La Cadillac Seville du Commandant Chatel

Pendant les vacances, découvrez les voitures du Gouvernement POA. Découvrez la Cadillac Seville de 1978, du Commandant Chatel, ministre de la défense et de l’organisation de POA. Si vous aussi vous avez une voiture, moderne ou ancienne, que vous souhaitez venir présenter chez POA à ParisPour cela envoyez nous 3 photos de votre auto à et un bref descriptif vous concernant à : lequipe@poa.tv Si votre voiture retient notre attention, vous aurez 15 mn pour nous convaincre que c’est la plus belle et le tout sera diffusé sur POA.

L’avis des Petits Observateurs !

55 commentaires au sujet de « La Cadillac Seville du Commandant Chatel »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pascal DeVillers

    Bonsoir Commandant,
    Le concours d’élégance des voitures gouvernementales est terminé et je crois bien que vous êtes le grand vainqueur.
    C’est grandement mérité votre CADILLAC est superbe et fait rêver.
    Dommage que vous n’ayez pas jouer le jeu jusqu’au bout en vous coiffant d’un large STETSON ,chemise blanche, JEAN avec ceinture à grosse boucle façon TEXANE , SANTIAGS aux pieds et bien sûr grosses paire de lunettes noires sur le nez.
    Amicalement.
    Pascal

    Répondre
  2. Lhomme

    Bonjour
    SVP mettez lui des flans blancs
    J ai la meme de 1976
    Vous avez oublié les fauteuils électriques conducteur et passager
    Rappel de feu à l arrière visible du rétroviseur central
    Allumage des feux automatiques, code phare de croisement automatique, temporisation d extinction des feux apres fermeture des portières, lumière de poignée de porte pour ouverture de la serrure
    Moi j ai l’auto radio 8 pistes dit cassette « cartouche  »
    Reglage de l antenne electrique deux hauteurs
    Pare choc rétractable jusqu’à 10 km/h
    Lumière d ambiance et tableau de bord réglable
    Moi j ai le toi ouvrant ainsi que la calandre rolls et jantes à rayons
    Et puis c’est était déjà une injection
    J oubli les suspensions gonflables
    Dit correcteur d assiette électrique à partir de 1978 et je crois Freins à disque a l arrière
    Moi c est tambours
    Et aussi les lumières de courtoisie dans les pares soleil
    Félicitation pour votre acquisition
    Evidement j adore
    Bien aimé votre petite video

    Répondre
    1. COMMANDANT CHATEL

      Bonsoir M. Lhomme,
      Merci pour votre message. Les pneus à flancs blancs sont totalement indispensables, vous avez mille fois raison.
      Quant à votre auto, elle est fort belle. Je viens de la voir, car un de mes agents dépéché sur place (à St Vallier) l’a immortalisée, et il m’a fait passer le dossier en flash par le réseau interministériel.
      J’adore la carosserie bicolore.
      Donc, si je compte bien, il y a trois Seville dans la région… on va presque pouvoir faire un club !!!
      Amitiés.

  3. Gérald depuis NY

    Commandant,
    J’ai du retard sur le visionnage, mais par contre j’ai regardé votre rapport depuis le Queens, on ne peut pas rêver meilleur ambiance pour contempler la Cad…
    Je l’imagine garé là sous le pont d’Astoria bvd à la place de cette pauvre Oldsmobile abandonnée depuis mon arrivée…
    Quelle était la probabilité de croiser à NY la Séville du commandant où les deux Lexus du road-trip du président ?
    J’aurai tout misé sur la première option, mais à mon grand étonnement, c’est Lexus qui gagne…
    J’ai croisé la LS garé près de la 5 ième avenue et la dernière limo du gouvernement près du Moma (impressionnante en vrai)
    Commandant vous avez donc la lourde responsabilité de conserver une partie du patrimoine américain avant que les japonaises ne soient les futurs collectors aux States !

    Répondre
  4. 24heures (X350)

    Petite question : à 4’40 » « elle a les feux qui s’allument tous seuls, elle passe de codes en phares toute seule »
    Comment ça marche?
    J’avais en tête que c’est Peugeot (306?) qui avait introduit le 1er le capteur de pluie (présenté par Bonaldi sur C+ dans une séquence restée célèbre) et… Cadillac justement sur la Seville (mais la génération 1998 – 2004) qui avait mis l’allumage auto des feux.
    Une Seville (justement de cette dernière génération) j’en voudrais bien une, ça ne vaut plus grand chose… mais je ne saurais pas où la mettre en plus de la Jag.

    Répondre
    1. COMMANDANT CHATEL

      Comment ça marche ? Je n’en sais rien.
      Pourtant, ça fonctionne. Il y a deux bouton « auto ».
      Un pour l’allumage des phares.
      Un pour le passage de code en phare (celui là est réglable… plus ou moins sensible).
      Tout ça n’est pas « rapide rapide » mais ça fonctionne…

  5. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    Force est de constater que pour l’instant le Cdt CHATEL est loin devant devant ses petits camarades gouvernementaux, normal la CADILLAC ça c’est de la caisse de passionné.
    Pascal.

    Répondre
    1. Dubby Tatiff

      Madame la Ministre a joué petit bras sur ce coup. Si elle avait présenté la Caterham, le compteur des commentaires aurait probablement atteint des records ! 😉

  6. Pascal MOORE

    C’est toujours un plaisir de lire le Commandant Chatel, mais là à l’entendre c’est le bonheur total !!! J’aime cette histoire de voiture et du voyage aux USA pendant la mort d’Elvis. J’étais moi-même en Angleterre le 16 août 1977, et pour la première fois j’ai vu beaucoup de gens pleurer et se recueillir….Pour 6000 € c’est vrai que cette voiture est assez exceptionnelle, par son confort, son ( faux) luxe très Américain, et toutes ses petites fonctions qui étaient très abouties pour cette époque. Le Commandant Chatel a omis de nous parler consommation de carburant, mais je pense qu’il est probablement actionnaire de la Shell ( nous sommes plusieurs dans ce càs ) C’est une détail, me direz-vous, car on n’utilise ce genre de véhicule que pour parcourir 5000 km par an, voire moins. Le jeune Julien a quand même eu chaud pendant qu’il cherchait la trappe à essence ! MERCI POA, on en redemande….

    Répondre
    1. COMMANDANT CHATEL

      Hello Pascal,
      Je n’ai pas de secret. La voiture consomme à 110 sur autoroute, excatement 13,5 litres au cent km.
      À peu près la même chose sur les petites routes (en roulant tranquille).
      En ville, je ne sais pas. Beaucoup, j’imagine.
      Amitiés.

  7. Nabuchodonosor

    Après quatre mercurii de présentation l’été titre à sa fin. On observe cependant deux tendances distinctes qui se dessinent déjà dans les choix du gouvernement :

    D’un côté les jeunes membres issus du mouvement LREM (La République en Mousse), qui roulent tous dans des véhicules de seconde main de la taille la plus minuscule qui soit, Smart, IQ, Mini (ça ne s’invente pas) et de l’autre, les éléphants du parti majoritaire LPR (Le Parti Roubaudi), dont le Chef d’état-Major en tête de cortège, le Commandant Chatel (ou Commandante El Chat’, au temps de la Junte) nous présente présentement son char cuirassier pris sur le front du Moyen-Orient aux mécréants croisés impérialistes qui pensaient s’y installer… Ah les cons !

    Nous reste aujourd’hui, si je me Nabuse, deux mastodontes du gouvernement à nous livrer leur version de la bagnole idéale, Oncle Pat’ l’homme aux 1500 essais, donc 1500 possibles c’est dire si c’est du lourd, et le Président himself…

    Le suspense est à son paroxysme.

    Gageons qu’ils ne feront pas pencher la balance tendancielle dans l’autre sens en aboulant leur Corsa et Mia respectives… « Deus ex Machina » Tout est encore jouable !
    🙂
    Nabununcestbibendum

    Répondre
    1. Commandante El Chat’

      Jo pensé, Ché Nabu, qué toune voeux va être exausé !
      En tout cas por El Présidente !
      Olé !

  8. Pierre_

    Achat passion. Rêve d’adolescent réalisé.
    Quoi de mieux ?? Eh bien aller vite vers un autre rêve pardi !
    _Et fasse que cela dure encore longtemps.
    Bravo commandant.

    Répondre
    1. COMMANDANT CHATEL

      Le rêve suivant serait une Fiat 500 du début des années 70…
      Une rouge avec petit compteur rond…

  9. Marc B

    Une question me taraude :

    est-ce que le charme de cette voiture serait identique en remplaçant son moteur par quelque chose de plus contemporain niveau sobriété ?

    Une voiture c’est un tout mais après les petites observations j’ai du mal à cerner ce qui motive LE PLUS son propriétaire, l’allure extérieure ? L’allure et le confort intérieure ? Cette direction si particulière (entre les lignes j’ai cru comprendre que ce n’est pas le premier point de motivation) ou encore ce moteur couplé à sa boite 3 rapports ?

    Ces motorisations américaines m’interpellent tellement l’écart de philosophie est grand avec nos productions européennes…Mais au volant…ça donne quoi en comparaison ?

    Répondre
    1. Maxime de Nice

      J’aurais tendance à penser qu’une américaine qui ne « glougloute » pas n’est pas vraiment une américaine… D’ailleurs, les Européens ne s’y sont pas trompés en boudant ostensiblement la Cadillac BLS, sachant que les Américains avaient fait de même avec les « européennes » Cimarron et Catera. Comme si deux mondes étaient irréconciliables…

  10. Dubby Tatiff

    On va pouvoir mettre à jour la page Wiki de la Cadillac Séville :

    « Modèle possédé par Le King, le Shah et Le Commandant ! « 

    Répondre
    1. Fils de Pub

      Je ne voudrai pas allumer la mèche à Donald mais je trouve que vous faites acte de bravoure en exhibant votre prise vent debout et en ignorant, ce faisant, les mesures de rétorsions que l’administration Trump pourraient prendre à votre endroit, Commandant !
      En ces temps troubles, d’autres, et non des moindres ont déjà renoncés… Les lâches…
      😉

    2. John Steed

      Oui, je ne suis pas certain que la table de conversion des températures suffise comme sauf-conduit…

    3. Gran Turisto

      J’en appelle sur le champ à la création d’une Force Spéciale POAesque dédiée à la protection des derniers bagnolards et fidèle à notre gouvernement et son commandant..
      .Je commence la fabrication de vignettes Crid’Guair 1/2/3/4… à afficher sur votre pare-brise (si vous en avez un) en fonction du niveau d’habilitation secret-défense qui vous sera confiée (fraude au CO2, plaques tournantes paires/impaires, lustrage de C6, protection rapprochée de Madame la Ministre etc.)

  11. Georges Piat

    Ce que je préfère, c’est cette petite lumière extérieure latérale, à l’arrière, façon lanterne de fiacre.
    Et quelle ligne, c’est un peu la Rolls Royce américaine. La calandre y fait un petit clin d’oeil d’ailleurs !

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      George,

      Parce qu’elle venaient souvent en complément des « Opéra Windows », petites ouvertures pratiquées dans le montant de custode notamment chez les américaines, ces lanternes prirent naturellement le nom de « Opéra lights ».

      A propos: Tout comme Mérimée inspira Bizet, cette Cad’ file à l’envie de danser la Séguedille :

      « Près des remparts de Sévi-iii-iii-lle,
      Chez mon ami, Li-las-Pas-tia
      J’irai danser la Séguedille, boire du Manzanillaaaaa….
      J’irai chez mon ami Li-las-Pas-tia. »

      Peut-on dire d’une bagnole de mecs, que c’est une Carmen ?
      🙂
      Lalalalalalalala….

  12. Miata-Boy

    Hi Guys !

    A peine rentré d’un road-trip dans le coeur de l’Ouest américain -où j’ai croisé notamment quelques très belles anciennes en plus ou moins bon état de fonctionnement, principalement dans les vastes plaines agricoles du Colorado-, c’est un vrai plaisir de détailler la Cad du Commandant.

    Je dirais que, comme les américains, et visiblement comme Thibaut, elle porte en elle des valeurs de générosité, de chaleur et d’accueil (valeurs que n’ont pas toujours les automobiles françaises et leurs compatriotes…).

    Sur ces pensées comparatives, je me délecte à l’idée de visionner mon retard de vignettes POA !

    Go POA !

    Répondre
  13. John Steed

    Ne serait-ce point cette Cadillac-ci que vous nous contiez naguère, qui nous vient de Perse et qui échappa de peu à la révolution balsamique ?
    Les tribulations d’une Shahdillac qui devint la Chadillac du Commandant Chatel…

    Répondre
    1. John Steed

      Un peu de silence que Diable Monsieur Ador. Il se pourrait que l’on nous épie sur la côte ouest…

    2. Pascal DeVillers

      Bonsoir cher Mat Ador,
      Tout à fait d’accord avec vous ,cette affaire à défaut sentir le souffre , sent le vinaigre vieilli en fût de chêne.
      Pascal

  14. Chapman

    Ah oui, le merveilleux mauvais goût de intérieurs de voitures américaines, la théorie de boutons, leviers et autres poussoirs, dispersés de ci de là, un vrai pied de nez à ergonomie … J’aimais bien Autrefois être obligé d’apprendre ma voiture pour qu’au bout de quelques jours, voir quelques semaines pour les plus  » compliquées » mes mains trouvent naturellement les commandes … Pour mémoire, les clignotants sur les Arondes et P60 en haut de la colonne de direction ou encore le robinet ( un vrai robinet) de chauffage dans une 203 1952 placé judicieusement sous le tableau de bord, parfaitement Invisible et introuvable pour le néophyte.

    Répondre
    1. Chapman

      Et puis je compatis mon commandant. Combien de fois, moi aussi, je me suis retrouvé fais aux pattes au premier coup d’œil sur une belle au fond d’une grange, une moins belle mais tout aussi désirable dans une arrière cour encombrée ou encore une presque épave à sauver d’urgence. Ici c’est une réussite…. Ce n’est pas toujours le cas.
      Longue vie à la Cadillac du commandant Chatel!!!

  15. Pascal DeVillers

    Bonsoir mon Commandant ,
    Responsable chef du service entretien de la flotte de véhicules de la présidence au rapport :
    Vous êtes convoqué toute séance tenante chez le Président, je vous préviens il est pas content du tout , du tout !…
    C’est pour vous expliquer d’un part sur le fait d’avoir un véhicule de fonction plus gros que le sien, et d’autre part sur l’état de votre voiture et en particulier sur la rouille naissante à la base du rétroviseur coté chauffeur.
    « C’est bien beau de faire le keke avec le thermomètre » a t’il dit énervé.
    Bréf, ça sent la remontée de bretelles, je vous l’avais dit vous auriez dû prendre le petit cabrio Mercedes plus discret.
    Bonne chance, mais ne vous étonnez pas si le budget de la défense en prend un coup.
    Pascal.

    Répondre
    1. Pascal DeVillers

      Bonjour mon Commandant,
      Je vous avais prévenu, c’est ballot de gâcher une si belle carrière ….
      Vous arriez dû vous méfier , cette maleureuse affaire risque de vous coûter votre promotion de Lt Colonnel.
      Après vous pouvez toujours essayer de rattraper le coup en lui disant que vous auriez bien convoité une Cadillac Atalante ,mais que par respect envers la hiérarchie vous vous êtes rabatu sur bien moins prestigieux en arguant qu’avec votre solde militaire vous n’avez pu vous payer mieux qu’une pauvre Cad Séville rouillée que vous evisagiez de reconvertir en command car peinture vert kaki pour l’escorter sur les routes normandes en transportant ainsi tous les membres du gouvernement d’un coup à bas coût.
      Je ne vois plus que ça pour vous tirer de ce mauvais pas.
      Bon courage et bonne chance mon Commandant.
      Pascal

    2. Pascal DeVillers

      Mon Commandant,
      Et pour faire la boucle avec le thème de dimanche dernier , proposez lui ce véhicule en BLABLACOMMANDCAR.
      Je pense que vous pourriez remonter ainsi dans l’estime du Président.
      Pascal.

  16. Arnaud T

    Belle acquisition commandant, elle vous va comme un gant. Elle ne fait pas son âge. C’est le genre de carrosserie qu’on aimerait voir ne pas disparaître.

    Répondre
  17. Jean-Francois BERTRAND

    Bonjour Président !
    Mes respects du soir mon Cdt !
    Moi aussi je vous embrasse!
    Maintenant quand je repense à cette visite chez l’ancien propriétaire, nous relatant l’histoire rocambolesque de Cady Lady, c’est vrai qu’à la vue de l’objet du désir, le visage de notre Ministre de la Défense c’est changé.
    Pas seulement de part le fait de l’anxiété de tomber au final sur une « merguez », mais parce qu’au fond de lui il se passa quelque chose.
    Bien que j’en suis quasi sûr, grâce à un travail au corps de la part de votre humble serviteur, 90% du travail était fait : « Il était chaud bouillant le Cdt »!
    Il faut dire qu’à un moment, nous avions cru la voiture vendue et quelle ne fut pas ma surprise de la revoir en annonce. De suite j’en faisais à mon supérieur tout en lui précisant: « Cette voiture elle t’attends, elle pour toi, faut aller la voir »….
    La rencontre avec la voiture ne fut que ce dernier clapet anti-retour qui nous pousse, bagnolards que nous sommes, à plonger dans une relation que seuls nous pouvons comprendre.
    Cette voiture c’est du bonheur, même sur les petites routes de l’arrière pays, elle fait partie de celles, qui vous poussent à souhaiter que la balade, le voyage ne s’arrête pas.

    Répondre
    1. COMMANDANT CHATEL

      Tu as tellement raison, Jean-François… On voudrait que la route ne s’arrête jamais.
      Et tu vois, j’ai un ami qui n’est pas intéressé par l’automobile. Il pense que ça sert juste à aller d’un point A à un point B.
      Je le comprends très bien, ça ne me choque pas.
      Mais lui, ne me comprends pas du tout…
      Marrant, non ?

  18. Nabuchodonosor

    Permettez que je vous dise sans cirage, tout le bien que je pense de votre Cadillac mon Commandant.

    Je me souviens d’un Auto-Journal, où l’un de ses frères de caractères, qui trainait à la maison et dans les pages duquel cette magnifique américaine était livrée à la vindicte d’un essayeur à la solde des constructeurs français et dont, puisque c’est aujourd’hui un secret de polichinelle, je tairai donc le nom…

    Chez nous les magazines qui traitaient d’autos de souches nobles, anglaises, italiennes et allemandes notamment, étaient posés bien en évidence sur la table basse dans le salon, les autres demeuraient, souvent fripés, sur le porte magazine dans les toilettes au-dessous du dévidoir à papier parfumé… Je crois me rappeler que je disposai régulièrement ce numéro sur la table basse du salon ouvert à la photo de la double page centrale, ce aux fins de mieux harceler mon père… Je n’étais bien-sûr pas encore en âge de conduire mais je lisais toujours les canards automobiles en m’enfermait dans les toilettes par tranquillité d’esprit… En effet, c’était le seul endroit où l’on ne me demandait pas si j’avais pu terminer mes devoirs… Je ne peux vous dire combien de fois j’ai lu et relu l’essai de cette Seville. Mais je crois qu’à la fin je connaissais l’article et les photos associées par cœur. Dans mon esprit d’ado pré-pubère encore mal dégrossi, j’étais certain de tout connaître sur l’auto. Aucunes questions ne paraissaient m’échapper. L’économètre par exemple, c’est par ce gadget aussi futile qu’inattendu que je m’efforçai de convaincre mon père de l’acheter… Les chocs pétroliers sans doute… Je me rends compte aujourd’hui de l’incongruité de l’argumentaire que j’avais choisi… Mais bon, j’étais tombé sous le charme de sa plastique et à cette époque, il faut bien le dire, le rêve américain ce n’était pas rien…

    Je vous rassure, quarante ans plus tard le charme opère toujours… Quelle caisse les amis !

    Petit clin d’œil à la trappe à essence qui se découvre en faisant pivoter la plaque minéralogique à l’arrière et que je découvre aujourd’hui… Comme quoi… Je me souviens que le même dispositif, très classe, équipait ma vieille BMW 3.0 S 6 cylindres en ligne. C’était un peu plus tard, au beau milieu des années 80, j’avais alors le fameux feuillet rose à trois volets dans la poche…
    🙂
    Affirmatif, mon commandant.

    Nabuquirêvetoujours mais un peu moins cependant…

    Répondre
  19. Learch

    Bon dieu mon Commandant ! Votre char d’assaut n’est pas réglementaire ! Elle est où la tourelle ?
    Et c’est quoi cette couleur de camouflage ?! Pour passer incognito sur le béton parisien ? Ah bon ok…
    Paraît que la finition de ces chars… heum… niveau accastillage ou intérieur ça vieillit quand même pas super bien…
    et l’économètre, c’est pour faire rire l’ennemi ? Bon par contre pour le transport des troupes, y’a d’la place !!!
    Hein ? Les patates, l’économe ? A vos ordres ! :oP

    Répondre
  20. Gran Turisto

    Le Commandant a toujours raison… quel talent!
    C’est vrai qu’à bien y regarder, un toit noir aurait une forte valeur ajoutée… en plus si la clim’ fonctionne bien, faut pas se priver!
    Merci de continuer à égayer nos mercredis! 😉

    Répondre
    1. Maître Capello

      Jeu de mots. L’expression originale est « se cailler les miches ». Celle-ci proviendrait du siècle dernier, voire de l’avant-dernier, où cailler faisait référence au faux-semblant de coagulation sanguine qui transparaissait sous la peau sous l’effet de l’abaissement soudain du mercure dans le tube du thermomètre… Les miches, quant-à-elles, étaient la métaphore de la lune elle-même métaphore du postérieur, de l’arrière-train, du popotin, des fesses, ou encore des meules de moulin qui donnaient de l’huile lorsque l’on pressait quelques olives… Ces dernières étant ici substituées dans le texte par l’article « les », qui va de pair assurément. A discrétion, il est possible d’utiliser d’autres termes fins tirés du langage populaire dont je vous demanderai l’économie de vous en dresser la liste…