Ford Ranger : le pick-up à la sauce européenne (l’intégrale)

Le Ford Ranger est le pick-up le plus vendu en France avec 3669 unités sur un total de plus de 12 000 pick-up écoulés en France. Un marché encore dominé par l’achat des professionnels mais qui s’ouvre aux particuliers avec des versions plus typés loisirs, à l’image de ce modèle double cabine en finition wildtrack. Pour cette rencontre en trois épisode, je suis accompagné de Paul Clément-Collin, fondateur de Boîtier Rouge. Paul ayant conduit  le Ford Ranger pendant que je le filmais, je vous recommande de lire son essai du Ranger qui complète parfaitement nos impressions de la journée.

Le Ford Ranger a été choisi comme véhicule de liaison pour l’Armée de Terre. Le capitaine Paul Clément-Collin nous explique pourquoi…

Parlons peu, parlons pro et donnons la parole au spécialiste des ventes de véhicules utilitaires chez Ford, Samuel Coudournac qui nous explique à qui s’adresse le Ford Ranger.

Merci à Stéphane qui nous livre un commentaire éclairé sur le Ford Ranger et les Le Pick Up en général

« Outil de travail (mines, champs, funboard) il truste les ventes dans le top 10 du palmarès avec en tête, invariablement le Ford Ranger (qui était produit en Thaïlande, désormais Afrique du Sud semble t’il…à moins que cela ne dépende des marchés couverts).
Il y a aussi (pour les « petits » pick up diesel) le Hilux, Le Navara, de Dmax, l’Amarok et n’oublions pas le Defender Pick up et bien sur le Mitsu L200

Ces engins ont beaucoup progressé en équipement, sécurité (crash test 5 étoiles désormais ce qui était loin d’être le cas) et confort malgré les lames de suspension arrière (3,5T tractables + 1 tonne de charge utile dans la benne). 3 configurations avec 2 principales, le simple cabine et le double cab (ce qu’essaie Renaud) et l’intermédiaire avec les portes antagonistes.

On va en voir de plus en plus en France car le bonus malus ne s’applique pas aux utilitaires et ces PicK Up sont considérés comme utilitaires….astuce qui explique que leurs ventes s’envolent dans les versions les plus civilisées.

Renaud fait la démonstration de ce qu’il ne faut absolument pas faire. Le transport de passagers dans la benne (courant encore dans le nord de la Calédonie et dans les pays….très émergents) est archi dangereux. C’est d’ailleurs suite au nombre de décès (femmes, enfants…) constaté, que les versions double cabines ont bénéficié en NC il y a quelques années de la même détaxe douanière que les simple cabine (plus utilitaires avec leur benne plus grande) : l’objectif était de vendre des double cab pour que les familles voyagent en sécurité

La benne c’est sympa, mais pour les civils il faut absolument l’équiper d’un « tonneaux cover » ou couvre benne qui se verrouille à clé. Sinon les bagages sont trempés et exposés aux regards indiscrets

Pour terminer, ces beaux bébés sont plus longs qu’une classe S donc achtung les manoeuvres en ville. Et pourtant nous avons ici les baby Pick Up.
Sur un parking (à Nouméa par exemple, c’est très courant), vous mettez un Ranger à côté d’un F150; un Navara à coté d’un Titan, un Hi Lux à côté d’un Tundra, d’un RAM 1500, d’un Silverado….ils paraissent tout maigrichon. Et pourtant ces light trucks sont les caisses les plus vendues aux USA. A ce sujet les importateurs français se gavent rudement car aux States un F150 c’est selon les versions le prix d’une Clio-Mégane-Talisman. Ici c’est le prix d’un Q7 bien équipé……

FORD RANGER 2016

PHOTO : JEAN-MICHEL LE MEUR / DPPI

PHOTO : JEAN-MICHEL LE MEUR / DPPI

ESSAI PRESSE FORD RANGER 2016 - MONTALET LE BOIS - 9/02/2016 - PHOTO : JEAN-MICHEL LE MEUR / DPPI

ESSAI PRESSE FORD RANGER 2016 – MONTALET LE BOIS – 9/02/2016 – PHOTO : JEAN-MICHEL LE MEUR / DPPI

PHOTO : JEAN-MICHEL LE MEUR / DPPI

PHOTO : JEAN-MICHEL LE MEUR / DPPI

E PHOTO : JEAN-MICHEL LE MEUR / DPPI

E PHOTO : JEAN-MICHEL LE MEUR / DPPI

La star de l'essai

La star de l’essai

AUTO - ESSAI PRESSE FORD RANGER 2016FORD RANGER 2016

 

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *