquement une belle auto. Vous pouvez en parler des heures durant car vous la connaissez mieux que personne. Quel bonheur

    Répondre
  6. Nabuchodonosor

    A trois jours du grand rasso, quel cadeau vous nous faites Président.
    Quelle merveille, quel sommet ! Quel capot, quelle classe !!!
    Et puis une auto née en 1961 sur les bords du Léman ne peut être qu’exceptionnelle…
    Une auto, que dis-je un avion né sous les doigts d’un magicien d’Eole qui devinait le vent pour dessiner ses courbes.
    Jaloux du génie de Malcom, il Commandatore ira jusqu’à se commettre verbalement : « L’aerodinamica è il risarcimento per chi non sa spremere cavalli dal motore… » Soit à peu près : « Ceux qui ne savent pas obtenir plus de chevaux de leur moteur compensent avec l’aérodynamique ».
    Enfin ce monument automobile ne saurait être mis entre toutes les mains aujourd’hui; Nicolas est l’homme de la situation, il est à la hauteur.
    Je n’aurai donc que deux mots : Bra et Vo !
    😉

    Répondre
  7. Georges Piat

    Sublime ! Il faut vraiment être passionné vu l’ampleur de la tâche et le degré de technicité…
    Franchement, je suis admiratif.

    Répondre
  8. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    Mieux que tous commentaires, il n’y a qu’à regarder les réactions des passants; femmes ,hommes, enfants ,jeunes,plus âgés ; c’est pour tous des étoiles dans les yeux.
    Entre la 911 et la Jaguar type E; deux philosophies, deux mondes et chacun respire la passion automobile.
    Je ne peux répèter que ce qui a été dit avant moi par les autres petits observateurs, « Sublime Nicolas, et un grand bravo ».
    J’espère vraiment vous voir avec votre Jag dimanche prochain.
    Pascal

    Répondre
  9. Henri

    Vraiment bravo !
    Nicolas est tout à la fois professionnel et humble… Le contraire du frimeur et sa Jaguar Type E est su-bli-me !
    Merci pour cette très très belle rencontre et interview.
    Cheers

    Répondre
  10. Neufcentdixespada

    Il fut un temps où jaguar n’avait pas besoin de vendre des suv pour proposer ces chefs d’Œuvres … de nos jours je croise combien de bidules -pace avant de rencontrer une f-type?? .Felicitations pour l’accord des couleurs entre sellerie et carrosserie.

    Répondre
  11. ques

    Chef d’oeuvre absolu ! La meilleure poade de l’histoire. Un mec hyper compétent, hyper précis dans son propos, et hyper réaliste ! Avec des ingé comme ça, c’est pas demain que je vais arrêter de rouler Français ! Sinon, 4 roues indépendantes, des trains roulants hyper confortables, j’ai cru qu’il parlait de notre citroen C6 ! Les formes en rondeur de cette Jag ne sont d’ailleurs pas sans rappeler celle de la C6. Du lourd, du très lourd ! Félicitations.

    Répondre
  12. Pierre

    Un homme de goût ce Nicolas. Sa Jaguar E est magnifique et les détails sont soignés….jusqu’à sa montre, une Omega Speedmaster, née en 1957 et tout à fait en phase avec cette extraordinaire fille de Coventry.
    Chapeau bas Nicolas et merci d’entretenir de tels chefs d’œuvres pour votre plaisir et le nôtre.
    Quand à Monsieur Rabaudi, il est égal à lui même, attentif, attentionné et en l’occurrence émerveillé.

    POA c’est vraiment « la vie, les gens et leurs histoires de bagnoles »

    Bravo !

    Répondre
  13. Marc B

    J’ose à peine parler de lignes mais presque de fuselage…
    C’est à la fois beau et improbable, le capot peut sembler démesuré, si aujourd’hui on raille des calandres toujours plus imposantes, à l’époque on respectait les capots généreux.

    Je trouve très intéressant cette publication quelques jours après les reportages et live sur les 911…J’ai presque l’impression que dans l’évolution automobile elles partagent quelques chromosomes tout de même !

    C’est évidemment le cabriolet E qui me séduit encore plus… sa ligne une fois décapoté est très très belle…Et puis c’est une découvrable à découvrir…

    Répondre
  14. Jean-Francois BERTRAND

    Toujours aussi belle, ma version préférée de surcroît, la 3.8 est moins confortable pas seulement du fait de ses baquets un peu raide mais aussi de son plancher plat. Le 4.2 est plus coupleux aussi et c’est toujours la ligne originale avec les phares sous bulles qui disparaîtront dès la série 2.
    Super boulot Nicolas, et vous illustrez si bien ce dictons « patience mère de toutes les vertus », car 10 ans, beaucoup auraient baissé les bras bien avant. Moi le premier certainement.
    Bravo !

    Répondre
  15. HN

    Voilà, l’esprit POA: La passion automobile, véritable, partagée. Cette rubrique est une merveille. Que ce soit une R11 électronique ou cette sublime TypeE, c’est cet esprit qui ressort. Une délicatesse dans la passion exprimée. Ainsi l’automobile n’est plus une objet de consommation courant mais un partage émotionnel, une passion. Bien sûr que l’automobile va disparaître avec la civilisation thermo-industrielle qu’elle incarne. Mais quand bien même les flots de voitures sans âme, utilitaires, auront été reléguées avec la fin du pétrole, il y aura toujours cette passion intacte de quelques uns. Je ne peut m’empêcher de penser aux amoureux de belles montres, pas forcément chères, mais qui porte au poignet un garde-temps quand beaucoup ne regarde plus l’heure que sur leur portable. Et bien cette rubrique c’est cela, appliqué à l’automobile.

    Répondre
  16. Pascal MOORE

    La fameuse et emblématique type E ou E-type comme on dit outre Manche. Enzo FERRARI a déclaré qu’elle était la plus belle voiture du Monde, et Sir Williams Lyons ne l’a pas contredit.
    Effectivement la cote de cette voiture s’est envolée depuis 10 ans. Bravo à ce petit observateur pour sa connaissance, son talent de restaurateur et de conteur ! Merci POA ! Les futurs propriétaires d’une Type E regarderont cette video avec grand intérêt !

    Répondre
  17. Touringske

    Je n’en reviens pas !
    Fou de Type E depuis l’enfance, mais quand même. En ai-je vu une aussi extraordinaire que celle de Nicolas ?
    Je pense connaître la réponse.
    Respect !

    Répondre
  18. chapman

    Ce qu’il y a de compliqué pour moi c’est que je la trouve tellement belle que je préfère rester dehors à la regarder. C’est vrai que c’est une œuvre d’art…. Une émotion en fait.
    Je suis tout ému.
    🙂

    Répondre
  19. Fritz

    Quand je vois ce que certains arrivent à réaliser de leurs mains et à contrario ce que je suis (in)capable de faire … Chapeau Nicolas, magnifique voiture.

    Répondre
  20. olivier

    La Joconde des Jaguar…
    Entièrement d’accord avec vous président. Si Léonard de Vinci était un contemporain, il aurait pu dessiner une telle voiture.
    Il n’aura fallu à Nicolas qu’une minute pour me convaincre que sa voiture est la plus belle de toutes.
    De plus, il est passionnant à entendre et je le félicite vivement par sa superbe restauration.

    Répondre
    1. Collomp

      Bonjour,
      Excellent comme d’habitude.
      C’est peut être une légende urbaine mais Enzo Ferrari himself aurait dit que c’était la plus belle voiture du monde.
      Bravo Nicolas pour votre restauration et vos commentaires. Je serai un peu moins d’accord sur l’upgrading quoique les freins …
      Go POA
      Jean