Renault Scenic IV / Genève 2016 (épisode 9)

Visitez le salon de Genève 2016 (3 mars au 15 mars 2016) en compagnie de POA et découvrez les 25 voitures qui veulent écrire la tendance de 2016 via 20 épisodes inédits. Renaud Roubaudi nous présente le nouveau Renault Scenic 2016.

 

A découvrir :

 

Volkswagen T-Cross Breeze

Audi Q2

Concept DS E-Tense

Peugeot 2008 phase 2

Peugeot Traveller

Fiat Tipo 2

Fiat 124 Spider & la version Abarth

Toyota C-HR

Volvo V90 (break)

Volvo S90 (berline)

Mercedes Classe C cabriolet

Nouvelle Mercedes Classe E

Nouveau Renault Scenic 5 places

Tesla Model X

Skoda Vision S

Seat ATECA concept

Alfa Romeo Giulia dans ses versions classiques

Maserati Levante

Lexus LC 500 h

Infiniti Q60

Bugatti Chiron

Aston Martin DB11

Ferrari GTC4

Opel GT

Porsche 758 Spyder

Interview Design

Opel GT par Boris Jacob

Le style Peugeot par Gilles Vidal

 

 

 

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

18 commentaires au sujet de « Renault Scenic IV / Genève 2016 (épisode 9) »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. kris

    Chapeau à Renault qui dépoussière enfin le Scénic ! Le résultat est plutôt réussi et supprime définitivement l’image de « déplaçoir roulant pour familles cathos » ou retaités paisibles » ! Je n’utiliserai pas l’expression « l’effet W… » qui m’agace au plus au point !…

    L’idée de monter des jantes 20″ est excellente. En revanche, les rajouts plastiques qui viennent s’intercaler dans la jante au gré de l’humeur de son propriétaire. C’est une fausse bonne idée. Il n’y a qu’à voir le nombre d’enjoliveurs à vendre sur leboncoin !!

    La réponse de ce Monsieur concernant votre interrogation sur le remontée de la carrosserie sur les portes arrières est digne d’une réponse aux objections tirée d’un argumentaire de ventes RENAULT !!! (rires).

    Il faut voir ici le travail considérable réalisé par l’ensemble des salariés pour arriver à ce résultat. Je me rappelle que cela ne s’est pas fait sans douleur et notamment au niveau du technocentre où la pression exercée par la direction générale était maximale dans les années 2000…

    Répondre
  2. Arno

    Bonjour

    Après l’effet WAHOU du style, j’ai commencé à regarder en détail et ce scenic 4 a de grosses lacunes je trouve. analyse faite à partir des éléments fournis et des visuels.
    – les moteurs essences :
    #aucune boite EDC
    # pas de boite automatique
    # limité à 130 CH aie. lorsqu’on roule chargé
    – le 4 control: il semble qu’il ne soit pas disponible. peut être en option ou en version GT
    – le toit OUVRANT panoramique abandonné. franchement le coté ouvrant c’est agréable
    – l’abandon de 3 vraies places derrières indépendante , quand on transporte les grand parents c’est toujours agréable et puis aujourd’hui les familles sont recomposées donc pratique que chacun puisse avoir sa longueur de siège personnel

    Tous ces points font que je préfère me tourner vers le touran ou le C4 picasso. J’attends d’avoir les vraies caractéristiques techniques et si je voulais un scénic c’est pour le 4 control et le toit ouvrant panoramique et un moteur 160 CH EDC

    A ce jour, je n’ai rien de cela

    Répondre
  3. yaros78

    C’est vraiment une réussite stylistique alors qu’il n’y a pas plus difficile que de dessiner un monospace de milieu de gamme. Bravo à Renault pour son dynamisme: en une année, trois lancements majeurs, Mégane, Talisman, (même si je suis moyennement fan de cette dernière) maintenant Scenic avec des produits dont la qualité est en hausse constante. (Et bravo aussi bien sûr à Renaud, pour toute son oeuvre…)

    Répondre
  4. Cyril

    Je trouve cette voiture très réussie. Ces formes « espacisantes » et cette couleur de lancement bi-ton jaune et noir me font penser à l’espace F1… Surtout avec les gommards de 20 pouces… Mais ça n’engage que moi…
    La régie n’a plus qu’à essayer de suivre un rythme de sorties de nouveautés régulier et c’est dans la poche pour le futur.

    Répondre
  5. Chapman

    Je suis assez séduit par ce que propose Renault aujourd’hui. L’arrivée de cette Scenic confirme ce sentiment.
    Sentiment qui n’ira pas encore jusqu’à l’achat….mais ça vient. Encore un petit effort dans l’attitude commerciale et un peu de temps pour valider le retour de la fiabilité.
    Le temps de l’image est long à peaufiner et très rapide à dégrader. Les années 2000 ont été dramatiques. On est en 2015 et l’idée commence seulement à faire son chemin que la marque retrouve le chemin de la fiabilité et de la qualité.

    Répondre
  6. Guillaume Capelle

    Je ne comprenait pas pourquoi Renault comptait faire de l’Espace un HdG.
    En fait, il y avait un scénic 4 qui rempli parfaitement sont rôle en préparation.

    Répondre
  7. Guillaume D.

    J’ai plutôt une sensation bienveillante vis-à-vis de ce Scenic. Comme il est souligné dans la vidéo, la remontée de la ligne des vitres à l’arrière ne devrait pas être un gros souci dans le sens où effectivement, on regarde rarement à la perpendiculaire et d’autre part, les enfants (jusqu’à 12 ans en théorie) sont assis sur des réhausseurs. Pour les plus petits, ils prennent beaucoup de hauteur dans les sièges autos adhoc (Classe 0/1/2) donc ils verront toujours à travers les vitres, même dos à la route.

    Je regrette les roues de 20 pouces, un plus pour le style certes, mais un « gouffre » certainement lorsqu’il faudra remplacer les pneus. Au lancement, il risque d’être difficile de trouver un large choix (je pense notamment aux pneus hiver) par ailleurs.

    En terme de modularité, dommage de ne pas avoir 3 sièges indépendants, Renault aurait pu continuer à copier le Picasso pour cela.

    Et au rayon petit détail, la place centrale perd le 3ème ancrage (top tether isofix). Petit détails car je pense qu’il y a très peu de personnes qui se baladent avec 3 sièges auto isofix à trois points (à part les parents de triplés…).

    Très bien d’avoir opté pour des montants fins de pare-brise, cela rappelle les précédentes générations d’Espace et c’est super pour la visibilité.

    Répondre
  8. Stéphane. nc

    Comme quoi les cycles dans l’automobile… je me remets à dire du bien de Renault avec sa Mégane très sympa, Talisman (en break!) réussie (quoique l’intérieur ne me plaise pas) et ce Scénic ma foi très sympa. Pas client mais heureux de voir le retour dans le match du losange

    Une grosse surprise face aux jantes de 20 pouces en série. Chaussées en 195 avec si j’ai bien compris un accord Michelin / Continental pour que le budget gomme demeure compatible avec le public visé.

    Une satisfaction de voir toutes ces couleurs. Moi qui déprimait avec la mode du gris clair puis du blanc qui pouvaient plomber des stands entiers.

    Répondre
  9. Christophe BONNIN

    L’inspiration est effectivement très « Picasso ». Mais en même temps, c’est bien fait.

    La vrai tendance automobile du moment, c’est la taille du diamètre des roues qui permettent de « dater » les générations précédentes facilement.

    La vague arrière qui remonte la ceinture de caisse est un élément très intéressant. C’est une voiture pour la famille. Ce sont les parents qui choisissent ce genre de véhicules. Pas les enfants. Les parents ne souhaitent qu’une chose… Mettre leurs enfants en sécurité. Cette remonté de la protection « tolé » pour les places arrières va, à mon avis, instinctivement, rassurer les futures clients/parents.

    Les enfants d’aujourd’hui ont droit de toute façon au « siège enfant / rehausseur ». La hauteur du vitrage arrière ne change de toute façon pas grand chose pour eux (surtout qu’en général… la principale occupation d’un enfant en voiture, c’est de dormir).

    Répondre
  10. PIAT Georges

    Je pense qu’on doit quand même se sentir un peu enfermé aux places arrières avec ce décochement. Le ceinturage de caisse s’élève beaucoup.
    Je veux bien regarder vers l’avant mais avec siège et appuie-tête, c’est pas toujours facile…

    Répondre
    1. Ronan

      Le choix du toit panoramique est (selon moi) justifié voire indispensable pour ce genre de véhicule, il plus que compense le manque de lumière latérale.
      Tout ce que je sais est que les enfants adorent voir le ciel, les avions, les lumières de tunnels…..la claustropho, connait pas, petites vitres arrières ou pas !
      Et si en plus le Scenic a un pare-brise façon Zenith alors c’est du bonheur en plus.
      Bon, je dis ça mais j’en connais qui préfèrent les intérieurs bien fermés et sombre, ce n’est que mon avis hein ! 😉

    2. Arno

      Attention, le scénic 3 propose le toit OUVRANT panoramique tant que le Scénic 4 propose que le toit panoramique et perd donc le coté ouvrant (fait que je déduis à la lecture des informations et des images).

      J’ai lu dans certains commentaires que certains étaient prêts à ne pas renouveler leur 3 par un 4 juste sur ce point

  11. PIAT Georges

    Renaud, j’ai un arrêt du son sur une bonne partie de la vidéo… Mais je ne sais pas si je suis le seul dans ce cas là.

    Répondre
  12. Thierry

    Je cherche des défauts, et je n’en trouve pas franchement il est sympa. Renault comme le souligne Renaud, renouvelle sa gamme ! mais quel débit, quel travail ….

    Alors que d’autres se contentent de mettre un bout de plastique gris ou chromé à droite à gauche, (Alfa Peugeot) là on ne rigole pas !

    Go POA et Go la France bon sang !!!!

    Répondre