La folle journée avec Antoine, Thomas et la BMW 650 (épisode 1)

Thomas et Antoine sont deux fidèles petits observateurs qui ont tout compris à l’esprit POA. Ayant visionné, il y a longtemps, notre brève rencontre avec la BMW Série 6 grand coupé (diffusée le 31 janvier 2013) et constaté mon désarroi face à la pertinence du concept, Thomas avait dans l’idée de me faire essayer une BMW Série 6 pour que je révise mon jugement, ou tout du moins, pour que je donne une « seconde chance » au produit . Patient et pugnace, Thomas s’en alla voir son meilleur pote, Antoine, et ils décidèrent ensemble de faire une proposition à POA que nous ne pouvions pas refuser : organiser une journée de rencontre chez des bagnolards passionnés (en l’occurrence, l’équipe de Mini & Compagnie, un garage en région parisienne qui restaure et vend des voitures anglaises de collection), le tout au volant d’un coupé BMW 650 de 2009, histoire de réviser notre jugement. Une fois tous les mails échangés, les vérifications de bienveillance de tout un chacun faites et les agendas calés (ce qui peut prendre plusieurs mois), nous nous sommes donné rendez-vous un après-midi du mois de mars sur la place du marché à Versailles.

Nous ne nous étions jamais rencontrés et tout ce qui va suivre est le strict déroulé de notre rencontre, agrémenté de la vie et de ses hasards qui s’invitent au programme.

A part le fil rouge de la journée, rien n’est préparé. Ni les essais, ni les interviews, ni les rencontres  fortuites, ni les mille et une sollicitations de toute part, ni le vent dans le micro, ni les pannes de batteries ou les coups de pompe. Le montage ne coupe que les temps morts et les maladresses involontaires du direct. POA ne revendique rien à part le plaisir de partager des moments de bagnolards avec les petits observateurs.

POA, c’est du vol, le vol de la vie qui passe, au service des bagnolards du monde entier, petits ou grands.

1000 mercis à Thomas et Antoine de nous avoir dégoté ce lieu POA, mais aussi et surtout, pour leur gentillesse, leur classe et leur patience. Ils sont désormais « Golden Members ».

Go POA !

L’avis des Petits Observateurs !

19 commentaires au sujet de « La folle journée avec Antoine, Thomas et la BMW 650 (épisode 1) »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. ED

    En tant qu’ancien Versaillais et continuant à travailler dans la ville royale, je suis bien content de voir POA à Versailles !
    Belle voiture cette Série 6 même si je préfère le style de la nouvelle plus sage que sous l’ère Bangle. Le V8 est absolument fabuleux. Peut-être un futur collector à acheter ?

    Répondre
    1. Thomas L

      Bonjour Rami, effectivement ça n’est pas explicite dans la vidéo mais ça n’est pas ma voiture, seulement un prêt pour la journée !
      Tu sais tout maintenant 🙂

    2. mat Ador

      Ce qu’ils ne font pas quand même chez POA pour tourner coûte que coûte, tous les coups leurs sont permis pour faire de l’audience… Nom de Dieu !
      En même temps, Renaud ne s’en cache pas quand il dit POA: c’est du vol.
      😉

  2. luc chapman

    Ah, le pavé mouillé, le battement des essuie glaces et cruiser doucement avec Tom Waits et son « blue Valentine », pas trop fort pour continuer d’entendre la pluie crépiter doucement sur le toit de l’auto. Inutile d’avoir une voiture chère….., une chère voiture suffit….. 😉

    Répondre
  3. Pablo

    Merci à vous Thomas et Stéphane,
    Un truc de garçons sans doute… Prendre la route comme d’autre la mer.
    Il y a de ça quelques années (un paquet en fait), mon copain et moi roulions la nuit. Nos escapades sur le ruban étaient des voyages hors du temps. Notre destination, là où la route s’arrêtait. Nous pouvions très bien nous retrouvés perdu au beau milieu d’un bois ou échoués (ensablés) au bord d’un lac.
    Il y avait dans nos virées nocturnes un sentiment de liberté où nous projetions nos « possibles ».
    Par contre, nos vaisseaux (de rêves) étaient, une fiat uno rouge et r18 sale; des voitures de légende quoi…

    Répondre
  4. Piat Georges

    La série 6 de cette époque, (tout comme la série 7) avait un coffre façon sac à dos. Grâce à l’excellent Karim Habib, c’est terminé. Il n’y a plus de baleineau chez BMW. Ce designer a tout compris. Même la série 3 est magnifique, à mon humble avis, bien sûr.

    Répondre
  5. Ronan

    J’ai l’impression de m’écouter parler lorsque Thomas dit qu’il n’a pas de marque fétiche et qu’il peut trouver du charme a beaucoup de bagnoles de différentes marques et pays.
    Pareil, je suis un bagnolard « généraliste ».
    Il ira loin le petit !
    Par contre je ne partage pas son amour de cette Série 6 (et de tout design signé Bangle), j’aurais choisi une Série 8 qui a beaucoup plus de chien à mon avis……

    Répondre
    1. Thomas Lefèvre

      Merci Ronan, je trouve effectivement intéressant d’avoir des coups de coeur pour des univers différents, d’un constructeur à un autre !
      Concernant la série 6 je trouve ses formes arrondies loin d’être disgracieuses, seul son « aileron » intégré (je cherche mes mots) qui coupe sa ligne tombante n’est pas réussi à mon goût !
      Mais ses défauts, comme beaucoup de voitures, la rendent intéressante, et le seul bruit étouffé du V8 suffit à les oublier …
      Mes amitiés

    2. Nabuchodonosor

      @Thomas Lefèvre
      Ne cherchez plus vos mots, « L’aileron intégré » se laisse appeler le « Bangle Butt », mot qu’en bon fils de Molière je ne saurai vous traduire précisément…
      Quel qu’en soit le sens, et bien que je ne sois pas à l’instar du plus grand nombre un inconditionnel du « Flame Surfacing », je trouve que le style Chris Bangle s’épanouit pleinement dans cette série 6 (E63) pour laquelle je crois reconnaitre une filiation avec les 2000 C et CS de la fin des sixties (bon d’accord elles n’étaient pas les plus réussies…) et finis même par lui trouver un petit quelquechose voir un certain charme… Confidence faite, voilà en tous cas un excellent plan pour les Youngtimers !

    3. Nabuchodonosor

      Vintage story : En 1969 la 2000 CS munie d’un moteur 4 cylindres en lignes 2.0 litres de 120 cv DIN constituait le haut de gamme chez BMW… Quel chemin parcouru depuis par le bavarois! Surtout quand on pense que depuis 6 ans déjà, depuis feu la M5 V10 (2005-2010) l’heure est au downsizing, sorte de rétropédalage hollandesque.
      Mais, comme le chantait notre grand Charles, je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître…
      Mmmh-ma-bé-hè-meee…Maaa-bé-hè-meee…
      … et-nous-vi-vions-de-l’air-du-temps…

  6. Gaëtan

    C’est vrai que j’ai un peu de mal avec le design de cette voiture, comme avec la plupart des BMW de la période Bangle. Mais c’est en même temps ce qui la rend intéressante. Je me demande bien quel regard on aura sur cette auto dans 30 ou 40 ans. Le style Bangle considérée par beaucoup de gens comme une errance de BMW sera-t-elle un jour réhabilitée ?

    Pour ce qui est des balades nocturnes, j’ai fait ça pendant des années, presque tous les soirs, dès que la nuit tombait. Votre auto, de la bonne musique, vos pensées du moment… des vrais moments de la vraie vie ! C’est très Claude Lelouch tout ça non ?

    D’ailleurs, maintenant que j’y pense, mais oui en fait, c’est ça ! POA c’est très Claude Lelouch !

    GO POA !

    Répondre
  7. Stéphane Barbat

    Aaah, à Versailles vous étiez en bas de mon appart, dommage que je ne vous ai pas vu, je serai venu vous saluer! Bon, les arguments utilisés pour valoriser la BMW 650 me font sourire : elle est puissante, bien finie… certes, comme tout gros coupé GT à 100.000€… mais ça n’en fait pas une belle auto pour autant. Pas d’accord avec le Premier Ministre lorsqu’il s’extasie sur le tableau de bord à double casquette! L’avantage, c’est qu’on trouve des Série 6 E63 ou 64 dès 13.000€ en occasion, car personne ou presque n’en veut. Du coup, c’est une opportunité pour les personnes supportant le design de Chris Bangle. 🙂 Bref, j’ai hâte de découvrir où vous nous emmenez car je vois qu’à la fin de la vidéo nous sommes à St Nom La Bretèche… Sinon, pour la petite histoire, cette voiture fait partie d’un article humoristique que j’ai consacré au « TOP 20 des voitures laides », à découvrir ici si ça vous dit : http://buylesschoosewell.com/le-top-20-des-voitures-laides/

    Répondre
    1. Thomas Lefèvre

      Bonjour Stéphane, cette avis n’engage que vous et c’est là que c’est intéressant, pour ma part je la trouve loin d’être « laide » !
      Maintenant on peut bien-sûr trouver mieux je vous l’accorde en terme de design, à noter qu’en occasion pour ces années les prix ne sont plus aussi exorbitants qu’à sa sortie !
      Amitiés Versaillaises 😉

    2. av

      dans le top20, il y a la Morgan aero8…. le probleme de la e63, c’est sa casquette arriere sur son coffre, qu elle domage. J’ai eu l’opportunité de la conduire sur les route de Sologne pendants deux jours en version 630i 251ch équipé d’un chassis actif, qu elle merveille !!! J’avais fais l’expérience en ouvrant le coffre et en la regardant de profil, elle avait une ligne tombante  »comme » une 911 mais malheureusement bmw avait fait le choix d’un design américain. Sinon c’est une bmw, elle n’a aucune leçon a recevoir en terme de plaisir de conduite.

    3. Stéphane Barbat

      Bonjour Thomas, je n’aime pas le style Bangle mais je comprends que l’on puisse apprécier son originalité. En effet, tous les goûts sont dans la nature et c’est ça qui est intéressant, pouvoir débattre! Cette série 6 est une très bonne auto et à coup sûr une super affaire aujourd’hui en occasion. Et sinon, vive Versailles, ah ah 🙂