Lynk & Co 01: premières images de la nouvelle Marque créée par le Chinois Geely

Le chinois Geely lance une nouvelle marque automobile, Lynk & Co, à vocation internationale. Le premier modèle, ci-dessous, est baptisé sobrement 01. Il s’agit d’un SUV compact développé avec l’aide des ingénieurs de Volvo (Volvo appartient au Chinois Geely). Lynk & Co 01 sera totalement connecté et la motorisation offrira un moteur électrique sur chaque modèle. Vendu sur internet, Lynk & Co sera commercialisé en Chine en 2017, puis aux USA et enfin en Europe dans un an. On en reparle.

geely-lynk-co-01-1 geely-lynk-co-01-2 geely-lynk-co-01-3 geely-lynk-co-01-4 geely-lynk-co-01-5 geely-lynk-co-01-6 geely-lynk-co-01-9 geely-lynk-co-01-10 geely-lynk-co-01-12 geely-lynk-co-01-13 geely-lynk-co-01-14-1 geely-lynk-co-01-14 geely-lynk-co-01-15 geely-lynk-co-01-16 geely-lynk-co-01-18 geely-lynk-co-01-20

 

L’avis des Petits Observateurs !

26 commentaires au sujet de « Lynk & Co 01: premières images de la nouvelle Marque créée par le Chinois Geely »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. kris

    Concernant ses proportions, on devrait les retrouver sur le futur VOLVO XC40 puisque cette Link & C0 01 partage la même plateforme CMA…
    Voire même l’allure générale (?)

    Répondre
  2. Denis L.

    Rien de révolutionnaire certes mais le monde automobile est très conservateur et l’acheteur n’est pas épargné par ce conservatisme! Dans ce milieux dominé par le quatuor allemand (en matière de référence pas forcément de volume) il faut déjà prouver qu’on est capable de faire une voiture conventionnelle sûre et fiable avant de vouloir révolutionner l’univers, surtout quand on se traîne la réputation que se traînent les Chinois. On ne va pas renverser la table à chaque fois qu’on sort un nouveau modèle!
    Là comme ça elle est pas si pire on jugera sur pièce.

    Répondre
    1. kris

      Elle est le fruit du centre de recherche commun (CEVT) GEELY/VOLVO avec à sa tête l’ancien directeur du développement de la plateforme Phenix chez SAAB. Elle devrait tenir la route !…
      Maintenant pour le design , je suis un peu dubitatif voire perplexe dans le mélange des différents designs pompés ici ou là. Reste à voir concrètement le contenu innovant puisque là est l’intérêt. A suivre…

  3. Denis L.

    Rien de révolutionnaire certes mais le monde automobile est très conservateur et l’acheteur n’est pas épargné par ce conservatisme! Dans ce milieux dominé par le quatuor allemand (en matière de référence pas forcément de volume) il faut déjà prouver qu’on est capable de faire une voiture conventionnelle sûre et fiable avant de vouloir révolutionner l’univers, surtout quand on se traîne la réputation que se traînent les Chinois. On ne va pas renverser la table à chaque fois qu’on sort un nouveau modèle! C’est ce qu’on essayé de faire les français depuis 20 ans, on a vu le résultat… 😀
    Là comme ça elle est pas si pire on jugera sur pièce.

    Répondre
  4. Dubby Tatiff

    La promesse de cette voiture telle qu’elle est annoncée, tient dans les services innovants. Système de financement innovant, système de distribution commerciale innovant, système d’auto partage innovant, système de récupération de données innovant, système innovant de plateforme logicielle ouverte aux développeurs d’applications.
    Dans la mesure où les différents services ne sont pas encore détaillés, tangibles, pour le moment on ne voit que la voiture.
    Et pour le moment, on ne perçoit, on ne comprend qu’une voiture de plus.

    Répondre
    1. michaël oualid

      Quelle est la définition du mot « innovation »?
      Comment une voiture chère, lourde et précieuse peut-elle être le siège « d’innovations » dans les services?
      Le design n’est-il pas un outil puissant pour soutenir, surligner, promouvoir un message?
      Si le design hurle le vide et le signe sans sens, les meilleures idées de service du monde ne pourront pas adhérer à ce véhicule.

    2. Dubby Tatiff

      C’est une sacrée question et j’avoue ne pas avoir la réponse. Jusqu’où faut-il et peut-on pousser le curseur de la rupture sans que le consommateur ne renâcle ou se rebiffe ou ignore superbement la proposition que l’on lui fait ?
      Faut-il accompagner une proposition de rupture en terme de financement et de services automobiles, avec un véhicule lui-même en rupture ? Il y a du pour et du contre dans les deux approches. Du côté positif il me semble qu’une cohérence conceptuelle plus forte se dégagerait avec son corollaire d’avantages en terme de communication. Du côté négatif, quid de la réaction des consommateurs qui risquent fort de se dire qu’on leur propose un véhicule à minima alors qu’ils sont habitués depuis leur enfance à ce que chaque génération de voiture soit « + » que la précédente. Plus de puissance, plus d’équipements, plus grande de 2 cm en longueur et de 1 cm en largeur dégageant un espace au coude plus grand permettant de voyager à 5 adultes dans le plus grand confort (je taquine).
      On a bien vu les réactions au sujet du Cactus C4. Les reproches ont concerné l’absence d’un aérateur sur la planche de bord et la présence de compas aux vitres arrières à la place de vitres électriques ; « Inadmissible pour un véhicule de cette catégorie », a t-il été écrit. Une fois que le consommateur est habitué à disposer d’une prestation, il est alors bien difficile de la lui retirer car il va vivre cela comme une frustration. D’autre part, on sait que la valeur que l’on donne à ce dont on dispose est plus forte que la valeur que l’on donne à ce que l’on ne possède pas.
      Que veut faire Geely ? Seul le temps va nous le dire.
      Les services promis sont-ils réellement innovant ou n’est-ce que poudre au yeux marketing pour finalement lancer une marque traditionnelle ?
      Le design de leur modèle 01 ne reflète pas l’innovation annoncée de leur business modèle ? Faut-il en chercher la cause dans le manque d’audace et d’imagination ou dans un pragmatisme commercial conservateur ?

    3. Mat Ador

      Je ne vois pas d’innovation plus que de rupture stylistique dans ce copié-collé emballé du best-on, j’allais dire du best-hier, de la production SUVesque actuelle… Difficile de susciter mon enthousiasme en présentant le bonbon dans une enveloppe aussi conventionnelle. Mais bon, tout bien considéré, Tesla n’a jusqu’à présent fait guère mieux…
      😉

    4. kris

      @michaël oualid
      Tout à fait c’est indéniable !
      On retrouve d’ailleurs cet épineux problème dans le logement. Il a pourtant des innovations très intéressantes dans ce domaine (Wikkelhouse aux Pays-Bas, Mac-Home/BAT’IPAC…).
      Au lieu de cela, on nous propose encore et encore des barrages en briques et parpaings avec des augmentations de prix au mètre carré salées afin de les rendre compatibles à la norme RT2012 et RT2020 à venir !!! Désespérant…

  5. Stéphane.nc

    Beaucoup de sarcasmes sur le style est le nom
    Compréhensibles et je les partage volontiers.

    Je vois surtout un produit particulièrement abouti pour un pays qui il y a à peine quinze ans fabriquait des ZX.
    Et qui n’ayant pas à assumer un héritage va directement sur les traces de Tesla : électrique et vente en ligne.
    Je vois surtout que la Chine pousse fort sur l’électrique et que nos champions centenaires sont à la ramasse sur le sujet…je parle de l’offre catalogue, pas des promesses (là il y a pléthore pour dégommer Musk).

    Rions donc tant que nous le pouvons, avec notre parc auto vieillissant (8,7 ans en 2015 contre 6 ans en 1990), diesels (62,4%en 2015 contre 59,2% en 2012) à boite mécanique (ben oui les automatiques c’est pour les handicapés c’est bien connu) , nos villes qui peinent à chasser les vieilles bagnoles et le diesel….à rester bloqué sur des schémas des années 70-80 demain sera peut être moins distrayant…

    Répondre
  6. Ronan

    C’est tout neuf et c’est bien, c’est propre sur soi, c’est (je pense) qualitatif mais ca manque d’ame….. ou a l’inverse ca en a plusieurs (cf commentaire de Vincent, « 3008 Macan Evoque ».

    Mais dans l’absolu, ca n’apporte rien de plus sur le marche -comme Borgward- et a part a un prix ultra competitif je ne saurais la choisir plus qu’une autre.

    Je passe.

    PS: personne ne commente sur le nom de cette nouvelle marque mais….. que ca sonne faux pour une voiture!
    On dirait le nom d’enceintes subwoofer…….. :/

    Répondre
  7. Frédéric à Montréal

    Ah, les pauvres ingénieurs de Volvo qui ont dû travailler là-dessus.
    Je suis toujours fasciné par le nombre de photographes chinois dans les grands salons, qui prennent des images de tout et de n’importe quoi, de préférence en gros plan. Voilà ce que ça donne quand on mélange tout ce qu’il y a de «meilleur» chez chaque constructeur.
    Et alors, le nom de la marque, encore mieux!

    Répondre
  8. Nabuchodonosor

    Volvo a annoncé l’objectif de 0 morts à l’horizon 2020.
    Au vu de ce beau bébé et de l’agressivité commerciale déployée, je comprends maintenant que ce que le groupe chinois promet pour les occupants des véhicules suédois ne s’étendra pas nécessairement aux concurrents de sa marque Volvow cost…
    🙂

    Répondre
    1. Hammond

      Oui et on ne les remerciera jamais assez d’avoir sollicité les lumières de Gilles Vidal pour le dessin des feux…
      🙂

    2. Maître Capello

      Ah oui je me souviens, Mai 68, les Shadoks :  » Il vaut mieux pomper, même s’il ne se passe rien, que de risquer qu’il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas…  »
      🙂

    1. michaël oualid

      le communiqué de presse:
      ARE YOU READY FOR SOME NEW THINKING?

      Time to count down. It’s a just a few weeks left until we meet in Gothenburg and Berlin. I hope you are ready for a very interesting 24 hours.
      You’ll get a hint of the design of the new car in the picture below. But we are presenting more than a new car. A new car brand and a model line-up. And some radical, new thinking – different from anything you’ve seen before from the car industry.
      New ideas, in a new brand, calls for a bold name.
      We are LYNK&CO. And we’ve just started to build our web site. Come and see us at lynkco.com. At this point it is just a teaser, but all the content will be there when we lift the embargo for this exciting news at 00:00 hours CET on October 20.
      Once again, I look forward to seeing you soon and I think I can promise you one thing: You will not be disappointed. The world has changed.
      And LYNK&CO might well change the world’s idea of mobility.
      See you soon,

      Alain Visser

  9. yoan

    Il est plutot mignon, et doit être cool à regarder dans la circulation, mais….
    quand je le regarde un petit peu plus, je vois du Kia pour la face avant, et aussi un peu de Berlinetta.
    Pour la custode, je vois un mix de Ds 3/ Ds 6, et enfin les feux ressemblent à une Ds 5.

    Mais bon, on va dire que, quitte à copier/s’inspirer des autres, autant prendre de bonnes bases, et là c’est chose faite (^_^)

    Répondre
    1. yoan

      …….et j’oubliais l’intérieur : les buses d’aérateurs ressemblent beaucoup à la nouvelle C3

      et le volant est un mélange de Ds 5 pour la partie haute, et de mercedes pour la partie basse

  10. PIAT Georges

    Ligne fluide, presque aérien, avec un dashboard plutôt classique et une commande de boîte qui me rappelle une marque allemande, il n’est pas mal ce SUV.
    Mais alors si on commence à vendre les bagnoles sur Internet…

    Répondre