Essai Mini Clubman 2015 : la conduite (épisode 2)

Si la Mini Clubman 2015 vise désormais les voitures compactes du type Golf, Peugeot 308 ou Audi A3, sa conduite reste très typée Mini, c’est à dire volontairement joueuse et sportive, au détriment du confort.  Cela n’est pas gênant sur courte distance mais pour un long voyage la Mini Clubman n’offre pas la douceur de ses rivales désignées. Il faut juste le savoir.

Mini Clubman 2015 _ Mini Clubman 2015 Mini Clubman 2015 la conduite

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

15 commentaires au sujet de « Essai Mini Clubman 2015 : la conduite (épisode 2) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kerichen

    Je rejoins pour ma part le post de Georges par rapport au confort entre une série 1 de 2015 et une SD cooper que je possède en version Country Man. Je trouve en effet cette dernière peu adaptée à des trajets longs du fait de la raideur du couple jantes de 19+pneus runflat et de la forme des sièges peu adaptés à de grands gabarits (je mesure 1m90). Mais, et c’est la force actuelle de BMW, cette marque est capable de proposer dans son catalogue ces 2 types de véhicules très différents aux caractères bien distincts qui trouveront chacun leur clientèle, à la différence je le crains de Citroën qui veut faire d’une finition premium avec DS une marque différente. Par contre pour l’avenir j’ai un peu peur que BMW pour des raisons financières ne sorte des modèles de plus en plus proches en utilisant des plateformes communes à mini et BMW, l’actuelle série 1 propulsion utilisant à l’avenir la plate forme de la Mini traction, comme la dernière X1 par exemple.

    Répondre
  2. Jerome M

    Pour ma part je possède une mini hatch de 2008 (bien différent d’un « Cluby » mais l’esprit est là) et je fais régulièrement 800km pour rejoindre la bretagne et je ne la trouve pas du tout inconfortable. Certes c’est ferme mais la position de conduite me parait bien meilleure que sur toutes ces bagnoles hautes tant à la mode… La consistance de direction, la précision de la commande de boite, le rappel ferme des pédales, le châssis très rigide … tout ça participe au plaisir de conduite pour moi. Je crois que celles et ceux qui roulent en mini ne rouleraient pas dans autre chose. Il faut conserver à mon sens ce type de véhicule qui permet de rouler différent. Sans compter que l’ensemble de cette nouvelle génération est plus aseptisée que l’ancienne qui l’était aussi par rapport à la première mouture by bmw de 2001. En clair on adhère ou pas. Notez que je ne parle pas de style mais bien de conduite. Personnellement qu’est ce que je m’ennui au volant des autres bagnoles ! Difficile quand vous y avez goûté et adhéré de reprendre autre chose qu’une autre mini … voire une béhème.

    Répondre
    1. pierre

      j’adhère totalement,
      MINI avec BMW (et pour moi Porsche et ALFA) sont des voitures differentes et tres tres….. attractives et pas seulement en design !!!!

    2. julien

      Pour avoir une mini 5 portes cooper essence automatique, je suis assez déçu de la direction qu’ils apprécient dans le sujet.
      Elle est très légère est directe, mais trop légère a haute vitesse, sans lecture de route et sans retour sur l’adhérence.
      Autre, le freinage est spongieux, sans mordant
      Quand aux sièges, confortables au premier abord, il ont une mousse trop fine pour être confortables à la longue.
      L’extérieur et l’intérieur sont cependant superbes.
      Bref ces mini sont de voiture de sport de ville (je préfère nettement mon ancienne clio et ma w126 pour « conduire »)

  3. pierre

    comme quoi, Oser est payant ….!
    meme dans cette classe de compacte si fade (sortir ici une compacte différente sous forme de petit-break ….avec la qualité made in BMW en prime) , ou du coté italien créer une Giuiietta attirante, différente…… dans le creneau en dessous une 500 qui devient une légende, Nissan un Juke SUV au look surprenant, ……les innovations sont souvent couronnées de succès si on suit le bon tempo …..
    Là où Citroen n’a pas su emmener le Cactus, avec son look original mais associé à un coté cheap, des motorisations et une qualité low-cost dévalorisant le produit et à fortiori ….le client.
    le bon tempo semble bien être la volonté d’apporter du différent de la production mais surtout du valorisant pour l’acheteur, lui permettant d’ajouter un atout supplementaire d’originalité meme avec un surplus financier à l’achat !

    Répondre
  4. 2rak

    (ha ha, en tant que propriétaire d’une rover mini, j’ai un droit supplémentaire à la critique) je ne crois pas avoir vu quelque chose du plus moche de ma vie …ha si (et tout à coup, tout devient logique) l’austin maxi !
    Puis comme disait Richard Hammond: « elle a encore grandit, faudrait peut être arreter de l’appeler Mini… »

    Répondre
  5. Ronan

    Il ya 6 ans j’avais une Mini Cooper hatch et j’ai depuis peu (et juste avant que ce Clubman ne soit dévoilé) une Mini Countryman Cooper SD qui possède comme on dit ici « the best of both worlds », à savoir un comportement de Go Kart mais aussi une suspension un tout petit peu plus souple qui fait que les longs trajets sont comfortables. Je ne l’échangerais en aucun cas pour cette Clubman, ne serait-ce que pour le look, surtout cette face avant que je trouve fade et plate sur la Clubman…..Par contre le nouvel intérieur est plus classe.
    Achetée pour faire plaisir à Mimine et fiston, et bien je dois avouer que cette marque m’épate et être dans cet intérieur « jouet » est assez unique et refait jaillir l’ado qui sommeille en moi.
    Mini, marque pas parfaite et qui a de grosse lacunes d’équipements par rapport au prix, marque qui ne fait pas dans le pratique, marque qui coûte cher à l’achat et au jour le jour, mais marque qui plait parce que…..si différente. C’est irrationel mais chez nous on adore!
    PS: une Mini sans toit ouvrant fait claustro à l’intérieur, si vous voulez mon avis, plus que dans une voiture traditionelle. Prenez le toit panoramique ouvrant en *première* option, c’est Tonton Ronan qui vous le dit!
    Merci Renaud, chouette essai!

    Répondre
  6. Piat Georges

    Je confirme, tout est dur dans cette bagnole, la direction, les sièges, les suspensions. Limite sur un Paris Deauville… Alors que pour le même prix, on a une BM Série 1 tellement plus confortable. Faut vraiment aimer la Mini !

    Répondre
  7. damien

    Mini reste un jouet. Pas fait pour être raisonnable, donc pas pour être une familiale exemplaire.
    Et puis, il y a les ventes, qui disent la vérité.

    Répondre
  8. Edie

    Merci monsieur le president pour la franchise sur votre essai de cette mini, a 30000 € le ressenti de la route surtout pour une familiale est peu dur a avaler, je pense que bmw exploite a fond le logo mini a mes yeux une sportive reste une sportive et une familiale reste une familiale, mais faire le melange des genres avec cette chose , j’ai du mal a comprendre l’acheteur de cette mini

    Répondre
  9. chapman

    Pas beaucoup de commentaire…..cette mini pourtant ultra « marketé » laisserait elle indifférent les fans de POA?
    Pour ma part c’est le cas et j’ai du mal à dire pourquoi.

    Répondre
    1. Pierre

      Alors j ai plein de trucs a dire mais sans ordre:

      le logo mini sur le coté de la malle arrière, j ai cru qu ils l avaient fait à la bmw M1, mini-sport- motorsport.. on en est plus là dans le mélange de jenecomprendsplusrien..
      je préfère ce break à la 5 portes vraiment banale, au moins les portes arrières sont différentes et rappelle les vieux frigidaires.
      A l intérieur, les compteurs sont ignobles.. et pourtant c est la marque de fabrique de mini.. Pourquoi n ont il pas laissé le vrai grand compteur et le GPS sous les yeux du conducteur…
      Enfin son manque de confort, me rappelle l essai de casque moto vintage lancé récemment, le Bell Bullit, très beau ,de qualité, mais avec 2 pressions sous la mousse qu il l’élimine dès les 1 ère secondes..
      bref elle a le mérite d être différente et de faire avancer le schmiblick
      a+ pierre