Skoda Superb, 3ème génération, vue des places arrière (5/5)

La nouvelle Skoda Superb 3ème génération vue des places arrière en compagnie de Monsieur Alain Constant. Une expérience lifestyle unique, exclusivement sur P.O.A

Capture d’écran 2015-05-14 à 10.11.13

L’avis des Petits Observateurs !

17 commentaires au sujet de « Skoda Superb, 3ème génération, vue des places arrière (5/5) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Laurent-BE

    Votre bonne humeur est agréable, vous n’avez point l’air malheureux 😛

    L’appel du 18 juin ?! Une réunion POA ? Je vous l’avais suggéré par email, mais cela me semble court comme délai. Réunion interministérielle ?

    Bonne proposition cette Superb !
    À tel point que la stratégie VAG me rend perplexe !
    Rationnellement, l’A4 et la Passat n’ont quasi plus d’intérêt !
    Et cela diminue encore l’intérêt de l’A6…

    Ils doivent peu croire à la cannibalisation entre leurs marques et privilégier l’attraction des clients d’autres groupes/marques.
    Un conducteur VW ne passerait pas à Skoda ? Encore moins un « Audiman » ? 🙂

    Répondre
  2. Jean-François Bertrand

    C’est à n’y rien comprendre… les mêmes qui reprocheront à une 2+2 d’avoir des places ridicules dont il est difficiles de s’extraire ou de s’assoir alors qu’il est bien précisé que c’est une 2+2 ne profitent pas de l’opportunité d’essayer une berline, dont la vocation première est d’être une voiture de direction, aux places arrière !!! Les seuls à avoir accepté la proposition… je pense que même le service presse de Skoda doit se poser de graves questions quant à « l’efficient brain fitting » des journalistes de presse auto… Et je ne m’étends pas sur le test « au roulé » de la voiture…
    Grace à vous non seulement on a un angle d’attaque différent, et dans ce cas précis carrément exclusif !!! GO POA
    Pour en revenir à Skoda, et à l’impression qu’en a notre PR, à chaque fois c’est du tout bon.
    Il suffit de re-visionner les petites observations du Yeti, de l’Octavia, ou encore de la Rapid Spaceback pour s’en persuader. Des voitures justes, bien pensées, et d’un rapport prix-prestations à faire réfléchir plus d’un. Skoda le choix simply clever ?
    Bien vu votre petite observation sur le « toujours en cheval entre deux segments ». C’est vrai !! On ne s’en rend pas compte comme celà, mais maintenant que vous en avez fait la remarque, c’est d’une évidence ! Un peu comme ce petit goût que l’on n’arrive pas à retrouver dans un bon petit plat, et, une fois qu’on vous l’a dit.. c’est clair comme de l’eau de roche.
    C’est très cogité de la part des marketeux de Skoda, car du coup leurs voitures sont difficilement, ou tout du moins, moins comparables de front avec les modèles de la concurrence. C’est leur manière de faire différent tout en étant obligé de puiser au maximum dans la banque d’équipements, de plateformes du groupe.
    Au lieu d’attaquer de front les ténors du groupe qu’ils de toute façon politique oblige ne pourront égaler, en biaisant de la sorte avec des produits bien pensés, ils ne peuvent plus être de facto éternellement considéré comme une sous-marque du groupe. Simply clever !
    Je pense que nos marques françaises devraient s’en inspirer.
    Encore une fois: bien vu Skoda

    Répondre
  3. Stéphane.nc

    Merci Renaud pour cette nouvelle plongée dans les coulisses d’une présentation presse.Toujours très intéressant de visiter les cuisines.

    Je n’ai rien contre la presse auto mais le comportement de certains journalistes (qui ne doivent écrire ni dans Echappement ni dans Sport Auto pour assister au lancement d’une Superb) que l’on devine en creux à travers le reportage n’est pas vraiment en phase avec le lectorat me semble t’il.
    On pourrait résumer par « vroom vroom, crissage de pneus, 0 à 100 chronométré, tripotage de plastiques moussés, je suis le nouveau S Loeb…. ».
    S’ils restent bloqués sur les 70es 80es (il y avait encore une forte hétérogénéité technique entre les modèles commercialisés, désormais il n’y a plus de mauvaise voiture.) c’est certain qu’ils vont avoir du mal à vendre du papier d’autant plus que la part d’acheteurs particuliers de voitures neuves est historiquement basse (48% ai-je vu dans l’Argus).
    Les délires vroomvroomesques (rappelons qu’il s’agit d’une berline destinée à rouler dans un pays couvert de radars) sont peu en phases avec les préoccupations des gérants de LLD, LOA et LCD.

    Au moins font ils joujou en Toscane….

    Répondre
    1. Guillaume D.

      Pas grand chose à ajouter. Dès la prise de contact (la deuxième vidéo), un plan de la banquette arrière montre que c’est un des points forts de la voiture.

      Qu’on pousse une voiture dans ses derniers retranchements lorsqu’on parle d’une sportive, la question ne fait aucun doute (Alfa Romeo 4C, Mercedes AMG GT,…), mais une citadine (Mazda 2) ou une limousine (La Superb)? c’est un non-sens absolu!

      Pour une limousine, on doit évaluer son confort, ses attentions envers le conducteur et surtout ses passagers. Renaud a évoqué la lampe de poche dans le coffre et les vitres arrières qui s’abaissent complètement, on pourrait aussi parler des stores pare-soleil latéraux, de l’absence de pare-soleil sur la lunette arrière, de la possibilité ou non d’avoir des sièges chauffants/ventilés à l’avant et à l’arrière, du confort de la clim’ à l’arrière, etc, etc.

      Qu’elle fasse le 0 à 100 km/h en 8s ou en 9.5s, oui, mais bon… Les changements de vitesses sont-ils doux, le moteur dispose-t-il de suffisamment de puissance pour dépasser en toute sérénité? Voilà des questions autrement plus importantes pour une limousine et encore merci à POA d’aborder les essais voitures sous cet angle. Un grand merci!

      Quelle sublime idée que de s’installer sur la banquette arrière pour percevoir les qualités et les défauts de cette Superb, bien malin à Skoda de l’avoir proposé! Dommage que, d’après les dires de Renaud, personne n’ait retenu ce choix!

    2. Ronan

      Souvent d’accord avec toi Stephane nc et aujourd’hui ne fait pas exception.
      Sans les nommer les sites réguliers nous font les mêmes « essais » de 4 minutes en incluant tous les chiffres possibles et inimaginables (vitesse max, 0 a 100, Co2, consos, prix etc) mais jamais nous parlent de sensations et ressentis, ils sont très robotiques à l’opposé du très poètique POA.
      Renaud disait dans une interview qu’il avait créé POA parce qu’il ne se retrouvait pas dans la presse Auto traditionnelle, et je ne saurais être plus d’accord avec M. le président!
      Come on you POA!

      PS: très belle analogie que celle « d’aller visiter les cuisines »!

      🙂

  4. Piat Georges

    Un slogan publicitaire déjà utilisé irait très bien à cette voiture : « Le plaisir des choses simples ». Ce que je retrouve d’ailleurs grâce à POA. Dans la série »ce n’est pas la peine de dépenser plus »… Ah, la pub, je n’en sors pas !
    Bravo POA.

    Répondre
  5. Henri

    Que dire ! ?
    Un grand BRAVO les gars ! j’en avais envie de cette Superb dans 2 ans (pour remplacer ma s60 de 2002). Le hic, c’est que j’en ai envie maintenant !
    « je l’aurai 1 jour »
    P;S: Laisse tomber les « bagnolards » Renaud, en mode « normal » suis certain qu’elle assure ! sinon les grincheux qui disent que tout est en option(j’exagère à peine), option chassis sport à 220 euros!!
    Elle n’est pas « Superb » la vie
    Je me repète « GO P.O.A

    Répondre
  6. Florian

    Bon reportage comme d habitude , remarque intelligente sur les « bagnolard » qui ce plaignent que la superb ne tienne pas la route a une vitesse folle , cette critique on l entend toujours et encore sur n importe quelle voiture qui n est pas fait pour ça …

    Répondre
  7. Maxou

    Belle voiture, pas mal le parapluie dans la porte mais chez Rolls c’est plus élégant, n’oubliez-pas la ceinture Mr Constant^^

    Continuez les gars vous êtes tous superbe sur P.O.A 😀

    Répondre
  8. chapman

    c’est marrant, vous voir vautrés,….pardon assis à l’arrière de cette « limousine », dans une décontraction absolue, me donne l’impression que les attachés de presse de chez Skoda ont fait un travail remarquable. Vous avez été reçu dans un véritable petit paradis, les nanas avaient l’air très Tchèque « qualitäte », je me doute qu’on ne vous a pas reçu saucisse purée.
    Etes vous absolument certain de ne pas vous être laissé influencer.
    En tous cas moi, si j’étais à la recherche d’une berline un tantinet statutaire, j’irai chez Skoda pour goûter…..parce que vous m’avez donné envie.

    Répondre
  9. Philippe

    Belle voiture, gros travail des designers, me concernant la plus belle et la plus originale de la flotte des berlines du groupe VW, inclus Audi. Pour l’intérieur, c’est un peu austère et moins bien fini qu’une Audi mais à la vue de la différence de prix des voitures du groupe, pourquoi se priver ? Ce modèle démontre, s’il le fallait, que sans le snobisme inhérent à la marque, Audi se serait cassé la gueule depuis longtemps.

    Répondre
  10. pierre

    Belles vidéos, tres agréables reportage. Merci !
    j’ajouterai, une attention aussi des voitures germaniques, (et donc de cette Superb….VW oblige) …………
    est l’angle d’ouverture des portes, tres large, permettant un accès plus facile que dans d’autres mdoéles, ………comme d’ailleurs la plus grande amplitude des réglages des sieges qui favorise une position de conduite plus étudiée .
    Ces attentions du détail, que les constructeurs allemands réussissent et qui font aussi qu’une voiture est agreable sur le long terme, meme apres des années au volant.

    Répondre
  11. Guillaume Capelle

    Cette méthode de lorgné sur le segment du dessus avec un véhicule de la gamme en dessous, ca marche également avec les autres généralistes. Le technique est la même pour une Peugeot 301 (export) qui est sur une base de 208 et vendu au tarif trés proche mais qui offre un volume intérieur bien plus important.
    D’ailleurs cette Superb c’est un ancien chassis optimisé ou c’est le fameux MQB ?
    L’économie est souvent d’utilisé les composant de la génération précédente VW chez Skoda.

    Répondre
  12. Fred Seyrat

    Effectivement, belle place à l’arrière! Renaud, c’est bien, tu montres l’exemple! tu mets ta ceinture à l’arrière! j’aurais tendance à être aussi indiscipliné que le Ministre des Langues sur ce point…..Mais dis moi, en voyant la fin de la vidéo, je me pose une question;la banquette arrière est elle légèrement inclinable?, ou avais tu pris une posture « relax »? 😉

    Répondre