Suzuki Baleno SHVS : Accommodation de l’hybridation….

Par Patrice Vergès. Concurrente des 208, Clio et autre compactes du segment B, la Suzuki Baleno SHVS se distingue par une motorisation hybride simplifiée qui lui permet de profiter des avantages accordés à ce type d’énergie.

Avec près de 4 mètres, la Baleno mesure 20 cm de plus que la Swift qui sera équipée de sa plate-forme allégée

Avec près de 4 mètres, la Baleno mesure 20 cm de plus que la Swift qui sera équipée de sa plate-forme allégée

Sans son petit moteur électrique additionnel, le 1,2 l 4 cylindres Dualjet de la Suzuki Baleno délivre 90 chevaux. Avec, il développe toujours la même puissance ! C’est ce qui la particularise des autres hybrides où les puissances s’additionnent. Je devine votre question. Alors quel est l’intérêt de dépenser 960 euros supplémentaires pour acheter la version hybride ? En fait, les 3 ou 4 minuscules chevaux additionnels apportés par l’alterno-démarreur permettent uniquement d’accroître légèrement le couple à bas régimes (50 Nm).Non seulement, le moteur thermique est plus généreux en dessous de 4000 tr/mn mais à puissance égale, il utilise moins d’énergie fossile pour fonctionner.

La suspension arrière fait dans le genre ferme

La suspension arrière fait dans le genre ferme

Gain de 0,6 litres en ville !

En ville, Suzuki annonce une baisse de consommation d’environ 0,6 l et une chute des émissions de CO2 de 4 grammes avec 94 g/km. La petite batterie au lithium-ion cachée sous le siège passager se recharge très vite en décélération et dans les freinages mais aussi elle se décharge aussi très rapidement comme j’ai pu le remarquer si on exploite le couple accru. Puissance mini pour la SHVS (Smart Hybrid Véhicule Suzuki) mais aussi poids mini avec simplement quelques kilos supplémentaires.

En terme purement comptable, il faudra parcourir un peu plus de 150 000 km avant d’amortir ce supplément. C’est beaucoup trop ! Mais il ne faut pas oublier aussi l’agrément du couple plus généreux, la satisfaction de moins polluer notre vieille terre, d’être exempté de TVS en tant que chef d’entreprise et de payer sa carte grise moins chère dans certains département et enfin de pouvoir rouler les jours de pollution. Déjà la version thermique est économique puis j’ai lu 4,9 l aux 100 sur l’ordinateur de bord en roulant cool. Hybride ou pas c’est une question de choix mais on peut se demander pourquoi Suzuki n’a pas monté un moteur électrique un peu plus survolté.

La planche de bord est joliment dessinée mais les plastiques sont quelconques

La planche de bord est joliment dessinée mais les plastiques sont quelconques

Sur la SVHS, on peut suivre le schéma des flux électriques

Sur la SVHS, on peut suivre le schéma des flux électriques

Légère mais dure !

Construite en Inde, la Suzuki Baleno inaugure une nouvelle plate-forme allégée qui équipera le future Swift. Elle avoue un poids de 900 kilos seulement, rare pour une voiture de 4 m de long. Si sa silhouette fluide ne soulève pas les foules dans les deux sens, elle affiche un excellent volume accordé aux passagers arrière et un grand coffre de 355 litres qui grimpe à plus de 750, sièges repliés, le plus vaste de la catégorie. Le petit 1242 cm3 (celui de la Swift revu et optimisé) est vif et procure des accélérations intéressantes (0 à 100 en 12,3 s). En plus et il est si discret au ralenti que j’ai imaginé qu’il y avait un Start-stop. Perdu, il n’y en avait pas !

Voiture parfaite, pas tout à fait. Je l’ai trouvé la suspension bien trop ferme surtout à l’arrière. Dur dur ! En plus, le plastique de la planche de bord fait un peu low-cost et la Baleno n’est pas une low-cost malgré son prix de vente serré.

Car, voyez vous, la Baleno qui a repris le nom d’une Suzuki des années 2000, peu porteur en France, est plutôt bien équipée. Même la version Privilège est chaussée de roues en alliage léger plutôt jolies, de projecteurs au xénon, antibrouillard, d’un volant cuir et de l’air conditionné manuel pour 14 490 euros et même 12 690 euros en promotion. Pas mal du tout ! Vous rajoutez 1700 euros et vous grimpez à la Pack qui est créditée de vitres surteintées à l’arrière, d’un écran tactile de 7 pouces, d’une camera de recul et d’une régulateur de vitesse auto adaptatif.

Pour 960 euros supplémentaires (17 150 euros), la version SVH rajoute à son hybridité, un Start-stop et des sièges chauffants. Les tarifs sont, on s’en doute, inférieurs à ceux des voitures françaises. A ce prix là, la SVHS hybride peut se targuer d’être l’hybride la moins chère du marché, par rapport à une Toyota Yaris, mais aussi la moins ….hybride des hybrides.

Avec 355 litres, le coffre est le plus vaste de sa catégorie

Avec 355 litres, le coffre est le plus vaste de sa catégorie

 

 Un petit alterno-démarreur rajoute 2,3 kW supplémentaires dans une limite de 90 ch. Nous avons consommé 4,9 l aux 100 avec la version 100 % thermique


Un petit alterno-démarreur rajoute 2,3 kW supplémentaires dans une limite de 90 ch. Nous avons consommé 4,9 l aux 100 avec la version 100 % thermique

 

Même la version la moins chère est chaussée de jolies jantes alliage de 16 pouces

Même la version la moins chère est chaussée de jolies jantes alliage de 16 pouces

L’avis des Petits Observateurs !

9 commentaires au sujet de « Suzuki Baleno SHVS : Accommodation de l’hybridation…. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Jacques

    Pourquoi dans votre essai il n’y a aucun commentaire sur le régulateur adaptatif? Ce système est génial et inconnu sur une voiture de ce prix…..

    Répondre
  2. Guillaume D.

    Un peu gonflé l’appellation hybride!
    Pour le coup, PSA a eu raison trop tôt avec l’alterno-démarreur qu’il abandonne désormais progressivement au profit d’un classique Start/Stop plus roturier.

    Répondre
  3. Guillaume

    On peut critiquer , mais cette micro hybridation va se généraliser dans les années qui viennent, c’est techniquement moins complexe a mettre en place et cela permet de gagner du gramme de Co2 sans avoir a réinventer la roue ou changer tout les blocs moteurs…
    Seul les gros constructeur ou ceux qui ont beaucoup a jouer sur le segment B et C peuvent se permettre de faire du Full hybride, le surcout a se niveau est difficile de se justifier malgré le fait que l’hybride est ultra efficace en ville.
    Dans les fait PSA pourrait déjà exploiter les alterno démarreur de leur bloc e-hdi. Mais en terme de C02 ça n’a pas d’intérêt sur un diesel qui a déjà du couple a bas régime, c’est plus efficace de l’éteindre.

    Répondre
  4. Bernard

    C’est vrai, c’est peut être pas excitant sur le papier mais comme l’écrit si bien Mat Ador, ce sont les voitures avec lesquelles nous roulons. Combien de personnes possèdent des Porsche ou Ferrari ? Moi, j’aime bien les essais de voiture que je suis susceptible d’acheter

    Répondre
  5. Patrick

    En tant qu’utilisateur ( heureux) de Suzuki Swift, je la trouve plutôt réussie et annoncée à un prix compétitif; C’est vrai ce, n’est pas une vraie hybride au sens du terme, mais il faut penser que ce dispositif est destiné à offrir plus de rondeur au moteur que de la puissance en plus.

    Répondre
  6. Chapman

    Ligne ratée pour l’Europe mais j’aime cette marque. Ce sont des autos très agréables à conduire, au comportement très sûr et techniquement c’est une des rares marque généraliste à obtenir d’aussi bons résultats en matière d’allègement……900 kilos…. Ça faisait longtemps…. Et ça participe beaucoup au plaisir que l’on prend à leur volant.
    Merci Patrice

    Répondre
  7. Mat Ador

    Merci Patrice, si je bave devant les reportages d’autos de rêves, j’apprécie beaucoup ces reportages concernant des autos plus accessibles chez nous, mais considérées comme haut de gamme dans leur pays d’origine.
    Le joint-venture Maruti Suzuki produit des autos en Inde depuis une trentaine d’année. Ses ventes représentent à ce jour un bon tiers du marché des petites voitures de ce pays, sous-continent à lui seul. Ce marché s’ouvrant depuis peu vers le haut, Maruti essaie d’y développer une gamme de berline de taille moyenne et de petits SUV. Rencontrant un sérieux problème d’image, le hatchback Baleno ainsi que le crossover S Cross (mais bizarrement pas la version 5 portes Ciaz), y sont actuellement vendus sous le label premium Nexa, comprenant un réseau et des showrooms distincts…

    Répondre
  8. Hugues

    2,3 Kw ! Je ne comprends pas l’intérêt d’un aussi petit moteur électrique. Pourquoi Suzuki a choisi cette drôle de technique

    Répondre
    1. Charles fred

      L’intérêt… pas cher… pas lourd… et une consommation réelle plus faible qu’une Yaris hybrid (car 200 kilos en moins à mouvoir pour un coffre et une habitabilité incomparable) sur autoroute… et une réelle douceur en ville…

      Alors oui, on ne roule pas qu’en électrique mais à l’arrivée on consomme moins qu’une full hybrid: Je roule avec tous les jours et je fais moins de 5litres/100 sans éco conduite… et 4,5 quand j’y vais mollo… et avec du SP95!!!