Souvenirs d’Autos (60) : Allô, c’est Philippe Bouvard !

Par Thibaut Chatel. Début des années 70. À part le Président Pompidou, il y a deux rois de Paris qui ont un radio-téléphone dans leur voiture. Eddy Barclay dans sa Rolls, Pierre Lazareff dans sa Bentley. Ce dernier, grand manitou de France Soir, qui tire à l’époque à deux millions d’exemplaires, règne d’une main de fer sur son journal. Parmi ses journalistes, il y a un jeune qui monte qui s’appelle Philippe Bouvard….

Philippe-Bouvard

D’ailleurs, il copie (un peu) son patron en se faisant faire chez Chapron une DS bureau, avec vitre de séparation et tout le bazar. Cependant, pour atteindre le sublime, il lui faut, à lui aussi, le téléphone dans sa voiture… Après des années d’attente, il obtient enfin le fameux combiné en bakélite lui permettant d’être l’égale de Pierre Lazareff ! Enfin, c’est ce qu’il croit.

DS Philippe Bouvard

 

Bien sûr, son premier appel est pour le grand homme.

Pierre LazareffLa conversation donne ça :

Philippe Bouvard : Allô, bonjour, c’est Philippe Bouvard…

(il est embêté car il ne reconnaît pas la voix de Lazareff).

Philippe Bouvard : Je suis bien dans la voiture de Pierre Lazareff ?

Voix inconnue : Oui, monsieur.

Philippe Bouvard : Pourrais-je parler à Pierre Lazareff, c’est Philippe Bouvard, j’appelle de ma DS !

Voix inconnue : Ici le chauffeur de Monsieur Lazareff, il parle actuellement sur l’autre ligne. Je peux lui laisser un message ?

Cruel, non ?

Moi, je crois que Lazareff, malin comme un singe, n’avait pas deux lignes… En revanche au courant de la stratégie de Bouvard, il avait probablement demandé à son chauffeur de jouer cette petite comédie.

Pas si facile d’être calife à la place du calife.

*Je m’appelle Thibaut, je suis né en 1959. Il se trouve que j’ai toujours adoré les automobiles… Pourquoi ? Sans doute parce que j’aime l’idée de liberté. On monte dans sa voiture, on démarre, on s’en va ailleurs. Là où il fait beau, au bord de la mer, à la campagne… peu importe. Parfois, je repense à des histoires d’enfance, d’adolescence, de jeunesse et j’ai décidé de les livrer à P.O.A.

L’avis des Petits Observateurs !

12 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (60) : Allô, c’est Philippe Bouvard ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Jean-François Bertrand

    Sacrée DS!
    J’ai eu le plaisir de la voir sous toutes ses coutures lors de l’exposion de la vente Bonhams organisée durant le salon Rétromobile en 2009.
    Elle est vraiment impressionante.
    Je fut surpris, à lépoque où dejà la cote des DS avait explosée, qu’elle ne fasse pas un record vu son histoire et son unicité.
    Mais cette voiture est le symbole de l’ambition du bonhomme et de la confiance qu’ilavait en lui même, mais également, sa passion pour la bagnole.
    Allez voir ce lien:

    Répondre
    1. Jean-François Bertrand

      Mais de rien mon Commandant!!! (valable pour George aussi)
      😉
      Du souvenir que j’ai de la vente, elle s’était vendue dans la fourchette de l’estimation qui était déjà conséquente pour une DS, mais, comparé à un Break ID19 certe entièrement restauré « nut & bolt » qui lui avait flambé à plus de 30k euros au marteau soit bien au dessus de sa fourchette haute (je ne parle même pas des cabs qui étaient également proposés…) elle avait été bien achetée.

  2. Benoist Speedster

    Bonjour Thibault,

    Génial cette histoire…. Une fois de plus.
    Ah le téléphone en voiture…. Je suis passé de la CB au téléphone quand professionnellement j’ai été obligé d’être joignable dans mon véhicule. Je faisais des remplacements de Médecin Généraliste et mon épouse (infirmière.. oui je sais c’est cliché) faisait mon standard à la maison quand j’étais de garde et que je parcourais la nuit les routes de l’Essonne… Mais il fallait bien me joindre pour me communiquer la prochaine urgence… Et j’avais l’un des premiers GSM la fameuse « banane » qui pesait 1 kilo et avait une antenne en caoutchouc de 20 cms de long… Mais dans ma voiture j’avais installé l’option Automobile. Autant vous dire que dans les années 1990 tout ceci était une vraie usine à gaz… (j’aiu gardé ce téléphone et le « matos » dans mon sous sol…
    Alors dans les années 70 !!!! Quel matériel exclusif !!
    Merci pour cette anecdote humoristique avec un bel humour noir de la part de Lazareff…
    Aller, cherche encore dans ta mémoire, il y a j’en suis certain d’autres souvenirs.. Tu ne peux pas arrêter…
    A bientôt et merci Thibault.

    Benoist

    Répondre
    1. Thibaut Chatel

      Merci Benoist. Tes encouragements et tes commentaires toujours enthousiastes me vont droit au coeur. Alors, en effet je cherche dans ma mémoire et je retrouve des histoires.
      Aussi, on a eu une idée avec Renaud pour que cette rubrique continue… et on en parlera bientôt.
      Amitiés.

  3. Stéphane.nc

    Puéril et dérisoire.
    Ça rappelle le début des années 2000 avec les pubs  » devine d’où je t’appelle » qu’on voyait notamment en haut des remontés mécaniques.

    Excellente chronique du Commandant Châtel une fois de plus.

    Répondre