Souvenirs d’Autos (198) : Un père et son fils en Seat 600

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. Ce matin, j’arrive à mon bureau et je me dis en ouvrant mes mails : « Qu’est-ce que je vais me prendre dans la tronche comme emmerdement ? » Et pourtant, c’est le contraire qui m’attend. Un souvenir d’auto envoyé par Gérald qui sent bon le moment de grâce…(Pour rappel, Gérald a eu les Honneurs de POA avec son Alfa Romeo GTV: https://www.petites-observations-automobile.com/2017/01/alfa-rencontre-mini.html)

 

Nous sommes en décembre 2016, je suis en vacances en Espagne à Lorca, dans la famille de mon épouse.

En Espagne, j’ai l’habitude de regarder les petites annonces sur la toile, sur un site particulièrement bien fait car il classe dans une rubrique les « coches clasicos » !

Je cherche sans chercher une R5 découvrable, première série, couleur orange ou jaune de préférence, mais par hasard je tombe sur une Seat 600 D décapotable, à un prix très correct !

Mon Espagnol étant approximatif, je demande au frère de mon épouse de téléphoner pour moi.

Il est 13h00, mon beau frère appel et me dit que la voiture est en fait ici, à Lorca.

  • Dis lui que je peux passer la voir cet après-midi !
  • C’est bon ?
  • Oui 17h00 !

Bon me voilà avec mon rendez-vous, il me reste plus qu’à annoncer ça à mon épouse.

Elle est particulièrement détendue car en famille dans sa patrie… Mais je lui ai déjà imposé une Alfa Romeo GTV, alors encore une caisse en plus, je sais pas comment ça peu passer….

  • Chérie, je vais voir une voiture cet après-midi tu veux venir avec moi ? (Je ne la laisse pas répondre)  c’est une 600, l’icône automobile Espagnole !
  • Ah bon, une 600 ? (ouf !!!)
  • Oui et décapotable en plus, on va juste la voir, ça n’engage à rien…

Et nous voilà au rendez-vous à 17h00 pétante !

Nous sommes attendu par Joaquin le vendeur,  un Guardia Civil qui collectionne aussi les motos !

La 600 est là, avec sa bouille inimitable, je sais déjà qu’à cet instant elle sera à moi, surtout que Joaquin discute joyeusement avec mon épouse, et qu’ils ont des amis en commun.

Mon fils est déjà installé au volant et le sourire sur son visage doit être aussi grand que le mien !

La Seat 600 est dans son jus, elle appartenait à un vieux Monsieur de Lorca qui travaillait à la cimenterie, elle à 96 000 kms d’origine et elle est parfaitement conservée avec le climat sec et chaud de la région de Murcia.

Joaquin vient me voir et il me dit, j’ai quelqu’un de Barcelone qui m’a aussi appelé, mais je préfère la vendre à un Lorquino !

Joaquin est au top, la 600 n’a pas le contrôle technique, mais il a rendez-vous à le 29 décembre pour le passer .

Après le contrôle Joaquin ramènera la voiture et je partirai ensuite à Dolores, un peu plus de 70 kms par la nationale pour faire rapatrier la voiture en France par un ami transporteur.

Alexis mon fils de 7 ans veut absolument venir avec moi. On retrouve Joaquin à Murcia, qui est surpris de me voir avec mon fils ! Il a fait le trajet à l’aube en 600 avec un ami, par l’autoroute.

Pour ma part avec Alexis on va se contenter de la Nationale. Nous voilà partis, on a la banane, la 600 fait tourner toutes les têtes sur son passage !

On est heureux, on doit  ramener la 600 tranquillement, et à midi mon épouse et ma fille Lola nous rejoindrons pour déjeuner.

La 600 roule bien mais a tendance à chauffer, c’est pas grave on s’arrête sur le bord de la route, on prend des photos, on laisse refroidir…

J’ai l’impression de revivre les péripéties des grands parents qui traversaient l’Espagne en famille avec la « seis ».

 

Avec Alexis on a pas besoin de se dire grand-chose, on est trop content de rouler avec une mamie de 50 ans, on profite du voyage on aimerait qu’il continue plus longtemps…

En arrivant à Dolores le soleil pointe enfin le bout de son nez et on profite pour enrouler la bâche du toit, sentiment de liberté absolu !

On s’est fait une petite matinée de route entre père et fils et on partage déjà la même passion… le bonheur…

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps; Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA ! Merci.

L’avis des Petits Observateurs !

20 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (198) : Un père et son fils en Seat 600 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Gran Turisto

    Je préviens les services sociaux sur le champ car il est criminel de fourvoyer un enfant sur les routes de la bagnolardise quand un futur bagnolistique incertain se dessine…
    Bon, on sera plusieurs à se retrouver en prison, j’ai aussi lamentablement échoué avec ma fille…

    Répondre
  2. Pierre_

    Une belle histoire commence pour Alexis avec cette petite Auto sur mesure.
    Deux ou trois coussins et quelques leçons de conduite plus tard, Alexis prit l’auto.
    Superbe.
    Merci Gérald.

    Répondre
  3. Jean-François BERTRAND

    Bonsoir Gérald ! 😉
    Tutto va bene ?
    C’est vrai qu’elle est choupinette cette 600 ! Et puis elle a un jus, une histoire, des circonstances qui font que cette voiture ne peut être que pour toi et pas un autre, un voyage, qui me rappelle un peu le miens depuis la Herradura !
    Le bonheur n’est pas sous les pavés, mais SUR, et en bagnole !!!

    Respects du soir !

    Répondre
  4. MF67

    Belle histoire !
    Elle dégage une sympathie infinie cette 600 !
    J’ai découvert récemment, dans de vieux journaux, une 600 fabriquée en Allemagne Fédérale, sous le nom de Neckar « Jagst », au sein d’une gamme proposant aussi des 1100 et des 1500 sous licence, et un très joli cab’ baptisé Mistral.

    Répondre
    1. Huiledecannes

      Exact la 600 était fabriquée sous licence, en Espagne (seat), en Allemagne (Neckar) , en Yougoslavie (Zastava) et en argentine (Fiat Concord).

  5. chapman

    Je ne suis pas toujours compris par les aficionados mais j’ai toujours préféré la 600 à la 500…..et ne me dites pas que ça n’a rien à voir :-))
    Celle ci est vraiment parfaite et j’imagine bien le premier coup d’œil…. On sait déjà qu’on ne résistera pas.

    Répondre
  6. Learch

    J’ai quasiment la même histoire et la même photo avec mon fils, il suffit de remplacer…. heu non, ‘marre du gniouf !
    😉

    Elle est dans un état concours cette Seat ! Magnifique !
    Le bonheur c’est simple comme une Fiat 600…

    Quand on pense que les jeunes générations ne peuvent se passer d’écrans et d’assistances en tout genre, peut-être que cet enfant là connaîtra plus tard le bonheur grâce aux leçons distillées par son papa et sa vieille petite Seat bleue…

    Répondre
    1. Huiledecannes

      Pas concours mais d’origine, j’ai remplacé les 4 pneus par des flancs blancs qui étaient spécifiques à la version Descapotable, par contre elle est grise !

    2. Learch

      Grise ? Houla faut que je recalibre mon écran lol
      Ou alors c’est mon pessimisme légendaire qui me fait voir le bleu en gris…
      😉
      Néanmoins je répète : magnifique auto ! (je suis objectif malgré que Fiat ne soit pas loin de Simca).

  7. Georges Piat

    Mais c’est ça la magie de la voiture et c’est pour cela même que je ne suis pas pressé de voir arriver la voiture électrique/autonome !

    Répondre
    1. guy

      moi non plus !!! quelle horreur la voiture autonome : il n’y aura rien à y faire donc je n’en ai rien à fo…e

  8. Nabuchodonosor

    Mais elle est magnifique cette auto !
    En fait, le bonheur c’est simple. Pas la peine de se prendre le chou, faut juste prendre la route.
    Merci Gerald pour ce bon moment en famille.
    🙂
    Naburequinqué pour le WE
    … Mes respects à qui vous savez…

    Répondre
    1. Huiledecannes

      Voilà c’est ça Nabu, prendre la route et rouler… tant que l’on peut encore le faire, alors profitons-en !