Le Skoda Kodiaq vu par le petit observateur Justin (épisode 2/2)

 

Parce que c’est le premier essai automobile de Justin, nous lui laissons le micro pour cette seconde partie de l’essai du Skoda Kodiak pour qu’il nous raconte comment il appréhende ce noble métier d’essayeur automobile.

Etonnamment ce sont les liasses de billets et les filles de joie généreusement offertes par Skoda à but totalement désintéressé pour nous mettre en conditions avant l’essai qui marquent le plus notre réalisateur. Cadeaux que nous avons bien sûr déclinés, notre conscience professionnelle passant évidemment avant tout. Heureusement dès lors que le constructeur avait eu la bonne idée mettre une bouteille de Schnaps dans chaque boîte à gants pour nous faire découvrir l’intérêt d’en disposer de deux et nous confirmer dans notre décision d’avoir pris la route sans traîner. Finalement Justin est employé comme chauffeur pour emmener Renaud sur les routes enneigées de la Suisse éternelle, si chère aux yeux du président pour son chocolat, ses montres et son évasion fiscale; c’est cela être essayeur automobile, savoir apprécier les spécificités de chaque territoire parcouru, voilà le métier qui rentre!

Kodiaq_081 - copie Kodiaq_083 - copie

Skdoa Kodiaq_192 - copie Skdoa Kodiaq_194 - copie Kodiaq_198 - copie Skoda Kodiaq

Kodiaq_273 - copieKodiaq_241 - copieKodiaq_228 - copieKodiaq_244 - copieKodiaq_245 - copieKodiaq_248 - copieKodiaq_251 - copieKodiaq_249 - copieKodiaq_254 - copieKodiaq_258 - copieKodiaq_260 - copieKodiaq_257 - copieKodiaq_261 - copieKodiaq_262 - copieKodiaq_264 - copieKodiaq_290 - copieKodiaq_294 - copie

 

 

 

Episode 1

 

L’avis des Petits Observateurs !

11 commentaires au sujet de « Le Skoda Kodiaq vu par le petit observateur Justin (épisode 2/2) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Maître Capello

    Encore un vendredi qui s’égrène et qui ne saurait être un vendredi tout à fait accompli sans vous lire Monsieur le Premier Ministre; Une lettre, une phrase, un mot de vous suffirait à nous emplir de joie…

    Répondre
  2. Stan

    Pour rouler depuis quelques mois avec son cousin le SEAT ATECA produit actuellement dans la même usine que le KODIAQ, il faut reconnaître que SKODA et SEAT ont désormais toute la panoplie technologique VAG avec un décalage « chronologique » qui a s’est bien raccourci ces dernières années.
    Seuls peut être 1 ou 2 options et gadgets manquent aux 2 marques vis à vis de VOLKSWAGEN et même AUDI…
    Le principal est bien là : châssis au top, boîte DSG7, ODB de dernière génération, grand écran HD tactile, feux full led, etc…
    Que du bonheur à conduire en famille…
    Le consommateur ne s’y trompe pas et plébiscitera selon moi le KODIAQ…dont le positionnement est très judicieux.
    Pour les intéressés, ne tardez pas : 1 an après son lancement, le délai d’attente pour un ATECA essence dépasse largement les 6 mois !
    @+
    Go POA Go

    Répondre
    1. Stéphan NURENBERG

      J’ai commandé mon kodiaq fin janvier et je l’aurais début septembre, il faut être patient .

  3. Mat Ador

    Même si pour nous il sera produit à Kvasiny et Vrchlabi, je me demande pour ma part si ce SUV n’a pas été conçu tout d’abord pour les Russes et les Asiatiques où VAG dispose d’usines et les marchés raffolent de grands véhicules doublés d’une bonne garde au sol et de roues de bons diamètres… Je me souviens avoir vu ma première Superb dans les rues de Delhi, conduite par un chauffeur particulier, comme il est de coutume là-bas. L’espace aux jambes sur la banquette arrière prend tout son sens pour les propriétaires lorsque ceux-ci sont habitués à ne pas conduire leur véhicule et voyager à l’arrière en Sherwanis et en Saris… Il faudra s’y faire notre avis devient secondaire. Nous les européens ne sommes plus référents dans les projets des grands constructeurs avides d’hégémonie planétaire… Par cette compétitivité accrue, l’avantage premier est de payer les produits moins chers mais en retour notre industrie et les emplois qui en découlent en pâtissent, à moins de considérer l’Europe comme une économie à part entière… C’est tout le débat qui agite nos candidats…

    Répondre
  4. CRO

    La relève POA est donc assurée !

    Je ferai juste remarquer que dans les reportages issus de ces « événements commerciaux », dits « essais presse » n’est jamais retranscrit (comme vous le faite une fois de plus, merci POA pour la vraie vie) l’enrobage de luxe, et luxure pour choyer les journalistes.
    Mais comme dirait François FILLON : « ça toujours était comme ça ».

    Go POA !

    Répondre
  5. Piat Georges

    Il me rappelle la production Volkswagen ce qui n’enlève rien à la valeur du produit. Et puis le marché du « 7 places » est bien là.
    Merci à Justin pour la prestation.

    Répondre
  6. Nabuchodonosor

    Il convient tout d’abord de féliciter Justin pour cet examen de passage réussi, son avis pertinent et sa liberté de ton, pas si facile devant la caméra, en deux minutes face au Président fondateur; Justin à la barre, tu es de la dynamite ! Mais au jeu du siège musical, Maître Patrice gardez bien votre ceinture attachée, la relève est là !
    « …Paisible, à la fraîche, décontracté du gland… Et on bandera quand on aura envie de bander », certes quand tout est organisé et réglé comme un coucou Suisse je veux bien mais en l’espèce, faut avouer que le facteur chance a penché en faveur du constructeur Tchèque. Passer en quarante-huit heures du soleil de la riviera à la neige du Saanenland, ça ne pouvait pas être écrit dans le story-board, même avec la bénédiction d’Evelyne Delhiat. Tant mieux, ce fût bonnard, tip-top et ça a donc joué pour les shoots de l’ours de Bohême dans cette belle région lémanique… Sans que votre probité ne puisse en souffrir dans ce pays bien connu pour sa neutralité et ses palaces…
    🙂
    Nabhumoursuisse

    Répondre
  7. Chapman

    Bien le coup du pébroc dans la portière ET la petite protection pour ne pas niquer la portière du voisin de parking ….. belles observations Justin, c’est ce genre de petites attentions qui font la différence entre deux voitures banales à l’heure du choix ……car il s’agit bien d’une voiture banale hein?
    Cette banalité ne retirant rien des qualités évidentes de cette voiture que je persiste à trouver ni rigolote ni innovante, juste bien ou bien!!
    🙂

    Répondre