Nouvelle Opel Insignia 2017: premières images

2017-vauxhallinsignia-07 2017-vauxhallinsignia-08 2017-vauxhallinsignia-02 2017-vauxhallinsignia-06 2017-vauxhallinsignia-04 open 2017-vauxhallinsignia-01 2017-vauxhallinsignia-09 2017-vauxhallinsignia-10

ng-commodore-interior-publicity-shot-1 holden-commodore-2 holden-commodore-3 holden-commodore-4 holden-commodore-5

L’avis des Petits Observateurs !

13 commentaires au sujet de « Nouvelle Opel Insignia 2017: premières images »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. lenfant

    Sur les photos, de nettes progrès par rapport à la génération précédente pour la rendre désirable. La précédente génération étant plutôt réussie même si très lourde.

    Répondre
  2. Dubby Tatiff

    Elle est plutôt jolie. Il reste quelques détails qui heurtent un peu l’œil comme les moustaches sur la calandre et l’enfilade de vitres sur l’arrière latéral. Néanmoins, par rapport à la Chevrolet Impala, ils ont corrigé le pli au dessus de l’arche de roue arrière qui faisait un peu « faux pli » justement et ont intégré le becquet arrière dans la malle de coffre, ce qui est bien plus élégant.
    La voiture ne triche pas, il me semble. Sa proposition est honnête par rapport à son positionnement et sa promesse.

    Et puis entre nous, si la nouvelle A5 avait (visuellement) le même tableau de bord, on louerait Audi …

    Répondre
  3. Mat Ador

    Elle à l’air plutôt bien dessinée cette auto. En s’étirant à la manière d’un coupé Gran-Sport ou d’un coupé CC comme ses cousines germaines à initiales se terminant par W, elle semble monter en gamme avec un intérieur à la hauteur pour une fois de cette ambition… On a hâte d’être au salon de Genève pour la découvrir, à moins que Patrice ait le privilège de nous mette l’eau à la bouche avant.
    En tout cas moi, j’adore !
    🙂

    Répondre
  4. Vince Marten

    Statutaire, élégante, intemporelle pour certains dont je fais partie. Banale, effacée, déjà vu pour d’autres.
    La berline est à un constructeur ce que le Saint Honoré est à la pâtisserie ou le Touredos Rossini à la cuisine : un classique dont la revisite est toujours un exercice casse-gueule.

    Alors, à vouloir plaire à tout le monde, ne risque-t on pas de ne plaire à personne. Reformulé autrement, à vouloir ne déplaire à personne, ne risque-t on pas de déplaire à tout le monde ?
    Vous avez quatre heures : -)

    Répondre
    1. Renaud Roubaudi

      Moi aussi. Je pense sincèrement que le badge Opel trouble le jugement de bagnolard que nous sommes, un peu comme un automatisme. C’est dommage. RR

    1. Velam

      Comme Thierry, j ai du mal a identifier la marque en regardant cette voiture. Une inspiration de calandre Mazda avec des aérateur de roue avant style Mercedes, des dessins feu sympathiques… Ce qui me fait penser à un assemblage d éléments, plus qu à un dessin homogène. La ligne latérale est sans surprise et l arrière m inspire des dessins venus d Asie également.
      L ensemble n est pas désagréable mais manque un peu d’âme. L intérieur me fait le même effet avec un dessin simple sans fioritures mais sans réelle coût de cœur non plus. Une uber car en devenir, personnellement je ne suis pas preneur.
      Go poa