Lotus Esprit SE 1990 (l’intégrale) : de 007 à Basic Instinct, la voiture star

Une légende dans POA, la Lotus Esprit SE de 1990, si belle et si rare. Merci au petit observateur qui a souhaité rester anonyme mais qui n’a pas hésité à nous contacter pour nous offrir ce beau moment, la rencontre avec son Esprit, une voiture de star pourtant méconnue.

Episode 1 : Lotus Esprit SE 1990 – la rencontre

Episode 2 : Lotus Esprit SE 1990 – la conduite

Bonus : conversation avec un propriétaire de Lotus Esprit SE

Lotus Esprit SE

Lotus Esprit SE

Lotus Esprit SELotus Esprit SE

Lotus Esprit SELotus Esprit SELotus Esprit SE

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

5 commentaires au sujet de « Lotus Esprit SE 1990 (l’intégrale) : de 007 à Basic Instinct, la voiture star »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Vincent

    J’en ai rêvé aussi dès la diffusion des premières bandes annonces de « l’espion qui m’aimait ». Mon rêve a été exaucé le jour de mes 9 ans : j’ai reçu en cadeau le modèle réduit copie conforme de celle de Jams Bond. Q l’avait doté non seulement d’une propulsion sous-marine, mais aussi de missiles sortant du capot arrière. Mon modèle réduit en était doté : j’en ai fait des ravages chez les méchants avec une telle arme de guerre 😀
    Elle était magnifique à sa sortie et elle l’est restée. Pas une ride !
    En revanche, mon modèle réduit a disparu au gré des déménagements…

    Répondre
    1. James Bond

      @Vincent
      Sa Majesté m’avait octroyé la même, avec tous les accessoires Q-stomisés et la propulsion sous-marine que je testai souvent… En prenant mon bain moussant… 🙂

      007

  2. John Steed

    La ligne est sublime, épurée, essentielle. L’équilibre des masses, les proportions, sont juste parfaites, et l’intérieur est à l’avenant. Rare sont les autos qui peuvent se targuer d’être intemporelles; L’Esprit l’est.
    D’ailleurs vingt huit ans de commercialisation cela impose le respect.
    Alors respect, Italdesign, respect Signore Giorgetto Giugiaro et merci Colin Chapman.
    « Adding power makes you faster on the straights. Subtracting weight makes you faster everywhere »

    Répondre