Les aventures du Touratoto 2015 : le cendrier autovideur de la 604 (3/10)

Rencontre à Bugarach avec la Peugeot 604 de Xavier qui rappelle des souvenirs de fumeur au Commandant Chatel. (Les petits observateurs se souviennent du souvenir d’autos consacré à la Peugeot 604 de Thibaut.) Puis nous partons au volant de la Lancia Beta dans les gorges de Galamus…

 Le commandant Chatel  et moi-même à l’assaut du Touratoto au volant de la Lancia Beta Coupé 2000 de 1977. Le Touratoto est une épreuve alternative au Tour Auto entre Carcassonne et Biarritz pour une épopée routière dans les Pyrénées.

L’avis des Petits Observateurs !

11 commentaires au sujet de « Les aventures du Touratoto 2015 : le cendrier autovideur de la 604 (3/10) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. kris

    Lors d’un périple à titre professionnel, j’ai crevé il y a peu près de Bugarach ! Il y avait du vent, il pleuvait, il faisait froid… Expérience terrible au milieu de nulle part ! Si le diable existe, je sais désormais où il se terre !!

    Répondre
  2. Piat Georges

    Ah, l’odeur de la cigarette blonde et l’odeur du cuir… J’aimais bien la 604 en « pierre de lune » métal. Mais c’est du Led Zep en fond sonore, génial !

    Répondre
  3. Tony

    Vraiment magnifique cette Chrysler Beta. Le capot a t’il été repeint récemment ou est ce encore la peinture d’origine? Car l’intérieur semble encore neuf (même pas une trace de chauffe)

    Répondre
  4. Arnaud T

    Le père d’un copain en avait une, à 180 km/h sur une bonne départementale, ça ne lui posait aucun problème. Nous, à l’arrière, on regardait le compteur et on ouvrait de grands yeux. Vraiment une autre époque.

    Répondre
    1. kris

      Pour ma part, c’était une 504 TI à plus de 180km/h de retour du circuit des essarts (76) assis derrière sur la banquette en cuir… sans ceinture et avec une bonne odeur de tabac froid dans le cendrier !!

  5. Fred Seyrat

    Super bagnole la 604, hyper confortable, qui pourrait encore donner la « leçon » à beaucoup de berlines contemporaines! son seul default « la rouille », comme beaucoup de bagnoles de cette époque….sinon splendide

    Répondre
  6. Gérald

    J’adore mais alors j’adore la façon du commandant Chatel de pénétrer dans la 604 a l’insu du proprio, petit regard à droite… personne…on y va !
    Un vrai braquage ! trop bon !

    Répondre
    1. kris

      Moi c’est un bourre-pif direct si je trouve ces 2 huluberlus dans ma voiture ! 🙂
      « je dynamite, je disperse, je ventile ! »

  7. Chapman

    Qu’est-ce que j’ai pu fumer en voiture……… J’ai honte…….. C’est bon la honte.
    Ça devait sentir bon quand on avait un kilo de mégots stockés dans le double fond du cendrier !

    Répondre
  8. guy

    en 1975 j’étais au service militaire à Blois. Lorsque nous rentrions de perm le dimanche soir, le train arrivait je crois, vers 1h ou 1h 30 du matin (le lundi en fait), comme la gare et la caserne n’étaient pas proches l’unes de l’autre, la seule solution à cette heure là c’était le taxi et nous choisissions bien sûr, la seule 604 intérieur cuir fauve
    pour une somme modique, nous arrivions donc devant la caserne et le planton, confortablement installés à l’arrière ce qui ne manquait pas de produire son petit effet!!!

    bien amicalement

    Répondre