Ford Ranger 2016 : le command car (épisode 2)

Le Ford Ranger a été choisi comme véhicule de liaison pour l’Armée de Terre. Le capitaine Paul Clément-Collin nous explique pourquoi…

Merci à Stéphane pour son commentaire qui complète notre rencontre :

Le Pick Up est une institution en Nouvelle Calédonie

Outil de travail (mines, champs, funboard) il truste les ventes dans le top 10 du palmarès avec en tête, invariablement le Ford Ranger (qui était produit en Thaïlande, désormais Afrique du Sud semble t’il…à moins que cela ne dépende des marchés couverts).
Il y a aussi (pour les « petits » pick up diesel) le Hilux, Le Navara, de Dmax, l’Amarok et n’oublions pas le Defender Pick up et bien sur le Mitsu L200

Ces engins ont beaucoup progressé en équipement, sécurité (crash test 5 étoiles désormais ce qui était loin d’être le cas) et confort malgré les lames de suspension arrière (3,5T tractables + 1 tonne de charge utile dans la benne).3 configurations avec 2 principales, le simple cabine et le double cab (ce qu’essaie Renaud) et l’intermédiaire avec les portes antagonistes.

On va en voir de plus en plus en France car le bonus malus ne s’applique pas aux utilitaires et ces PicK Up sont considérés comme utilitaires….astuce qui explique que leurs ventes s’envolent dans les versions les plus civilisées.

Renaud fait la démonstration de ce qu’il ne faut absolument pas faire. Le transport de passagers dans la benne (courant encore dans le nord de la Calédonie et dans les pays….très émergents) est archi dangereux. C’est d’ailleurs suite au nombre de décès (femmes, enfants…) constaté, que les versions double cabines ont bénéficié en NC il y a quelques années de la même détaxe douanière que les simple cabine (plus utilitaires avec leur benne plus grande) : l’objectif était de vendre des double cab pour que les familles voyagent en sécurité. La benne c’est sympa, mais pour les civils il faut absolument l’équiper d’un « tonneaux cover » ou couvre benne qui se verrouille à clé. Sinon les bagages sont trempés et exposés aux regards indiscrets

Pour terminer, ces beaux bébés sont plus longs qu’une classe S donc achtung les manoeuvres en ville. Et pourtant nous avons ici les baby Pick Up.
Sur un parking (à Nouméa par exemple, c’est très courant), vous mettez un Ranger à côté d’un F150; un Navara à coté d’un Titan, un Hi Lux à côté d’un Tundra, d’un RAM 1500, d’un Silverado….ils paraissent tout maigrichon. Et pourtant ces light trucks sont les caisses les plus vendues aux USA. A ce sujet les importateurs français se gavent rudement car aux States un F150 c’est selon les versions le prix d’une Clio-Mégane-Talisman. Ici c’est le prix d’un Q7 bien équipé……

 

 

Le Ford Ranger est le pick-up le plus vendu en France avec 3669 unités sur un total de plus de 12 000 pick-up écoulés en France. Un marché encore dominé par l’achat des professionnels mais qui s’ouvre aux particuliers avec des versions plus typés loisirs, à l’image de ce modèle double cabine en finition wildtrack. Pour cette rencontre en trois épisode, je suis accompagné de Paul Clément-Collin, fondateur de Boîtier Rouge. Paul ayant conduit  le Ford Ranger pendant que je le filmais, je vous recommande de lire son essai du Ranger qui complète parfaitement nos impressions vécues de la journée.

ESSAI PRESSE FORD RANGER 2016 - MONTALET LE BOIS - 9/02/2016 - PHOTO : JEAN-MICHEL LE MEUR / DPPI

ESSAI PRESSE FORD RANGER 2016 – MONTALET LE BOIS – 9/02/2016 – PHOTO : JEAN-MICHEL LE MEUR / DPPI

FORD RANGER 2016

La star de l'essai

La star de l’essai

Le Ford Ranger peut transporter jusqu’à 1 200 kg de charge utile, remorquer jusqu’à 3 500 kg et se frayer un chemin  à travers un cours d’eau d’une profondeur de 80 cm.

L’avis des Petits Observateurs !

22 commentaires au sujet de « Ford Ranger 2016 : le command car (épisode 2) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Denis LEROUX

    Pour revenir vite fait sur la polémique quand au marché militaire remporté par Ford. Alors en France on sait faire du pick-up, enfin presque, il suffit d’aller voir du coté de Nissan, ben oui c’est un peu la France aussi Nissan, on y trouve le Navara! Ce Navara existe d’ailleurs en version légèrement revisité dans la gamme ACMAT sous le nom de ALTV. Il doit avoir un PTAC de 5.5 tonnes si ma mémoire est bonne, ce qui le mettait sans doute hors course mais dans ce cas il eu été simple de présenter un Navara standard quitte à le badger d’une marque bien française et hop! Cela n’a pas été fait il doit y avoir une bonnes raisons. Et puis c’est marrant mais quand le groupe RTD (Renault Tucks Défense, Panhard et ACMAT) vend à l’étranger il ne se trouve pas grand monde pour dénoncer le manque de chauvinisme des dits étrangers… 😉 polémique vaine en effet!
    Un commentaire sur ce Ranger; sympathique dans cette livrée haut de gamme mais il me parait bien exposé à l’avant, pas ou peu de protections et ça semble aussi être le cas des versions plus light… pour un véhicule destiné aux pro ça fait pas très pro justement. C’est pas beaucoup mieux chez les concurrents d’ailleurs.
    Sinon j’ai découvert le blog de Paul, top! dans mes favoris!!

    Répondre
    1. Boitier Rouge

      L’ATLV est effectivement dérivé du Navara, mais une classe au dessus (en poids comme en prix 😉 ). L’armée en a déjà quelques exemplaires je crois ! Je vous rejoins sur le fait qu’on manque de chauvinisme lorsqu’on vend à l’étranger… J’avais d’ailleurs, dans le genre, fait un article amusant peu de temps après la polémique, sur le Hawkei, construit par une filiale de Thalès en Australie: http://boitierrouge.com/2015/10/08/thales-hawkei-la-revanche-francaise/

    2. Denis L.

      Rien n’empêchait ACMAT de rebadger un Navara standard au lieu d’un Duster… Bref on ne connait pas les tenants et aboutissants et en matière de marché militaire c’est jamais très simple!
      Je viens de lire votre article sur le hawkei, rien à rajouter tout est dit! Au passage RTD a décroché en 2015 un contrat énormissime pour la vente de plus de 1000 (1400 je crois) Serie K à l’armée Canadienne! On a entendu personne s’en plaindre! 😀

  2. Nabuchodonosor

    Du mois de septembre au mois d’Août, faudrait des bottes de caoutchouc, pour patauger dans la gadoue, la gadoue, la gadoue, la gadoue, hou la gadoue, la gadoue…

    Répondre
    1. Maître Capello

      « … Vivons un peu sous le ciel gris-bleu, d’amour et d’eau de pluie, et puis mettons en marche les essuie-glaces et rentrons à Paris… »
      Rendons à Caesar : ( Paroles et musique : Serge Gainsbourg ).
      Capello sous la pluie.

  3. Piat Georges

    Un bon stage tout terrain doit s’imposer car j’imagine que les performances de ces engins ne font pas tout.
    C’est passionnant de reportage. Au fait, Genève, c’est bientôt…

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      @Dubby Tatiff
      Les tests sont disponibles en vidéo directement à partir du lien Euro-Ncap (onglet vidéo) :
      1°) Le test d’évitement montre l’efficacité du contrôle de stabilité électronique (ESC Test), disponible apparemment dès la première finition XL.
      2°) Dans le test de la barrière décalée (rapport 1/3 – 2/3 ), le longeron de droite est bien soumis à l’effort, on voit d’ailleurs très bien l’onde de choc parcourir le véhicule sur toute sa longueur et l’essieu avant se déformer. Dans l’exemple malheureux que je citai, le longeron avait échappé au choc (rapport env. 1/4-3/4).

  4. Nabuchodonosor

    Le Pick-up est particulièrement apte à tracter et supporter la charge parce que, contrairement aux carrosseries autoportantes, il est construit comme certains 4×4 purs et durs sur la base d’un châssis échelle, constitué de deux poutres longitudinales séparées par des entretoises.
    Outre le comportement moins homogène de ce type de châssis sur la route, pour ne pas dire parfois surprenant limite dangereux lors de manœuvres d’évitement, ce type d’architecture présente également le défaut, ce lorsque le pick-up est équipé de simples plastiques en lieu et place de véritables pare-chocs métalliques vissés sur le châssis, de n’offrir quasiment aucune résistance, aucune absorption d’énergie en cas de choc frontal décalé (cf. Euro Ncap « barrière déformable décalée », simulant un choc frontal entre deux véhicules roulant en sens opposé), pour peu que l’énergie du choc échappe à l’un des deux longerons…
    J’ajouterai que dans ce cas, le ou les airbags sont susceptibles de ne pas se déployer (j’en ai malheureusement reçu la preuve formelle sur un Hilux de toute dernière génération)…
    Donc petits conseils d’un petit observateur automobile :
    1°) Équiper le véhicule d’un correcteur de trajectoire, si possible.
    2°) Faire installer solidement un vrai pare-chocs à l’avant du véhicule, sur toute la largeur.

    Répondre
    1. Piat Georges

      Si je comprends bien, c’est du chassis comme autrefois, avec zéro déformation donc hyper dangereux… pour les autres bagnoles !

  5. Mat Ador

    Petite précision Renaud, ce que vous appelez simple cabine en le filmant était en fait un extra cab ou cabine allongée, sauf erreur, intermédiaire entre le simple et le double cabine.
    A propos, la récupération de la TVA n’est admise pour les entreprises que si le véhicule n’ est destiné qu’à l’usage exclusif de l’entreprise, hors tout kms privés.. Si l’administration, toujours prête à traquer les potentialités de fraudes, reconnait à priori la déductibilité sur les simples et extras cabines (assortie d’une simple banquette), elle sera toutefois bcp plus intransigeante sur l’achat d’un double cabine, et pour lui reconnaître la déductibilité sur la valeur ajoutée il faudra que l’entrepreneur justifie très sérieusement son cas, comme le firent par devant les tribunaux quelques exploitants de remontées mécaniques qui utilisent régulièrement ces engins… Une précision des constructeurs à ce sujet serait la bienvenue ici sur POA.

    Répondre
    1. Chapman

      Ah ! Un vrai commando dans ces magnifiques command car camouflés spécialement pour se cacher dans un champs de potirons.

  6. Amok

    Il y a deux phrases essentielles du Président Roubaudi dans ce sujet :
    – on a l’air un peu con quand même là-dedans à faire des ronds dans l’eau !
    – c’est pas tout ça, mais qu’est-ce qu’on a pour déjeuner ?
    Michel Audiard n’est pas loin…

    Répondre
  7. jacquet julien

    Quel aventure cher Président,
    J’espère que vous aviez les chaussures adaptées.
    Un petit tour en forêt et voit vraiment les capacités de ce type d’engin.
    Le problème c’est qu’après y faut le nettoyer. Et la boue ça part pas facilement.

    Répondre