Nouveau Volvo V60 : Volvo nous refait le coup du break

Le V90 en taille small et c’est mieux pour l’Europe.

L’avis des Petits Observateurs !

12 commentaires au sujet de « Nouveau Volvo V60 : Volvo nous refait le coup du break »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. matt

    c’est drôle dans les années 80 on se foutait de la gueule des volvos qui n’arrivaient pas à se renouveler!
    aujourd’hui ce sont les plus beaux breaks du monde!

    Répondre
  2. gaetan

    Tellement réussie, tellement belle, tellement Volvo…
    Je suis allé à Genève mardi, et malgré le nombre spectaculaire de voitures séduisantes sur le salon, je revenais toutes les heures sur le stand Volvo pour monter dans le V60. J’ai tout testé haha : conducteur, passager avant, passager arrière 🙂
    Et dans tous les cas, c’est le bien-être qui prédomine.
    Même si elle était moche, j’en voudrais une, juste pour le sentiment de sérénité que procure l’intérieur.
    Alors oui, la 508 est réussie, et oui, je lui souhaite beaucoup de succès. Mais l’expérience qu’elle propose me paraît un peu trop artificiel, pas assez sur le bien-être à l’usage. A voir avec le temps.
    Et merci POA pour la qualité des reportages !

    Répondre
  3. Max C.

    En Suède, être a l’exterieur l’hiver c’est vivre dans un environnement hostile; pluie, neige, vent, froid, obscurité…
    Mon quotidien depuis quelques années maintenant!
    Les scandinaves ont inventé le concept du « Hygge » pour leurs intérieurs, en total opposition à cette agression hivernale venant de l’exterieur,
    Un confort radicale, une simplicité des lignes, des matériaux à l’état brut, et surtout une grande luminosité.

    Vous ajoutez à cela l’élement principal de la culture suédoise qui est la culture du « Lagom ».
    C’est la recherche permanente d’un équilibre, d’une justesse, du compromis parfait, le « ni trop, ni pas assez »
    et vous avez l’intérieur des nouvelles Volvo!

    Répondre
  4. franck

    Je suis très déçu, pas des produits présentés, mais de ne pas voir madame la ministre avec vous et donc de pas avoir ses commentaires et points de vue. S’agissant d’un break par exemple il est tres pertinent d’avoir un regard féminin toujours plus accroché au bon sens. Mais c’est vrai aussi pour toutes les autres catégories de véhicules…..plus encore quand on parle de l’avenir…
    Allez POA, la prochaine fois faites lui une bonne place dans vos visites…

    Répondre
  5. kris

    Tout semble parfait !
    Le concept break de chasse était quant à lui SU-BLI-SSI-ME !!
    Si seulement Volvo avait le cran de le sortir en break de chasse comme le concept 😉
    L’intérieur très réussi est beaucoup plus apaisant et zen que celui de la 508.
    On peut se réjouir une nouvelle fois que cette marque ait été sauvée. Merci Geely 😉
    Vivement le renouvellement de la V40 voire de la C30 !
    Petit regret pour le XC40 pour lequel Volvo devrait revoir sa copie.

    Répondre
  6. Gaspard

    En 1971, mon père acheta notre premier break Volvo. un 145 bien sûr. Il sentait le neuf, et nous partîmes pour Bâle, depuis Belfort, puis retour. Il s’extasiait sur les valises qu’il allait pouvoir ranger – il était VRP en vêtements et avait besoin de caser au moins quinze valises, et il faisait 50000 km par an – sur le 140 kmh de croisière sans bruit. l’intérieur était bleu, il y avait des ceintures de sécurité (je crois), et ce ne fut pas le dernier…

    Répondre
  7. Georges Piat

    Encore un break Volvo réussi comme toujours et depuis si longtemps…
    Mais déjà, au tout début des années 70, Volvo apportait la sécurité, la fraîcheur par rapport aux productions de l’époque.

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      Je me souviens de la 145 au début des 70 qui faisait référence chez les breaks. Une tante genevoise s’en était achetée une toute blanche. Quel espace à bord. Son seul défaut était je crois que c’était un véritable Veau. D’où le jeu de mot qui, chez nous du moins, colla longtemps à la marque. Mais demain pour rouler à huiptante sur les routes secondaires, tout le monde s’en fichera éperdument…

  8. Gran Turisto

    L’exercice semble parfaitement maîtrisé et la justesse du produit à tous les niveaux (technique, design, économique etc.) n’appelle que peu de remarques…

    Et un grand M E R C I à l’équipe qui nous abreuve aujourd’hui de reportages à un rythme effréné… du coup je vais aller me faire un peu de pop-corn et m’imaginer dans les méandres du salon de Genève! 😉

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      Oui et bravo aussi à Julien pour la qualité de ses images; C’est remarquable !
      🙂