Fiat 124 Spider 2016 : digne héritière ?

Par Patrice Vergès. Très significatif. Fiat construit son avenir en utilisant des noms des modèles du passé ! Après la 500 voici le tour de la Fiat Spider 124 2016 qui joue, comme sa petite sœur, sur le chapitre de la séduction et de l’émotion.

Fiat s'est beaucoup servi de son ancienne 124 Spider pour promouvoir la nouvelle

Fiat s’est beaucoup servi de son ancienne 124 Spider pour promouvoir la nouvelle

Bien sûr, dès qu’on évoque ce Spider, on a tout de suite droit au commentaire qui fâche. « Non, ce n’est une vraie Fiat, oui, c’est une Mazda rebadgée ! » Des mêmes qui ne s’émeuvent pas le moins du monde qu’une Audi A3 soit une Golf voire une Seat Ibiza mieux emballée. C’est vrai, le Spider 124 est dérivé de la Mazda dont il se distingue par sa carrosserie totalement différente (sauf le pare-brise), sa mécanique 100 % Fiat, des rapports spécifiques de boîte de vitesses et des réglages différents de suspension. Partager à deux les frais d’études et de fabrication a permis la naissance de ses deux voitures plutôt que de n’en avoir aucune ! En effet, le marché du cabriolet et du spider est en chute vertigineuse avec des ventes divisées par quatre depuis 10 ans en Europe. Les acheteurs veulent des SUV, plus des cabriolets !

La nouvelle Fiat 124 reprend certains codes de l'ancienne notamment au niveau du dessin de la calandre et des portes

La nouvelle Fiat 124 reprend certains codes de l’ancienne notamment au niveau du dessin de la calandre et des portes

Héritage stylistique

Pour mieux vendre son nouveau spider, Fiat utilise beaucoup l’image de l’ancien que nous avons essayé récemment sur POA en inventant une légende autour. Une voiture fort sympathique mais qui fut loin d’être un mythe car elle ne s’est pas beaucoup vendue en Europe. D’ailleurs, comme pour son aînée, Fiat mise beaucoup sur les Américains pour acheter son Spider.

Esthétiquement, chacun ses goût. Il y a ceux qui préfèrent la MX-5, d’autres le Fiat légèrement plus long de 13 cm (4,05 m) surtout au niveau du mufle avant qui s’inspire de l’ancien 124 avec son double bossage de capot imposé, à l’époque, par les deux carburateurs. Plus de carburateurs aujourd’hui mais une injection qui coiffe le 1,4 l MultiAir de 140 chevaux gavé par un turbo.

La 124 est amusante à conduire car très réactive dans son comportement

La 124 est amusante à conduire car très réactive dans son comportement

Cette mécanique bien connue dans le groupe, avoue un peu plus de puissance que le 1,5 atmosphérique de 131 ch de la Mazda et surtout un couple plus costaud de 240 Nm. Hélas, en dessous de 2200 tours, il est totalement amorphe. C’est un peu énervant en ville lorsqu’on veut reprendre à bas régimes, sans jouer de la boîte de vitesses dont la minuscule commande est géniale par sa précision et son toucher. Dès qu’il est en action, il offre de bonnes accélérations (0 à 100 km/h en 7,5 s) et des reprises énergiques sans dépasser une consommation de 8 litres aux 100.

Le 1,4 l turbo de 140 ch manque un peu de nerfs à bas régime

Le 1,4 l turbo de 140 ch manque un peu de nerfs à bas régime

Sa sonorité est agréable quoique bien étouffée, voire trop. Mais il est vrai que je sortais de l’essai du spider Alfa Romeo 4 C dont le moteur claque fort aux oreilles. Les 170 chevaux de la version Abarth devraient donner plus d’agressivité à cette mécanique qui en manque un peu mais à un tarif ô combien plus élevé et guère justifié (40 000 euros).

Il faut 3 secondes pour la décapoter et guère plus pour verrouiller la capote

Il faut 3 secondes pour la décapoter et guère plus pour verrouiller la capote

Amusante et réactive

Je ne suis pas assez bon pilote pour apprécier la différence subtile de comportement entre la Mazda et la Fiat comme certains de mes confrères. Mais cette propulsion bien équilibrée apparait amusante à conduire. Très réactive, assis au raz de la route, elle procure de jolies sensations de pilotage sans être un tape-cul. On sait que c’est un poids très réduit (1050 kilos) avec un rapport des masses quasi parfait de 50/50 lié à un centre de gravité très bas qui permettent ce comportement joueur.

La planche de bord est la même que celle de la Mazda. Les rangements sont peu nombreux

La planche de bord est la même que celle de la Mazda. Les rangements sont peu nombreux

C’est ce qui a aussi imposé des dimensions aussi ramassées. Sincèrement, vu mon gabarit (1,87 m), je ne suis pas à mon aise derrière le petit volant de la Fiat voire de la Mazda. 3 ou 4 cm me manquent en longueur et autant aux coudes. Certes, davantage de largeur aurait accru son poids mais aurait permis de glisser des vide-poches dans les portières car le Spider manque cruellement de rangements. Je sais, c’est une voiture passion plutôt que raison mais passé l’émotion, on doit vite la détester tant elle n’est pas pratique. Pour ceux qui voudront partir avec en vacances, le coffre de 140 litres exigera une galerie de malle. Son aînée était bien plus habitable.

Les sièges sont plutôt confortables mais le volume intérieur est réduit

Les sièges sont plutôt confortables mais le volume intérieur est réduit

Voiture image !

La gamme des prix de la Fiat 124 Spider 2016 débute à 25 990 euros (malus de 900 euros) pour s’achever à moins de 30 000 euros pour la Lusso Plus (GPS, caméra de recul, phares adaptatifs à led) qui devrait être la version la plus vendue. Soit légèrement plus chère que la Mazda, ce qui n’est pas un problème car les deux marques ont leur clientèle spécifique.

Fiat mise davantage sur des acheteuses de Fiat 500 découvrable séduites par la vision du Spider derrière la glace du show-room que sur des anciens possesseurs défroqués de MX5.   Prudent, face à la crise du cabriolet, l’Italien refuse de donner des chiffres de vente. Même s’il n’en vendra pas beaucoup sur notre marché, le Spider sera très positif, formidable voiture image pour la marque qui renoue avec l’heureuse époque où elle faisait rêver les acheteurs par la diversité de sa gamme comprenant plusieurs coupés et cabriolets. Il n’y a pas que la 500 dans la vie !

 

Si vous partez quelques jours en vacance, voyagez léger !

Si vous partez quelques jours en vacance, voyagez léger !

La Fiat 124 Spider débarque aux USA

La Fiat 124 Spider débarque aux USA

2017 Fiat 124 Spider Lusso

2017 Fiat 124 Spider Lusso

2017 Fiat 124 Spider Lusso

2017 Fiat 124 Spider Lusso

2017 Fiat 124 Spider Lusso

2017 Fiat 124 Spider Lusso

2017 Fiat 124 Spider Lusso

2017 Fiat 124 Spider Lusso

1968 Fiat 124 Spider and 2017 Fiat 124 Spider

1968 Fiat 124 Spider and 2017 Fiat 124 Spider

2017 Fiat 124 Spider and 1968 Fiat 124 Spider

2017 Fiat 124 Spider and 1968 Fiat 124 Spider

1968 Fiat 124 Spider and 2017 Fiat 124 Spider

1968 Fiat 124 Spider and 2017 Fiat 124 Spider

2016-Fiat-124-Spider-usa-11

 

L’avis des Petits Observateurs !

10 commentaires au sujet de « Fiat 124 Spider 2016 : digne héritière ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Hervé

    J’ai pu essayer cette voiture et j’ai adoré même si elle manque un peu de pêche à bas régimes. C’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup de place dedans mais quel pied au niveau conduite et quelle ligne que je trouve bien plus réussie que celle de la Mazda

    Répondre
  2. Gérald

    Avec cette com autour de la 124, nouvelle et ancienne, fiat nous fait oublier qu’entre les deux il y a eu la très réussie Barchetta sur base Punto, avec une personnalité propre et totalement italienne…C’était plutôt elle la vraie descendante de la 124 !

    Répondre
  3. Dubby Tatiff

    Un peu comme tout le monde. J’ai du mal à confondre la Fiat et la Mazda. Pour ma part, les deux voitures sont bien différenciées dans mon esprit tant elles ne se ressemble pas à l’extérieur.
    Mes goûts esthétiques me portent vers la Fiat.

    Répondre
  4. Gilles

    C’est une voiture que j’achèterai bien si j’en avais l’usage car comme le précise l’article et le lecteur précédent, il faut absolument posséder une 2eme voiture. Je la trouve plus réussie au plan esthétique que la Mazda. Dommage que Fiat ne soit pas allé plus loin en lui offrant une planche de bord spécifique s’inspirant de l’ancienne. Avec du bois !

    Répondre
  5. Yves

    Je la trouve plus réussie et plus virile que la Mazda. C’est vrai qu’une voiture aussi compacte pose beaucoup de problèmes pour vivre au quotidien. Déjà possesseur du petit Spider MGF; J »ai vite vu ses limites. Mais c’est une voiture qui me séduit quand même.

    Répondre
  6. Nabuchodonosor

    Marcello à Sylvia (Anita) :
    « Tu sais, tu es tout, Sylvia, tout ce qu’un homme peut désirer. Tu es la première femme du premier jour de la Création du monde. Tu es la mère, la soeur, l’amante, tu es le diable et tu es l’ange. Tu es la halte, le refuge dans la tempête, tu es si belle. »
    (Federico Fellini – La Dolce Vita – 1960)

    Répondre
  7. Robert

    Merci Mr Vergès.
    Je trouve que c’est super
    qu’il y a encore des nouvelles bagnoles
    qui sortent du lot
    pour un prix (presque) démocratique.
    L’autre option se serait s’offrir une vraie
    124 mais avec les soucis de fiabilité, sécurité, rouille, …

    Votre avis sur la 4C
    (Moins démocratique mais fait tellement
    rêver)
    est le bien venu !

    Répondre
  8. Lenormand

    Merci pour cette présentation. J’attendais davantage d’un essai roulant (avec Mme la Ministre, ses lunettes et son foulard dans le vent) mais c’est mieux que rien. En cette époque bien stristoune j’apprécie l’arrivée de ce joli spider… j’aimais beaucoup le MX5 (avant le face lift qui lui donne un air trop pincé du bec) mais j’avoue préférer nettement la bouille sympathique et plus enjouée de l’italien. Si je pouvais choisir j’opterais volontiers pour ce 124. C’est un véhicule tout à fait déraisonnable qui fait renouer avec l’envie de partir se promener (léger) en évitant soigneusement les autoroutes. Espérons que la fiabilité (dans le camp de Mazda) ne viendra pas ternir ce beau rêve enfin réveillé !!

    Répondre
    1. greg

      Elle fait envie cette 124. Quand elle sera à 10 000€ en occasion, certainement une très bonne affaire à venir, comme les MX-5 NB aujourd’hui. Et on peut supposer qu’elle décotera bien plus vite qu’une mazda…