Opel Crossland X : Du Blitz au Lion

Par Patrice Vergès. Après le Mokka, avant le nouveau Grandland, voici l’essai de l’Opel Crossland X qui pénètre dans le marché hyper-concurrencé des crossover compacts nommés Captur, 2008, Citroën Aircross, Juke et autres Fiat 500 X.

Je me pose la question. Est ce que l’image négative d’Opel qui perdure notamment en France ne serait pas intimement liée à sa communication. Évoquer dans les pubs TV et radio uniquement OneStar assistant personnalisé de connectivité ou la wifi de série particulièrement sur la Corsa fait trop oublier la qualité et la spécificité du produit à mon avis. Qu’en pensez-vous ?

Opel Crossland

Dérivé de la Peugeot 2008 dont il reprend l’empattement allongé de 6 cm, le Crossland X fait appel à de nombreux organes du groupe PSA. Il se particularise de la Peugeot surtout par sa silhouette plus typée Opel qui se manifeste par son pavillon flottant (en fait, celui de l’Aircross) et surtout sa face avant inspirée du Mokka dont il devrait être le plus dangereux concurrent. Même si le constructeur au Blitz s’en défend en prétendant que le Crossland n’est pas un 4X4 en étant plus compact avec une longueur de 4,21 m. Ce qui ne l’empêche pas d’être plus vaste à l’intérieur et de disposer d’un grand coffre banquette avancée (option) ce au détriment d’un réservoir trop petit de 45 litres. Une tendance de plus en plus fréquente qui nourrit l’illusion qu’on consomme davantage en passant plus fréquemment à la pompe à essence même si les consommations sont en baisse ces dernières années.

En finition Innovation, le Crossland est équipé d'une peinture bicolore et de glaces arrière surteintées. Ouf, on a échappé aux sorties ovales noyées dans le bouclier !

En finition Innovation, le Crossland est équipé d’une peinture bicolore et de glaces arrière surteintées. Ouf, on a échappé aux sorties ovales noyées dans le bouclier !

La planche de bord est bien dans la tradition Opel même si elle fait appel par ci par là à quelques accessoires PSA

La planche de bord est bien dans la tradition Opel même si elle fait appel par ci par là à quelques accessoires PSA

Bonjour l’ambiance !

L’intérieur est aussi spécifique à la marque allemande avec une planche de bord plus conventionnelle et aussi très rationnelle avec plusieurs niveaux de lecture. Malgré quelques touches chromatiques, le mobilier n’est pas d’une franche gaité mais les matériaux semblent de bonne qualité et faciles à entretenir. Derrière le Blitz relativement discret de la calandre, on retrouve des mécaniques d’origine PSA malgré leur nom Opel d’Ecotec. Le bien connu bloc essence 1,2 l 3 cylindres est décliné en 3 puissances s’articulant de 81 ch en atmosphérique à 110 ou 130 chevaux en turbo épaulé par deux diesel 4 cylindres 1600 turbo de 100 et 120 chevaux.

Très silencieuse, confortable, le Crossland s'avère être une bonne routière

Très silencieuse, confortable, le Crossland s’avère être une bonne routière

110 chevaux en boîte auto, le bon choix

J’ai pu prendre le volant de la version essence 110 ch en version boîte auto EAT6 d’origine japonaise. Le supplément de prix de 1300 euros exigé par cette transmission automatisée est en partie compensé par un tarif inférieur de 1000 euros pour la 110 ch par rapport à la 130 ch plus rapide mais guère plus nerveuse. Une boîte auto dont on ne peut louer l’agrément et la douce réactivité. Dommage qu’elle accroît la consommation de 0,5 l environ malgré un rapport supplémentaire (6 vitesses) à la version mécanique 110 ch et par la même la pollution. Heureusement sans générer un malus en se situant en dessous des seuils autorisés.

La boite automatique EAT6 (une Aisin) de la 110 ch compte 6 rapports contre 5 pour la version l'essence (6 sur la 130 ch)

La boite automatique EAT6 (une Aisin) de la 110 ch compte 6 rapports contre 5 pour la version l’essence (6 sur la 130 ch)

Le 3 cylindres 1200 turbocompressé est disponible en deux puissances de 110 et 130 ch plus rapide de 18 km/h avec 206 km/h

Le 3 cylindres 1200 turbocompressé est disponible en deux puissances de 110 et 130 ch plus rapide de 18 km/h avec 206 km/h

Excellent 3 cylindres essence

Le 1200 3 cylindres est aussi une merveille d’agrément et de douceur et de silence si on ne conduit pas comme un barbare, appuyé par une excellente insonorisation qui donne l’illusion de conduire un véhicule d’un segment supérieur.

Ayant conduit le Crosland uniquement sur des routes droites, la suspension m’a convaincu d’une souplesse de bon aloi. Mais je n’en dirai pas autant des sièges un peu fermes à mon goût. On sait qu’Opel a adopté sur le Crossland des lois d’amortissement différentes pour le rendre plus souple que les autres modèles de la marque. J’ai lu ici ou là quelques critiques d’amis confrères portant sur son déhanchement et pompage excessifs. Les connaissant, j’ai pensé vicieusement, peu après, qu’il leur était difficile de critiquer cette voiture sur tout ce qui était d’origine PSA incritiquable et que leurs reproches ne pouvaient porter que sur les spécifiés d’Opel à savoir son style et la suspension. Mais j’aimerai bien en piloter un Crossland sur routes sinueuses. Direction précise, freinage incisif, bonne position de conduite, il n’y a rien à jeter.

Les passagers arrière sont bien installés surtout avec l'option banquette coulissante qui rajoute 15 cm aux jambes

Les passagers arrière sont bien installés surtout avec l’option banquette coulissante qui rajoute 15 cm aux jambes

Le coffre peut être modulable (410 à 520 litres) grâce à une banquette coulissante facturée 300 euros

Le coffre peut être modulable (410 à 520 litres) grâce à une banquette coulissante facturée 300 euros

Dans les prix du marché

La gamme débute donc à 18 300 euros pour l’essence 81 ch qui doit être passablement sous motorisée à 23 950 euros pour la diesel 120 ch. Soit autour de 200 euros mensuels en location après apport. Opel ne propose que deux niveaux de finition agrémentés par des packs un peu trop nombreux. La version 110 ch BVA essayée en finition Edition reconnaissable à son coloris bi-tons de série, ses glaces surteintées et ses jantes en alliage de 17 pouces grimpe à 22 950 euros sans banquette coulissantes ni GPS optionnel. Pour être sincère, j’espérais un prix plus écrasé.

Question. Est que des constructeurs comme Fiat ou Opel ou Seat voire Skoda en déficit d’image peuvent-ils proposer des voitures aussi chères que les autres ? En fait, malgré sa pub, Opel espère qu’on achètera le Crossland parce que c’est justement une Opel et non pas parce qu »on peut avoir la la wifi à bord !

Sous le capot, les accessoires sont siglés Peugeot ou Citroën

Sous le capot, les accessoires sont siglés Peugeot ou Citroën

Les jantes 17 pouces contre 16 pour l'Edition sont liées à la finition Innovation plus coûteuse 1850 euros

Les jantes 17 pouces contre 16 pour l’Edition sont liées à la finition Innovation plus coûteuse 1850 euros

L’avis des Petits Observateurs !

19 commentaires au sujet de « Opel Crossland X : Du Blitz au Lion »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. michel GODENECHE

    bonjour
    un problème lié à la marque ..
    ayant possédé dans le temps.. plusieurs voitures neuves…je n’avait jamais rencontré ce genre de problèmes****
    je possède un modèle OPEL CROSSLAND X 110 qui a 6 mois…. …VOILA LE PROBLèME..quant on passe la marche arrière il faut embrayer mais la… l’accélération du moteur ne se fait plus..donc si vous voulez faire une marche arrière en cote impossible…et ce fait et lié à cette marque..
    ci vous rencontrez ce genre de problème ne vous étonnez pas

    Répondre
  2. gregory lopez

    Ouf, il y a bien les trucs en plastique couleur alu en bas des pare-chocs, et des arches de roues en plastique, c’est donc bien un véhicule tout-terrain! (partie basse identique et interchangeable sur toute la production automobile du moment). La zone intermédiaire (en rouge) est acceptable mais malheureusement affublée d’un casque de plomb qui semble l’écraser sous son poids .
    Le but de tout ceci semble d’obtenir une multiplication de lignes horizontales pour tenter de camoufler cette incompréhensible hauteur. On a des voitures sandwichs: une tranche d’automobile entre une tranche de SUV en bas et de monospace en haut.

    Répondre
    1. Mat Ador

      J’ai préféré parler du landau et du Torpédo familial que de la virgule dans la découpe de visière du casque lourd Stahlhelm M35… Mais, elle l’a aussi… Ach !

  3. Mat Ador

    Son nom redondant pourrait effrayer tous les concurrents d’un Paris-Dakar mais ce n’est pas un baroudeur, ça commence mal. Elle me fait penser à un couteau Suisse, la connectivité en + (OnStar et non OneStar, Patrice). Mais le charme n’opère pas. Avez-vous déjà essayé de déguster une belle cote de boeuf avec un couteau Suisse ? Déboucher un grand millésime ? Qu’importe nos sarcasmes, elle se mettra en quatre et fera le bonheur des loueurs qui fleurissent sur les parking des aéroports…

    Répondre
    1. Patrice Vergès

      Exact, OnStar ! Merci Mat Ador. Au fait, je m’en suis servi l’autre jour pour ma Cascada et mon interlocuteur en Grande Bretagne qui était français m’a demandé « Il fait beau à Arcachon ?  » où j’habite. Je me suis aussi mélangé les pinceaux dans le texte des légendes entre la finition Edition et Innovation Noms qui me font penser plutôt à des menus de restaurant style Tradition. Je me souviens du temps où les finitions étaient appelées L, GL, GLS !

    2. Mat Ador

      De rien, Patrice…
      🙂
      Le jonc chromé qui souligne le profil de la ligne de pavillon, résonne comme une vague réminiscence des compas de la capote du landau de mon enfance et du torpédo de mon grand-père… C’est un tropisme actuel du design auto que l’on peut louer, mais celui de la X-Land X n’en hérite que de peu d’élégance à mon goût, n’en déplaise à Thibaut Doneux que je respecte et que POA avait interviewé à propos en mars dernier si mes souvenirs sont exacts…

  4. Jean-Bernard

    Moi ce qui m’interpelle comme Patrice Vergès, c’est la mauvaise communication de la marque Opel. Vanter la wifi ce met pas en avant la qualité du produit;. Je n’imagine pas un client entrer dans une concession OPel et déclarer  » je veux cette voiture car elle a la wifi »

    Répondre
  5. Nabuchodonosor

    Insidieusement une mutation s’opère chez POA. Mutation que nous pouvons très précisément observer, jour après jour:

    Renaud qui ne retrouve plus le parfum du Vaumol Connolly dans les Jaguar d’aujourd’hui, file à vau l’eau à la quête des productions grand confort du passé. On le retrouve errant, ici, autour des guinguettes de Javel au bord des quais de Seine, là, en mer d’Irlande, échoué sur les plages de Blackpool à la recherche des premiers pas de Bill Lyons, où là encore, n’hésitant pas à faire la grande traversée jusqu’à Motown au beau milieu du détroit entre les lacs St-Clair et Erié…

    Las d’être secoué par un dieselgate dont les répliques n’en finissent plus d’ébranler l’édifice au W surmonté du V jusqu’à voir se fissurer l’entrelacs historique nouant les quatre anneaux, c’est un Cédric é-moussé qui tente aujourd’hui de faire le job face à la nouvelle A8. D’ailleurs au gré des poades, le chef du gouvernement nous distille son amertume à petites doses, nous confiant ses rêves d’ailleurs, la tête dans les étoiles…

    C’est maintenant au tour de Patrice, le plus érudit de tous, le véritable gardien de la citadelle au Blitz entre Main et Rhein, de nous livrer ses inquiétudes, à l’occasion de l’essai d’un petit crossover, sur sa maison qui vient de se faire manger tout cru par un lion franc-comtois…

    J’en reste coi !

    Répondre
    1. Mat Ador

      Je recommande la plus grande prudence au Premier Ministre, la marque à l’étoile étant, semble t’il, aspirée elle aussi dans la tourmente…

  6. Dubby Tatiff

    Ecoutez, imaginons que je sois en déplacement dans un pays dont je ne maîtrise pas la langue comme la Turquie ou la Pologne, qu’une révolution populaire risque d’y éclater à tout moment comme en Pologne ou en Turquie, que je doive pour cette raison rentrer de toute urgence en France afin d’y préserver l’intégrité ce corps magnifique et de cet esprit brillant que les femmes convoitent en vue d’en perpétuer le génome, imaginons que les aéroports soient fermés ainsi que les gares. Imaginons que je doive transporter avec moi des dossiers, des contrats et quelques échantillons de matériels hors de prix. Les chevaux et les ânes ont déjà été dévorés par les populations affamées et en état de pré-insurrection. Il ne reste qu’une seule agence de location de voiture ouverte dans la capitale et le préposé moustachu m’explique que « Robimy więcej niż, onunla yapacak ! » avec force mouvements de main explicatifs? Je comprend qu’il ne lui reste qu’une sélection de véhicules constituée de :
    – Renault Captur,
    – Peugeot 2008,
    – Citroën Aircross,
    – Nissan Juke,
    – Fiat 500 X
    – Opel Crossland X
    Dans l’incapacité d’expliquer dans un temps raisonnable au préposé moustachu qui me reçoit, que mon éducation française traditionnelle, mon sens de l’esthétique, mon quand à soit inné et mon conservatisme honteux sont heurtés par ces carrosseries sur-dessinées et aux proportions étranges, je ne tergiverserai pas plus de temps qu’il n’en faut à Patrice Vergès pour décider si oui ou non il répond favorablement à l’invitation de l’essai de la nouvelle Aixam City et le sens des réalités l’emportant, je déciderai que la moins moche du lot c’est l’Opel et je la louerai fissa afin de me sauver.

    Répondre
    1. Philippe

      Je préfère 100 fois un 500X que l’opel. On dirait qu’ils ont déssiné la voiture en 2 fois. Le bas, avec une ligne tracé en haut des portières histoire de dire faut qu’on casse la hauteur mais on sait pas trop comment faire car elle part de nul part et n’arrive nul part, et le haut. Moi j’aurais fait le montant de pare brise rouge et toute la ligne de toit qui redescend en gris. Enfin bref.

    2. Philippe

      Tu parles de location. Une fois j’ai eu un mokka pour aller de valence au bourget dans le 93. J’étais pas rassuré, j’avais vraiment la sensation qu’on était trop haut, la désagréable impression qu’on allait chavirer dans les virages. SUr l’autoroute j’étais pas serein. Ah aussi, on a mis 5 min avec mon collègue pour trouver comment allumer la radio. Pourtant on est plutôt vif d’esprit et les cockpits avec pleins de boutons sont notre quotidien. Et puis le nom : Mokka. J’espère qu’ils n’ont pas payé cher l’agence de com pour trouver le nom. Surement la même boite de com’ qui a trouvé la nouvelle comagnie Joon.

  7. Philippe

    Pffff. Design d’une banalité. Ils ont essayé de faire des détails originaux mais ça ne rattrape pas cette forme générale trop surélevée qui font que les roues arrières semblent des 13 pouces.
    Décidément je ne comprends pas l’utilité de ce genre d’engin. A l’intérieur on a 30 cm d’espace entre la tete et le toit, je vois pas l’intérêt. Je préfère avoir une voiture plus longue ou plus large mais plus haute … Bonjour la surconsommation inutile due au profil. Carrosserie plus haute, plus d’acier, CG plus haut donc amortisseur plus raide pour garder une tenue de route correcte. Poids supérieur, frein plus importants, moteur plus gros, tout doit être renforcé pour supporter le surpoids. Et à côté de ça les moteurs sont de plus en plus efficients mais on ne gagne pas en conso car on roule avec des immeubles de 2 étages. Rien ne vaut une bonne berline ou un break. Je suis sur qu’un gulia 200ch essence consomme moins en vitesse stabilisée que ce parpaing roulant 110 ch.

    Répondre
    1. Mustang98

      Bravo !!! Pas mieux pour ce qui me concerne…
      Ces bagnoles sont des accessoires de mode bien trop tôt démodés, en sus d’être des ersatz de 4×4 qu’elles ne sauraient être… Symptomatique d’une époque faite d’illusions….

  8. Correction

    Une boîte auto dont on ne peut « que » louer l’agrément et la douce réactivité.
    Conduisant une Citroën C3 au groupe motopropulseur identique, je confirme 🙂

    Répondre
    1. Pierre

      Je l’ai essayée en version 130cv.
      Moteur remarquable mais boîte de vitesse manuelle peu précise avec de longs debatements. Je crois aussi que le 110cv boîte auto serait mon choix.
      Sièges moins confortables que sur la Meriva.
      Châssis et moteur remarquable.
      Finition Opel .