Tesla invente la station service/recharge du XXI Siècle (épisode 2)

Nous voilà au volant de la Telsa S p85d pour rejoindre Tours et la première station « recharge rapide » qui se situe à 230 km de notre point de départ. L’occasion de vivre en direct les variations d’autonomie en fonction de la vitesse et du style de conduite. L’occasion aussi de découvrir la station de recharge du XXI siècle et la politique de partenariat avec les grands hôtels…

L’avis des Petits Observateurs !

41 commentaires au sujet de « Tesla invente la station service/recharge du XXI Siècle (épisode 2) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Neufcentdixespada

    …. et quelques années plus tard , on entendit que les charges trop rapides étaient très nefastes aux batteries…

    Répondre
  2. Delabrosse

    J’adore vos reportages ! A quand la suite du voyage en Tesla ? (J’ai commandé la mienne et en principe, je l.aurais en juillet !)

    Répondre
  3. FL

    Bon, 3/4 d’heures pour récupérer 300km d’autonomie c’est quand même pas le pied.
    Même si l’hôtel est sympa et que c’est du jus gratos, pour l’instant, faut surtout pas être pressé.
    Pour le coup, je serai l’hôtel je proposerait le pack escort+chambre pour 1heure afin de faire passer le temps.
    Parce qu’après si on boit trop de thé faut encore s’arrêter pour pisser et à la fin de la journée on est pas arrivé.

    Répondre
  4. Romain_T

    Hasard des lectures du week-end : je découvre dans le dernier numéro de « Automobiles Classique » qu’un des journalistes s’est offert une petite virée en Mercedes CLS ShootingBreak et qu’il a « choisi » de faire halte dans le même hotel.
    Un vrai repère de bagnolards 🙂

    Répondre
  5. Thomas

    Bonjour Renaud ainsi que Fréour
    je voulais vous remercier pour cette « trilogie » sur la Tesla Model S, en tant que grand fan de la marque j’ai déjà été surpris par le fait qu’il y ai le siege de la marque a Gennevilliers X) cependant je vous remercie pour cette vidéo qui apporte une nouvelle fois un regard différent et non médiatisé sur la voiture éléctrique, qui montre qu’elle peut montrer du concret.
    je suis un très grand fan de cette voiture et je tenais franchement a vous remercier pour ces vidéos, et vous exprimer l’envie que j’ai d’être avec vous pour essayer toutes ces voitures et de participer a vos vidéos afin de pouvoir également exprimer mon avis a tout ces internautes malgré que je ne soit qu’un adolescent passionné 😀 .
    Merci encore une fois pour tout ce que vous faites et GO P.OA !!!!!!!

    Répondre
  6. Jean-François Bertrand

    Je partage le point de vue de Bendino, Elon Musk est un peu le André ou le Jules Michelin du XXIe siècle.
    Par le biais de ces stations, il nous invite à redécouvrir l’art du voyage, ou le simple fait d’aller d’un point A à un point B est partie intégrante du plaisir de voyager. De nos jours, on ne pense qu’à une chose : arriver le plus vite possible à une destination donnée et l’on occulte totalement le plaisir que l’on peut avoir de découvrir tranquillement les régions traversées.
    Quelque part, avec ce choix quant à la localisation des bornes, il transforme, très judicieusement, le défaut d’autonomie en atout en proposant de voyager différemment avec un niveau qualitatif élevé. Je pense que l’on se repose bien mieux en buvant un thé ou en prenant une collation dans le salon feutré d’une bâtisse XVIIIe que sur le parking bruyant d’une aire d’autoroute. Il nous propose une remise en question de notre rapport au temps, de nos comportements. J’adhère !!
    Aller à New York ? J’en rêve, mais en transatlantique plutôt qu’en avion.
    Traverser la France en trois ou quatre jours avec de bonnes escales, j’adore ça !

    Répondre
  7. Guillaume D.

    Heureusement que la pluie n’était pas de la partie pour recharger la voiture car visiblement, rien n’est prévu pour s’abriter près des bornes… (peut-être les bornes cachent-elles un parapluie?). Je regardais à nouveau le maillage et tout en sachant qu’il est en plein développement (20 points en France, ce n’est pas grand chose!), je suis surpris de constater que la Normandie ne compte encore aucun point de recharge. Bizarre, la Tesla S me semblait la voiture parfaite en région parisienne, Parisiens si friands d’escapades à Deauville (note: il y a bien sûr un peu de caricature dans mon jugement :)).
    Petite note aussi à Tesla: si ce n’est pas encore fait, ils devraient discuter avec les domaines Center Parcs pour y installer des superchargeurs.

    Je ne suis pas fan de ce gigantesque écran qui alourdit l’habitacle à mon sens, mais au moins, on ne peut pas reprocher l’approche différente du constructeur par rapport à l’existant et les possibilités de configuration semblent infinies! Génial Esprit! Je ne connaissais pas ce bonus pour ma part…

    En tout cas, chapeau à Elon Musk de faire les choses différemment. Et à la place de M. Tavares, je ne serai pas aussi affirmatif en affirmant que le ticket d’entrée pour être constructeur automobile est trop élevé et qu’Apple n’a pas les compétences… Tesla a prouvé qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une centaine d’année d’ancienneté pour se faire une place (et quelle place!) parmi les constructeurs. Alors avec une pomme qui dispose d’encore plus de cash pour recruter les talents nécessaires, je me méfierais un tout petit peu quand même!

    Répondre
  8. Rhub

    Une petite image pour comprendre la recharge des batteries au lithium
    http://velion.fr/uploads/images/Gallery/batteries/Li_Po_charge.jpg

    La batterie se charge rapidement au début parce que le courant de recharge est constant et maximum (mode appelé charge à courant constant). Sur l’image la tension monte rapidement jusqu’à atteindre la tension maximum de la batterie. (environ 50mn et 80%)

    A partir de là, la tension ne peut plus augmenter (la batterie est au maximum), le chargeur change de mode et bascule en charge à « tension constante ». Dans ce mode, la différence de tension entre le chargeur et la batterie est de plus en plus faible, ce qui provoque la diminution du courant jusqu’à 0. Moins de courant, signifie moins de transfert d’énergie du chargeur vers la batterie et donc une recharge beaucoup plus longue.

    C’est la principale limitation des recharges rapides aujourd’hui, que ce soit pour un téléphone ou une voiture.

    Répondre
  9. LouMascoun

    Merci pour cette petite observation électrique!
    Énergique par l’excitation du PM,
    Alternative grâce à votre approche,
    Continue dans la tension à l’idée de tomber en panne…
    et enfin Statique par l’attente du chargement!

    Ayant fait la route Copenhague-Göteborg le weekend dernier, j’ai été très impressionné par le nombre de Tesla croisée sur l’autoroute.
    Les limitations sur les routes suédoises (et les élans téméraires…) imposent un rythme pépère, donc j’ai eu le temps d’en compter une trentaine!
    Sur cette distance de 300km cela fait une moyenne d’une Tesla chaque 10km!

    Répondre
  10. CRO

    Merci pour cet POA de d’estate.
    Je rejoins Renaud sur le point : « cette voiture aurait du être une Jaguar ». ça raisonne en moi, à la découverte de la nouvelle XJ : quelle déception ! que c’est fade ! à en oublier qu’ils ont sorti une superbe F-Type (pour moi, l’effet gigogne aurait du être avec ce coupé…. autre débat) .

    C’est vraiment que la custode arrière de la model S qui aurait pu être sur une Jaguar (plus inspirée) : bravo Tesla !

    Par ailleurs, à l’image d’Apple, je pense que le maître mot est « service », et que la valeur ajoutée est dans le service : direct par une voiture aboutie, indirect par son environnement. La voiture est le support de services premium qui restent encore à développer.

    Vivement la suite !

    GO POA !

    Répondre
  11. bendino

    Cela me rappelle l´aventure du guide Michelin et de ses bornes Kilométriques ,Michelin à contribué a créer un écosystème favorable aux automobiles afin de rassurer les pionniers de l´automobile ,on pouvait enfin se lancer hors des villes sans la crainte de tomber en panne ou d´avoir faim ! Elon Musk ,qui est dans la même problématique doit faire face à la peur de « la panne sèche  » , et proposer un autre style de voyage. Merci POA ! la pause café avait un autre gout que chez Total …

    Répondre
  12. Louis de Lyon

    Super POA, qui permet de bien comprendre la fascination qu’exercent les Tesla !
    A mon avis, leur « avance » tant louée n’est pas tant dans les produits (qui ont toujours l’inconvénient de l’autonomie et des lignes pas révolutionnaires) mais dans le marketing et leur formidable maîtrise de tout ce qui peut vendre du rêve dans le système automobile (qui ne se limite pas au produit). Rien n’est laissé au hasard, tout est travaillé pour donner l’impression au conducteur de Tesla d’être un privilégié :
    – le mythe de l’entrepreneur génial savamment entretenu (Renaud dit souvent « Elon a fait ceci », au lieu de « Audi/Peugeot/VW a pensé cela » !)
    – la débauche technologique à l’intérieur qui en met plein les yeux (Audi Man en oublie de sonder la qualité des plastiques !)
    – les « micro-détails qui font la différence » (ah la Lotus , le déverrouillage de la prise !!)
    – l’emplacement et la présentation des bornes de recharge
    – les points de vente hors des lieux habituels
    – …
    Bref tout est fait pour prolonger la différenciation du produit par celle de son univers tout entier, faisant entrer son utilisateur dans une autre dimension… et ainsi oublier les défauts hénaurmes de la bête (l’autonomie pour une routière, le prix, la durabilité …).
    Le parallèle avec Apple est amplement justifié ! Avec le même succès ?

    Répondre
  13. Tony

    « Nous on ne pollue pas » et si Mr le Président vous polluez ! Il est bon de le rappeler une voiture électrique pollue aussi ! Pneu et frein sont similaires à une auto classique et malheureusement l’électricité est encore en trop grande partie du nucléaire ou du charbon…

    Sympathique petit voyage que cet hôtel surement hors de prix pour bon nombre d’entre nous. C’est en partie pour découvrir des endroits dépaysants que l’on aime l’automobile et sur ce point on peut dire que Tesla a très bien choisit le lieu de sa station. Cependant il faudra vite multiplier les stations sinon il risque d’y avoir un embouteillage dans l’arrière cours de l’hôtel qui finira par fermer ses portes aux non clients…

    Bon quand je vois votre test je me dis que les 1500km que j’ai à faire dans la journée pour allez en vacances en Italie ce n’est pas encore pour demain… ou alors sur les 2 semaines de congé, il faut que j’en consacre une à faire l’allez retour… Le carburant fossile que j’aime temps a encore quelques décennies à régner sur le choix de mes autos.

    Cela à été évoqué dans les commentaires il me semble, mais je trouve cela dommageable pour une voiture de la catégorie routière ou grande routière de ne finalement pas permettre au gens de faire de la route… Je ne pense pas que les pionnier de l’automobile passait 3h à faire les niveau d’essence d’huile, d’eau ect…

    Petit conseil pour Tesla : Pensez au break, même si le surpoids des objets transportés entamera encore plus l’autonomie.

    Répondre
  14. gdo

    Lecteur/visionneuse assidu de POA, bravo à vous pour vos reportages.
    Je peux pour une fois parler d’une expérience que j’ai vécu il y a 1 an 1/2 avec une des 1er Tesla S importé), j’étais excité comme Cedric. On est vraiment dans dans le futur de l’automobile, la voiture est belle intérieur et extérieur, vous êtes à bord d’un tapis volant, les accélérations sont démentes, l’ immense écran tactile, le toit ouvrant génial… bref ma plus belle expérience automobile à ce jour. Depuis le reste est devenu à mon sens fade et commun.
    Go POA

    Répondre
  15. Frankreich

    Je n’ai pas compris si la batterie était pleine au départ de Gennevilliers mais après 230km il restait 60km annoncés, donc moins de 300km au final. Pourtant notre PM avait le pied léger et les encombrements semblaient encombrés ailleurs. Il manque quelques 150km vs. l’autonomie annoncée, ça fait beaucoup, j’en déduis donc que la batterie n’était pas pleine au départ.
    Selon la loi de Moore fondée dans les années 70, le nombre de transistors devait doubler dans un processeur tous les 18 mois. Elle permettait d’extrapoler sur des dizaines d’années les progrès en puissance des processeurs, et elle s’est avérée plutôt exacte. J’ignore totalement si les progrès des batteries sont à ce jour extrapolés de la même façon. J’ai l’impression que non et que cet avenir est plus flou. Ca reste le dernier point dur de toute cette histoire de voitures électriques. Pour le reste, Tesla a démontré le bien fondé de son approche du sujet.

    Répondre
    1. johnny Be Good - JoM

      Non, hélas, pas de loi de Moore, Murphy ou super-dupont en matière de batteries. Il faut compter sur des ruptures technologiques à venir pour produire des batteries plus rentables (même quantité d’électricité chargée, plus grande puissance délivrée // moins d’électricité chargée, même puissance délivrée), sachant que c’est le compromis poids/volume des batteries qui les limite. On est donc subordonné à la vitesse des succès de la recherche pour faire progresser les capacités des futures batteries; et la dimension poids n’est pas neutre, moins « lourd » on emporte, moins on a à porter, moins on doit alimenter le transport « de poids mort » en électricité, plus on va loin (même problématique en aviation avec les énergies fossiles, poids des sièges, poids des contenants des boissons, peinture extérieure). Point de départ il y a plus de 100 ans : la « Jamais contente » de Camille Jetnazy , exposée au Musée de l’air du Bourget ( va comprendre), dépassait (certes peu de temps durant) les 100 km/H. Pour conclure : les gains de productivité s’effectuent par sauts. Certains ont pris 10 ans, d’autres 50, pour l’instant aucun 1 an, et Shaï Agassi avec Renault qui avait créé un beau système petits pays/distances (Israël/Scandinavie) a du renoncer (Renault). Pourvu qu’Elon Musk ne connaisse pas le même destin !

    2. Frankreich

      Merci c’est bien ce qui me semblait. Mais je ne vois toujours pas si l’avenir proche s’annonce prometteur ou si personne n’en sait rien. Dans le second cas, le pur électrique me semble condamné à de la ville et du péri-urbain ce qui serait vraiment dommage tant l’ensemble est cohérent et efficace

  16. Robin

    Question : le rétro-éclairage de l’immense écran ne gêne-t’il pas lors de la conduite de nuit ?

    Sinon, vidéo top, comme d’hab je vous envie (entre l’Islande en Disco et l’élégance de cet hôtel entre deux tour de Tesla…).

    Robin

    Répondre
  17. Jérôme C.

    C’est vraiment l’une des plus belles voitures actuelles et les équipements sont époustouflants. En revanche je suis plus dubitatif sur l’usage au quotidien : le concept me semble encore un peu expérimental et les acheteurs comparables à de (riches) pionniers (ou cobayes ?) Avec moins de 20 « supercharger » en France selon le site Tesla, sauf à pouvoir se limiter à des trajets bien précis, la recharge ne me semble pas garantie. Par exemple, pas question d’aller en Bretagne … J’imagine l’angoisse si on est perdu en rase campagne ou bloqué dans un embouteillage. En plus le concept de la recharge dans un hotel me paraît vraiment peu pratique et même limite d’un point de vue du consommateur, incité à réserver une chambre ou au moins prendre une consommation pour patienter. question : peut on aussi recharger à domicile ou faut il s’équiper d’un supercharger ?

    Répondre
  18. Samuel (POA Belgique)

    Un point me laisse perplexe : pourquoi tant de puissance ?

    Ne pourrait-on obtenir une autonomie (bien plus) longue en ayant une voiture qui s’approche davantage d’une grande routière que d’une supersportive ?

    Ou bien puissance et autonomie sont-ils totalement « parallèles » ?

    Par ailleurs, concernant la future Model III, je rejoins un commentaire plus bas : autant cette voiture est emblématique et a pour elle l’aspect futuriste, « gadget », mode, etc. Autant pour le modèle de « grande production » qui devra se battre face aux hybrides rechargeables, hydrogène,… Il faudra :

    Plus d’autonomie (au moins 400km réels, soit ce que l’on parcourt d’une traite avant une longue pause).
    Beaucoup, beaucoup plus de points de recharge rapides.

    OU se résoudre à un prolongateur d’autonomie !

    Répondre
    1. Laurent-BE

      Bonsoir Samuel,

      De rien ! C’était le but 😛
      Je suis en effet un bagnolar belge 🙂

      Concernant ta question, la puissance n’a pas ou quasi pas d’influence sur l’autonomie.
      Qu’elle ait une puissance maximum de 200 ou de 400 kW, elle n’a besoin que de +/- 20 kW pour rouler à 100 km/h par exemple (soit +/- 400 km d’autonomie).
      Quasi pas, car le poids augmente un peu et les moteurs/électronique ont un rendement un peu moins bon à 10 % de leur puissance maximum qu’à 20 %…

      Selon Tesla :
      502 km d’autonomie (NEDC est.) pour la 85 kWh de 380ch (279 kW) et 480 km d’autonomie (NEDC est.) pour la 85 kWh Performance de 700ch (515 kW).

      À ce sujet, il faut se rendre compte que l’autonomie pied au planché est de 85/279h = 18min pour la 85 kWh classique et 85/515h = presque 10 min pour la 85 kWh Performance !
      L’autonomie d’une voiture électrique est plus influencée par le type de conduite qu’une voiture thermique !
      Le rendement d’un moteur thermique est mauvais à pleine charge, mais encore plus mauvais à faible charge 😛 Alors que la différence est faible avec un moteur électrique.
      Une Tesla n’est pas faite pour utiliser sa puissance…

      Cher Renaud, prévoyez-vous d’ouvrir un forum ou du moins un espace plus pratique pour que la communauté des POA puisse échanger ?
      NodeBB par exemple

      Bonne soirée !

    2. Samuel (POA Belgique)

      Mon cher Laurent,

      A l’occasion, et si le coeur vous en dit, n’hésitez pas à contacter P.O.A Belgique via poa.belgique@hotmail.com ou via Facebook en invitant Samuel Greco.

      Toujours ravi de pouvoir échanger entre petits observateurs belges face caméra, lors d’essai, d’interviews, de cafés garage dans une voiture (ou pas). Ou sans caméra, juste pour la causette…

      Merci encore pour vos interventions si enrichissantes.

  19. Laurent-BE

    Fidèle lecteur/visionneur depuis que j’ai découvert POA il y a qqes semaines, je profite de ce message pour vivement vous encourager dans cette voie, ce site est vraiment plaisant et assez unique…

    Je vais vous donner l’explication exacte concernant la recharge 🙂
    C’est une question de tension, de différence de tension entre la batterie et le chargeur pour être plus précis.
    La tension de charge d’une cellule Li-ion est de 4.2V, sa tension lorsqu’elle est vide (ou presque) est de 3.5V.
    Plus la cellule est rechargée, plus sa tension augmente et donc plus faible et la différence de tension -> moins de différence = moins de pression… recharge de plus en plus lente.

    Une bonne analogie qui me vient à l’esprit : le gonflage d’un ballon à la bouche, c’est plus facile et rapide au début, n’est-il pas ?

    Bien à vous tous 🙂

    Répondre
    1. Samuel (POA Belgique)

      Bonsoir Laurent,

      Alors là, pour le coup, il faudrait une médaille pour vous récompenser d’avoir pu si facilement me faire comprendre un point de technique qui me paraissait loin… Loin…

      Il faut dire que je suis un indécrottable cancre !

      Merci pour cette analogie miracle.

      P.S. : « -BE » comme Belgique ?

    2. Guillaume Capelle

      Bonjour,
      A titre de complément

      La Technique de charge en question est toujours la même c’est une charge CC/CV (on utilise cette charge sur tout les accus lithium)

      Courant constant / Voltage (tension) Constante

      Comme le disait Laurent, c’est une histoire de taux de remplissage de la batterie. Lorsque la batterie est bien vide on peut la remplir a courant maximum, mais lorsqu’elle attent son maxium (tension a 4.2v par élement max pour du LiPo) l’intensité de charge baisse progressivement au fur et a mesure que l’on approche la valeur max de tension
      Courant constant puis Tension Constante

      TL;DR
      C’est comme remplir un saut d’eau avec un tuyau d’arrosage, lorsque la saut est vide on peut envoyé tout la débit disponible mais lorsque le saut est plein on risque de faire un trop plein et d’en mettre partout, donc on baisse le débit 🙂
      Dans la réalité un accumulateur déteste la surcharge … et il n’aime pas être chargé et déchargé trop fort trop longtemps.

    3. Samuel (POA Belgique)

      Les enfants, vous êtes les rois de l’analogie. Ou devrais-je dire de la parabole bagnolarde !

  20. Robert

    C’est une voiture de Seigneurs.
    On voyage tout en ayant le temps.
    Les arrêts se font en standing.
    Loin des foules.
    Pour quand des hôtels exclusivement Tesla?
    Voilà le luxe.

    Répondre
  21. Geoffrey

    Moi je crois que cette voiture aurait du être une DS.

    Plus sérieusement, il y a beaucoup de choses à dire sur cette vidéo.

    D’abord je crois que cette nouvelle génération automobile va révolutionner la façon de voyager, alors que les moteurs thermiques font la course à la puissance, cette Tesla -qui n’a pas à rougir en terme de performances- incite à prendre son temps pour consommer moins d’énergie mais elle permet également de découvrir des coins où le voyageur n’aurait pas imaginer aller, ce sublime Hôtel en est le meilleur exemple. Cette model S incarne donc une double révolution.

    Au-delà de la révolution mécanique, tesla révolutionne la technologie embarquée dans ses voitures, et c’est la deuxième force de Tesla. Même si elle avait un banal moteur diesel sa technologie, ses écrans me suffiraient à en vouloir une. Je crois que cette voiture va réconcilier les jeunes avec la bagnole. Pour mois qui suis fan d’autos et de technos, cette voiture est parfaite.

    Sinon, pour parler de P.O.A, je crois que cette « série Tesla » fera partie des tops du répertoire des petites observations.
    Je ne me lasse pas de le dire : bravo messieurs !
    J’attends la suite avec impatience !

    Répondre
  22. Benoist Speedster

    Merci merci merci Renaud et Cédric.
    Je suis fan de votre vidéo.
    Voilà la belle vie. Pourquoi toujours vouloir faire les choses vite sans prendre le temps de les vivre. Et tout cela pour faire quoi du temps gagné ? regarder la télé ? Jouer aux jeu vidéos ?
    Non prendre le temps de faire la route, de faire des pauses. C’est le rythme de l’humain. Voilà. Merci Tesla.
    Quant à la recharge sur la fin, c’est un peu comme avec une bouteille pour la remplir sans en mettre partout, au début tu peux ouvrir le robinet mais à la fin il faut réduire le débit pour ne pas se laisser surprendre et s’arrêter juste au goulot. Une batterie c’est pareil. A la fin il faut équilibrer toutes les cellules (et sur une 85 Kwh il y en a beaucoup) donc l’électronique de charge diminue le débit pour équilibrer correctement chaque cellule.
    Voilà ce que j’en ai compris.
    Quelle expérience quand même.
    Oh la belle vie…..
    A bientôt et merci.
    Benoist

    Répondre
  23. Yax taxi

    Voila l’expliquation que vous cherchiez concernant la recharge via Superchargeurs de 80% >> 100% :

    Le chargement de la batterie de 10 % à 80 % se fait très rapidement et fournit suffisamment d’autonomie pour pouvoir voyager entre les Superchargeurs. Le temps de chargement est deux fois plus long pour passer de 80 % à 100 % car la voiture doit réduire la tension de courant pour charger les dernières cellules. Les durées réelles de recharge peuvent varier.

    Je vous invite a jetter un coup oeil ici:
    http://www.teslamotors.com/fr_FR/supercharger.
    Merci pour cette essais, demain c’est moi qui m’y colle sur Lyon. J’ai super hate 😉

    Répondre
  24. Architectonique Automobile

    Comme aux début des voyages en automobiles, ils fait s’arrêter pour l’huile, l’eau, ou une crevaison…. Voyager avec une autre notion du temps!

    Cette Tesla, c’est un peu un retour en arriere dans le temps avec une ambitieuse nouvelle technologie!!
    En devant prendre son temps!

    Une belle histoire de plus grâce à POA!!

    Longue vie à toi intrigante et belle Tesla!

    Répondre
  25. Antoine Franc

    « un boa constrictor !  » belle marrade en visionnant l »épisode 2 !
    Génial, tous ces instantanés de parcours.
    Comme vous, je n’aurais jamais imaginé les super chargeurs en dehors de zones commerciales anas âme. Là pour le coup (coût ?), c’est classe.
    Cette voiture est un OVNI de part son IHM et son autonomie. N’est ce pas elle quelque part l’apple car dont les milieux autorisés s’autorisent à penser ?

    Répondre
  26. Stéphane

    Même si le concept est bien pensé et que l’auto est superbe, tant qu’il y aura cette angoisse de la panne et 3/4h de recharge tous les 230 km, je vois plus l’avenir avec les hybrides rechargeables. Vite la suite…

    Répondre
  27. pierre

    une nouvelle manière de vivre l’automobile !

    j’avais été bluffé par le coté puissance-silence (ça accèlere comme une 991), de cette berline .
    par contre, c’est tres interessant de voir en action votre recharge , (je n’ai pas vécu la Tesla aussi loin !) . Simplicité d’utilisation du chargeur, par contre, je suis tres étonné du peu d’autonomie (bien loin de ce qui est annoncé) , ça laisse tout de meme pas une utilisation tres grande routière (les arrêts-café peuvent se multiplier sur un Lille / Nice……)

    Personnellement, je préfére le système BMW (I-3 )avec le prolongateur qui permet tout de meme d’arriver à son but plus facilement , meme si c »est en utilisant un peu d’essence, ça rend les longs trajets moins incertains et plus cohérants.

    Répondre
    1. jacquet

      Bonsoir à vous 2.
      Je ne vais pas être original mais c’est essai est magnifique. Il aura fallu le temps. Mais toutes les bonnes choses doivent prendre leurs temps.
      Vraiment TESLA me bleuffe. Ils ont réinventé la voiture et le voyage. Ce n’est plus la destination qui est importante, c’est le trajet en lui même qui est important et dont on sait qu’on va se rappeler.
      Je lui trouve des faux airs d Aston Martin .
      Elle est belle pratique ingénieuse performante. Bref elle a toutes les qualités. Mais avec une angoisse allons nous arrivée à destination.
      Reste une question à poser: le prix 102 000€ je crois. Et je repense à une pub des années 80: Elle a tout d’une grande. Pas assez cher mon fils.
      Sur ce bonne route et bonne fin De périple