Souvenirs d’Autos (92) : JC Decaux, Monsieur Propre.

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. Le vendredi 27 mai 2016, Jean-Claude Decaux, le n°1 mondial du mobilier urbain, nous a quitté. Et cet événement m’a rappelé une histoire qui s’est déroulée dans son entreprise…

jean-claude-decaux2-312573

Nous sommes en 1979. Je travaille à IP, la régie de RTL et je dois aller avec Alain Mirimanoff (dit Miri) chez JC Decaux à Bois d’Arcy. Miri qui était en avance sur son temps avait deux voitures. Une Fiat 500 pour Paris et un break DS 23 pour faire de la route.

Ce jour-là, nous partons donc avec sa DS. Si Miri avait beaucoup de qualités, sa voiture n’était pas franchement propre… Disons qu’il n’était pas maniaque. Après une petite heure de route, nous voilà arrivés… et nous découvrons qu’il y a un voiturier pour les invités…

Nous laissons la voiture à ce Saint homme et nous allons à notre rendez-vous qui dure une heure à peu près. Ce que nous avons raconté, je ne m’en souviens pas et ça n’a aucun intérêt pour la suite de l’histoire…

Camion JC Decaux

Après l’entretien, nous ressortons et le voiturier revient avec la DS… rutilante comme si elle était neuve ! Tant et si bien que Miri prononce ces mots définitifs :

  • Monsieur, vous vous êtes trompé de DS, ce n’est pas la mienne !

Discussion. Vérification du n° d’immatriculation. Puis acceptation. C’est bel et bien sa DS.

Comme vous l’avez compris, Jean-Claude Decaux qui était un maniaque de la propreté (regardez ses voitures et camionnettes, elles sont toujours impeccables car karchérisées chaque matin ! et ne portent qu’une marque, la sienne) avait un service qui lavait les voitures des invités. Mais pas un petit nettoyage mesquin. Non, le vrai lavage magnifique avec les jantes à la brosse à dent, le pare-brise à l’Ajax Vitre et la carrosserie séchée à la peau de chamois ! Même le cendrier (ben oui, on fumait à l’époque dans les autos et alors ?) avait été vidé, lavé et parfumé !!

Retour à Paris avec Miri qui n’arrêtait pas de répéter :

  • Ben ça alors ! Je n’en reviens pas ! Ça alors ! Ils savent y faire…

En tout cas, le contrat avec JC Decaux a été signé vire fait !

PETIT MESSAGE PERSONNEL AU PRÉSIDENT :

Cher Renaud, toi qui comme moi (et comme Jean-Claude Decaux) aimes les voitures propres, je t’invite à réfléchir à ceci : « Et si au garage POA, il y a avait une équipe pour laver les voitures des invités et des membres du Gouvernement ? Ça serait bien, non ? »

Cette rubrique est aussi la vôtre.

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps… Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA !

Break DS 1Extrait catalogue 2Extrait catalogue 1

L’avis des Petits Observateurs !

12 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (92) : JC Decaux, Monsieur Propre. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Piat Georges

    Très bonne histoire mon Commandant ! J’ajoute que le hangar où ses avions sont parqués est nickel chrome lui aussi.
    Au fond du hangar, on peut lire : le pessimissme est d’humeur, l’optimisme est de volonté. J’adore !

    Répondre
    1. Henri

      « …. Tout homme qui se laisse aller est triste » Pour compléter cette citation d’Emile-Auguste Chartier dit Alain, tirée de Propos sur le bonheur (1928).

  2. Gérald

    Depuis mon plus jeune âge, je m’étais toujours demandé pourquoi les camions JCDecaux n’avaient jamais leurs logos…un jour j’ai lu cette explication du big boss; Il expliquait qu’il n’avait pas besoin de faire de publicité gratuite pour ses fournisseurs, on comprend mieux avec ce sens du détail comment il est arrivé à hisser son groupe au sommet…

    Répondre
  3. damien

    Garage POA : l’invité arrive avec sa voiture. pendant l’entretien la voiture est briquée.
    « POA aime les voitures nickel »

    Répondre
  4. Lieutenant Columbo

    Euhh, mon Commandant, si je peux me permettre une petite remarque, comme ça au passage… Oh, rassurez vous trois fois rien, n’ayant pas connu ce grand homme je ne voudrais pas salir sa mémoire, mais voilà, je me demandais, enfin je ne comprends pas très bien l’intérêt de laver sa voiture se faisant faire disparaître toutes traces, tous indices très utiles dans le métier de fin limier que j’exerce… Et puis, pas déformation professionnelle, les gens qui nettoient tous le temps cela vire à l’obsessionnel et cache souvent quelque-chose… Désolé M’sieur, j’veux pas blesser, comprenez M’sieur les gens comme moi dont le métier les amène à fouiller et mettre leur nez un peu partout… Voilà… Euhh, pour le garage POA, je peux vous laisser les clefs de ma 403 si vous voulez, elle en aurait bien besoin… C’est pas moi, c’est ma femme qui me le répète tout le temps…. Et puis avec toute cette eau qui est tombée je me disais que…
    😉

    Répondre
  5. Michel

    le break de milieu (a l’époque on disait un break et pas un station wagon) est une AMI SUPER
    C’est une caisse d’AMI8 avec un moteur de GS 1015 elle est reconnaissable aux bandes adhesives noires qui ceinturent la caisse
    Meme volume de chargement, mais bien plus puissante quand elle etait chargée à bloc

    Répondre
    1. Thierry

      Tout à fait !
      Les premiers modèles surprenaient ceux qui se faisaient doubler je me souviens.

  6. Simcaman

    Je ne suis pas maniaque mais je progresse. Par progrès, j’entends que je me préoccupe régulièrement de trouver quelque bonne âme pour s’en occuper contre monnaie sonnante et trébuchante.
    Ma femme par contre……

    Répondre
  7. chapman

    Honte à moi qui ne suis pas maniaque….. Je suis néanmoins en amélioration et si je déteste absolument m’en occuper, je ne rechigne plus à laisser un homme de l’art s’en charger.
    Je ne vous parle même pas de l’auto de ma femme…..

    Répondre
    1. Fils de Pub

      Magnifique histoire mon Commandant.
      Je pense à lui à chacun de mes voyages aussi exotiques soient-ils, car il y a toujours son écusson nominatif au bas de chaque affiche de tous les aéroports du monde ou presque….
      Par ailleurs, j’avais appris de ci de là que Monsieur J.C Decaux était un maniaque de la propreté, j’apprends ici qu’il fût également un Gentleman; Paix à son âme.
      Jacques S.