Fiat Tipo 2 : « Sam suffit ! »

Par Patrice Vergès Affichée à partir de 12 490 euros, la Fiat Tipo 2 n’est pas une nouvelle voiture low cost, c’est plutôt une voiture low price. Quoi qu’il en soit, l’acheteur en a pour son argent !

Honnête tenue de route mais suspension arrière un peu sèche

Honnête tenue de route mais suspension arrière un peu sèche

Commençons par ce qui chiffonne. Lorsqu’on pénètre à bord, le plastique dur et sonore des contre-portes et de la planche de bord manque de moelleux autant au doigt et à l’œil. C’est vrai mais ce n’est pas non plus une Audi dont c’est le fond de commerce. En revanche, coté plastique, la Fiat Tipo 2 met dans le mille avec une silhouette flatteuse en s’étirant sur 4,53 m de long. La Logan à laquelle elle s’attaque, contrairement à ce que prétend Fiat, semble avoir été dessinée par le copain d’un copain d’un designer.

Belle ligne qui donne le sentiment réjouissant d’en avoir pour son argent d’autant que son volume autorise une bonne habitabilité intérieure plus un coffre géant de 520 litres. On a ses aises dans le vaste habitacle de cette nouvelle Fiat qui reprend un nom connu et dont votre serviteur a possédé deux exemplaires à la fin des années 80. Une voiture très novatrice à cette époque. On peut dire que la première Tipo a marqué le début de la fin de la marque Italienne qui en n’investissant plus assez dans l’automobile a laissé VW prospérer et se contentant de décliner à excès sa vieillissante Tipo sous les noms de Brava et Bravo qui n’en méritaient pas.

L'italienne dévoile une silhouette réussie presque cossue flatteuse à l'œil

L’italienne dévoile une silhouette réussie presque cossue flatteuse à l’œil

La Tipo est massive avec 4,53 m de long pour prés de 1,50 m de haut

La Tipo est massive avec 4,53 m de long pour prés de 1,50 m de haut

Base de Fiat 500 X

Les amateurs de boulons et rondelles savent que la Fiat Tipo 2 construite en Turquie est réalisée sur la base de la récente 500 X et de la Jeep Rénégade. Ce n’est pas si mal même si mes reins ont trouvé que la suspension arrière était un peu sèche et mes mains que la direction était peu trop assistée. Mais il n’y a pas trop dire voire médire de ce coté là, et si c’est une voiture faites à l’économie, elle ne sent pas le bâclé malgré son prix écrasé. C’est vrai aussi, l’habitacle manque un peu de gaité et l’instrumentation de classe mais on sent que les revêtements intérieurs sont faits pour durer et faciles d’entretien.  D’un naturel vicieux, j’ai aussi vérifié l’accastillage et le montage des éléments de carrosserie. Bravo les Turcs, vous méritez de rentrer dans l’Europe du moins pour votre façon de construire les voitures !

 La qualité des plastiques n'est pas sa meilleure qualité. Mais est-ce si important ?

La qualité des plastiques n’est pas sa meilleure qualité. Mais est-ce si important ?

Je préfère l’essence

Le marché des 3 volumes dans ce segment est pratiquement inexistant. Fiat ne sait pas s’il vendra beaucoup de Tipo 3 volumes, espérant d’avantage de la future 2 volumes qui en sera extrapolée. Il fait l’inverse de ce qui se fait ce qui rend la 3 volumes plus attirante car sa malle ne présente pas l’effet « sac à dos  » de certaines de ses consœurs. Coté tarifs, l’Italien serre les prix puisque la gamme débute à 12 490 euros et même 11 990 euros pour une promo qui dure jusqu’à fin avril. Certes, c’est plus cher qu’une Logan qui atteint environ 11 000 euros ainsi équipée mais c’est aussi 5000 euros de moins qu’une Skoda Rapid ou Seat Tolédo et autres voitures de ce segment auxquelles on peut la comparer.

La gamme débute à 12 490 euros pour culminer à 18 890 euros en version 1,6 l diesel 120 ch dont la discrétion au sein de l’habitacle m’a épaté (c’est un mot d’avant !), somme à laquelle il faut ajouter quelques packs comme le GPS (500 euros), le pack Style ( 500 euros) qui comprend des jantes en alliage de 17 pouces contre 16 plus quelques broutilles comme la peinture métal, et nous voici à 20 000 euros. Ce n’est plus du low-cost.

Comparé à l’essence 1 4 l de 95 ch, le 1,3 l diesel Multijet 95 ch exige 2500 euros supplémentaires auxquels il faut encore ajouter 1300 euros pour grimper au 1,6 l diesel de 115 ch. C’est beaucoup ! Le constructeur pense que ce sera la version la plus vendue dans l’hexagone et ce sera certainement une bonne affaire pour lui.

La bonne affaire pour l’acheteur qui roule moins de 8000 km par an avec sa petite famille, consistera à acquérir la Tipo de base essence à 12 490 euros. Ses 95 chevaux à la sonorité bien plus discrète et plus veloutée n’en font pas une chicane sur la route (185 km/h) et son moteur essence (malus de 150 euros) n’exige pas plus de 6 à 8 litres aux 100 contre 5 à 6 pour le diesel 1,3 l qui, en plus, ne totalise que 5 rapports contre 6 pour l’essence 95 chevaux.

Honnête tenue de route mais suspension arrière un peu sèche

Honnête tenue de route mais suspension arrière un peu sèche

Bien équipée

Vous allez me dire que la version de base doit ressembler à une cellule de moines trappistes. Pas du tout ! A 12 490 euros, elle offre la radio, un ordinateur de bord, l’air conditionné manuel, la télécommande, la direction assistée évidemment avec la fameuse fonction City, les rétroviseurs électriques et dégivrants, les vitres avant électriques, contrôle de pression de pneumatiques. Allez soyons fous ! Ajoutons le pack Style à 500 euros qui la chaussera de jantes en alliage léger de 16 pouces fort bien dessinées, de grosses poignées chromées et de rétros ton caisse pour laisser croire aux voisins que vous avez gagné au loto. De toute façon, dans tous les cas et toutes les versions, la Fiat Tipo 2 est une bonne affaire pour son acheteur. Il n’y a pas qu’Audi dans la vie !

 

Coffre géant de 520 litres, le plus grand de sa catégorie

Beaucoup de place à l'arrière, l'accoudoir central arrière fait parti d'un pack Confort à 500 euros

Beaucoup de place à l’arrière, l’accoudoir central arrière fait parti d’un pack Confort à 500 euros

500 euros pour les jantes de 17 pouces proposées que sur la finition Easy (15 090 à 18 889 euros selon la motorisation)

500 euros pour les jantes de 17 pouces proposées que sur la finition Easy (15 090 à 18 889 euros selon la motorisation)

 

L’avis des Petits Observateurs !

35 commentaires au sujet de « Fiat Tipo 2 : « Sam suffit ! » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Corail24

    Bon et bien moi j’ai sauté le pas à ce prix là surtout qu’après l’ayant vu en vrai, elle a fini de me convaincre qu’il ne fallait pas mettre plus, et qu’il est vrai qu’elle en donne quand même beaucoup.
    En plus en assurance, je gagne encore près de 150€ annuel par rapport à ma voiture précédente.
    Par contre, je ne comprends pas l’écart avec la 5 en prix entre 1500 à 1900€ de plus qui me semble totalement injustifié!
    Tant mieux cela rend la 4 portes encore plus attrayante.

    Répondre
  2. papamadi

    Je trouve l’avant très réussi, racé meme, le logo Fiat est un des plus agréables, il évoque la tradition italienne et la passion, ne le changez plus, rappelez-vous des 5 barettes obliques, quelle horreur et le logo Fiat bleu pas terrible.
    Dommage que Fiat ne produise plus de beaux moteurs, une telle caisse mériterait un bon gros 2 litres double arbre de 150 cv et pas des moulins a café turbo ou des bicylindres a crécelles !

    Répondre
  3. Frédéric

    Je lai vue et je l’ai trouvée assez réussie. il y a de la place dedans et le coffre est immense et si les plastiques sont un peu ternes ça ne sent pas la camelote. Comme le dit Patrice Vergès, c’est une voiture de père de famille. Coté silhouette, rien à voir avec une Logan. Elle est plus belle et surtout plus flatteuse de ligne. On n’imaginerait pas qu’elle coûte qu’environ 15000 euros !

    Répondre
  4. Thierry

    Un temps vous vouliez tester à votre façon une Stepway, vous ne l’avez jamais fait ?
    C’est la 4ème voiture la plus achetée par les particuliers en 2015 !

    Répondre
  5. frankreich

    On attendait une vraie nouveauté Fiat depuis si longtemps !! J’avais gardé un si bon souvenir des bravo/brava, dont les dessous étaient peut-être vieillissants mais pas ça ne choquait aucun journaliste à l’époque, au contraire elle apportait un design parmi les plus sympas de sa catégorie, de bons moteurs (le 5 cylindres essence) et un bon niveau de qualité et de présentation. On ne pouvait pas en dire autant de la Tipo1 ni de la Stylo qui a suivi.
    Rappelez-vous c’était l’époque où Fiat avait dans sa gamme un incroyable coupé bon marché, un petit roadster, où Alfa avait la 145 brillante et au style inimitable, la 156, même Lancia avec sa Y et ses 110 teintes possibles ne faisait pas comme tout le monde. C’était il y a 20 ans et je suis content de voir revenir le groupe Fiat

    Répondre
    1. Gérald

      La 145 a complètement disparue de la circulation, c’est très rare d’en croiser.
      A sauver et à redécouvrir d’urgence, en plus ça ne doit pas couter 6000 !!!

    2. Amok

      @ Gérald
       » et ça ne doit pas coûter 6000  »
      J’ai comme l’impression que c’est une pierre dans le jardin d’un certain Antoine…
      Bravo pour cette petite observation.
      ;-))

  6. Gaëtan

    Alors que la plupart des constructeurs tentent tous de premiumiser leurs produits (et notamment les français), Fiat joue la carte de la voiture populaire pour faire du volume. Stratégie payante ? Je leur souhaite en tous cas !

    Répondre
  7. Bruno Armand

    Moi je l’aime bien cette Fiat, elle ne fait pas bas de gamme, elle a même une gueule vue de l’avant… je suis moins fan des feux arrière en boomerang… mais bon super équipée avec les packs, même à 20000 compte tenu du gabarit cela reste une affaire… mais il faudra la garder et l’user jusqu’au bout car en valeur de rdvente cela ne vaudra pas grand chose…
    mais si on la garde 10 ans, elle ne vaudra plus que 10% de sa valeur d’achat, on aura donc dépensé 18000 € soit un coût de 150 € par mois, avouez que c’est une affaire.

    Répondre
  8. Piat Georges

    Je l’ai vue en vrai, j’ai été très agréablement surpris. Quant au prix, elle se trouve dans le créneau des voitures d’occasion.
    Bonne idée de FIAT qui mise sur cette ligne plutôt flatteuse.

    Répondre
  9. Harald

    A ce prix là, c’est une affaire mais je crois que Fiat en vendra quand même très peu car il n’y a pas de marché pour les 4 portes avec malle dans ce segment. Fiat n’a pas non plus une bonne image;

    Répondre
    1. Denis L.

      Pas sur que le premier marché visé soit l’europe occidentale, en Turquie où elles seront fabriquées et dans les pays du voisinage les 3 corps sont très prisées et je ne parle même pas de l’Asie, amérique du sud idem.

    2. Denis L.

      Pas sur que le premier marché visé soit l’europe occidentale, en Turquie où elles seront fabriquées et dans les pays du voisinage les 3 corps sont très prisées et je ne parle même pas de l’Asie, amérique du sud idem.

  10. Pierre

    Je la trouve plutôt réussie au niveau de la ligne mais j’ai peur qu’en version essence 95 chevaux , elle soit sous motorisée. Même en version diesel 1,6 l 115 ch à environ 18 000 euros hors option, elle reste très compétitive.

    Répondre
  11. Fils de Pub

    Bon, va falloir maintenant qu’ils la vende la bagnole.
    J’imagine le script pour le scénario du spot pub :
    Nous sommes en Toscane, précisément dans le village de Pitigliano perché sur un éperon rocheux, un dimanche en fin d’une après-midi chaude et ensoleillée, le match de foot à la TV vient de se terminer par une victoire de la squadra locale, le marito, un homme d’âge bien mûr, se lève de son canapé et se dirige en robe de chambre tigrée vers la cuisine ou sa donna, Maria, une belle brune typée aux yeux révolvers et à la peau mate, termine de nettoyer la vaisselle (sic). Il la regarde avec une moue évocatrice derrière ses moustaches effilées et lui tapotant la fesse, lui lance un « Mmmh, amore mio… » d’une voie à la fois sensuelle et caverneuse, tout cela sur fond de violons et de piano…
    Tout en lui renvoyant illico presto un « Subito », Maria se retourne, fouille dans la poche de son tablier et en sort une petite pilule hebdomadaire qu’elle tente de porter à sa bouche. C’est alors que celle-ci lui échappe et gicle par dessus la fenêtre qui était restée ouverte, tombant sur un toit aux tuiles romanes vieillies, dans la descente d’eaux pluviales, puis, de Charybde en Scylla, telle une balle de fusil qui fuse, termine sa course folle dans le réservoir de la Tipo passant par la trappe à essence qui était restée ouverte…
    Dans le plan final on voit Maria, lunettes noires sur le nez, conduire fièrement la nouvelle Tipo avec une ribambelle de mouflets et de jouets à bord, pendant que deux ou trois beaux jeunes mâles célibataires italiens interloqués sur le bord de la route, bafouillent quelques onomatopées telles que des « Oooh » et des « Grrrr » admiratifs…
    Sur fond musical la voie off conclut alors gaiement « La nouvelle FIAT Tipo, plus grande, plus puissante et prête pour l’action ! »
    Jacques S.
    Tipo ou Tipo pas ?

    Répondre
    1. Maître Capello

      Superbe Jacques, tu n’as pas perdu la main je vois.
      Précisément je suggère pour la version française une finale musicale très brésilienne façon Carlos Eduardo da Corte Imperial et interprétation par Bardot du fameux :
      « Tipo ou Tipo pas ?
      Tipo c’est bien, si Tipo pas tant pis,
      j’en f’rai pas une maladie,
      oui mais voilà réponds moi non ou bien oui,
      c’est comme-ci ou comme ça,
      ou Tipo ou Tipo pas… »

    2. Driss Bassari

      Et si on l’a faisait à la créole ?
      Ba moin en tipo
      Deux tipo, trois tipo doudou
      Ba moin en tipo
      Deux tipo, trois tipo d’amou
      Ba moin en tipo
      Deux tipo, trois tipo,
      Ba moin tout ça ou lé
      Pou soulagé cœu moin.

      Go POA dans les DOM TOM !
      Pas de POA, pas de chocolat !

  12. Toitoine

    Elle va trouver sur sa route, du moins en version sedan, la C-élysée que Citroën vient juste d’officialiser sur le marché français entre autres.

    Répondre
    1. bertrand de mallorca

      absolument, elle sera plus en concurrence avec celle-là que des compacts « normales », car elle bcp moins large que nos compactes actuelles , je suis monté dedans et elle me semble plus étroite , je la compareré plus à une grande du segment b. par contre elle a l’air pas mal fini du costaud …

  13. Daniel

    Fiat à raison :
    cette Tipo ne peut pas s’attaquer à la Logan dont le prix débute à 7800 euros, 4700 euros de moins ! (le prix des rétros électriques chez Audi en option) 🙂

    Ce n’est pas rien quand on cherche une voiture réellement à prix « écrasé »

    Répondre
  14. Mat

    Vue le week-end dernier et détaillée sous toutes les coutures, et ce en plusieurs version donc celle à 11990€, cette Tipo offre des prestations tout simplement incroyables à ce niveau de tarif!! Bien construite et bien présentée, elle est une excellente surprise. On pourrait s’attendre à une présentation cheap, pas du tout!
    Il faut aussi saluer la proposition de la motorisation Starjet 1400 95ch, éprouvée, fiable, robuste et agréable, associée à une boite 6 rapports.

    Répondre
    1. Fifitroiscentquatre

      Révélation. Au moment de réflechir à me lancer dans l’achat d’une voiture neuve, je suis tombé amoureux de cette auto qui représente ce que doit être une auto à mes yeux. Un objet qui va à l’essentiel sans superflus inutiles mais qui sait être bien dessinée, aussi bien d’extérieur que d’intérieur. Elle est un peu la berline Fiat 124 des temps modernes, avec une cylindrée similaire de 1400 cm3. en essence. Fiat a vu juste avec cette auto, et j’envisage sérieusement un futur achat pour transporter la petite famille. Et comme les prix de vente correspondent au segment inférieur, pourquoi ne pas se faire plaisir même en tant que seconde voiture. c’est quand même autre chose qu’un Citroën Nemo !