Audi R8 ou 911 ? Le débat Tarte aux pommes (épisode 4)

Autour d’une tarte aux pommes et d’un chocolat chaud, le débat est lancé auprès de notre fine équipe : l’Audi R8 V10 Plus peut-elle inquiéter la référence 911 ? La question prend tout son sens quand on sait que Frédéric roule en Porsche 911. Bien sûr, Audi veut conquérir les clients sportifs de toute les marques, mais titiller un Porschiste reste la meilleur preuve de la qualité de sa copie. Vous reprendrez bien une part de tarte…

Madame la ministre de la féminité, Monsieur le premier ministre et moi-même avons eu la chance de pouvoir essayer l’Audi R8 V10 Plus, un gros bébé de 610 ch qui veut tenir la dragée haute au gotha* des super sportives, Porsche 911 en tête. Loin de nous l’idée de jouer les pilotes essayeurs, nous nous sommes, en revanche, demandé si un conducteur de 911 au quotidien pouvait être intéressé, du moins interpellé, par cette Audi R8 V10 Plus. D’où l’idée de partir en délégation à la rencontre d’un petit observateur amateur de Porsche 911. Pour pimenter notre histoire, ce petit observateur possède deux 911, une Targa des années 70 et une Targa moderne de 2015. Son regard est donc intéressant à double titre. Nous nous sommes également demandé si le mythe de la « voiture de sport » faisait toujours rêver la jeunesse, d’où la présence obligatoire de Monsieur Léandre, ministre de la jeunesse de POA, qui ne cache pas sa fascination pour Porsche. La vie faisant bien les choses sur POA, nous avons croisé un jeune homme de 24 ans, lui aussi « bagnolard » sans le savoir mais dans une catégorie très différente. Enfin, comme dit le dicton, plus on est de fous, plus on rit, nous avons convié Benoit, un petit observateur qui nous avait présenté son Austin Healey et qui souhaitait se joindre à la fête. Tout cela est à découvrir dans les épisodes 2, 3 et 4. 

L’avis des Petits Observateurs !

37 commentaires au sujet de « Audi R8 ou 911 ? Le débat Tarte aux pommes (épisode 4) »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Francesco

    Le petit poussin arrive avec 50/60 ans de retard qui seront dur à combler…
    Frédéric a raison, a 200 000 euro la voiture on achète aussi une image qu’Audi n’a pas dans le domaine de la voiture de sport haute performance, elle a (pour moi) atteint un plafond de verre qu’est l’imaginaire des gens, pour eux Audi bataille avec Mercedes et BMW et n’est donc pas crédible face aux deux monstres sacrés que sont Ferrari et Porsche…
    Une dernière chose si cette Audi fait partie de la catégorie des Supercars (dixit le PM) dans quelle catégorie doit on mettre LaFerrari, Aventador ou 918??
    Go Poa

    Répondre
  2. JB

    Enfin les gars!… le sujet n’est pas: vintage ou pas? C’est celui de ceux qui savent faire des voitures de sport, authentiques, pur plaisir de conduite, depuis qu’ils existent, par opposition au marketing pur, où on empile des chiffres de performance et des caractéristiques techniques, mais pour quel plaisir?… pas la peine de préciser qui appartient à quelle catégorie, si?…

    Répondre
  3. Ronan

    Je ne peux que être d’accord avec Floriane sur le sujet du design et vintage….
    Il y a tant à dire sur le sujet qu’il m’en (nous en) faudrait des heures.
    A l’instar des portables on nous vend aujourd’hui des voitures à coup de message corporate, de discours « Apple »tisés, je me suis accroché à l’hameçon comme presque tout le monde au début (c’était nouveau et frais, enfin je le croyais) mais je me suis réveillé et je regarde plus vers le passé que le présent ou le futur, question d’âge aussi, je le conçois (madeleines etc).
    Je vais être franc et aller à l’encontre des autres PO mais par exemple le discours de Gilles Vidal me laisse froid et me passe par dessus la tête: lignes et courbes « invisibles » et un badge sur la calandre qui donneraient une allure plus agressive ou sportive….. Des sportives des années 80 (ma génération) avaient plus de caractère sans autant de charabia, si vous voulez mon avis.
    Je parle de lui car interrogé sur POA mais cette remarque est valable pour tous constructeurs et designers, ce n’est pas une attaque personnelle mais juste une opinion (si Gilles me lisait), c’est un homme très sympa et affable au demeurant.
    N’oubliez pas d’acheter votre prochain iPhone 7 qui sera plus fin de X mm et sera de facto BIEN MEILLEUR, et n’oubliez pas non plus de vous acheter la nouvelle Alfa Giulietta qui maintenant a une nouvelle calandre et a son nom écrit sur le côté droit, rendant l’ancienne version totalement obsolète (évidemment).

    Répondre
    1. Dubby Tatiff

      By the way, chaque exemplaire coût un rein et un bras réunis. Le fantasme de la voiture vintage « sam suffit » avec un p’tit moteur et un design « tout simple » en prend un coup !
      😉

  4. Jean-François Bertrand

    J’abonde dans le sens de notre chère Ministre de la Féminité, d’ailleurs pas plus tard qu’hier j’ai croisé dans les rue de la Principauté deux Mini Mokes complètement en phase avec la philosophie des Deux Pattes électriques ; elles étaient d’ailleurs badgées NOSMOKE (http://nosmoke.fr/nosmoke/).
    Pour reprendre vos propos comme quoi les designers en font trop, que dans le design produits mobiliers ils ont été capables d’adapter sans le modifier un design mythique aux nouvelles technologies, il y a un domaine mécanique sur lequel les constructeurs auto devraient se pencher et qui actuellement fait fureur parce qu’en plus, il laisse la place à une customisation en fonction de ces goûts et ses envies (petit bonjour au passage à notre Ministre de l’Education).
    C’est les motos néo-classiques : les Bonnevilles se vendent comme des petits pains, Royal Enfield fait fureur avec sa nouvelle Continental GT inspirée de celle des sixties, Mash marque française (conçues en Bourgogne mais fabriquées en Chine) fait un tabac avec ses bécanes basiques lookées seventies.
    Leur points commun : des motos pas parfaites, avec des défauts, mais du caractère, simple pour que l’on puisse y mettre les mains si l’on a envie et un charisme fou qui les rend de suite attachantes avec comme slogan « back to basic ».
    Même Béhème avec sa Nine T avec un design mariant admirablement les codes anciens et contemporains autours de son mythique Flat Twin s’y est mis.

    Répondre
  5. Mat Ador

    La R8 vient d’être dévoilée en version Spyder au salon de N.Y…
    Sans ce toit que je trouvais laid et sans la partie supérieure du pavillon de ses oreilles, et bien… Ce n’est pas mieux… Dans sa robe jaune crème pâtissière on dirait un Brie de Meaux qui coule sur l’asphalte… Je commence même à trouver un certain charme à notre version Copé, euh Coupé… Me faudra bien un 5è épisode pour que je succombe et devienne un parfait afficionn-Audis.
    A vous lire Monsieur le PM.
    Mat Audior

    Répondre
    1. John steed

      En parlant de 5ème épisode et de tarte aux pommes, sans vouloir vous commander bien-sûr, d’après mon décompte il nous reste 3 épisodes du XC90 dans les neiges autrichiennes à dévorer…
      C’est que ça bouffe un petit observateur !
      😉

      Bon Purdey, mon thé s’il vous plait.

  6. Nabuchodonosor

    Madame la Ministre, Messieurs…
    Et bien à mon tour de jouer les lèches bottes !
    En marge de cette mode des Youngtimers, la congestion chronique du trafic, les limitations de vitesses tous azimuts, le principe de développement durable et les économies d’énergies sont autant de raisons qui légitimeraient une ré-édition de modèles vintage.
    Mais comment s’accommode-t-on des normes en vigueur, moteurs, crash test, etc ?
    Est-ce la bonne conscience de nos gouvernants ou le lobbyisme des constructeurs qui poussent à cette marche en avant, jusqu’à l’aveuglement parfois ?
    A l’heure de l’ubérisation générale, il y a peut-être un modèle économique tout entier à redéfinir…
    Nabuphilo

    Répondre
  7. Dubby Tatiff

    Une rapide recherche sur le net permet de comparer une Porsche 911 de 1970 à celle de 2000 (2 roues motrices).
    En 30 ans, ce modèle a vu sa puissance augmenter de 200 CV, a pris 300 kg sur la balance, s’est allongé de 26 cm et s’est élargi de 15 cm.

    Répondre
  8. Arnaud T

    Construire une voiture, c’est comme sortir un film, c’est une création collective, à la fois œuvre d’art (parfois) et produit de consommation. C’est d’autant plus complexe à l’ère de la mondialisation et des groupes à taille continentale. Le designer ne doit pas toujours faire ce qu’il veut… Ce qui ne doit pas faciliter l’éclosion du coup de crayon magique dans cet univers où tout le monde copie tout le temps tout le monde.
    L’idée de Floriane, des rééditions remises au goût du jour, est tout à fait excellente. Je rêve d’une 203 BlueHDi !

    Répondre
  9. Piat Georges

    Frédéric semble emballé par son galop d’essai. Heureusement car jusqu’à présent, les impressions semblaient….. mitigées.
    Mais je suis d’accord avec Floriane, pour moi c’est la Targa seventies à 1000 pour cent ! Merci d’ailleurs pour cette longue vidéo car je ne suis jamais monté dedans, en vrai. La seule que j’ai conduite il y a bien longtemps, c’est ma Solido…

    Répondre
    1. Piat Georges

      J’oubliais, entre l’Audi et la tarte aux pommes…. Je prends la tarte aux pommes !
      Go POA !

    2. Fils de Pub

      Ah bon, ben d’accord je prends la R8 et la991 puisque personne n’en veut. Pffiou, mais c’est bien pour débarrasser hein…
      😉

  10. Frédéric à Montréal

    Audi a quand-même une légitimité en sport automobile, rallye, Le Mans, etc. etc.
    Floriane a bien raison. Trop de design tue le design… La forme suit la fonction… On n’y est plus tellement!

    Répondre
  11. jacquet julien

    Moralité de ces 4 episode: tout le monde a adoré cette R8. Et qui s’est qui est content et qu on a presque pas entendu. C’est le 1er ministre. A la fin de la journée il devait boire du petit lait.
    En tout cas la tarte au pommes avait l’air bonne.
    Je serais curieux de savoir où ce Café mirage 2000 se situe.
    Là suite au prochain numéro.

    Répondre
    1. Guillaume Tell

      Code OACI : LFPF
      Position : 48.842739 (48°50’33.86″ N) / 1.909196 (1°54’33.11″ E)
      Altitude : 371 feet
      Piste : 1
       » Landing clearance »

    2. Piat Georges

      L’aérodrome de Beynes est réservé aux planeurs. Quand on vole dans le coin à la belle saison, il faut ouvrir l’oeil car les planeurs spiralent aux alentours…

  12. Benoist Speedster

    Bonjour à toutes et tous,

    Je trouve que Madame la Ministre de la féminité a tout à fait raison. Je trouve que les designers et les marketeux ont pris le pouvoir dans l’automobile sur la passion et sur les ingénieurs ou tout simplement les amoureux de l’automobile.
    On le voit bien avec la sortie chaotique (pour le moins) de la future Alpine. Qui a pris la tête d’Alpine ? Un marketeux…
    J’aurais préféré un ingénieur un Jean-Pascal… On aurait eu une Alpine passion. Au lieu de cela on va avoir sans doute (car ils errent toujours) un truc qui devra plaire à tout le monde juste pour assoir l’arrivée d’un…. SUV… Quelle tristesse.
    Quel dommage pour les clients qui eux sont fans de l’automobile.
    Et bien Floriane a raison. Chez Renault pourquoi n’ont-ils pas sorti la Fifty (vous vous souvenez de ce concept ?)
    https://s1.qwant.com/thumbr/?u=http%3A%2F%2Fwww.allsportauto.com%2Fphotoautre%2Frenault%2Ffiftie%2F1996_renault_fiftie_01_m.jpg
    Je trouve chez Citroën qu’ils ont joué le jeu avec la E-Mehari… Elle a tout de la Méhari moderne.. Mais les marketeux l’ont tuée avec un tarif rédhibitoire et ridicule…
    Donc plus 10 000 avec Floriane.
    Merci pour cette sortie rafraichissante.
    Benoist

    Répondre
    1. Thierry

      Ah non Citroen n’a justement pas joué le jeu ! En reprennant une base toute faites, et en trichant en lui administrant un patronime usurpé !! Une Citroen sans suspension Citroen n’´est absolument pas legitime !
      Fiat a joué de main de maitre avec sa 500, BMW a fait du commerce avec sa mini tout comme VW avec sa Cox ! Et Renault aurait pu c’est vrai reussir avec sa Fifty surtout maintenant avec sa base Twingo en propulsion.

    2. Laurent

      Moi j’ai l’impression que les normes de sécurité sont aussi pour beaucoup dans le choix d’un design et son homologation.

      Ai-je tort ?

    3. Fils de Pub

      Exact, ils l’ont bolloré à l’eau de javel sans jus de citron.
      Cette E-Mehari c’est un coup de projecteur sur la marque dans l’attente de nouveaux produits qui se font désirer car je crois comprendre que limitée à 1000 exemplaires elle échappe à un processus de normalisation contraignant justement. Dans ces conditions aucun succès commercial ne saurait être attendu… Mais c’est vrai que l’on y comprend plus rien quand on croise sur la route des voiturettes, des SSV et même maintenant des scooters à quatre roues qui visiblement ne répondent pas aux dites normes…

  13. Mat Ador

    S’il y a une vérité à tirer de ce 4è épisode (4è déjà ? Bon Dieu que ça passe vite…), elle est dans la banane 🙂 de Frédéric après essai…Cette banane vaut mieux qu’un long discours.
    Moralité : Une caisse peut-être moche, illégitime (j’adore) et sabrée par les poa de POA, si tu ne l’as pas essayé il te restera comme un goût de tarte aux pommes inachevée, et tu passeras peut-être à côté de quelque-chose de grand…

    Répondre
    1. Olivier

      vu l’objet et le tarif, il est un peu normal que les sensations fassent partie du contrat, sinon que lui resterait-il ?

  14. john Steed

    Un joujou qui fait crac crac…. ?!? Ça me rappelle quelque-chose…. 1966 Les Playboys, Jacques Dutronc…
    Magnéto Serge :
    « Croyez-vous que je sois jalouuuux ?
    Pas du tout, pas du touuuuut !
    Moi j’ai un piège à fille, ahh, ahh, un piège tabouuuu
    Un joujou extraa qui fait crac boum huuuu
    Les filles en tombent à mes g’noux…
    crac boum huuuh, crac boum huuuh, crac boum huuuh, (mi-fa#-sol) encore ? (mi-fa#-sol), roulement de tambour final »

    Répondre