Souvenirs d’Auto (219) : Une 406 bien négociée

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. Cette histoire nous vient de Haute-Normandie, où Noël (30 ans) vit depuis toujours. Moi, je suis du Cotentin… alors entre Normands, on se comprend.

 

Milieu des années 2000.

Mon projet d’apprendre à conduire commençait à pointer le bout de son nez.

À cette époque, une auto me fascinait. Belle, intemporelle, fluide, élégante, racée… Aucun superlatif n’était suffisant pour décrire ce que cette voiture représentait à mes yeux…

Mon père travaillant chez Peugeot comme ouvrier à l’usine de Poissy, l’automobile était et est toujours, une passion.

Et le coupé 406 en était, à l’époque, le Graal !!!

 

Les 18 ans, le permis en poche et après avoir fait mes armes sur une Punto 1.2 et un 206 1.6, je me mets à la recherche d’un Coupé 406 sans grand espoir.

Ma compagne de l’époque trouvant que c’était une voiture « de vieux » j’abandonne ce projet et continue à vivre, tout en pensant, un jour, à réaliser ce rêve fou…

Vient l’année 2013… Après avoir fait le tour des annonces concernant des voitures X et Y, je tombe sur un coupé 406 de 2001 en dépôt-vente dans une concession Ford de la ville où je résidais, celui-ci était une version Base 2.0 16V BVA de 2001 avec 50.000kms…

Malheureusement, son prix était de 7.500€, bien trop comparé à mes capacités financières…

Dans un coup de folie, je me décide à aller voir le garagiste, et à tenter le tout pour le tout !

Son colori Bleu Riviera quasiment neuf, son historique et le fait que ce soit une première main ont fini de me convaincre.

Il fallait que je le fasse, que je propose un prix plus bas, quitte à ce que le propriétaire refuse…

 

Je me lance : j’offre 5.000 Euros.

Quelques jours plus tard, je reçois un appel pendant une journée de travail. Le propriétaire avait accepté mon offre !!!

93.000kms et environ 6 ans après, je possède toujours cette magnifique auto qui me rend heureux à chaque fois que je la vois ou la conduis…

Je fais également parti d’un groupe se retrouvant régulièrement pour passer du bon temps et visiter nos belles régions de France au volant de ce chef d’œuvre.

 

 

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps… Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA ! Merci.

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

12 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Auto (219) : Une 406 bien négociée »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Val

    Il en est de certaine voitures comme de certaines motos (qui est plus mon domaine).
    Elles étaient belles alors, elles sont belles aujourd’hui et elle seront encore belles dans 10, 20 ou 50 ans.
    Je rapproche la Peugeot 406 coupé de la Ducati 916; tant le connaisseur que le néophyte comprennent immédiatement, peu importe que la 406 soit « populaire  » ou la 916 « élitiste ».
    C’est directement compréhensible et impressionnant, quels que soient l’âge et la culture du spectateur.

    Répondre
  2. Henri

    La 406 coupé de Pininfarina alliait le style et la classe, sans jamais être une voiture de frime. Elle a très fortement servi l’image de Peugeot.
    Les coupés et cabriolets 204-304-306-404-504 sont de la même veine et demeurent encore intemporels…
    Alors on a envie de demander une fois encore à Carlos Tavares et son équipe dirigeante qu’avec la haute rentabilité de PSA retrouvée grâce à leurs plans industriels ils consentent à lâcher un peu la bride des frais généraux pour proposer à nouveau un coupé et un cabriolet Peugeot !

    Répondre
    1. Fifitroiscentquatre

      Dans cette optique, on verra si la marque se décide à sortir son magnifique E-Legend Concept….

  3. alain groizart

    Une 406 coupé état parfait à 5000 boules !
    Mais c’est moi qui ai les boules … 🙂
    un conseil, ne la revend pas, même dans 5 ans.
    Cette voiture , c’est un placement à fort taux !, c’est un futur collector assuré.

    Répondre
    1. Pepit

      Rien D’exceptionnel pourtant, surtout dans cette config (2.0 bva base) la moins recherchée. Je viens d’acheter une 2.2 160cv pack de 2003 avec 65000km pour 6000 euros. Foncez avant qu’il n’y en ait plus, c’est le moment.

  4. Pierre_

    Très belle auto, quelle belle ligne. A chaque sortie de vélo j’en vois une blanche garée dans un village voisin.
    Je la regarde comme un jouet. Bonsang quelle voiture!
    L’été dernier je fus tenté par la 407 coupée, occasion a saisir dans un garage tout proche. État concours si je puis dire, peu de kilomètres et prix de vente vraiment attractif. Mais ce fut un refus -franc et massif- de l’autorité familiale !
    Bravo pour ce choix Noël.

    Répondre
  5. Philippe

    Quand tu es jeune et pas en couple si une fille te dit de pas prendre une voiture quitte la fille et prend la voiture. Car si déjà elle régit ta vie des le début imagine dans 10 ou 20 ans. Tu finiras en scenic.
    Moi j ai pas ce problème là c’est plutôt ma femme que je dois freiner sur les bagnoles.

    Répondre
  6. Georges Piat

    Cette voiture est dans un état concours… Et bien négociée, en effet !
    C’est super d’aimer une auto comme ça, j’adore.
    Et tes photos sont magnifiques. Bonne route à toi et merci d’avoir partagé avec nous tous.

    Répondre
  7. Terral

    J’ai une anecdote similaire qui m’a enseigné peut-être la même conclusion que Noël. Pour bien négocier il faut accepter que la transaction ne se fasse pas même si on a la coup de cœur. On est en 2006, je tombe sur une des dernières kappa coupe V6 3.0 de 2000. L’une des rares à avoir la boîte auto séquentielle, tout options, noire, et intérieur rouge poltronau frau. Prix souhaité 16000 euros. Je fais 500 bornes pour la voir, l’essayer et gros coup de cœur. J’en propose 9000 euros en raclant tout les fonds de tiroir :). Refus net et limite hilare. Une voiture qui a a peine 6 ans, je n’ose même pas imaginer le prix neuf. Je repars pour 500km triste et abbatu et me résigne. Fin du premier acte. 3 mois plus tard je reçois un sms : pour 9000 euros elle est à vous ! Ascenseur émotionnel, je ne vous cache pas que la soirée fut enjouée 🙂 Épilogue ? 6 mois plus tard, j’ai un accident non responsable et ma voiture fut classée épave 🙁 depuis je la pleure régulièrement et scan automatiquement toutes les annonces européennes depuis 5 ans pour la retrouver ! Qui sait …

    Répondre