Nouvelle Audi A5 : premières images

Premières photos officielles de la nouvelle Audi A5. Bis repetita ? On en reparle

2017-Audi-A5-S5-27 2017-Audi-A5-S5-28 2017-Audi-A5-S5-19 2017-Audi-A5-S5-24 2017-Audi-A5-S5-25 2017-Audi-A5-S5-22 2017-Audi-A5-S5-21 2017-Audi-A5-S5-26 2017-Audi-A5-S5-23 2017-Audi-A5-S5-29 2017-Audi-A5-S5-20 2017-Audi-A5-S5-35 2017-Audi-A5-S5-34 2017-Audi-A5-S5-34 (1)

L’avis des Petits Observateurs !

34 commentaires au sujet de « Nouvelle Audi A5 : premières images »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1. Mat

      Notre ancien designer, parti relancer une marque, qui lui a fait confiance après avoir dessiné la berline esthétiquement parfaite, présentée en 1998, la 156.

  1. Dubby Tatiff

    Un peu étonné par les nervures du capot dans le prolongement du sigle.
    Bon, on s’y fera … ou pas. On verra.

    Ca reste un magnifique coup de crayon. L’Audi A5 coupé fait partie des quelques voitures que j’aimerai pour remplacer ma voiture actuelle (quoique habitant Paris, la question de son encombrement se pose). La ligne qui marque le haut du flanc de caisse, ondulant juste un peu au dessus des roues, est vraiment bien dessinée. Ni trop, ni trop peu. Si je ne dis pas de bêtises, hors SUV c’est la seule de la gamme à présenter une telle ligne.

    Quand on songe à la capacité d’Audi de présenter autant de caisses marquantes qui se reconnaissent immédiatement dans la rue et deviennent instantanément des classiques. Moi, autant de talent ça me sidère un peu j’avoue : TT, R8, A3 8P, A5.

    Le coup de maître, ça a été la R8. Ils ont fait une Porsche 911 du premier coup ! Immédiatement reconnaissable, immédiatement désirable, immédiatement légitime, immédiatement adoptée par la clientèle.

    Répondre
  2. Dumch

    On premier coup d’oeil, on reste bien sûr sur sa faim. En y réfléchissant, la réponse est simple : inutile de révolutionner la ligne du coupé A5, à mes yeux relativement intemporel et surtout unique dans la gamme Audi (le seul coupé à part le TT).
    La question de la Sportback se posera différemment, avec son côté original faisant référence à l’Audi 100 coupé de 1970. A mon avis, il y a plus de marge de manoeuvre pour nous surprendre (un peu, c’est une Audi), mais aussi plus de risque qu’elle se rapproche de l’A7, à la façon des A4 trop proches à mes yeux d’une A6 (où le côté ridicule des classes C, E voire S de chez Mercedes).

    Répondre
  3. Vincent

    Elle est d’une beauté un soupçon glaçante, mais tellement plus engageante que la laideur des voitures françaises converties au China Style. Cette nouvelle auto fiche une gifle terrible aux choix (in)esthétiques dont nous submergent nos constructeurs gaulois. Bravo Audi.

    Répondre
  4. Da Silva

    Mamma mia… Grazie, grazie à tutti !
    Mi passa la matita e la gomma, l’angolato à 45 gradi et la pistola in ellissi per favore, mi sento l’anima créativa subito questo pommeriggio…
    Oh Dio che succede a me !
    🙂

    Répondre
  5. Fréour

    Bonjour à tous,

    Petites confidences avant de vous dire qu’elle me… ravie.

    Lorsque l’on est avec Renaud et que l’on parle de voitures – c’est à dire tout le temps – et d’Audi – toutes les 30 mn en alternance avec Jaguar – on aime bien se demander qu’elles sont les modèles les plus marquants…

    A la vérité, chez Audi, encore trop jeune, il y en a assez peu (Coupé Quattro, 200 Turbo, Audi A4 et A8 1995, premier TT), surtout parmi les modèles de moins de 10 ans. A l’exception… de l’A7, peut-être l’R8 et de l’A5 ; qu’on oublie étrangement trop souvent avec Renaud ; un tort.

    Elles seules ont effectivement et semble-t-il su développer un style intemporel, consensuel et universel (à la manière d’une Mini ou d’une 911) au point d’ailleurs qu’il ne faut surtout pas le bouleverser.

    Évidemment, cela peut parfois sembler « ennuyeux » (pour quelques uns), mais c’est pourtant le Graal de tout designer automobile : une ligne qui traverse les générations avec la même émotion et qui n’évolue que par touches successives… Il faut en réalité un sacré coup de crayon, pour ne pas dire de génie ; c’est peut-être même ce qu’il y a de plus complexe à imaginer et concevoir.

    Bref et sans suspens et avec toute l’objectivité – délirante – du fan, bravo.

    J’en profite pour vous remercier une nouvelle fois pour la qualité de vos commentaires dont on ne se lasse pas et c’est partagé ; pas plus tard qu’hier soir j’étais avec des amis devenus fans de POA qui m »expliquaient ne plus pouvoir regarder une vidéo sans commencer par lire les commentaires ! Comme moi, comme nous !

    Go POA

    Cédric

    Répondre
    1. Denis leroux

      Tout à fait d’accord Mr Fréour, une ligne intemporelle, simple en apparence mais au combien complexe quand on prend le temps de la regarder de près! faire simple est toujours très compliquer et est souvent la marque du génie comme vous dite! Mais au fil des milésimes et de la plétore de modèles moi je m’y perds, à ne rien boulverser toutes les Audi (hors gamme Q cela va de soit) se ressemblent à mes yeux de non initié… C’est aussi un peu vrai chez la concurence mais tout de même un peu moins.
      Suis-je le seul à trouver le centre de la planche de bord (GPS, commande de clim et radio, bandeau alu) très inspiré BMW?!

  6. Fils de Pub

    Vous pouvez aussi cirer les pompes du Prez tant que vous y êtes, des gargouillements hydrauliques affirmant aujourd’hui que Citroën renouerait tout prochainement avec son effet « tapis volant »… Pour notre plus grand bonheur !

    Répondre
  7. aimelauto

    toujours aussi splendide, …!
    une sculpture sur roues………..
    avec l’A7 elles forment un duo d’elégance et de raffinement.!

    Répondre
  8. Geoffrey M

    Tout change pour que rien ne change…

    Malgré le peu de changements, on sent qu’il a fallu beaucoup de temps pour la mettre au point. Ça permet de rendre la nouvelle désirable et de ne pas baisser la côte de l’ancienne : ils sont très fort, mais pour combien de temps encore ?

    Je préfère la Mercedes c coupé mais je me lasserai moins vite de celle-là.

    Répondre
    1. gallus

      La passivité comme forme d’action …
      aaaahhhhh , quand la dialectique devient infernale !!!

  9. greg

    Prenez un plutôt joli dessin, simple et fluide et avec de belles proportions.
    Ajoutez lui quelques nervures, angles et complications çà et là et…ça ne donne pas un meilleur dessin.
    Donc, à quoi bon?

    Répondre
  10. Mat Ador

    Ah voilà une Audi belle, élégante et raffinée.
    Non Mr le PM je ne vous cire pas les bottes, je dis vraiment ce que je pense. 🙂
    Le trait originel de Walter Da silva a su être conservé sur le profil du moins et l’intérieur est maintenant parfait. Cependant la malle semble s’épaissir quelques peu et, à y regarder de plus près, toute la carrosserie de cette nouvelle A5 donne l’impression d’avoir été gonflée à l’hélium, reniflé depuis sa bouche béante, gonflant son capot nervuré qui prend des faux airs de plus léger que l’air, dans le style du LZ129 Hindenburg… Rappelons que l’hydrogène, qui fût fatal au vaisseau amiral Zeppelin, avait remplacé au pied levé l’hélium introuvable à cause de l’embargo américain; Devons nous voir là dans ce design gonflé un signe annonciateur de futures motorisations à pile à combustible ?
    Wait & Silva !

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      @M.Ador
      Le dicton du jour :
      Cirer les pompes du PM un vendredi n’est pas peine perdue, Ingolstadt vous en remercie !
      😉

    2. San Francesco d'Assisi

      Abbiamo bisogno il tridente di Nettuno in questo Venerdì Santo.
      Grazie mille, Gallus.

    3. gallus

      Le  » tribute  » sur le capot avant est en effet troublant …
      Si je puis me permettre … une petite intervention en faveur de pininfarina récemment passé sous le contrôle de mahindra serait également appréciée!

    4. San Francesco d'Assisi

      Mon fils,
      Y voyez vous justement la griffe de Ramaciotti ?
      Pour Pincar, je vais voir ce que je peux faire, mais ne vous promet rien car nous sommes « archi-charette » en ce moment… Amen

    1. gallus

      Parce que secrètement nombreux sont ceux qui y voient l’ultime alfa romeo dessinée par Silva …

    2. San Francesco d'Assisi

      J’abonderai auprès de mon ministère en votre sens pour faire reconnaître votre apparition et canoniser Da Silva.
      In nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti.

    3. Gérald

      Walter De Silva, ! Depuis la 156 je bénie ce designer, ils nous a dessiné les plus belles Alfa des dernières décennies, quelle perte pour le biscione… J’espère le revoir à l’oeuvre pour la marque Milanaise…
      San Francesco…priez pour nous !

    1. Rockar

      Je ne comprends pas ce que ce « nouveau » design apporte. Le capot, trop bombé dans un premier temps puis fuyant dénature l’avant, comme si la voiture était affaissée ; de plus les phares manquent vraiment d’élégance. A contrario, j’apprécie les hanches plus musclées et l’arrière qui n’a pas évolué.
      Niveau design intérieur, c’est du VW, heu audi… Simplement envie de ranger le GPS dans le tableau de bord.