Alfa Romeo Stelvio & Mazda CX5 & Toyota Camry – Détroit 2017

Le premier Ministre Cédric Fréour nous rapporte du salon de Détroit 2017 ses petites observations. Nouveautés, concept, voitures électriques et petits bonus, c’est une balade exclusives que nous vous invitons à suivre en plusieurs épisodes. L’Alfa Romeo Stelvio, la Mazda CX5 et la Toyota Camry.

L’avis des Petits Observateurs !

12 commentaires au sujet de « Alfa Romeo Stelvio & Mazda CX5 & Toyota Camry – Détroit 2017 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Navigator84

    Toyota Camry : berline la plus diffusée aux USA depuis 15 ans.
    Par contre pas sûr que toute la clientèle se retrouve avec ce design somme tout assez audacieux de la part de Toyota. Cela perd en dynamisme et gagne un côté un brin « bourgeois ».

    Répondre
  2. Nabuchodonosor

    A mater cette vidéo « Détroit » autos, on serait amené à penser que le rouge soit de mise cette année. Il se pourrait même qu’Alfa et Mazda aient retenus tous deux le même fournisseur de rouge et de vernis. La vâche, ça claque, ça flashe et ça excite le côté macho qui sommeille en nous… Enfin, pour ce qu’il en reste après 40 ans de Prévention Roturière… Alors que pour la berline Camry destinées aux middle class Simpson, c’est dans les pots de peintures Barbie que Toy, of course, a très probablement été trempé ses pinceaux…
     » Des goûts et des couleurs on ne discute pas… et pourtant on ne fait que ça !  »
    F.W. Nietzche.

    Répondre
    1. Amok

      « gustibus et coloribus non est disputandum »
      En fait l’origine de l’expression est très disputée, jusqu’à évoquer une traduction d’une phrase en latin médiéval.

  3. kris

    2 marques ALFA ROMEO et MAZDA que j’apprécie – MAZDA que j’ai redécouvert avec le petit SUV CX-3 fort sympathique -.

    Le nouveau CX-5 est réussi. J’en vois d’ailleurs pas mal sur la route à ma grande surprise. MAZDA étant tellement confidentiel en France. Dommage que le CX-4 ne soit destiné qu’au marché chinois.

    Quant au STELVIO, pour un premier SUV, ALFA s’en sort plutôt bien. En souhaitant qu’il se vende bien pour permettre à ALFA de développer de nouveaux modèles hors SUV. Comme pour la Giulia, il faudra attendre les versions plus civilisées pour apprécier son design sans tous ces appendices présents sur cette quadrifoglio.
    La rumeur court toujours (source Forbes) d’une éventuelle cession d’Alfa et/ou de Maserati (!,)

    Répondre
    1. yaros78

      Rumeurs absurdes d’un analyste de Berenberg qui veut faire parler de lui. Techniquement impossible (Alfa et Maserati n’ont pas d’existence légale, ce sont des noms commerciaux, donc nécessité de réorganiser totalement FCA -société dont on rappelle qu’elle est cotée à NY et Milan- si on voulait les vendre, sinon on ne peut vendre que les noms commerciaux qui ne vaudront rien ou presque). FCA a formellement démenti ces rumeurs farfelues qui ne servent qu’à faire du buzz sur Internet