Salon de Genève 2015 (20) : Et Citroën ?

Face au stand rutilant de la marque DS, Citroën semblait délaissé à Genève, et cela malgré un restylage léger de la C4 et du Berlingo. Ironie de l’histoire, je vous invite à découvrir dans ce reportage un soutient surprise du Premier Ministre/ Audi Man pour la C5 considéré selon lui comme la meilleure des Citroën et injustement condamnée à disparaitre, au même titre que la suspension pneumatique. L’ambition du premium avec DS ne serait-il pas entrain d’égarer du bon sens les dirigeants de PSA ? Le débat est ouvert et ne fait que commencer. Une situation étrange que nous ne manquerons pas d’aborder dans le prochain Café Garage de P.O.A.

L’avis des Petits Observateurs !

25 commentaires au sujet de « Salon de Genève 2015 (20) : Et Citroën ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Grand

    La bêtise des dirigeants actuels de PSA est immense: ils abandonnent l’hydropneumatique qui est un système cybernétique remarquable qui surclasse tous les autres en matière de tenue de route ET confort ET polyvalence ! Quelle régression intellectuelle et technique ! Je trouve cette décision tellement inepte… Je vous invite à signer la pétition mondiale de protestation:
    http://www.mesopinions.com/petition/autres/contre-abandon-psa-systeme-hydropneumatique-citroen/11030
    Les signatures arrivent de 53 pays, et les commentaires disent tous fuir Citroën si l’hydropneumatique n’existe plus. PSA va perdre 300 000 clients potentiels (nombre de voitures hydro. circulant actuellement).

    Répondre
  2. Frankreich

    La Cactus est tout de même une grande nouveauté, inédite à Genève, et 2e au rang des voitures de l’année.
    Vous déplorez l’abandon (probable) de a C5 et dit-on aussi de la C4 prochainement. Mais je trouve cela assez normal. Citroën doit se redéfinir avant de remplir sa gamme de nouveaux modèles. Que Citroën et DS (et même Peugeot) évitent de se vampiriser, c’est plutôt malin. On voit avec VW ce que des produits trop proches créent comme confusion et à terme comme lassitude. Que Citroën se pose sur les concepts plus jeunes et frais comme tous les crossover qui déboulent dans tous les coins, les MPV, SUV et autres acronymes. Charge à DS de faire dans l’élégance des berlines confortables un brin bourgeoises, avec l’onéreuse pneumatique. Resterait à Peugeot le créneau des véhicules dynamiques, un peu plus ch… germaniques, protestants, sérieux et moins bling et pop que les 2 autres.

    Répondre
  3. Lambert Alan

    Avec cette C5, on se retrouve avec un véhicule presque premium dans la gamme d’un généraliste, et une DS5 peu convaincante dans une marque qui se veut premium: Cherchez l’erreur…
    J’espère que Citroën ou DS vont réinsérer une suspension pneumatique dans leur gamme avant que la technologie semblable chez Mercedes sur la dernière S se démocratise!
    Où sont passés les nombreux brevets déposés par PSA ces 3 dernières années? Inquiétant car ils risquent de ne jamais voir le jour ou rassurant pour un futur technologiquement innovant?
    Dommage que cette C5 ne sera pas remplacée, on aurait pu avoir un beau modèle de confort avec l’association Hybrid4-suspension pneumatique et les nouveautés de PSA « Active city brake, feux 3D,boîte EAT6 etc…

    Répondre
  4. Lynx

    Alors bravo monsieur Fréour!! (pour une fois! 😉 )
    Cette C5 est une pure réussite que ce soit en design extérieur que la vie à bord! Qu’elle ne soit pas remplacée chez Citroën pour une politique de cohérence de groupe ok, mais que l’équivalent arrive chez DS ! Avec les suspensions hydropneumatiques!!! SVP!! C’est quand même terrible, PSA a une pépite et vlan au placard des antiquités! Si la DS5 avait eu cette suspension (en option pourquoi pas, comme le Quattro chez Audi) je pense que les ventes auraient été différentes!
    Mais quand je vois l’originalité, et le raffinement intérieur de la DS5 et que je peux avoir une C5 avec une suspension et une tenue de route incroyable (et encore peu un V6!) je me dis PSA ne comprend rien! Ils ont toutes les cartes en main pour aller dans le premium! Alors on les utilise toute sur DS!!
    Quant à Citroën je pense que la voie du cactus est intéressante. L’ADN de Citroën est tellement riche qu’il peut être scindé en deux! Pour DS la Ds, la SM, la CX même la C6, pour Citroën la 2CV, la Méhari!

    Répondre
  5. laurent

    Bonjour à tous,
    Je pense que pour moi ( encore que cela a déjà été dit) Citroën prend exemple sur VW.
    En effet aujourd’hui DS équivaut a Audi et Citroën a VW.
    Quand a mon humble avis, la c5 reste pour, derrière le retour en force de jaguar, l’une des plus belle réussite.
    Imaginez une Citroën de presque 10ans qui soit encore dans le coup…. Cela devient extrêmement rare.
    Malheureusement n’aimant pas l’intérieur je me suis tourné chez Renault avec la laguna 3.
    Cependant si citroen voudrait bien revoir sa planche de bord ( surtout les boutons) je pense me laisser tenter.
    Pour finir ( je sais c’est long), je tenais à pousser une gueulante.
    Arrêtons de stigmatiser nos voitures, j’ai une laguna 3 et j’en suis fier. L’automobile française n’est pas mort alors avis aux Peugeot, Renault, Citroën et autre DS, faites nous revivre le haut de gamme.
    A quand une française imposé lors de réceptionde haut dignitaire ou autre gala……. Vive la voiture, vive la France, vive POA

    Répondre
  6. Nicojo

    Certes Citroën connaît une période de creux par manque de nouveautés. Mais laissons 3-4 ans à cette marque pour nous dévoiler sa nouvelle orientation. Il y a des raisons d’être optimiste. Le patron du style n’est autre que l’auteur de la très réussie 308 nouvelle génération, donc on peut imaginer qu’il poursuive son oeuvre chez Citroën.
    En terme de positionnement, je ne crois pas que Citroën se tournera vers le « low-cost ». Au contraire, ses cibles seront plutôt à chercher du côté de Ford, Opel ou Renault, avec quelques velléités de haut de gamme comme l’illustre parfaitement le C4 Picasso II. A ce titre, le prochain lancement majeur pour la marque (C3 III ?) nous donnera une bonne indication de l’orientation de la marque.

    Répondre
  7. hector

    UN GRAND MERCI POUR CES POA ON A L’IMPRESSION «  »D’Y ÊTRE »
    QUELLE SANTE LE DUO !
    ET BIEN SÛR ……BONJOUR MÂDÂME !

    Répondre
  8. Guillaume Capelle

    Beaucoup de contrainte pour Citroën…
    Pourtant je ne perd pas espoir, quand je vois le C4 cactus j’y vois un premier essai quasi réussi; celui de respecté presque tout le code SUV en vogue, réussir a faire un design différent, tout en faisant beaucoup d’économie de bout de chandelle que même dacia n’oserais pas (les vitres arriere, la banquette monobloc)
    J’attend un peut avant de déclarer Citroën mort et enterré

    Répondre
  9. Geoffrey

    La C5 était et reste une formidable voiture, notamment avec son fabuleux v6 hdi qui n’est malheureusement plus disponible aujourd’hui, l’inspecteur Vergès en avait d’ailleurs fait un article il y a quelques mois.
    La suppression du V6 était le début de la fin, le coup de grâce c’est l’annonce de l’arrêt de la suspension hydractive.
    L’arrêt de la c5 me désole énormément, j’ai peur qu’elle ne soit la dernière grande Citroën, ce qui est sur c’est qu’elle sera la dernière ayant eu un V6…
    J’en suis d’autant plus triste que c’est grâce à cette c5 que j’ai découvert POA, il y a bientôt 5 ans : https://www.youtube.com/watch?v=m_Oop-q-q2w

    Peut être que le futur de Citroën c’est DS, non ? Pour moi une DS (malgré l’émancipation) sera toujours une Citroën et j’ose espérer que c5 et c6 auront des descendantes nommées DS5 et DS6, inspirés de concepts Citroën (Metropolis), avec une suspension hydractive, elles n’auront surement pas de V6 mais un noble moteur HybridAir qui me conviendrait parfaitement. A bon entendeur.

    Répondre
    1. Nicojo

      Je suis d’accord avec ce qui vient d’être dit. La C5 II était une proposition très pertinente face aux Allemandes. Le meilleur exemple en est la finition Exclusive associé au V6 HDi de 240 ch, et avec l’option cuir intégral. A tous les coups, il devrait s’agir d’un collector.

  10. Samuel (POA Belgique)

    Différences entre généraliste et premium peuvent être minces… Voyez Skoda/VW/Audi. Après, ce sont des questions de volonté, de moyens et, celles-ci étant intimement liés à la troisième, à l’image que chaque marque acquiert et véhicule. Audi aura mis 20 ans pour forger sa position et, malgré l’amour que lui porte certains (suivez mon regard), les concurrents, les journalistes, les clients,… Attendent chaque nouveauté, chaque modèle, chaque concept avec d’autant plus de critiques si déception il y a.

    A mes yeux, Citroën se doit donc d’être à DS ce que VW est à Audi.

    Répondre
    1. Bastien

      Presque d’accord avec vous, sauf que je vois plus DS dans le rôle d’Audi, Peugeot dans celui de VW et Citroen dans celui de Skoda…

  11. JACQUET JULIEN

    Bonjour chère gouvernement POA,

    Tout comme vous, je m’interroge sur le positionnement de Citroen face a DS.
    Et voyant la cactus sorti récement, je me demande si Citroen ne ferait pas maintenant du Lowcost a l’image de Dacia et du milieu de gamme ; et laisserait le haut de gamme pour DS, tout comme Renault avec sa griffe Initiale. Sachant que Citroen a déjà une implantation quasi mondiale; et que DS veut concurrencer les marques allemandes.
    Je me demande si ce n’est pas l’avenir de cette belle marque Francaise.
    Chère Président, Et JAGUAR et LAND ROVER, vous nous faites languir!!!!!! Vous garder le meilleur pour la fin!!!!!

    Répondre
  12. Michel

    Je crains malheureusement que CITROEN se retrouve dans la position des années 80, c’est dire un ersatz des voitures PEUGEOT ( rappelez vous des binomes 104/LN/VISA ou 106/SAXO) . Tout ce qui à fait l’ADN de la marque, suspension hydropneumatique, phares directionnels, avant gardisme techique , qui donnaient envie d’acheter uns CITROEN, n’existe plus ! Le comble, c’est que l’on retrouve ces technologies chez les conccurents
    mais meme pas dans le groupe PSA !!!

    Répondre
    1. Sébastien

      Ce que Peugeot a toujours cherché à faire avec Citroën. En se réservant l’exclu des Breaks et des véhicules-plaisir, Peugeot a privé Citroën de ventes importantes et d’une image que les C5 Airscape, GT, Metisse, Metropolis & co lui auraient pourtant permis d’acquérir rapidement. En 2009, les ventes de Citroën s’apprêtaient à dépasser celles de Peugeot (malgré les privations évoquées précédemment), mais face à cette situation honteuse pour les orgueilleux Peugeot, ces derniers s’étaient alors empressés de sortir à la hâte les véhicules familiaux 3008 et 5008, quitte à rompre le contrat implicite qui réservait jusqu’alors l’exclusivité de ces véhicules à Citroën au sein du groupe.
      De 2004 à 2011, Citroën enchainait des concept-cars tous plus somptueux les uns que les autres. Devant pareil spectacle tout le monde se réjouissait de voir une marque renaitre aussi splendidement. Tous espéraient voir se concrétiser ces merveilles, mais personne n’imaginait que toutes finiraient au cimetière du conservatoire d’Aulnay sans voir le jour. Quand on sait qu’un concept-car coûte environ 1 million d’euros, on prend conscience du gâchis financier en plus de celui créatif. Qui aurait pensé que seulement 4 ans après la sublime Metropolis, Citroën en serait à exposer au même endroit un Berlingo restylé comme seule vedette de son stand, et ce, après avoir déjà été au régime sec lors du précédent salon : le Mondial, à domicile, à Paris, la ville de Citroën.
      Et comme ce n’était pas assez, Citroën se voit aujourd’hui amputé de son haut de gamme par une scission d’avec son fleuron DS, et comme un chien, récupère les restes de Monseigneur Peugeot comme viennent de l’illustrer les jantes de l’ancienne 308 sur la nouvelle C4 (Citroën était pourtant reconnu ces dernières années pour ses jantes très réussies, mais sans doute ‘trop’ pour ce que la marque est censée être aujourd’hui).
      A la ramasse sur la Creative technologie, privée de sa mythique suspension, décapitée par le sommet de sa gamme réduite de moitié, interdite de codes Hdg et amputée de 50% de son budget, PSA ne pourrait pas mieux s’y prendre pour tuer Citroën. Pendant cette agonie des Chevrons auxquels on octroie 3 sous pour restyler ses modèles à coup de stickers, fumage de feux et rajouts-plastique, Peugeot mène la grande vie et se paie le luxe de restyler des véhicules après seulement 3 années d’existence. Quand on voit la 508 facelift, certaines marques allemandes n’hésiteraient pas à la présenter comme un nouveau modèle.

    2. Gérald

      Pour corroborer le commentaire de Sébastien, c’était aussi à cette époque que Citroën enlevait 5 fois le titre de champion du monde des rallyes…
      Quel gâchis… Prémonition ou pas mais la descente aux enfers de Lancia a commencé à la suite de son retrait du championnat…

  13. LOIC

    Monsieur Le PM,
    C’est peut-être ça qui manquent à Citroën :
    http://www.dieselstation.com/Citroen/C5-Airscape-Concept-Car/Citroen-C5-Airscape-Concept-Car-widescreen-wallpaper-ds04-i1198.html
    Un peu de folie permettrait à Citroën d’exister. Citroën se différencie malheureusement avec des éléments non visibles et difficilement perceptible au travers d’une publicité. 95% des acheteurs de voitures ne savent pas ce qu’est une suspension hydropneumatique. La tendance est style, au trendy (Fiat 500, Mini, Captur), économique (Dacia) ou aux valeurs sûres et à la revente. (Passat ?) Les motivations d »achat ont changé et Citroën semble faire du sur place et se contente de faire de bonnes voitures avec les ingrédients du passé. Et puis un stand blanc et rouge, clinique et sans émotion, difficile de faire vibrer un candidat acheteur dans ses conditions.

    Répondre
    1. lerv1

      En plus dès que Citroen a une bonne idée, on la lui enlève. Je veux parler de la gamme DS, surtout avec la 3 qui a cartonné. Je ne suis pas convaincu que DS va être une marque pérenne. Mais j’espère avoir tort.

    1. lemarq

      Désolé pour moi Citroen c est mort ! Tournez les mots dans tous les sens que vous voulez Citroen aujourdhui c est la marque Acces ou Entry de PSA…..
      Plus aucune passion a avoir ,plus aucun interet.