Renault Megane RS 2018 : tous ses secrets !

Pour les fans qui veulent tout savoir, un responsable de chez Renault nous détaille toutes les subtilités de la nouvelle Megane RS.

L’avis des Petits Observateurs !

6 commentaires au sujet de « Renault Megane RS 2018 : tous ses secrets ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Velam

    Au risque de passer pour celui qui mélange tout, je vois cette voiture comme l’héritière des GTI de années 80, bien plus que les nouveautés « GTI  » de WV présentées récemment.

    GO POA

    Répondre
  2. eric

    le sport n’est pas le domaine de POA… 🙂
    Pour souvenir l’essai de la 308 GTI ou pire de la porsche cayman ! :-))
    Ca on sait ! mais on vous aime qd meme !!!!
    Une fois de plus, une voiture typee ca s’essaie !!
    Apres je suis d’accord l’interieur de la megane…j’ai du mal ! Le scenic ok le koleos ok l’espace aussi mais pourquoi deux tons de plastiques differents pour l’ecran ?…..
    Pour memoire, le jaune est la couleur de renault sport. Le orange est une nouvelle interpretation pas mal (imaginez une megane jaune ……..)
    On va deja les voire bleue marine… :-))

    Répondre
  3. Georges Piat

    Bien vu les feux à l’avant façon damier.
    Amusant le « mode confort qui privilégie l’economie… » sur une Mégane RS !
    Autant l’extérieur est réussi, autant la planche de bord fait bas de gamme.

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      « Bien vu les feux avant façon damier » Oui, Georges mais la fausse grille en plastoc qui l’entoure fait toc !

      La ligne extérieure de Le Gall dans cet orange tonique est au top excepté le make-up de ces feux soulignés au crayon à leds rouge qui s’étale horizontalement et fait trop vulgaire à mon goût, de même que le losange hypertrophié sur la calandre et les crosses des signatures à leds de part et d’autres… Mais je crois avoir déjà dis tout ça…
      Quant à l’intérieur, dont on ne voit pas grand-chose sinon cette planche de bord très plastique et qui fait toc, je ne parviens pas à m’y faire une fois encore…
      Ça fait beaucoup de griefs je le sais, mais que voulez-vous si certains ici sont Audiman et le revendiquent, j’assume pour ma part toute la subjectivité de ma losangeophobie qui remonte un certain 24 janvier 1979 au passage du permis de conduire sur R5TL.
      😉
      Nabutêtedebourrique

    2. Patrick

      Renault pourrait faire un effort sur les plastiques intérieur, c’est toujours un peu cheap.
      Pourtant la concurence de sochaux montre l’exemple pour un constructeur géneraliste