Quelle Audi neuve choisir dans la gamme actuelle ?

Quelle Audi neuve choisir dans la gamme ? Voilà la question du dimanche matin que se pose le quatuor POA composé… de Floriane Brisabois, Julien Rosburger, Cédric Fréour et Renaud Roubaudi. Chaque dimanche matin, POA se pose la question de savoir quelle voiture pour…, un jeu auquel vous pouvez participer en votant à la fin de la vidéo en cliquant en haut à droite. Bon dimanche à tous et bonne année 2019 !!

L’avis des Petits Observateurs !

18 commentaires au sujet de « Quelle Audi neuve choisir dans la gamme actuelle ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Philippe

    La a4 ? Mais elle est fade. L intérieur tout droit inspiré de la passait avec la tablette posée comme ça. La ligne extérieure ? La même qu avant ils ont juste force sur la ligne latérale.
    Franchement a part la première A5 je vois pas. Si la R8 éventuellement. Mais c est vraiment pas une marque passion. Et quelqu’ un qui est dans le coup aujourd’hui je vois pas pourquoi il achèterait une model 3. C’est moche. De profil ça a un gros cul.

    Répondre
  2. Dr ESTIPALLAS

    Mon propre choix a été une A4 Avant TFSi avec un superbe intérieur en cuir clair, des boiseries en chêne gris, une suspension pilotée, une audio B&O : damned, je converge quasiment avec Audiman !

    Quand on achète une Audi, le premier plaisir est dans la configuration, la mienne dura plus de six mois pour aboutir à L’automobile correspondant parfaitement à mon goût. Le second est dans l’attente, terrible, puis dans la livraison, parfaite. Dans la lente découverte de cette fascinante machine, ensuite, qui dure encore un an après. Car on peut critiquer, préférer plus exubérant (mais dont on se lassera aussi plus vite) : une Audi configurée avec goût est un monument d’élégance, de qualité, de plaisir de tous les sens. Un bel objet, tout simplement. Et de nos jours, cela n’a (presque) pas de prix !

    Répondre
  3. Hugo

    A l’école primaire il y avait une jeune maman d’une copine qui roulait en audi. C’était une femme d’affaire qui avait plus de 30 ans d’écarts avec son mari. La maîtresse était intimidé lorsqu’elle avait à lui parler parce qu’elle était habillée super classe, cheveux courts, lunettes de soleil et inspirait le respect. Bref, le matin, cette maman déposait sa fille en rs 4 break gris metalisé 1996 ou en rs6 break gris métal 1998. Parfois c’était en Saab 9.3 cabriolet gris métal également. Avec la fille de cette dame, nous étions plutôt prehocupés par nos stylos plumes qu’on s’échangeaient, qu’on demondait en fichant de l’ancre partout… Et surtout on bavardait trop. Alors on nous grondait. C’était l’époque où lorsque la maîtresse nous punissait, les parents étaient complaisants de cette dernière et avaient du respect pour le corps enseignant et éducatif… Mais ça c’était avant.
    Concernant Audiman j’avais deviné qu’il allait prendre un break Audi et j’avais pensé plutôt à une A6 break blanche intérieur sombre. Pour moi ça serait une A7 premiere génération couleur sable metalisé avec intérieur beige et boiseries non vernis.

    Répondre
  4. ques

    Audi valorise l’image que se donne de lui-même celui qui l’achète. Et ça se paye, naturellement. Mais on préfère parler de performances, de qualité, et de plastiques moussés.
    Moi, en bon Français, j’en veut plus que pour mon petit pèze, je suis donc pour Audi un non-consommateur absolu.

    Répondre
  5. Nabuchodonosor

    Au milieu des années nonante j’ai enfin les moyens de me faire plaisir. Après l’essai enthousiasmant d’une A4 quattro 1,8 Turbo de 150 cv, légère et vive, belle mais cependant sobre et surtout extrêmement bien finie, je craque et devient Audiman. Je… je l’avoue. En signant un bon de commande pour une seconde merveille aux anneaux full options encore plus craquante mais aussi plus onéreuse, bien plus onéreuse que la première, je vais le rester un certain temps, jusqu’à ce jour où je vais me rendre compte que dans les yeux de mon concessionnaire je ne suis qu’un portefeuille bien garni sur pieds et… pas grand-chose d’autre.

    Le temps passe, la frustration s’estompe et alors que j’ai tourné le dos à la marque il y a plus de quinze ans maintenant, voilà que le père Noël vient me poser au pied du sapin, je vous la fais édulcorée évidemment, un magnifique break A6 Avant quattro qui plus est avec le gros 3.0 litres BITDI diesel…
    Aaargh, Mazout, Anne va te maudire, vade retro Nabutanas…

    Me parjurant moi-même sachant pourtant qu’il ne faut jamais dire fontaine et faisant contre mauvaise fortune bon cœur devant cette opportunité non refusable, l’occasion faisant le « marron », je vous répondrai que la plus épatante de toute est bien c’est celle avec laquelle je m’apprête à partager dorénavant un peu de mon temps et dont il me reste à découvrir les dessous « moussais » pleinement…

    Subjectif, je l’assume, mais il est encore trop tôt pour que mon regard de bagnolard se pose sur l’une ou l’autre de ses sœurs, quelle que soient leurs nombreuses qualités…
    Mais, je m’épanche, je m’épanche… Bonne fin de dimanche à tous.
    😉
    Nabureaudiman à l’insu de son plein gré (mais je qui se soigne).

    Répondre
  6. MF67

    Je ne suis pas fan d’Audi, mais c’est la marque que je préfère parmi le trio premium allemand…
    Mon choix irait plutôt vers une A6 Berline, que je trouve assez jolie, et d’une grande sobriété stylistique. Sur le site d’Audi, j’ai vu que l’on pouvait avoir un intérieur avec des cuirs clairs, et une jolie ronce de noyer. Mais l’addition monte vite : plus de 70 000 € pour le modèle que j’ai configuré.

    Répondre
  7. Etienne

    Le choix est difficile car le style Audi est a mon sens de moins en moins inspiré au fil de leurs nouveaux modeles.

    Du strict point de vue du style, l A5 Coupe ou Sportback. C’est la seule Audi sur laquelle je me retourne quand j en croise (rarement) une.

    A acheter, je dirai une A4 Allroad que je trouve homogène. J’aimais aussi l ancienne A6 Allroad.

    Contrairement a la legende Audiesque, BMW et Mercedes faisaient deja des break a l epoque de la première A4 Avant…

    Répondre
  8. Marc B

    Dans la gamme il n’y a pour moi que 2 Audi mais je triche car j’aime leurs déclinaisons coupé/cabriolet :

    -TT et TT roadster en TFSI 252 ch, suspension magnetic ride obligatoire
    -Audi A5 coupé et cabriolet TFSI 252 ch ou S5 pour les endiablés. Dans le cabriolet à 110 km/h on sent à peine l’air et le confort est remarquable, lorsque la tige avance électriquement pour présenter la ceinture de sécurité ou comprend ce qu’est le vrai premium. Le chauffe nuque est également dispo en option

    Après si on aime les utilitaires alors oui il y a les break, les SUV, il y aussi le Traveller chez Peugeot qui permet de transporter beaucoup de choses et de rouler en hauteur…
    Je ne parle même pas des clones de mini modernes comme la A1.

    La A3 est pour moi l’un des pires étrons que la marque ait dessiné mais je connais des gens qui trouvent que c’est la plus belle dans la gamme donc ça ne laisse pas indifférent.

    Au gouvernement POA, je suis ravi de voir qu’une large majorité a proposé celles que j’aime.

    Répondre
  9. Franck

    Les Audi ne font plus rêver, elles font de moins en moins envie et pour les tarifs réclamés on va voir ailleurs pour aussi bien et souvent plus abordables avec le sourire en plus…
    L’Audi A5 est pour moi la plus désirable…mais pas la plus raisonnable…

    Répondre
  10. Fabrizio

    Difficile choix q d choisir un véhicule chez audi.
    Les ventes mondiales ont chuté, ce n’est pas un hasard.

    Fin des diesels
    Le style et tj plus discutable et en manque d’inspiration.
    Les a1, q2 modèles qui sont d authentiques scandales, notamment en finition.
    A4 décevante.
    Tt au style vieillot.
    Une ’image d’auto d plus en plus ‘voiture d cités’…

    Dur dur de choisir.

    A3 berline quattro?
    A6 break quattro?
    R8 v10?

    Si SUV, le q3 quattro ?

    Répondre
  11. Francois

    Bonjour,
    Je remarque que les SUV ne séduisent pas le gouvernement…ça rassure quelque part..
    C’est un jeu donc je pencherais pour l’A5…car l’A4 est trop moche a l’intérieur avec sa tablette posée sur le tableau de bord façon bricoleur mal inspiré….
    Bon dimanche a tous…
    François

    Répondre
    1. Francois

      Absolument, l’A5 a pour elle une ligne plutôt réussie et on en oublie un peu le reste…cette tablette vraiment pas top a ce niveau de gamme.

  12. Guipo

    Une Audi Superb! Dans le groupe VAG c’est sûrement la plus élégante et discrète. Pas une « caisse de footballeur ». Désolé Mr la 1er ministre mais j’ai beaucoup de mal avec les anneaux. Pour moi c’est du 100% marketing, 0% plaisir.

    Répondre
  13. PhareOuest

    Bonjour,
    puisqu’il faut choisir un Audi (sans enthousiasme), je choisis le coupé A5 avec son long capot avant, des hanches généreuses et des portes à faux réduits, son esthétique me séduit

    Répondre