L’art d’être carrossier par Stéphane Mauduit

Petite visite chez Stéphane Mauduit, cms carrosserie, un carrossier génial qui parle aussi bien de son métier qu’il l’exerce avec ses équipes. Chez Mauduit, on retape aussi bien une Bugatti qu’une Austin-Healey en passant par une Chrysler ou une Lexus. Encore une fois merci à Pascal et Henry pour le partage de ces rencontres magiques.

L’avis des Petits Observateurs !

20 commentaires au sujet de « L’art d’être carrossier par Stéphane Mauduit »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1. Guillaume Capelle

      Malheureusement cette noblesse ne paie plus et n’intéresse plus cf « on apprend plus le métier »

  1. johnny Be Good - JoM

    Puisque POA réfléchit à son avenir et donc à ses financements, pourquoi ne pas créer un « annuaire » de l’artisanat automobile de la Frrraanncce éternelllle dans lequel les artisans n’auraient surtout pas à payer eux-mêmes pour être référencés, et le seraient sur l’unique critère de leurs compétences (combien reste t-il de carrossiers de ce tonneau en France en 2015 et combien de passionnés en cherchent sans savoir où trouver ?) Un « machin » POA serait créé, composé de propriétaires prêts à consacrer quelques points de % de leur facture à la préservation de tels savoir-faire et indirectement, de leurs trésors. Ils savent juger le travail réalisé, n’ont aucun intérêt à pousser des tocards ou des buddies, et POA affirmerait sa présence en tant qu’acteur clé de la « voiture d’exception ». Voilaaaa, si ce n’est déjà dans les échappement POesques. GO !

    Répondre
  2. Stéphane.nc

    Très sympa ce reportage. En le regardant je fredonnais « Douce France »….
    C’est beau et noble l’artisanat car c’est de l’humain.
    Je radote -et assume!- en parlant de Morgan qui fabrique encore ses voitures à la main et forme de jeunes ouvriers à l’art de travailler le bois, l’alu et le cuir. Et ça va très bien pour la marque, merci pour elle! Le Defender dont la chaîne de montage est peu automatisée, les programmes de personnalisation de RR, Mercedes, Aston….et tous les artisans (souvent anglais) qui personnalisent les voitures tels de grands couturiers (pas du « jacky tuning » ).
    Le luxe c’est l’artisanat, le sur mesure.
    Le reste c’est du bloubiboulga marketeux nommé Prémium, comme le jus d’orange, à base de « promesses », « de services », « d’expérience client », de « parcours de consommation »…..belle novlangue en vérité pour nous fourguer fort cher du made in pétaouchnok…ou des plateformes modulaires multimarques.

    Répondre
    1. Stéphane.nc

      D’ailleurs, avec les dons des petits observateurs, avant Palo Alto, un Roubaudi – Fréour Trip chez sa gracieuse majesté, avec miss XJ, aurait de la gueule.
      Au hasard pèlerinage à Solihull, Coventry, Gaydon, Malvern Link, Goodwood, Woking, Oxford….

      Rule Britannia and GO POA !

    2. kris

      Très bien résumé !
      Le travail présenté ici est tout simplement magnifique et témoigne d’un vrai savoir-faire !
      Il me semble avoir vu un instant M. FREOUR comme subjugué par les gestes précis réalisés par cet ouvrier (?!). J’aurai eu la même réaction…

      PS : Nous devrions découvrir à nouveau et j’espère prochainement l’incroyable travail réalisé par un véritable passionné d’une marque française !…

    3. Fréour

      Bonjour Stéphane NC,

      L’Angleterre… Si tu savais sur quoi on travaille ! Laisse nous juste un peu de temps…

      Bonjour Kris, c’était subjuguant ! C’est exactement cela.

      Et tant mieux que Renaud ait pu capter ses instants, le boulot de Stéphane Mauduit et son équipe est tout simplement merveilleux ; comme celui des luthiers qui redonnent vie à des instruments de musique abimés ou trop anciens ou aux restaurateurs du Louvre ou d’Orsay qui rendent à des sculptures, des tableaux, petits ou grands, leur éclat des premiers jours. Parmi les plus beaux métiers du monde. Oui, chez Stéphane Mauduit on est bouché bée et attentif durant toute la visite !

      Go POA à tous.

      Cédric

    4. CRO

      Je rebondis sur les derniers commentaires pour dire oui à l’Angleterre. La presse auto généraliste nous bassine avec l’Italie, mais le sport et LA passion auto est vraiment de l’autre coté de la Manche :
      Aston, Bristol, BAC, Radical, McClaren, Ariel, Morgan, Lotus, Caterham, Jaguar, Austin mini, ….. et d’autres préparateurs tout aussi passionnés

    5. kris

      @CRO
      Je suis entièrement d’accord avec vous !
      J’ai regardé il y a maintenant quelques mois, un épisode de TOP GEAR UK en replay consacré justement au secteur automobile anglais. Un régal et notamment la fin de l’épisode avec tout ce qui compte de véhicules roulants exposés à Londres !!!
      Extrait : https://www.youtube.com/watch?v=vmcmqTAu6b8

    6. Stéphane.nc

      Merci Kris!! Super épisode de Top Gear que j’avais loupé.
      Un pays qui assume son patriotisme, où une émission de TV peut mobilier des industriels et fermer des rues de la capitale. Des produits magnifiques, parfois décalés et la plupart du temps très attachants.
      Un pays de « petrolheads » où Londres est le salon de Genève & Top Car monégasque réunis à ciel ouvert….tout en ayant instauré la congestion charge il y a plus d’une décennie.
      Rule Britannia.

      Ps. Que va devenir Top Gear sans son trio……

  3. Frédéric à Montréal

    Un moment magique grâce à POA. Elle est là, la Frrrrance Éterrrrnelle… Formidables artisans qui, en toute simplicité, ont l’amour du travail bien fait et savent prendre le temps qu’il faut. Je suis fasciné par la richesse et par la précision des termes employés par ces spécialistes.
    Et que dire de l’anecdote de la Bugatti et de la ligne de démarcation. Sur POA, on s’instruit!
    Pour couronner le tout, on aperçoit une superbe Saab cabriolet grise à côté de la roue anglaise. J’adore, merci!

    Répondre
  4. Jean-Michel

    Super ! J’adore ces ateliers ! Pascal et Henry faudra retourner voir les ailes de la Bugatti, et organiser une rencontre avec son propriétaire qu’il nous raconte l’histoire familiale de son auto.

    Répondre
  5. Stéphane D

    Et en plus c’est un Stéphane !

    Merci pour le,reportage et la série. Je suis juste curieux de connaître l’autonomie de la Tesla à 130.

    Go P.O.A

    Répondre
  6. Tony

    C’est ce qu’on appel des vrai artisans ! Et ils ne vendent pas des baguettes de pain qu’on livre congelé le matin à 5h… Il est important de voir cela et de bien comprendre le savoir faire exceptionnel de ces messieurs.
    Dommage qu’ aujourd’hui avec notre système d’assurance nous n’ayons plus le choix de faire faire réparer notre aile au lieu de carrément la changer…

    Répondre