Souvenirs d’Autos (140) : Braquage au Gala de l’Union !

Par le Commandant Chatel. 1975. Le Gala de l’Union des Artistes a planté son chapiteau au Champ de Mars en face de l’École Militaire. Mon frère Frank me propose cette année-là de faire partie des vendeurs de programmes. Nous sommes bien sûr bénévoles et c’est un plaisir de participer (un peu) à ce grand moment de solidarité.

1973 Monte-Carlo-6

La plupart des vendeuses et vendeurs de programmes sont des jeunes comédiennes et comédiens. Et très vite se met en place un petit défi.

  • Je parie que t’es pas cap de faire 5 000 Francs de recette !

Comme je suis très jeune (16 ans) je tope et j’assure que je serai le meilleur vendeur de la soirée.

Glurp ! À 100 francs le programme, ce n’est pas dans la poche.

On me place à l’extérieur devant le cirque, sur une grande esplanade. Sentant que ça va être compliqué, dans cet endroit battu aux vents, je décide de me rapprocher du trottoir où les autos et les taxis déposent les personnalités.

Et ce soir-là, ma petite connaissance des voitures va me faire faire un gros coup !

Au milieu de toutes les autos qui approchent, je vois une Mercedes 600, 6 portes, immatriculée à Monaco. Fendant la foule, je m’en approche en me disant qu’il doit y avoir de gros poissons à bord.

W100-16-Pullman-6-portes

 

C’est encore mieux que ça, puisque les portières s’ouvrent sur la famille de Monaco. Ils sont tous là : Rainier, Grace, Caroline, Albert et Stéphanie.

Capture d’écran 2017-01-28 à 19.56.08

 

J’ai parfois vu Grace de Monaco chez ma mère et je sais que les Monaco se laissent approcher facilement. J’ajoute qu’ils n’ont pas de gardes du corps… Une autre époque.

Je me plante devant le prince Rainier avec mon culot.

  • Le programme, Monseigneur ?
  • Oui, j’en voudrais cinq.

Je fais la distribution en lui demandant 500 francs.

Il sort une liasse de sa poche et me dit :

  • Je vais essayer de faire un peu mieux que ça.

Et, il me donne 2500 Francs en billets de 500. Je dois dire que les billets de 500 étaient très rares.

billet-de-500-francs-billet-de-collection-pk

 

Il ne me reste plus qu’à vendre encore 25 programmes, ce qui n’est pas très compliqué et à gagner haut la main le pari en question. Comme quoi, savoir repérer une Mercedes 600 est un avantage certain dans la vie !

Et tomber sur un Prince généreux aussi.

Cette rubrique est désormais aussi la vôtre.

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps… Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA !

Merci.

 

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

15 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (140) : Braquage au Gala de l’Union ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Gérald

    D’ailleurs on ne disait pas un billet de 500 mais un Pascal…J’ai été très fier de gagner mes premiers, époque révolue on le cash circulait encore !

    Répondre
  2. Piat Georges

    Ah, mon Commandant, j’adore cette histoire, quelle époque bénie. La Mercedes 600 avait le 6.9 litres que l’on a retrouvé sur la Silver Shadow mais si quelqu’un pouvait me le confirmer…

    Répondre
  3. Mustang98

    Toute une époque aujourd’hui (malheureusement !) révolue… J’avais 14 ans et élève dissipé, je venais de gagner un billet punitif pour rejoindre l’école de Sorèze,dans la Montagne Noire à 800 bornes de la maison… Les autos à la maison étaient une 604 Automatique couleur Pierre de Lune métallisée et int. cuir havane avec t.o.e et une 404 toute blanche int. drap rouge qui allait être remplacée par la petite 104 aux phare carrés et sans hayon AR… Et moi, j’avais un 103 LVS capucine !!! Pas citadin pour 2 sous, j’ignorais tout du show-biz et des têtes d’affiche du Gotha… Pardon Commandant !!!

    Répondre
  4. Pascal MOORE

    Grace KELLY épouse GRIMALDI Princesse de Monaco, Edwards MEEKS et Jacqueline MONSIGNY. Ah , quelle belle photo ! Et que de souvenirs extraordinaires pour le Commandant CHATEL et son frère Frank, bénévoles pour ce gala de l’Union des Artistes. Beaucoup de nostalgie aussi pour moi, de cette époque insouciante….Merci mon Commandant !

    Répondre
  5. Lieutenant Columbo

    Euh s’cusez moi, mon Commandant, mais malgré votre haute connaissance des autos que je ne mets pas en doute, je crois que vous vous êtes fait berner: Vous relevez fort à propos que la W100 avait 6 portes, or les Grimaldi qui en sont descendus n’étaient que cinq… A cette époque les chauffeurs de limousine n’étaient-ils pas considérés comme des artistes ?

    Répondre
    1. Lieutenant Columbo

      Bah le chauffeur reste le chauffeur, même s’il a droit à une portière, reste donc cinq portes pour les cinq têtes couronnées, vous avez raison, le compte est bon Mon Commandant…
      En fait, pour tout vous avouer mon Commandant, il s’agit d’un prétexte que j’ai inventé pour pouvoir vous approcher. Ma femme raffole de tout ce qui est people aussi quand elle a su que vous vous rendiez sur le Rocher… Vous comprenez… Depuis elle ne me lâche plus et me tanne pour que je lui rapporte une photo dédicacée; Dites, si vous pouviez faire quelque-chose pour ma femme mon Commandant ? Hein ? Mon Commandant…

  6. Patrice Vergès

    anecdote amusante. Tu oublies de préciser qu’à droite, c’est la joli profil de ta maman ancienne actrice, animatrice télé puis écrivaine de talent. face à la lumineuse Grace Kelly. Au milieu, fasciné c’est Edwards Meeks acteur américain vu dans de nombreuses films et feuilletons ( Globe Trotter) qui débuta en 1961 dans le « Jour le plus long » où il avait une scène avec Robert Mitchum qu’il n’avait jamais vu. De quoi stresser !

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      Merveilleux souvenirs mon Commandant !
      Votre défi n’était-il pas un peu pipé, ne vous saviez vous pas avantagé, profitant de votre piston pour rester dans le monde automobile ?
      Elles sont très belles ces mamans, mais la plus belle à mes yeux reste la mienne qui porte(rait) donc le même prénom que la vôtre (je ne savais pas).
      Mes respects mon Commandant.