Volkswagen Tiguan 2016 : trop parfait ?

Par Patrice Vergès. Après 9 ans de production et 2,8 millions d’exemplaires, le VW Tiguan vient de s’effacer au profit d’un tout nouveau modèle que nous avons essayé dans le sud de l’Espagne. 

J’adorais essayer de mauvaises voitures. Ça me faisait du bien d’en dire du mal. Hélas, cela devient de plus en plus rare tant elles ont évoluées et leur technologie s’est lissée entre elles. Plus aucun constructeur ne domine vraiment l’autre ou si peu. Dans ce cas, c’est souvent le groupe Volkswagen. S’il est possible de se lâcher sa mauvaise foi sur une Bolloré Bleuesummer ou une Cactus, commettre un article sur une VW donne généralement le jour à un papier aussi élogieux qu’ennuyeux. Excusez-moi, pour la platitude des lignes qui vont suivre mais ce n’est pas ma faute si VW fait d’aussi bonnes bagnoles !

Le nouveau VW Tiguan se signale par une silhouette plutôt discrète par rapport à ce qui se fait ailleurs.

Le nouveau VW Tiguan se signale par une silhouette plutôt discrète par rapport à ce qui se fait ailleurs.

Volkswagen Tiguan 2016

Arches de roues plus marquées, la ligne est plus musclée que celle du précédent qui avait vu le jour en 2008

Sobriété

Commençons par l’esthétique du Volkswagen Tiguan 2016 qui devrait plaire à tout le monde par sa sobriété sans agressivité très « classieuse  » comme aurait dit Gainsbourg. Sa silhouette proche de l’esprit du précédent et un peu plus musclée avec des arches de roues plus marquées. On peut lui préférer le clinquant d’une Kia Sportage voire l’agressivité exacerbée d’une Lexus, mais impossible de lancer un trait d’humour sur sa silhouette sage mais élégante.

En plus, il est peu plus grand que le précédent (4,48 m), un peu plus large, un peu plus bas et mieux assis sur des voies élargies et un empattement allongé. Les gagnants sont les passagers qui gagnent quelques petits centimètres et surtout les bagages (512 à 615 litres). À L’intérieur, on peut préférer la planche de bord d’une Kadjar Renault faussement plus flatteuse à l’œil à celle très stricte et d’une grande sobriété du Tiguan. Mais, c’est net, propre et sans bavure. Rien à dire, rien à médire….

Banquette arrière Volkswagen Tiguan 2016

Les passagers gagnent quelques centimètres à l’arrière, les sièges aux dossiers réglables coulissent sur 18 cm

Le coffre a été agrandi de 150 litres (1610 litres maxi) et les sièges se baissent en un seul geste de la main. Bien pensé !

Le coffre a été agrandi de 150 litres (1610 litres maxi) et les sièges se baissent en un seul geste de la main. Bien pensé !

DSG liée à aux 4 roues motrices

Coté dynamique, le Volkswagen Tiguan 2016 est excellent partout autant en 2 roues motrices qu’en 4 avec le 4Motion (1475 euros) dont le prix a baissé. Ainsi gréé, il a montré une belle adhérence sur une route glissante qui grimpait à un col. Puis, nous l’avons essayé sur des chemins bien embousés où il nous a tirés de toutes les ornières. Sur route, tout est parfait, précis, aux petits oignons, direction subtile, freinage actif, suspension ferme mais confortable et sans roulis. Bon feeling global. Décourageant.

VW Tiguan 2016

Nous l’avons essayé en tout chemin boueux. En 4Motion, l’engin est passé partout !

Et les moteurs ? Désespérants de qualité. 7 au choix dont 4 diesels. Le 2 litres TDI 150 ch bien connu qui devrait animer le cœur de gamme est bien silencieux, coupleux (340 nm) et tonique pour monter en régime (0 à 100 en 9,3 s). L’infime, je dis infime déception viendrait enfin de la boîte DSG 7 rapports (obligatoirement proposée avec le 4 Motion soit 3475 euros) que je considérais comme géniale jusqu’à l’essai de la ZF à 9 rapports de la Honda CR-V dont je vous ai déjà parlé. De les tester de conserve, m’a fait préférer la ZF. Mais ce n’est pas partagé par tous.

Presque Premium

Ah enfin ! Où il y aurait quand même matière à ergoter, c’est au niveau des tarifs. Le Tiguan est plus cher d’environ 3 à 5 000 euros que la concurrence des autres SUV du même segment. Mais VW rétorque que c’est un véhicule de la gamme prémium et qu’il faut plutôt l’opposer au BMW X1 ou à l’Audi Q3. Ce n’est pas faux sans être vrai non plus.

Avec mauvaise foi, VW prétend qu’à équipement égal, il est moins cher que l’ancien. Chez VW comme chez BMW, il y a matière à noircir du papier avec les options. Pour vous donner une idée, la gamme TDI 150 ch qui devrait être la plus vendue ( j’ai trouvé le TDI 190 ch guère supérieur ) est proposée à des tarifs qui s’articulent de 32 150 euros à plus de 40 000 euros pour la Carat Plus équipée de la DSG liée à l’option 4 Motion qui entraîne un malus de 900 euros.

Dommage que l’affichage tête haute si pratique à 610 euros, que le hayon mains libres à 415 euros et le détecteur d’angles morts à 485 euros soient optionnels même sur la version Carat plus coûteuse tout de même de 6000 euros que la version de base ce qui n’est pas rien. Mais à part ces broutilles pécuniaires, j’ai le regret de vous informer que le Tiguan devient certainement la référence du segment.

 L'intérieur est d'une grande sobriété. Ces beaux sièges en cuir bicolores sont, hélas, optionnels


L’intérieur est d’une grande sobriété. Ces beaux sièges en cuir bicolores sont, hélas, optionnels

Les leds 3 D qui sont de série sur le Carat lui donnent un regard différent

Les leds 3 D qui sont de série sur le Carat lui donnent un regard différent

 

Le GPS très intuitif est de série sur la finition Carat plus coûteuse de 6000 euros que la version de base Trendline.

Le GPS très intuitif est de série sur la finition Carat plus coûteuse de 6000 euros que la version de base Trendline.

9

Les jantes de 18 pouces au dessin sobre sont de série sur la Carat. En option, on peur chausser des 20 pouces !

 

L’avis des Petits Observateurs !

62 commentaires au sujet de « Volkswagen Tiguan 2016 : trop parfait ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Valdes

    Un peu de mauvaise fois tout de même dès qu’il s’agit du groupe VAG..
    Je m’explique.
    Quand on parle de Volkswagen j’ai l’impression que l’on s’interdit d’en dire du mal, peut être pour en justifier le prix. Par contre qu’entendons nous quand un constructeur français laisse passé un petit plastique dur.
    Et c’est là que je veux en venir.
    La finition intérieure du Tiguan et indigente.
    Des plastiques durs partout, même sur une finition carat .
    Sur les hauts de porte, la boîte à gant, le tunnel central et sur la totalité ou presque des portes arrières. Mais là pas un mot de docteur finition.
    Je suis très déçu de la finition générale de ce véhicule et on est loin d’un X3 ou Q5.
    Même le 3008 utilise moins de plastique dur sur les portes.

    Répondre
  2. Nabuchodonosor

    Peut-on réviser son jugement sur POA ?
    J’ai traité hâtivement le Tiguan de boîte à Sardines.
    Mais après avoir vu d’autres clichés du wagon à bestiaux, je dois reconnaître que celui-ci m’a tapé dans l’œil ce qui me fais donc ici me repentir de mes sarcasmes premiers sans véritables fondements… Certes, sa calandre faite d’horizontales étirées jusqu’aux blocs optiques qu’elle intègre est loin de me faire craquer, surtout avec le gros logo rond en son centre, mais l’équilibre des lignes de l’ensemble est plus finement ciselé que chez certains de ses concurrents notamment français que je ne nommerait point pour ne pas être désobligeant à leur égard…
    Wolfsburg : Twelve points !

    Répondre
  3. Frankreich

    55 commentaires !
    Associer VW et perfection quelques mois après DAS FRAUD, et les compteurs s’envolent.
    Ca me rappelle les articles sur le HDG français.
    Ce sont les sujets phares, comme les Francs-Maçons dans Le Point ou l’immobilier dans l’Express

    Répondre
    1. gallus

      De la loge au loge-ment …
      Ne sous-estimez pas notre passion pour les chevaux … et vous nous aurez à nouveau parfaitement cernés !

    2. olivier

      sachant qu’en france la taxe sur les véhicules de société est fonction des emissions poluantes du véhicule, les VW qui ont été vendues aux sociétés avec la fraude aux emissions poluantes ont causé un manque à gagner pour l’Etat donc VW=trucage des chiffres=fraude fiscale.

  4. Bilou59

    trop parfait!
    je dirais surtout trop banal : l’extérieur est fade à souhait, quand a l’intérieur, il est aussi neuf que celui de ma golf 1.

    Parfait, ca serait plutot pour le Mercedes GLC ou GLC coupé (enfin, cela n’est que mon humble avis.

    Répondre
  5. FREOUR

    Whaou, l’article – super chouette – de Patrice se transforme en… Café Garage ! C’est passionnant. Merci à tous !

    Go POA

    Cédric

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      Intox : Voici mon humble avis.
      L’électricité produite actuellement pour les usages industriels ou domestiques, l’est à partir d’énergies primaires que sont la force d’un courant, du vent, du soleil de la vapeur par la combustion d’une énergie fossile, de la fission nucléaire, etc.. Mis à part la foudre et l’électricité statique que l’on ne sait capter pour rendre ces usages, en l’état actuel de nos connaissances l’électricité n’est donc pas plus une énergie primaire que ne l’est l’hydrogène… La différence entre ces deux médias, tue par Marc Tarpenning, est que l’électricité voyage très mal, pertes sur les lignes, pertes dans les accus non négligeables… L’hydrogène sous pression ayant la plus grande densité énergétique de tous les médias, semble plus apte à être embarquée dans un véhicule. N’étant qu’un simple utilisateur et lecteur de POA, un avis scientifique indépendant éclairerait cependant grandement notre lanterne.
      D’avance merci.

    2. gallus

      à ce niveau d’engagement ce n’est pas le regard démocratique qui prévaut … celui qui vous amène à considérer comme valable tout ce qui vous environne …
      reste à attendre la réaction des premiers intéressés … à savoir les  » lead  » germain et asiatique …

    3. Mat Ador

      Il serait fondateur qu’il puisse y avoir un « Lead » de l’Europe en la matière, définissant la stratégie énergétique de la mobilité à moyen terme de laquelle découleraient les orientations puis les choix proposés par nos industries… Comment obtenir cela ?
      En attendant, j’observe… ne sachant que consommer…

    4. Dubby Tatiff

      Compliqué. Le bilan énergétique est moins bon avec l’hydrogène (un watt d’hydrogène nécessite plus d’énergie à fabriquer que son équivalent électrique). Le coût de fabrication de l’hydrogène est plus cher (un watt d’hydrogène coûte plus cher que son équivalent électrique). . Et le processus rejette du CO², ce qui constitue un motif d’éruption cutanée chez José Bové et Jean-Vincent Placé (mais en ce qui concerne le second, ce n’est pas grave car il est du devoir de tout citoyen de se moquer de lui et de ne pas tenir compte de ses avis).
      Du côté des aspect positifs, les piles à combustible voient leur coût baisser. Une PàC rejette de l’eau, ce qui peut constituer un motif provoquant un long et exaltant orgasme pour un publicitaire automobile travaillant sur le lancement d’une telle voiture. Le temps de recharge des véhicules est bien plus court. Enfin, l’hydrogène peut être fabriqué « à heures perdues ». Par exemple un parc éolien qui tourne la nuit ne sert à rien car comme chacun sait, l’électricité doit être produite au moment où la demande de consommation est effective. On pourrait donc profiter de ces périodes pour produire de l’hydrogène à un coût marginal faible.
      Enfin, il reste le soucis de l’infrastructure à déployer pour distribuer l’hydrogène aux véhicules. Cette infrastructure n’existe pas. Il est de ce point de vue plus facile d’aménager l’infrastructure électrique existante pour recharger les véhicules.
      Mon opinion sur le sujet est que l’hydrogène et la PàC sont bien plus sexy sur le papier car technologique et plutôt écologique. A condition de savoir comment résoudre le soucis de production du CO².
      Mais la voiture électrique présente l’avantage d’être une solution bien plus pragmatique. Quand on songe qu’une batterie de Tesla S est constituée de 7800 accumulateurs de taille AA ! Si, si ! Allez taper ces mots sur internet pour comprendre de quoi il s’agit. Il n’y a qu’un américain pour avoir osé concevoir une solution si rudimentaire et si efficace. on se croirait revenu au temps de la Coccinelle. Mon père (grand défenseur de la PàC) travaillant dans l’aviation me disait qu’il n’aurait jamais osé concevoir une Coccinelle tellement cette voiture ressemblait à un mauvais bricolage. Il en on vendu 15 millions !
      Bref, rien n’est joué. C’est pourquoi les allemands et les japonais conservent précieusement les deux fers au feu (voiture électrique et voiture à PàC).

    5. San Francesco d'Assisi

      C’est ça, si l’énergie primaire utilisée est une énergie « propre », dite « renouvelable », nous aurons moins de scrupules à en perdre un peu soit en route, soit pour la produire… Enfin cela ne durera qu’un certain temps… L’enjeu immédiat semble donc se résumer au choix du modèle de distribution.
      Fiat Lux !

    6. sylvain

      J’en ai un : tsi 180 cv carat édition le confort la finition tout respire le bonheur et la classe ! !!!!

  6. guy

    il semble que la finition CARAT EDITION soit supérieure à la finition CARAT (dixit le vendeur de la concession de la Roche sur Yon – dirigée par…. Pascal FREOUR !)

    Répondre
  7. Christophe Salvaing

    Réaction d’un ami qui vient de revendre son Q3 (Tiguan rebadgé) « Punaise mais qu’est-ce qu’on s’emmerde dans cette caisse … »

    Répondre
  8. Joseph

    Cette nouvelle Tiguan, s’adresse principalement au marché américain vu les lignes. Et c’est connu, aux U.S, ils n’ont aucun goût . Bon, évidemment que dans les sixties, seventies il y avait certainement quelque chose à se mettre sous la main. Mais en 2016….même les nouveaux constructeurs ( Tesla) font peur dans le noir avec leurs chiottes donc la came a Volkswagen leur sied parfaitement dans le paysage automobile U.S

    Répondre
  9. gallus

    @Patrice
    on ne peut plus se fier au groupe Volkswagen, mais vous semblez ne pas vouloir vous fier à vos propres idées …
    j’ai trouvé ça amusant cette tentative désespérée? de redimensionner (humaniser ) cet objet … en le sur-dimensionnant une façon comme une autre d’y projeter de l’affectif. .. mon grand p’tit guan !!!
    c’est vrai qu’il se range mal sous les catégories de l’esthétique. .. d’origine romantique!
    Ah! La croyance en l’objet parfait !
    En tout cas et légalement pour deux ans , c’est sûr!

    Répondre
    1. Maître Capello

      C’est vrai que derrière son rictus das kino on devine bien qu’il tente maladroitement de séduire les sans dents sédentaires de nos cités rêvant de grands espaces. Mais en sera t’il encore de même lorsque la vindicte gauloise grondera, lorsque les gueux qui lui auront tendu béatement leur bas de laine quelques dizaine de milliers de kilomètres plus tôt se presseront aux grilles des concessions les yeux remplis de colère et les mains pleines de cambouis ?

    2. Guillaume Tell

      D’autant qu’il n’est même pas prévu de trottinette en cas de rade… N’est pas Peugeot qui veut !

    3. Fils de Pub

      Quand le filtre à particule se bouche que le système de dépollution ne peut plus remplir pleinement son office, alors, contrairement à la VW qualitat, la 3008 s’arrête, parce que Peugeot n’est pas truqueur lui; C’est là que la trottinette électrique entre en service ! Verstanden ?

  10. greg

    Il manque quand même deux choses qui me paraissent essentielles en automobile: l’émotion et la créativité!
    Cette vw a le visage triste d’un matin dans les bouchons pour aller au boulot un jour de pluie en écoutant BFM. C’est pour ces conditions qu’elle a été conçue, et c’est dans ces conditions qu’elle excelle.
    Vive les Cactus et autre bidules imparfaits et jubilatoires!

    Répondre
    1. Dubby Tatiff

      Je viens d’y retourner. Effectivement, il s’agit de l’actuel 3008. J’aime pas. Vraiment pas.

      Vous remplacez un ancien C4 Picasso par un nouveau C4 Picasso. Sans vouloir le moins du monde vous titiller, avouez que l’on peut prendre cela pour l’illustration de mon argumentaire. Et je ne parle pas plus de votre cerveau que du mien, mais de celui de l’ensemble de l’espèce humaine. Je n’y peut rien, c’est ainsi. Notre cerveau a évolué pour le pire mais plus souvent le meilleur, en fonctionnant de la sorte. Après 500.000 ans d’évolution, cela donne des fans boys de VW qui repèrent instantanément les différences entre l’ancienne et la nouvelle Golf tandis que les anti fan boys de VW voient toujours la même voiture, et des fan boys de Citroen qui louent les différences entre l’ancienne et la nouvelle C4 tandis que les anti fan boys de Citroën n’y voient que la même caisse. Jusqu’à ce que pour une raison ou une autre leur système de valeur change et que les premiers deviennent fan boys de Lexus et les second fan boys de Kia. J’en ai vu. Nous sommes le jouet de notre cerveau, de ses interprétations et de ses systèmes de croyances. Et le savoir n’y change pas grand chose ; on continue d’être son jouet.

      Je n’ai pas vos compétences en matière de taux de change (sans ironie) donc je n’entrerai pas dans ce débat car je n’en suis pas capable. Toutefois je noterai que la suprématie de l’industrie automobile date de l’avant Euro. Il doit donc falloir trouver des raisons à leur succès en dehors des questions monétaires.

      Here maps a été racheté par un conglomérat allemand (Mercos, Audi et BMW) afin de rendre ces constructeurs indépendant de Google. Les prototypes à pile à combustible sont roulant et des pompes sont installées pour des tests en grandeur nature. Les aides à la conduite sont disponibles et démocratisés dans plusieurs véhicules et ce depuis belle lurette (cf. l’historique de la Classe S). les BMW i3 et i8 sont en vente. Cela ne me donne pas l’impression que les constructeurs allemands fabriquent des voitures du passé. A mon avis, ils ont plutôt anticipé les 20 ans à venir avec de telles actions.

    2. JulienG

      @ Dubby Tatiff
      « Nous sommes le jouet de notre cerveau, de ses interprétations et de ses systèmes de croyances. Et le savoir n’y change pas grand chose ; on continue d’être son jouet. »
      Sauf qu’il y a une incohérence dans ce que vous dites : vous prétendez que la force de la stratégie de VW, contrairement à PSA, c’est de rassurer les gens en proposant toujours la même chose. Maintenant vous me dites que les fans de Citroen voient des évolutions entre l’ancien et le nouveau Picasso alors que ceux qui n’aiment pas Citroen voient la même voiture et que, finalement, le fait de voir les changements serait le résultat d’être un fan boy. Donc quoi, PSA aussi ferait évoluer ses modèles selon le même principe que VW et seul les fans verraient les différences? Ce n’est pas très sérieux comme propos….
      Que des gens n’apprécient pas les voitures de PSA, il y en a, vous le premier à priori. Cependant je n’ai jamais entendu une personne n’aimant pas les Picasso dire « j’aime pas parce que c’est toujours la même voiture ». Ou alors cette personne a un grave trouble visuel…

      Alors je vais remettre un peu d’ordre là dedans : la stratégie VW est ce qu’elle est, celle de PSA aussi. Je ne reproche pas à VW de l’appliquer, je dit juste qu’il faut cesser de se gargariser avec leurs produits qui seraient parfait. Pour l’instant ça fonctionne, mais jusqu’à quand, je vais y revenir plus loin.

      « Toutefois je noterai que la suprématie de l’industrie automobile date de l’avant Euro.  »
      Evidemment. L’Euro, comme la réunification, n’a été qu’un coup de pouce. Le problème est que cette monnaie permet aujourd’hui aux groupes comme VW de vendre des voitures nettement moins chères que leur prix réel. En conséquence il y a concurrence déloyale. Proposez les Golfs à leur vrai prix et vous allez voir que de nombreux français vont trouver que le fait d’être rassurant n’est pas suffisant pour justifier l’écart de prix, et vont se tourner vers une 308 (pour rester chez PSA). C’est pour cela que je critique la stratégie de VW : elle est valable tant que l’Euro demeure. Quant l’euro va exploser, ce sera autre chose. J’espère que chez VW ils ont anticipé cela. Mais en tout cas ça explique le fait que le groupe soit très europhile. Cela étant la stratégie de PSA de mise sur la Chine (comme d’autres d’ailleurs) est à mon sens aussi un peu folle, vu que le marché chinois repose sur une bulle. Mais ce n’est pas le sujet ici, il serait intéressant qu’un jours quelqu’un de chez POA se penche sur ce sujet car les constructeurs prennent de gros risques en misant tout sur la Chine (lire le livre « la Chine, une bombe à retardement »).

      « Cela ne me donne pas l’impression que les constructeurs allemands fabriquent des voitures du passé. A mon avis, ils ont plutôt anticipé les 20 ans à venir avec de telles actions. »
      Oui, il innovent technologiquement. Mais le changement de société n’est pas là. Et de toute façon, s’il doit venir, il ne va pas venir des constructeurs automobiles mais du peuple.

    3. Dubby Tatiff

      Mais non, vraiment. Je vous assure qu’il y a autant de différences entre l’ancien et le nouveau Picasso qu’entre l’ancien et le nouveau Tiguan. C’est du même ordre. Même allure générale, même type de tableau de bord. Ca se voit comme le nez au milieu de la figure et vous avez involontairement illustré mes propos. On fonctionne par habitude et notre cerveau est un magnifique outil pour reconnaitre … ce qu’il connait déjà.
      C’est votre système de croyance qui vous fait penser que seul VW ne fait pas évoluer ses modèles et que Citroën ferait autrement sur leur dernier Picasso. Cela n’a pas tout le temps été ainsi (ZX -> Xsara ou bien C5 I -> C5 II, ou encore la C6 ou la XM sorties de nulle part), mais le dernier Picasso (2015) est bien dans la continuité intérieure et extérieure de son prédécesseur (2008).
      Pour ce qui est des considérations sur l’euro, sur l’innovation mais qui ne se voit pas et sur les capacités révolutionnaires des peuples, je vais passer mon chemin car je suis bien incompétent pour vous répondre.

    4. JulienG

      @ Dubby Tatiff
      Ok pour le Picasso, je veux bien vous l’accorder, même si je trouve le raisonnement légèrement spécieux. Mais je comprend votre point de vue.

      « Pour ce qui est des considérations sur l’euro, sur l’innovation mais qui ne se voit pas et sur les capacités révolutionnaires des peuples, je vais passer mon chemin car je suis bien incompétent pour vous répondre »
      Bah oui, mais c’est pourtant fondamental. On ne peut pas comprendre la réussite d’une entreprise, c’est à dire un aspect micro-économique, si on ne s’intéresse pas à la macro-économie. Et j’ai hélas souvent l’impression que c’est ce que font les gens, et j’ai même bien peur que ce soit le cas en interne, dans les entreprises…

      Pour le reste, l’idée est quand même d’essayer d’arrêter de nous auto-détruire. Je rebondit sur ce que vous dites dans un autre message, à Mat Ador. L’avenir ce n’est ni la voiture électrique, ni la voiture à hydrogène, mais la voiture à essence. Pourquoi? Parce que le temps que nous déployons les technologies sur les véhicules et les infrastructures pour les faire fonctionner, j’ai bien peur qu’il soit trop tard. Pour notre santé nous avons besoin de solution dans les 5-10 prochaines années, pas dans 30 ans. Moralité : faire des voitures essences qui consomme 1l/100km, ça c’est l’avenir. Cela passe par l’hybridation (donc pour le coup, VW est dans la course) mais aussi par la réduction du poids du véhicule, la limitation de la puissance des moteurs et enfin la réduction du nombre de technologies embarquées, qui sont excessivement énergivores. Savez vous que sur un smartphone vous avez une station météo complète et un gyroscope à trois dimensions? C’est pratique pour un avion, pas pour un téléphone. Moralité, c’est une dépense considérable d’énergie (fossile en général) pour rien. Et ce que je dit pour les smartphones est valables pour les voitures : il faut s’habituer à faire avec moins, avec ce qui est nécessaire. Et donc oui, la démarche de Citroen et de la voiture essentielle est la bonne et il est tout de même fâcheux que nos gouvernements, qui n’ont qu’écologie à la bouche, ne disent pas : maintenant, c’est vers ça qu’on doit aller. C’est assez simple à faire, il suffit de dire aux constructeurs que le poids maxi est de 1.1 t et que la puissance maxi est de 130ch et qu’au delà, ce sera une sur taxe. Alors les plastiques moussés… on s’en tape largement.

  11. Dubby Tatiff

    Puisque l’on file de nouveau la métaphore féminine à propos de bagnoles, laissez-moi aligner avec vous les lieux communs.
    Toute femme élégante sait que l’on ne doit pas maquiller les yeux ET la bouche. Sil l’on appuie l’un, il faut alléger l’autre. Sinon, cela fait vulgaire d’une part, et contre productif d’autre part car le regard de l’autre ne sait plus où se focaliser. C’est la différence entre le Tiguan et le 3008. Avec le 3008, « il y en a partout ».

    Pour l’anecdote, je suis passé à pieds devant une concession Neubauer dans mon patelin. Une 3008 était garée devant . Je fais un détour pour aller la regarder. Curieux, je suis. Je suis resté devant à peut près 12 secondes et j’ai tourné les talons. Une véritable sensation de mal-être et d’oppression m’a envahi en sa présence.
    Pas pour moi … Ce qui ne m’empêche pas pour autant le plus sincèrement du monde, de lui souhaiter de trouver sa clientèle ; ce qu’elle fera.

    Répondre
    1. Vincent

      Je n’ai vu la 3008 qu’en photo, mais je partage l’analyse. J’irais même jusqu’à dire qu’elle est faite, comme la C6 chinoise, pour le marché de l’empire du milieu, tant son esthétique extérieure s’éloigne des codes traditionnels de la vieille Europe.
      Maintenant, la nouvelle Tiguan est plus jolie que la précédente, mais elle ne suscite pas non plus de coup de coeur : le charme un peu terne de la bourgeoisie, en quelque sorte…

    2. JulienG

      Ah les gouts et les couleurs. Je trouve que c’est bien d’avoir la même semaine le futur 3008 et le nouveau Tiguan. Cela permet de voir les efforts fait par Peugeot et l’absence d’effort fait par VW, qui se repose sur son style depuis des années (cet écran GPS… mon dieu j’ai l’impression de l’avoir toujours vu). Comme dit le président, c’est rassurant et beaucoup de gens cherchent ça. Moi je trouve ça chia.t et sans âme. C’est d’autant plus dommage que je trouvais que l’ancien Tiguan réussissait à la fois à être rassurant tout en ayant un style un peu différent du reste de la gamme. On peut en ce sens critiquer la stratégie de VW : ne jamais démoder et faire évoluer. Ok, mais si c’est pour avoir l’impression d’avoir toujours la même chose, n’y a-t-il pas le risque que le client se lasse? Pour l’instant la stratégie fonctionne mais cette voiture est partie pour vivre encore 6-8 ans. Sérieusement, lorsque l’on voit les produits à venir des autres constructeurs, on se demande si elle ne va pas faire ancienne déjà l’année prochaine. N’y a-t-il donc pas le risque que les clients finissent par se détourner, lassés d’avoir toujours la même chose? L’avenir leur donnera raison ou tord.

      Alors parfait? Oui peut être d’un point de vue technique. Comme un tableau de Bouguereau. Mais qui préfère avoir un Bouguereau dans son salon à la place d’un Manet?

      Par contre je suis surpris par votre commentaire : vous avez regardé le 3008 et vous avez eu une sensation de mal être mais je suppose que c’est l’ancien 3008 et non le nouveau vu que ce dernier n’a pas encore été présenté…

    3. Dubby Tatiff

      Julien, la seule question qui vaille à mon sens est : « quelle est l’opinion et quels sont les goûts des acheteurs ? ». Ce qui compte c’est l’avis de ceux qui font un chèque entre 15000 et 35000 euros pour acquérir un véhicule neuf. Pas ceux qui roulent en yougtimer, pas ceux qui roulent en ancienne, pas ceux qui roulent en voiture d’occasion, pas ceux qui roulent en voiture de luxe, pax ceux qui ont des posters d’Aventador punaisés sur les murs de leurs chambre. Et les faits sont têtus. Ceux qui dépensent ces sommes dans une voiture neuve le font majoritairement chez VW et Toyota. Et il y a des raisons pour cela. Ces raisons étant que ces voitures sont bien conçues, fiables, bien construites, bien finies, qu’elles vieillissent bien, rassurantes, au dessin sobre, classiques, pas agressives et pas maquillées outrageusement, disposent d’un réseau de concessionnaires étendus, de garanties. Des voitures de bons pères de familles qui dépensent judicieusement leur argent parce qu’un sou est un sou. Des voitures faites pour rouler en toute sécurité à 90 sur nationale et à 130 sur autoroute.
      Le design évolue peu ? Mais c’est justement cela qui est la force de cette marque ! Notre cerveau est un organe hautement performant pour reconnaitre … ce qu’il connait déjà. Le groupe VW travaille beaucoup pour que les sensations de conduite soient les plus proches possible sur tous les modèles d’une gamme. Ainsi le conducteur n’est pas dépaysé lorsqu’il passe d’un Polo à une Golf, puis à un Tiguan ou un touareg. Il retrouve le même poste de commande, les mêmes gestes, les mêmes habitudes, la même prise de volant, le même retour de force du volant. C’est voulu et recherché en toute conscience. Les constructeurs français ont pris énormément de risques en ignorant ce principe et en proposant tout le temps de nouveaux modèles en rupture avec le précédent. Mettons-nous à la place du client qui passe de la Traction à la DS, puis à la CX : de quoi devenir chèvre, il faut tout réapprendre. Et le client qui passe de la Clio à la R9, puis à la R25 et à la Safrane. 4 tableaux de bord différents ! Sans vouloir dramatiser outrageusement mon argumentaire, c’en devient presque une question de sécurité : il faut acquérir de nouveaux réflexes en changeant de véhicule. Pourquoi faire ?

      Il faut savoir manier la rupture avec parcimonie. Dans le domaine de la peinture, on rappellera ce lieu commun à propos du fait que Van Gogh n’a jamais vendu de peinture de sa vie. Que les Fauves ont été appelé ainsi par ironie des commentateurs déstabilisés par cette nouvelle forme de peinture. Un constructeur de voiture doit-il faire de l’art ? Non, car l’art n’a (théoriquement) pas d’autre finalité que de susciter une émotion. Un constructeur de voiture joue des émotions de ses clients, mais il doit avant tout leur vendre le produit, et l’acheteur doit à la fois être ému tout en ayant à l’esprit au moment de signer le bon de commande, des critères d’achat éminemment rationnels : transporter sa petite famille en sécurité durant les prochaines années avec un véhicule polyvalent. Il y a tout un équilibre subtil à trouver de la part du constructeur. Les français sont réputés à l’étranger pour leur créativité. Ainsi en matière automobile, les Citroën (SM et C6 de mémoire) ont récolté beaucoup de prix chez les Anglos-saxons. Une DS est exposée au Moma, je crois bien. Mais ils ne les achètent pas, hormis quelques happy fews ; et ils les collectionnent beaucoup. C’est flatteur mais ça ne pas fait pas vivre le fabricant.

      PS : votre remarque est juste. Je vais y repasser pour vérifier. Moi-même en passant je me suis fait la remarque et ai bien pris le temps de vérifier qu’il s’agissait bien d’une concession Peugeot. Je vous tiens au courant.

    4. JulienG

      @DubbyTatiff
      « Ce qui compte c’est l’avis de ceux qui font un chèque entre 15000 et 35000 euros pour acquérir un véhicule neuf.  » Ok, donc moi, qui ai acheté un C4 Picasso, exclusive, bluehdi150 (on est même au dessus de votre fourchette de prix il me semble) il y a un mois. Et moi, je vous le dit, j’ai acheté un Picasso pour le sentiment de liberté, de légèreté, d’air, bref, tout ce que n’a pas cette VW. Et cette voiture, que j’aurais très facilement pu acheter, n’était même pas dans la liste des véhicules à essayer.

      « Notre cerveau est un organe hautement performant pour reconnaitre … ce qu’il connait déjà.  »
      Pardon de le dire brutalement, mais ne prenez pas les limites de votre cerveau pour ceux du cerveau humain. J’étais avant le possesseur d’un C4 Picasso première génération et je n’aurai certainement pas acheté un Picasso nouvelle génération, si l’intérieur et l’extérieur était pareil. Pareil au précédent et pareil au reste de la gamme. Ce qui me plait c’est d’avoir un véhicule « unique ». Je met entre guillemets car nos véhicules sont déjà assez standardisés, alors si en plus chaque modèle ne fait pas l’effort d’avoir sa personnalité, autant ne proposer qu’un seul véhicule.

      « Mettons-nous à la place du client qui passe de la Traction à la DS, puis à la CX  »
      Vous comparez des choses qui n’ont aucun rapport. Regardez les modèles du groupe VW sur la même époque, le résultat est le même. C’est depuis l’époque de la Golf que le groupe a opté pour faire évoluer ses modèles, pas dans les années 50.

      « Ces raisons étant que ces voitures sont bien conçues, fiables, bien construites, bien finies, qu’elles vieillissent bien,  »
      Pourquoi, ce n’est pas le cas des autres véhicules? J’ai gardé mon premier Picasso 5 ans, sans le moindre problème de vieillissement, ni dans le mobilier, ni dans la mécanique. Alors 5 ans, c’est peu. Oui, mais vous croyez vraiment que VW ou Toyota pensent leurs stratégies commerciales pour que le client reviennent tous les 15 ans? Soyons sérieux, nos voitures sont pensées pour être changé au bout de 5-8 ans. D’où le fait d’introduire de nouveaux modèles et de les restyler en cours de vie.
      Quant à la fiabilité de VW, rappelez moi leur classement dans la liste JD power? Le plastique moussé ne fait pas la fiabilité d’un turbo…

      « Il retrouve le même poste de commande, les mêmes gestes, les mêmes habitudes, la même prise de volant, le même retour de force du volant. C’est voulu et recherché en toute conscience.  »
      Oui, je l’ai bien compris. Reste à savoir jusqu’à quand cette stratégie va payer. Notre monde est en mutation et ce que je vois de la part des allemands, ce sont des véhicules qui n’envisagent pas le futur.
      Et puis faisons un peu d’économie 5 minutes : pourquoi les voitures allemandes se vendent aussi bien? Car elles sont largement en dessous de leur tarif réel. Je m’explique : l’euro est un monnaie commune à nos pays. La conséquence c’est que le taux de change est une moyenne. Bref il est bien trop élevé pour certaines économies, dont la notre, et trop faible pour d’autre, c’est le cas de l’Allemagne. La DBB calculait qu’en cas de sortie de l’euro le mark serait naturellement réajusté à +10-15% de la valeur de l’euro. Quant au Franc, des économistes (Sapir/Murer) ont montrés qu’il se déprécierait automatiquement de (-) 25%. Une fois que les Peugeot, les Renault, les Citroen et les DS seront 30% moins chères que les VW, tant en France qu’à l’international, on va voir si les gens vont toujours aimer d’être rassurer… La réussite de ces groupes allemands ne repose pas que sur leurs produits mais sur les choix économiques de l’Allemagne, en l’occurrence le fait d’avoir une monnaie sous évaluée pour son économie, choix fait au détriment de l’ensemble des autres pays de la zone euro.

       » Je vais y repasser pour vérifier.  »
      Vérifiez, dans la mesure ou le nouveau 3008 sera présenté au public en septembre, j’ai ma réponse….

    5. Jean

      Votre débat, argumenté et donc intéressant, est révélateur de ce qu’est à mon humble avis l’essence de l’automobile : à la fois un outil (de mobilité) et un bien affectif. Et pas l’un sans l’autre…

      Fondamentalement, l’automobile est un outil destiné à nous déplacer, et dont les seuls besoins sont justement de  » rouler en toute sécurité à 90 sur nationale et à 130 sur autoroute » dans le cas de la France par exemple. Pas plus. Mais c’est aussi et surtout un objet émotionnel (sans être de l’art), un objet dont la pédale de droite offre une sensation et dont l’image sociale et la promesse de liberté touchent l’affect. Chaque individu choisit de se situer plus ou moins dans l’aspect fonctionnel ou émotionnel…
      Or, lorsqu’il s’agit d’affaires -et l’industrie automobile joue un rôle essentiel, pleine d’enjeux économiques de premier ordre-, les volumes de vente sont voués à l’augmentation si le constructeur veut survivre. Et de ce point de vue là, mieux vaut plaire à tout le monde, ou plutôt ne rebuter personne. Ce que fait VW, c’est polir ses produits, ôter tout élément qui pourrait déplaire à une frange des clients potentiels; adieu donc les écarts de style et les fantaisies. Car en matière de style, ce qui n’effraie pas est ce qui s’inscrit dans le temps et dans un registre standardisé (ergonomie, présentation…), et y puise en partie à tort une forme de légitimité. Du VW tout craché…

      C’est une affaire de choix, subjectif évidemment. Personnellement, je pencherais vers un peu plus de fantaisie. Quitte à devoir passer deux heures à m’habituer à une ergonomie nouvelle, qui a le mérite de renouveler notre environnement et de le rendre moins terne. Et puis qu’est-ce que deux heures à l’échelle du temps passé en voiture ?

  12. Thierry

    C’est une belle femme avec laquelle tu es content de te montrer, de partir en vacances, qui mange léger, qui fait du sport et s’entretient, que tu as peur parfois qu’on essaie de te prendre, mais alors ……………….
    Mais alors qu’est ce que tu t’emmerde avec à avoir un rapport le vendredi soir à 20h30 avant la météo sans aucune imagination !

    Répondre
  13. Piat Georges

    C’est beau, c’est bien fait, c’est sûrement pratique, le produit continuera à plaire et il est étudié pour cela. Je comprends aussi la vague bagnoles années 80 chez les plus jeunes !

    Répondre
  14. aimelauto

    chez les généralistes il y a VW et Toyota…….. et les autres.
    Et çà dure depuis plus de 20 ans !!
    et j’ajouterais que ce n’est pas pour rien que les chiffres de vente européen et mondiaux reflètent ces positions………….
    On réverait que TOUS les constructeurs soient à leur niveau !
    le travail formidable des ingénieurs et techniciens de ces marques est à honorer, et c’est toujours un plaisir pour un professionnel d’ausculter ces modéles, tant l’aboutissement est interessant et….. instructif. Bien entendu, les Premiums font « encore » mieux sur certains plans, mais à des prix qui se sont davantage lachés !!!

    Répondre
  15. Maxime

    J’ai été très surpris du premier point de description « Commençons par l’esthétique du Volkswagen Tiguan 2016 qui devrait plaire à tout le monde »… Je me demande s’il n’y a pas un peu d’aveuglement, car je crois que notre ministre a un peu l’habitude des essais autos et donc doit savoir que cette esthétique ne plaira pas à tout le monde. En fait, je ne suis pas sur que les acheteurs de VW eux-même trouvent leur voiture jolie, l’idée de VW est qu’un grand nombre ne la trouve pas laide. Je me suis demandé un instant si c’était moi qui manquait de jugement, mais 3 des 6 premiers commentaires de lecteurs indiquent « toujours aussi fade le Tiguan », « Je préférais l’ancien…. Au moins, il ne ressemblait pas trop à une VW » ou encore « sans le supplément d’âme pour être une auto plaisir » … à la vue du Tiguan il ne pouvait en être autrement. Limite ça fait un peu années 90, notamment la rainure droite sur le côté. Je dis pas que ça peut pas plaire, mais pour une analyse pas trop méchante sur l’esthétique il fallait plutôt indiquer « personne ne devrait complètement détester sa ligne et même certains s’en accommoderont »… un truc comme ça, c’est le plus gentil qu’on puisse faire, ça me parait plus juste 🙂 … Y aurait-il eu abus de sangria dans le sud de l’Espagne ? 🙂

    Répondre
  16. Dubby Tatiff

    Ça fait plaisir de voir une voiture élégante et bien dessinée.
    Les lignes sont tellement lisibles par rapport au 3008. On comprend la voiture immédiatement. Un classique qui va se fondre dans le paysage pour plusieurs années sans se démoder ni choquer. C’est incroyablement rassurant dès le premier coup d’œil.

    Un peu trop sage, peut-être ? Mais c’est vraiment par politesse que je dis cela, afin de laisser une ouverture aux détracteurs.

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      Et moi une polonaise qu’en prenait au petit déjeuner. Faut quand même admettre que c’est plutôt une bagnole d’homme.
      🙂

    2. gallus

      @mat
      Ah non … moi je parle d’un athlète. ..un boxeur …un poids lourd … un vrai qui discutait avant de frapper. ..

  17. Orjebin Jean-Paul

    J’ai essayé ce qui se fait d’équivalant et je suis allé chez VW passer commande, ce sera le 3ème Tiguan. L’opinion de notre Ministre de la Culture me rassure définitivement.
    J’en profite pour lui dire ( au Ministre) que le facteur a sonné deux fois ce matin et m’a tendu une grosse enveloppe , c’était Peurs bleues, je l’attaque ce soir , je me vois déjà à Gravenoire et j’entends les gravillons de pouzzolane dans les ailes.

    Répondre
  18. olivier

    toujours aussi fade le tiguan, comme la plupart des vw, et seulement 150 cv pour le 2 litres tdi qui devrait animer le coeur de la gamme, rapporté au poids de la voiture, ça fait un traine-couillon idéal !

    Répondre
    1. Wood

      Le 2 l Tdi 190 va arriver tout comme le 240 bi-turbo. Quand au 2L 150ch diesel, c’est le cœur de gamme chez beaucoup de constructeurs pour ce type de modèle (X1, 3008, Evoque…) et c’est logique vu que l’on commence souvent à 110ch pour finir aux alentours de 200-250ch.
      Bref je vois pas où est le problème…

  19. Thomas COGE

    Le titre est très juste. Comme pour la golf. Mr le Premier Ministre expliquait le principe des voitures d’ingénieur, parfaite mais sans le supplément d’âme pour être une auto plaisir…

    Répondre
  20. Alain

    Je comprends le (re) sentiment du Ministre de la Culture; les VW en général sont si parfaites, qu’il n’y a rien à dire. Ça vaut autant pour ce SUV, que la Golf voire la Polo dans sa catégorie. Pour POA, demandez à des constructeurs de fabriquer de mauvaises voitures qu’on rigole un peu !

    Répondre
    1. Mat Ador

      Bien résumé Patrice, tout est carré bien fait, propret, pratique, bien ciblé, mais pour autant sans distiller ce supplément d’âme qui permet de s’approprier l’auto une fois le chèque signé et de l’adorer. Quant à la faille, si elle existe, peut-être faut-il, comme dans le cas du récent vw-gate, soulever le tapis, et aller la chercher là où elle ne se voit pas de suite, en tout cas pas sur un véhicule neuf emprunté pour une ou deux journées d’essai, ni lors d’un essai prolongé, fût-il de 3000 km… Quelques pistes à suivre concernant la fiabilité des composants, de celle de la DSG qui se fait pas mal bouger sur les forums, de même que la considération commerciale du SAV et de ses prises en garantie légitimes… Perso je n’adhère ni n’adore pas, mais affaire à suivre…

    2. Nabuchodonosor

      Tiguan serait le fruit de la contraction et l’assemblage des mots Tiger und Leguan dans la langue de Goethe, ou de tigre et d’iguane dans celle qui m’est plus familière de Molière, choisi par un panel de lecteurs d’un magazine spécialisé…
      Au vu du résultat tiré de leur bestiaire on comprend que les descendants des Goths n’a gardé qu’un vague souvenir de ces grands fauves sauvages antédiluviens qui peuplaient jadis les rivages rhénans…
      Notons enfin que le SUV aurait ainsi échappé de peu aux doux sobriquets de Namib, Rockton, Samun et Nanuk dont je ne puis vous conter les racines linguistiques qui se perdent dans la nuit des temps…
      Non, pour une boîte à sardines anguleuse, efficace mais sans relief, « kombination kraft geländewagen » m’eût paru plus adapté.
      Comme disait Gaston, « M’enfin… »

    3. Karl Champ-Léger

      Ach so, en’ insultant mon’ peu-pleu fous fous foutez te ma keule hein ! Prenez tonc mon kant dans la fikure Herr Napu ! Dieses Volkswagen ist absolut perfekt, wie alles, was wir bauen. Endpunkt Scheiße !