Citroën C3 Pluriel 🇫🇷 : Singulière et collectionnable

Par Patrice Vergès. On parle davantage de la Citroën C3 Pluriel comme un insuccès commercial plutôt qu’un succès même si plus de 115 000 ont été produites en 7 ans. Pourtant, pour rien au monde, Pierre-Yvan n’échangerait sa Citroën C3 Pluriel qu’il désire conserver le plus longtemps possible.

Lancée en 2003, La Citroën C3 pluriel innovait par son concept. Comme son nom l’énonçait, elle cachait plusieurs voitures en elle. Au nombre de cinq ! Cette découvrable pouvait se transformer en vrai spider en passant par plusieurs variantes dont un cabriolet et un pick-up. Hélas, c’était une fausse bonne idée. Pour ce faire, il fallait manipuler beaucoup d’éléments et surtout démonter les lourdes arches de 12 kilos et les laisser au garage. Et s’il pleuvait ? Et bien, on se mouillait !

Deuxième problème, la C3 Pluriel ne se remarquait pas pour sa fantastique rigidité surtout décapotée ni par la qualité de sa finition assez légère et sonore. Et bien malgré tous ces vices, Pierre-Yvan encense cette voiture.

La Citroën C3 Pluriel dérivée de la C3 a été produite de mai 2003 à 2010 .Version spider sans les arches. Celle préféré par Pierre-Yvan

« Je l’ai achetée neuve en juillet 2007 avec la moteur essence 1,6 l 110 chevaux dont j’apprécie la sonorité sportive et la boîte SensoDrive robotisée qui ne marche pas si mal. C’était l’un des seuls cabriolets 4 places du marché. J’aimais bien son look original et surtout la possibilité de la transformer en spider. Cet été, j’ai roulé deux mois sans les arches, décapoté, c’est génial ».

Version capotée. Idéale pour un jour de pluie où ont été prises les photos
La cassette de la lunette arrière peut s’enlever ce qui réduit les remous d’air et améliore la visibilité

Moins rigide, plus agréable

Il faut préciser que Pierre-Yvan vit dans la belle région ensoleillée de Saint-Emilion. Il ne l’utilise guère avec la capote électrique ouverte comme le font la majorité des possesseurs de C3 Pluriel qui se limitent à cette possibilité.  » La capote repliée, il n’y a plus de visibilité à l’arrière. Du coup, j’enlève la cassette de toit qui contient la lunette arrière que je glisse sous le plancher du coffre. Sans, la Pluriel perd de sa rigidité. Mais, au lieu de sautiller de bosse en bosse, c’est l’un de ses plus gros défauts, elle avale mieux les dénivellations de la chaussée et se révèle bien plus agréable à conduire ».

 

Les arches en aluminium pèsent 12 kilos chacune. Il nous prouve qu’il faut moins de 5 minutes pour les manipuler.

Les acheteurs ont rejeté les fameuses arches assez rébarbatives à manier. Montre en main, il nous prouve qu’il faut moins de 5 minutes pour les démonter. C’est vrai, mais il faut en avoir l’habitude et connaître l’ordre de montage surtout pour glisser la fragile cassette-lunette arrière dans son compartiment sous le coffre. Mais il admet qu’en voulant proposer cinq voitures en une, les concepteurs de la Pluriel se sont bien compliqués la vie. En voulant trop bien faire, ils ont confondu complexité avec efficacité. C’est souvent plus compliqué de faire simple et plus simple de faire compliqué !

 

Version décapotée avec la cassette de la lunette rangée sous le coffre. Le couvercle de malle peut supporter 100 kilos

Quelle voiture propose des telles combinaisons ? La nouvelle DS3 découvrable qui ne trouve pas grâce à ses yeux n’offre ni l’habitabilité intéressante de la Pluriel plus vaste, ni son grand coffre facile à charger avec un couvercle de malle formant ridelle pouvant accueillir 100 kilos de charge.

 » C’est une voiture qui a mauvaise réputation, je sais. Mais je suis très content de cet achat. Elle est pratique, agréable à conduire, marche bien avec le moteur 110 chevaux (188 km/h) et ne m’a jamais donné de soucis sauf des fuites d’eau comme toutes les Pluriel qui ont été résolues sous la garantie. Je crois que je vais la garder la plus longtemps possible et j’aimerai, pourquoi pas, la donner à ma fille quand elle aura 18 ans ».

 

C’est l’intérieur de la C3 (assez léger); on remarque la boîte robotisée
 Pierre Yvan espère conserver sa Pluriel le plus longtemps possible

06 - copie

Pierre-Yvan n’est pas le seul à aimer cette Citroën mal aimée puisqu’un club C3 Pluriel regroupe tous les passionnés de ce modèle qui mérite d’être réhabilité. (www.c3pluriel-fans-fr)

 

 

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

18 commentaires au sujet de « Citroën C3 Pluriel 🇫🇷 : Singulière et collectionnable »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. PSAddict

    Merci aux écrivains de cet article pour la réhabilitation d’un modèle que je trouve pour ma part génial et qui mérite d’être conservé. J’en possède une depuis 3 ans dans sa livrée orange aérien en 1.6 110 cv boîte Sensodrive. Que dire? et bien je l’adore!!! mais vraiment vraiment, j’en suis dingue même. Je la trouve suffisamment confortable en voiture de tous les jours et franchement fiable pour être rassuré. Il est vrai que la finition n’est pas très valorisante et les plastiques font toc mais peu importe, j’aime l’intérieur et il a le privilège d’être assez solide et de ne pas trop mal vieillir. Quant au moteur TU5JP4, il est fiable, très agréable au quotidien et assez puissant pour en faire une voiture réellement plaisir. Et la boîte Sensodrive? et bien je ne la trouve pas si désagréable que ça et même plutôt très plaisante sur route. En ville c’est une autre histoire, ça patine un peu en 1ère et 2de mais bon…J’ai d’autres cabriolets Peugeot mais la C3 dans sa livrée orange me donne la pêche. Alors que demander de plus et pourquoi s’en priver?

    Répondre
    1. Polo

      La mienne est gris métallisé et très agreable au quotidien avec sa boite sensidrive qui demande une petite habitude. J’ai également une DS3 cabriolet qui, même si elle est mieux finie que la C3 Pluriel, s’avère moins pratique quand on se sert du coffre. C’est une excellente seconde voiture et on peut rouler décapoté dès qu’il fait beau !

  2. Chapman

    Je m’aperçois que je n’avais pas commenté cet article à l’époque et ça me surprend. J’en ai possèdé une en 2007 de la magnifique couleur de lancement orange électrique. C’était une version Diesel 1.4l dont la douceur correspondait bien à l’esprit de l’auto.
    Je l’ai acheté sans l’essayer, sur un coup de coeur.
    J’ai honte de le dire aujourd’hui après un tel concert de louanges, j’ai détesté cette voiture. Elle ne m’a pourtant fait aucun de ses mauvais coups et dieu sait que j’ai joué avec la capote. Pas de pannes, pas de fuites, moteur extraordinairement économique, clins d’œil et salut aimable aux autres possesseurs. Malgré ses nombreuses qualités, sa finition indigne, ses sièges inconfortables recouvert d’un tissus immonde, les nombreux tours de reins lors du chargement des courses dans le coffre (j’avais fini par charger par les vitres arrières pour soulager mes lombaires martyrisées par la longueur du « plateau ») ont eu raison de mes premiers emportements amoureux. Le confort relatif très loin des standards Citroën achevèrent de me convaincre de m’en séparer. Je n’eu aucun mal à la revendre un an après le prix que je l’avais acheté à une Allemande amoureuse du modèle et de la couleur.
    Allez comprendre.
    🙂

    Répondre
  3. Polo

    Je possède le modèle 110cv boite sensodrive, j’ai fait changer le calcul électronique de boite de vitesse, les amortisseurs ainsi que les 2 sièges avant qui étaient particulièrement inconfortables et avec un dossier difficile à régler. J’ai installé 2 Recaro et depuis elle est top! Coffre pratique et vaste et puissance correcte. La capote se manipule sans problème et permet de profiter du moindre rayon de soleil

    Répondre
  4. Valentin

    C’est vraiment regrettable que Citroen n’ai pas conservé la possibilité offerte par un des prototypes: le rangement des arches sous le plancher. Ca aurait considérablement augmenté la possibilité de rouler complètement découverte, quitte à perdre du volume de chargement…

    Répondre
  5. greg

    Ma compagne en a une, la même que celle de l’article mais en 1.4L.
    J’adore cette voiture, même si on ne l’a jamais décapotée entièrement à cause de la complexité de la manoeuvre, c’est une découvrable 4 places très sympa et idéale pour les balades à la campagne les beaux jours. La finition n’est pas exemplaire mais peu importe, à l’usage elle est très joviale, et me rappelle grandement l’usage et la praticité de mon ex 2cv. Et surtout elle ne présente aucune agressivité dans ses lignes, une voiture sympathique, que demander de mieux?

    Répondre
  6. Jacques

    Enfin la C3 PLURIEL à la place qu’elle mérite. Contrairement à ce qui avait été écrit, ceux qui en avaient une étaient très satisfaits même si la finition n’était pas top !

    Répondre
  7. Lambert Alan

    Une voiture fort sympathique pour avoir eu l’occasion d’en essayer, néanmoins elles partages les composants intérieurs en plastiques fragiles avec la C2, plage arrière en deux partie cassante sur la c2, pare-soleil cheap et donnant l’impression d’être mal fixé au vu du jeu et mouvements importants lorsqu’ils sont en position fermés. Idem pour la garniture en plastique du hayon des c3 I que j’ai pu posséder et dont les vibrations très importantes m’ont obligé a mettre des cales pour atténuer les bruits. La possibilité d’ouvrir les vitres arrières et de descendre le pseudo montant B est aussi un atout que les 500C , DS3 Cabrio ne partagent pas

    Répondre
    1. Lambert Alan

      * partagent
      *deux parties
      *mal fixée
      *obligé à
      C’est le week-end approchant qui a négligé mon écriture!

  8. Cyril

    Je trouve que son look original n’a pas vieilli. C’est vrai aussi que les berlines découvrables actuelles sont pas aussi pratiques. Pierre-Yvan a raison, on ne peut rien transporter dans une DS3 dont le coffre est minuscule. Cela dit, la qualité de fabrication n’était pas géniale.

    Répondre
    1. Cyrille de Nantes

      En effet, son design était très juste, et ne trompe personne, ce qui la rend sympathique encore aujourd’hui. Cette voiture n’a rien d’une voiture de Oui-Oui.
      C’est peut être, les autres voitures qui se prennent trop au sérieux? allemandes en première ligne.

      La 308 GTI est bien plus une voiture de clown nain : je suis petit, regardez ma grosse voiture rouge et noire, qui fait vroum, vroum.

  9. Jean

    Enfin la Pluriel reconnue à sa juste valeur. Voiture mal aimée par la presse auto qui l’avait assassinée. Merci POA de la remettre en lumière. Elle le mérite !

    Répondre
  10. Commandant Chatel

    Cet article me fait plaisir, car je fais partie des rares personnes qui aiment cette auto, dont j’aime le look et le côté polyvalent.
    Merci Patrice.

    Répondre
  11. Fréour

    C’est une grande petite voiture et une grande petite Citroën ! Malgré son « seul » succès d’estime, sa naissance marque toutefois une chose formidable : la renaissance fulgurante des chevrons au début des années 2000. Un instant béni des dieux (Floriane pourrait en parler mille fois mieux !) en forme de bouffée d’oxygène qui emportera dans sa foulée le lancement de la C5 (actuelle et sans doute la meilleure Citroën contemporaine Ever !), celui du C4Picasso II (génial à son lancement), de la phénoménale C6 (dont on ne se remet toujours pas de la disparition) et puis, surtout, l’incroyable aventure DS… Bref, une phénoménale histoire dont aujourd’hui – pardon de faire part de mon pessimisme et chagrin – il semble rester plus de souvenirs que d’avenir… J’espère de tout coeur que le futur me donnera absolument tort !
    Merci encore Patrice et Pierre-Yvan pour ce singulier essai.

    AudiMan !

    Répondre
  12. Alain

    j’avais lu tant de mal sur cette voiture que je suis étonné des propos de son propriétaire qui la réhabilite. D’ailleurs, elle s’est vendue bien plus que j’imaginais, ce qui prouve qu’elle ne devait pas être aussi mauvaise que cela.

    Répondre