CG juin 19 : Fusion Renault FCA, bonne ou mauvaise idée?

 

Au menu de ce café garage du mois de juin 2019, deux sujets principaux après les news du mois : la fusion annoncée de Renault avec FCA, bonne ou mauvais idée. Deuxième sujet : le recyclage des batteries est -il possible et si oui comment ? On retrouve Floriane Brisabois, Cédric Fréour, Julien Rosburger et Renaud Roubaudi.

L’avis des Petits Observateurs !

14 commentaires au sujet de « CG juin 19 : Fusion Renault FCA, bonne ou mauvaise idée? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Daniel B

    En tant que Nord-Américain, la question qui devrait se poser dans cette idée de fusion est: Qui y gagne quoi ? Car oui, c’est bien beau des chiffres (possible 3e groupe mondial) mais ça change quoi ? Au delà du bombage de torse, être 1er, 2e, 3e, ou 8e groupe mondial change quedalle. C’est juste un bonus pour actionnaires, pour les utilisateurs rien ne change. Mais pour revenir à la question qui gagne quoi. Hé ben FCA qui a reçu le boulet Chrysler gratuitement est pris avec cette même compagnie qui ne produit aucun petit véhicule, même aucun véhicule de taille moyenne, que de grosses berlines encore issues d’une plate-forme Daimler et qui consomment du carburant à plus soif, et ne pensez pas vendre aux américains des Dodge/Chrysler qui seraient autre chose que des véhicules énergivores hyper performants. Et Fiat tout court dans tout ça ? En Amérique du moins, leur venue hormis la nouveauté des Fiat 500 s’est très vite estompée. Jamais cette marque n’a réussie à se faire une place hormis celle des bas-fond des classemnts de fialbilité, idem par ailleurs que les autres marques du groupe FCA. Pourquoi alors se tourner vers Renault ? Parce qu’avec Nissan, voire surtout à cause de Nissan, et bien ce groupe possède des technologies vertes dont FCA a carrément besoin. Plus besoin d’investir donc, simplement à s’approprier la technologie que d’autres ont développé avant nous et qu’on acquiert dans une fusion… à part égale. Mort de rire !!! FCA qui s’est déjà vu donné Jeep/Chrysler « hériterait » donc de Renault/Nissan/Mitsubishi. Normal donc que cette brillante idée de fusion vienne d’eux. Mais Renault au fait, y gagnerait quoi ? Car outre le fait de flatter leur égo (qui semble majeur d’ailleurs) et de ce fait de leur ouvrir la porte à certains marché (notamment nord-américain), il n’y rentrerait tout-de-même que par une toute petite porte. Renault a-t’elle déjà oublié comment s’est terminée sa dernière association avec Chrysler ? Non sérieusement, si Renault veut revenir en Amérique du Nord elle devra le faire avec sa propre marque et son propre réseau, FCA étant plutôt un « associé » à éviter.

    Répondre
  2. Philippe

    très intéressant sur les batteries. C’est bien ce que je pensais : encore un truc voulu par les Etats qui n’y connaissent rien et qui ne savent même pas écouter les gens qui ont les compétences. De toute façon l’éctrique à batterie restera une goutte d’eau dans le marché automobile. Dans un an ou 2 quand la chute des ventes auto aura baissé de 50% cause modèle sous motorisé thermique ou alors impacté par des malus doublant le prix de la voiture, les Etats reverront leurs tableaux.
    Developpons déjà le GPL qui produit pas de particule et qui est facile à faire. Développons la dernière génération de bio carburant et en parallèle développons l’hydrogène propre ou autre chose. Mais faut arrêter avec les batteries.

    Répondre
  3. Philippe

    Qu ils fassent ce qu’ ils veulent avec le perif on ne vit pas à paris et on n y va plus tellement c est sale, moche, auto phobe sans raison et hyper cher de se garer.
    Les politicards font avec Paris ce qu’ ils font avec le reste du pays, de l industrie etc ils détruisent une pépite.
    Sinon bien joué la super inspiration de vw pour sa nouvelle golf. Ça fait 20 ans qu ils tournent en rond niveau design. Là ils vont copier le tableau de bord le plus moche de la production actuelle. La classe A. Peuvent pas copier une planche de giulia, de model S, ou autres. Pourquoi Bugatti n a pas mis d écran dans sa supercar ? Parce que dans 5 ans les écrans actuels par leur forme, leur emplacement, leur technologie seront has been.

    Répondre
  4. Nabuchodonosor

    Café Garage que je qualifierai de light, en raison probablement du premier rassemblement POA nécessairement chronophage et dont les échos bon enfant, me font regretter mon choix de ne pas en être, choix conditionné par des prévisions de participation massives annoncées. De fait, vous êtes totalement pardonnés. Carton jaune en revanche au Maître d’hôtel de la brasserie qui manipule bruyamment sa vaisselle en off, comme pour nous signifier sa réprobation à l’utilisation du lieu.

    Faisant suite aux épisodes de la disparition de Marchionne puis de l’éviction musclée de Ghosn, ce projet de fusion, redistribution des cartes entre les deux géants franco-italiens ne saurait être le fruit d’un jeu de pur hasard. Ne soyons POA naïfs. Mais je ne saurais m’étendre sur un sujet que ne maitrise pas, pas plus que celui concernant le recyclage de batteries dont la production de masse n’a pas encore, loin s’en faut, atteint son régime de croisière, du moins celui promis par l’habituel collège d’experts consultants ès cartomancie ; Le proverbe est bien connu des moralistes : Les conseilleurs ne sont pas les payeurs…

    Ma modeste contribution désobligeante du jour se limitera donc à vous narrer l’incapacité chronique des jacobins de tout bord, de toute obédience durant la seconde partie du XXème siècle, à planifier nos infrastructures routières fonction des flux micro et macro-économiques croisés et croissants.

    Résultat le périph’ est non seulement vital aujourd’hui pour les parisiens, mais il l’est tout autant pour les franciliens, les provinciaux mais itou pour les européens qui traversent le France éternelle et voyagent pour leur agrément ou pour leur travail. Qu’ils se transportent eux-mêmes ou qu’ils transportent des personnes ou des biens au moyen de tout ce qui est autorisé à rouler sur asphalte, ils passeront très probablement par le sacro-saint périph’ Parisien. Un simple test sur Maps corroborera mes dires; Essayez, c’est édifiant.

    Partant de là, toute tentative de réduction physique des voies, toute tentative de diminution des flux par la vitesse contraire à l’effet venturi, aura pour effet d’asphyxier le trafic de la capitale, à défaut de faire mieux respirer les parisiens…
    😉
    NabuCQFD

    Répondre
  5. Francois

    Bonjour,
    Assez en accord avec Miata-Boy et je pense qu’avec un peu de bon sens et d’honnêteté intellectuelle il serait possible d’améliorer quelque peu la qualité de vie dans les grandes villes, hélas on préfère dépenser des fortunes dans des choses de peu d’intérêt qui flatte l’ego de nos élus.
    Concernant le recyclage des batteries et autres accessoires électriques ou électroniques, je suis consterné de constater qu’on en est au même point depuis plus de 10 ans ! Dans mon activité passée j’ai eu a m’occuper de recyclage avec la mise en application de la norme D3E, aujourd’hui encore on nous sert le même message, les mêmes promesses, alors que la réalité est dramatique, des milliers de conteneurs remplis de batteries et autres objets électroniques obsolètes partent des centres de collecte vers les pays en voie de développement ou la chine pour destruction dans des conditions humaines et environnementales catastrophiques. Et ce n’est pas les mises en scènes lors des visites d’usines de retraitement qui suffisent a cacher la vérité si on est un peu curieux.
    Tout ça c’est une histoire de big business tellement énorme que tout est permis pour cacher la vérité. La mobilité électrique vertueuse a l’usage ne va pas arranger la situation lorsqu’on parlera de sa fin de vie.
    Profitons encore de bons moments en dehors des villes tant que c’est encore possible.
    Francois

    Répondre
  6. Miata-Boy

    Pour apporter ma (petite) pierre à l’édifice, je me concentrerai sur la problématique du périphérique parisien, que j’emprunte chaque matin. Si je comprends très bien l’argument développé par Floriane (qui a raison de dire que cette boucle, ancienne de 40 ans, doit désormais s’inscrire dans le paysage parisien comme un simple boulevard extérieur), je me rapproche davantage de la position de Cédric qui insiste sur la nécessité absolue de conserver à ce ruban son rôle majeur d’organe de communication.

    Il me semble pour ma part qu’ajouter de la congestion au périph’ serait à la fois mortifère pour l’économie parisienne et harassant pour l’ensemble des habitants du Grand Paris qui verraient leurs temps de déplacements exploser.

    Je sais que j’ai une vision iconoclaste des choses, mais je pars d’un constat simple : non, la ville -et en particulier la grande ville- ne sera jamais la campagne. Et il est illusoire de vouloir faire des villes des lieux dépourvus de pollution. Certes, l’on doit tendre vers une baisse des sources d’émissions de polluants, mais la ville restera la ville. Aussi, il faut en accepter les inconvénients, si l’on fait le choix d’y vivre. Je ne demande pas que l’on partage mon point de vue, mais je pense qu’il faut intégrer à toutes nos réflexions le fait que la ville est, de part sa nature même de concentration extrême de population, un espace plus stressant, plus bruyant, plus polluant, etc. qu’un espace rural ou péri-rural. CQFD.

    Dès lors, et pour en revenir précisément à son sujet, une ville comme Paris doit continuer de posséder de vastes artères pour faire converger vers son centre les gens, les biens et les services. A l’instar de tout corps vivant ; sinon, c’est la mort… Aménagé, végétalisé, couvert en partie, etc… : ok pour aménager le périph’ parisien et pour le rendre plus doux, mais en ce qui me concerne, je milite pour sa conservation et, pour clore le débat, avec une vitesse autorisée différenciée d’une simple rue du centre ville. Soit 70 km/h comme aujourd’hui.

    Répondre
    1. Pascal DeVillers

      Bonjour MIATA-BOY,

      Je trouve que vous avez tout à fait raison quand vous dite qu’il faut dans la mesure du raisonnable accepté les contraintes du modèle urbain .
      Il est est de même pour c’est citadins qui s’intalant en province ,ne supportent pas le son d’une cloche ou bien le cocorico d’un coq au petit matin.
      C’est bien là tout le paradoxe d’un certain nombre de nos congénères, vouloir le lieu mais sans les contraintes de la vie qui y sont associées et je sais de quoi je parle, j’ai suis un ex vrai parigot exilé depuis 1992 sur le bord de mer du Calvados.
      Paris sans son tumulte y perdrait son âme, pour un vrai parisien; point de salut hors du périphérique …
      Bonne journée.
      Pascal

    2. Pascal DeVillers

      Je voulais apporter un dernier commentaire au sujet des projets d’aménagement du périphérique parisien.
      Tout d’abords concernant là réserve qui serait faite à une voie pour un certain nombre de véhicules, pourquoi pas mais cela va augmenter la concentration sur les autres voies et je ne suis pas sûre qu’au final ce soit une bonne idée pour le stress et la pollution. Il n’y a qu’à voir la fumeuse idée de M.DELANOE mise en application rue de Rivoli ! .
      Pour ce qui est de la vitesse , je pense qu’à l’heure actuelle de la technologie ,il serait tout à fait possible de la reguler en fonction du traffic et de la pollution la vitesse. Se traîner à 50km/h à 2 heures du matin sur une 3 ou 4 voies totalement déserte me laisse un peu perplexe à part faire fonctionner les radars , et je ne veux dire de rouler à 200k/h bien sûr mais une modulation entre 50 et 90 km/h me semblerait raisonnable.
      Enfin, Je voulais ajouter un petit commentaire au sujet de ce que disait Florianne concernant les constructions récentes d’habitations proche du périphérique dans le quartier des Bâtignolles .Franchement je crois que la première des irresponsabilités c’est celle d’avoir autorisé leur construction si proche d’une source de nuisance par pure spéculation financière. Si je fais la parallèle avec le bord de mer , on n’autorise plus à ce jour des constructions proches des zones critiques alors pourquoi avec le périphérique en serait il autrement.
      Pascal

  7. aimelauto

    pour ce qui est de FCA/Renault, c’est l’alliance de deux boiteux !

    Vous oubliez que Renault c’est pas mieux que Fiat…..coté gamme : Dacia , Clio et Captur se vendent mais Scénic, Talisman, Espace c’est zero…! La Chine c’est inconnu pour le losange ! Renault c’est aucune technologie hybride ni hydrogene, et symbolique coté voiture autonome.
    Fiat c’est la 500, et surtout JEEP. (Alfa et Maserati c’est peanuts face aux allemandes),
    donc ça laisse beaucoup de lacunes et de manques pour s’allier.
    par contre c’est la porte ouverte au départ de NISSAN qui seul est assez puissant partout dans le monde pour survivre !
    En tout cas, ca doit bien faire sourire les constructeurs allemands cette volonté de fusion, eux, qui ont des technologies, et une industrie bien plus aboutie et équilibrée.

    Répondre
    1. pcur

      Le canard boiteux c’est surtout FCA et ce n’est pas pour rien qu’ils veulent se vendre depuis des années !
      L’hybride ? c’est pour la prochaine génération de véhicule Renault (clio, mégane) et la technologie existait déjà chez son partenaire Nissan
      L’électrique ? Renault est quand même n°1 en Europe il y a pire comme positionnement
      Et sinon Renault est un généraliste qui est tout à fait cohérent dans des propositions et qui a une faiblesse logique dans le haut de gamme (mais n’est ce pas finalement ‘naturel’ chez un généraliste ?), on rappelle quand même que le groupe à 22% de PDM en Europe, une position extrêmement forte en Russie et finalement la faible position en Chine est plutôt avantageuse en ce moment vu le gadin en cours sur le marché Chinois (quasiment -15%)
      Même notre premier ministre se trompe sur Renault en particulier sur l’internationalisation : Renault n’est pas PSA et un plus de 50% des ventes mondiales se font hors Europe (https://media.group.renault.com/global/fr-fr/groupe-renault/media/pressreleases/21221101/resultats-commerciaux-monde-2018-les-ventes-du-groupe-renault-atteignent-39-millions-de-vehicules-en), c’est un peu souci que je trouve souvent sur POA on aime pas trop les Renault donc on raconte parfois un peu n’importe quoi !

      Sur FCA la magnifique mariée se compose d’un magnifique bouquet de marques en quasi décomposition :
      – Lancia
      – Alfa Romeo
      – Chrysler
      – Dodge
      – Fiat (qui ne vend quasiment que des 500)
      – Maserati

      Les 2 seules marques qui marchent vraiment sont Jeep et RAM, 2 marques qui posent malgré tout un souci majeur si le marche du SUV et/ou le marché US venait à se retourner et en terme de respect des émissions de CO2, la seule véritable pépite du groupe (Ferrari) n’appartenant plus qu’à la famille Agnelli via sa holding Exor. Enfin en technologie là on est complètement à la rue a peu près partout (d’où l’accord avec Tesla sur les émissions de Co2)

      L’accord actuel à 50/50 est une arnaque pour Renault surtout que 2.5Md€ doivent être versés aux actionnaires de FCA…

  8. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    Concernant le potentiel rapprochement RENAULT/ FCA, bien sûr le but serait financièrement de faire des économies d’échelle pour rester positionner sur le marché automobile face à la concurrence mondiale.
    D’autre part Renault en particulier doit gagner des parts de marché à l’export et Fiat via son réseau JEEP peut permettre à Renault de mettre plus facilement un pied aux US et peut être également un autre en Chine.
    Hormis ces derniers temps, le couple Renault et Nissan avait jusque là pas trop mal fonctionné , idem pour Peugeot Opel .
    Le noeud de la guerre va effectivement de préserver la diversité de l’offre produit tout en renforçant la particularité de chaque marque avec des gammes cohérentes.
    Il faudra valoriser les pépites de chaque partenaires pour en faire des fers de lance pour l’image de marque et la communication du groupe.
    On imagine mal une Alfa Roméo légèrement restylee sur base de Renault avec pour unique faire valoir le Biscione fixé sur la calandre comme l’avait maladroitement fait ROVER avec MG en bodybuildant ses modèles dans les années 2000 avant la chute finale.
    Alors il faut que les économies faites soient reinvesties dans le design et l’innovation technique tout en créant un univers propre à chaque marque.
    Après que l’on utilise une banque commune d’organes pourquoi pas du moment où ceux ci soient bons.

    Pour ce qui est de l’autre thème du café garage de ce soir; les batteries, je pense effectivement que les politiques poussent dans le sens de l’électrique parce que dans l’immédiat c’est la solution intellectuelle la plus simple sans en maitriser toutes les conséquences, mais je suis comme vous je pense que nous allons vivre une zone floue où la solution sera multi-énergies et dans laquelle l’électricité issue de batteries sera une ressource transitoire le temps que l’hydrogène se devoloppe industriellement et écologiquement.
    Sur le sujet du recyclage des batteries , je ne suis pas assez cultivé sur le sujet pour dire grand chose , si ce n’est qu’à l’évidence c’est compliqué et peu écologique. C’est peut être là qu’est la limite de la voiture électrique fonctionnant sur batteries et je ne parle pas du reseau de recharge qui est loin d’être au point.
    A mon avis il y a un business à prendre sur récupération des naufragés de l’électrique cet été sur les routes des vacances.
    Pascal

    Répondre
  9. Pascal LIGER

    Merci pour ce café-Garage toujours intéressant concernant l’actu Automobile, et les projets.
    Merci d’avoir consacré les dernières minutes au 1er Rassemblement POA que Floriane a très bien résumé comme  » une fête de famille « . C’est aussi pour cette raison évidente que les gens furent très respectueux et les échanges furent sympathiques.
    Avec POA, un LIEN s’est créé : une famille de passionnés ! C’est assez formidable de le vivre dans un monde où, parfois, on a le sentiment que  » tout le monde s’en fout « .

    Répondre
  10. Eric

    Bonsoir,

    Très bon Café Garage.
    Manque le lien pour l’achat des nouveaux t-shirt. Pourriez-vous l’ajouter?
    Dommage que nous n’ayez pas parlé plus de la nouvelle Corsa.
    Trop vénère de ne pas avoir été là le 26! Pas assez rapide pour m’inscrire et ne pas avoir montré mon autocollant POA sur ma Golf Cab.

    Amitiés,
    Eric

    Répondre