Nouvelle Jaguar XF, premières images : Jag se la joue Audi

La Jaguar XE n’est pas encore dans nos rues et voilà  la nouvelle XF . On découvre des lignes et un habitacle proche de la XE. La stratégie des poupées russes à l’allemande semble se confirmer. Attendons de voir la voiture dans la rue, mais bien malin celui qui saura distinguer sur les photos une XE d’une XF de l’arrière

2016-Jaguar-XF-27

 

2016-Jaguar-XF-35 2016-Jaguar-XF-33 2016-Jaguar-XF-32

2016-Jaguar-XF-31 2016-Jaguar-XF-27 2016-Jaguar-XF-26 2016-Jaguar-XF-24 2016-Jaguar-XF-23 2016-Jaguar-XF-21 2016-Jaguar-XF-20

Jaguar-XF-00006 Jaguar-XF-00002 Jaguar-XF-00004 Jaguar-XF-00001 Jaguar-XF-22

L’avis des Petits Observateurs !

36 commentaires au sujet de « Nouvelle Jaguar XF, premières images : Jag se la joue Audi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mathieu

    Il faudra la voir en green racing avec calandre chromée avec l’intérieur clair et les boiseries, ça change tout !
    Rien que la version bleu de la vidéo fait plus d’effet.
    Le configurateur du site Jaguar est excellent pour ça, la XE change complétement si l’on se donne la peine de la configurer sois même.

    Répondre
  2. Gérald

    Ce qui est le plus dommageable c’est l’habitacle, il y a vraiment une régression par rapport au modèle actuel, qui est superbement réalisé. J’adore les aérateurs qui se dévoilent quand on démarre et qui se ferme lorsque l’on coupe le contact. Cette planche était belle et très soignée très pure, et là c’est tout l’inverse.
    Après c’est une belle voiture même si c’est vrai que l’orientation bertone est beaucoup plus jag, mais on ne peut pas dire qu’elle soit loupée.

    Répondre
  3. Jean-Francois Bertrand

    Petite observation… Je me souviens d’une interview de Ian Callum par notre PR au cours de laquelle le responsable du design Jaguar lui expliquait qu’à terme lorsque la marque sera assez sûre d’elle, elle n’aura plus besoin de marquer Jaguar à l’arrirère de la voiture et ne conservera que le « leaping jagaur » comme identificateur de la marque… Je constate que que Jaguar est toujours bien en évidence sur le coffre…
    Qu’en pensez ?
    Que la théorie de rupture de Mr Callum ne porte pas les fruits escomptés quant à la reconnaissance visuelle des nouveaux modèles ?
    Hormis la F-type dont la carrosserie est magnifique est clairement identifiable comme une Jaguar, le reste… Même si le résultat est beau je ne le trouve pas suffisamment emprunt de ce petit truc so british que m’a fait craquer alors que je ne pouvais conduire que des Dinki Toys…
    Et que dire de l’intérieur… déjà la nouvelle XJ en 2009 m’avais comment dire… surpris… Après m’être enthousiasmé sur la ligne de la F-type, lorsque j’ai découvert intérieur… je me suis amusé par montage photo interposé à incruster les logos Béhème Audi etc… ça marche… Mettez ces même logos dans une XJ jusqu’à la X350… Hé bé ça ne fonctionne pas vous êtes sûr que le seul, l’unique qui peu matcher avec ces intérieurs c’est la tête de félin. Et là dans cette nouvelle XF, comme avec la XE ou l’XJ, c’est pareil il n’y a rien qui me fait vibrer, me fasse rêver, me transporte dans un autre monde.
    Je n’arrive pas à comprendre cette démarche de rupture. Les lignes et les proportions de l’XJ, que Sir William Lyons considérait comme son dessin de berline le plus abouti, sont le patrimoine de la marque. Pourquoi le renier ? C’est un peu comme si Porsche reniait tout ce que Butzi a posé sur le papier en 1963, qui perdure toujours et qui nous donne cette capacité de reconnaitre au premier coup d’œil l’objet regardé. Même l’xj40 qui est la plus « straight lines », en rupture avec les rondeurs des swinging sixties est tout de suite reconnaissable comme une Jag.
    Le projet Bertrone m’avait beaucoup plu.
    Là …..

    Répondre
    1. Tangui

      le projet bertone était très réussi en effet mais l`échec de la S-type (sans parler de la X-Type) on probablement plaidé en faveur d`une rupture stylistique.

    2. Jean-François Bertrand

      On a jamais reproché à la X-type de manquer de style, son échec vient surtout du fait que la platefore et les motorisations venait d’une Ford Mondeo.
      On lui reproché ce que l’on a reproché au 924 ou au 914: de ne pas être une vrai Jaguar.
      Par contre pour ce qui est e S-type, basée sur une plateforme Lincoln mais avec de vrais moteurs Jaguar, force est de reconnaitre que ce fut une réinterprétation, de mon humble point de vue, loupée de la S des 60′.
      Un modèle d’ailleurs transitoire en attendant la 420 qui lui succèdera, avec une ligne plus réussie et équilibrée, et qui est certainement le moins réussi de la génération des MK2.
      S’il y avait un modèle dont il ne fallait pas s’inspirer c’etait celui là.
      Pourtant, pour en revenir à la S des années 2000, je connais des personnes qui sont d’avis que son dessin aurait pu etre plus heureux mais qui l’ont acheté parce que justement il n’y avait rien qui lui ressemblait chez la concurence.

    3. Jean-François Bertrand

      Pour ce qui est de cette « new XF », ce n’est pas que je ne la trouve pas belle (extérieurement j’entends, parce pour l’intérieur c’est mort…), on retrouve certains codes jaguar comme par exemple le renflement central du capot qui est issue de la XJ6, mais il lui manque à mon gout la sensualité si caractéristique de la patte Lyons.

  4. Brunet

    Toute la noblesse de l’Angleterre traditionnelle , avec cet exquis mélange d’élégance , de singularité et de désuétude que cultivaient si bien les Britanniques a bel et bien fait place à un produit marketing « premium » banal et sans grâce .

    Répondre
  5. pierre

    Belle auto. !
    ça fait du bien de voir arriver des concurrentes dans le segment Premium , surtout que là Jaguar se donne les moyens avec des motorisations dignes des allemandes, et certainement bientôt des 4 RM.
    Etonnant cette 3° vitre latérale, meme si ça veut participer à l’allongement visuel. J’ai du mal avec l’arrière des dernières Jaguar, avec leurs feux allongés mais massifs (on croirait une A6 des années 2000), mais l’avant est parfait ….du beau design.!
    Pour l’intérieur j’attends de voir les versions moins typées sport…..pour avoir une idée. (sur la XE les versions « soft » ont un interieur plus typé british dans les matériaux et coloris qui va mieux à la marque).

    Répondre
    1. Rodolfo

      Belle candidate pour le titre de plus belle voiture de l’année 2015. Beau travail Ian Callum .

      GO POA

    2. Bertrand ( POA Belgique )

      La XF est en principe une concurrente du segment E, celui des BMW Série 5, Mercedes Classe E, Audi A6, Infiniti Q50 et Lexus GS…

      C’est le modèle XJ de la gamme qui a vocation à lutter contre la Série 7 😉

  6. Samuel (POA Belgique)

    Espérons que la qualité des matériaux sera davantage à la hauteur que sur la XE car cette dernière souffle vraiment le chaud et le froid de ce point de vue…

    Sinon, de fait, Audi fait des émules. C’est l’époque qui veut ça, j’imagine ?

    Surtout, surtout, qu’ils n’oublient pas les breaks sans tarder. Pour l’automne ou la fin de l’année ? A-t-on des infos à ce sujet ? Rien trouvé à ce jour et mon contact presse reste coi.

    Vivement essayer les 2 nouvelles berlines à l’All… A l’Anglaise !

    Répondre
    1. Renaud Roubaudi

      Samuel, ce serait bien d’avoir l’essai de la XE par P.O.A Belgique. Cédric va l’essayer début mai. cela ferait deux points de vue complémentaires.

    2. Samuel (POA Belgique)

      Bien noté chef. Essai déjà prévu avec mon concessionnaire. 🙂

      Après, les versions essence et sportive, il faudra repasser… On est en Wallonie tout de même.

      Intéressé par un essai de la F Type ?

      Go P.O.A !

  7. Frankreich

    J’aime personnellement cette nouvelle XF, intérieur et extérieur, et cette fois Jag y croit et lance beaucoup de motorisations, de carrosseries et de transmissions dès la lancement ou dans l’année de celui-ci.
    Mais je trouve vraiment osé de coller presque le même TDB dans deux modèles de segments différents, surtout en les présentant dans cet ordre. S’ils avaient commencé par la XF avant de présenter la XE, on aurait pensé « la XE est une vraie petite XF », là on va penser l’inverse il suffit de lire les premiers papiers et commentaires pour s’en convaincre.

    Répondre
    1. Samuel (POA Belgique)

      Ça me paraît une analyse simple mais tout à fait convaincante… Étonnant. Il faudrait chercher des réponses à ce sujet.

  8. ben

    Cette nouvelle Jaguar s’affirme plus sportive mais monte en gamme pour laisser la xe à son niveau. Des lignes droites, tout en gardant une certaine rondeur. l’habitacle ressemble étrangement à celui d’un land rover range rover. L’arrière a des feux très allongés (à la mode). Elle laisse le choix entre avoir un chauffeur ou être son propre chauffeur. elle devrait être une bonne voiture mais de là à égalé les allemandes?

    Répondre
  9. Rouget

    Sinon, cela apporte de la fraîcheur bienvenue. Je la préfère à une Merco ou une BMW. Sûrement à une Audi mais il faut voir si l’effet nouveauté n’y est pas pour quelque chose. Au final : vive la concurrence. Point noir : manque de subtilité à l’avant, l’arrière est parfait.

    Répondre
  10. Bertrand ( POA Belgique )

    A la vue des premières photos, ma déception est notable…

    Je suis déçu de l’adjonction de cette troisième vitre de custode… La XF perd cette grâce et cette élégance sportive qui la caractérisait jusqu’alors. Certes, elle ne manque pas de charme, l’inverse me semblant difficilement conciliable avec le blason Jaguar, mais je trouve que l’élégance naturelle du modèle y perd beaucoup… Sans compter qu’avec cette troisième vitre, la XF perd en originalité, elle semble rentrer dans le rang… A voir si,dans le trafic quotidien, cette troisième saura se faire oubliée.

    Pour ce qui est de l’intérieur, il ne faut pas trop s’inquiéter de son classicisme et de la disparition d’une bonne partie du charme british de celui de son ainée. Il s’agit du modèle S, l’équivalent d’une M Edition chez BMW ou une S-Line chez Audi. Ces finitions sportives se sont classiquement calquées sur des ambiances sombres et des finitions « alu ». Le modèle de présentation officielle répond donc parfaitement à cette mode actuelle qui tend à révéler chaque nouveau modèle dans sa finition « sport »…

    Je reste persuadé que le modèle restera disponible avec un cuir beige ou camel, une association avec du bois devant restée possible…

    Wait and see…

    Répondre
    1. Erwan

      Cette troisième vitre me pose problème à moi aussi.
      Plutôt amateur du design Jag, là le profil de la nouvelle XF me fait vraiment penser à celui d’une Toyota Carina des années 90… qui n’était pas une grande réussite esthétique en soi…

  11. Ronan

    De devant, une Audi. De derrière, une Lexus IS. Si au moins elle se distinguait par un intérieur en ronce de noyer et cuir Conolly, mais non, c’est d’un ennui et même le volant est super moche.
    Messieurs dames, Jaguar tel que nous l’aimions, n’est plus. RIP.

    Répondre
  12. Pierre

    Purrrééééé, mais il est passé ou le bois, la ronce, l’acajou le noyé et cie. Alors oui à l évolution, mais gardons encore un peu de british. Même une Mini des années 90, fait plus typée et anglaise. Bien sûr que c’est propre, mais Bon Dieu Mettez moi des suédois et scandinaves pour rapatrier une forêt à l intérieur.

    Répondre
  13. Robert

    Ce qui me frappe c’est l’angle de vue des prises de photos.
    On voit l’habitacle d’un point de vue – pas comment on le verrait étant conducteur – plus tôt passager au milieu de la banquette arrière.
    Idem pour les photos de l’extérieur : on veut montrer l’objet et la surface vitrée – pas la voiture comme on l’a verra dans la rue.
    L’effet drone dans le département marketing?

    Répondre
  14. Thibaut Chatel

    Quand Mme Hidalgo nous aura chassé de Paris comme des pestiférés polueurs… il faudra sans doute aller voir de près cette XF… dont je redoute un peu le prix…
    En tout cas, cet intérieur est somptueux.
    GO POA ! GO JAGUAR !!
    On aime ce qui est beau.

    Répondre
    1. Daniel

      Quel plaisir de marcher dans Paris aujourd’hui par ce beau temps, on apprécie encore plus ces milliers de voitures en moins et j’imagine pour les chanceux aux plaques impair, ce doit être un enchantement, ces rue vides !!!
      Il va falloir devenir vertueux et citoyens dans les années à venir, on va devoir changer nos habitudes et s’adapter, la nature ne s’adaptera pas à nous.

  15. patrick

    C’est propre, net, sans bavure. C’est parfaitement rangé. Tout est là. Mais finalement, on se croirait un peu dans un frigo . Pas la moindre fantaisie, Ça ne dérangera sans doute pas l’amateur de berline germanique. Efficace, mais sans âme.

    Répondre
  16. Johnny be good - JoM

    Sorry, vu méchamment, uniformisation terrible, on dirait un l’intérieur d’une Jeep Renegade … Tout ceci sans parler de qualité réelle, perçue, du réel/photos … et si on ne prend que le rond central du volant en compte. Qu’en disent le Pdt Roubaudi et le PM Fréour ?

    Répondre
    1. Renaud Roubaudi

      Trop tôt pour se faire un avis. je n’ai pas encore d’avis définitif sur l’intérieur de la XE, alors cette XF…

    2. Fréour

      C’est effectivement rigoureux (visuellement) et cela obéit à une uniformisation et une évolution naturelles du style dévoilé sur la XE. Les constructeurs premium (Audi en tête) adorent ces filiations. Mais attention à l’excès…

      Ici les différences ne sautent pas –spontanément- aux yeux ; hormis le traitement du haut de planche de bord, la taille de l’écran central, le bloc compteur digital (qui va de plus en plus manquer à la XE !) et le dessin des aérateurs… les deux habitacles semblent proches, très proches, trop proches ? Heureusement, le volume plus important et l’emploi de matériaux de gainage noble (en particulier le cuir courant sur le haut de la planche et les contre-portes) sur la XF lui confèrent un chic supplémentaire.

      En parlant de chic Jaguar, me revient une conversation passionnante avec Renaud sur le choix des couleurs et matières des nouvelles Jaguar. Sa thèse est absolument formidable ! Mais je n’en dis pas davantage car cela fera, à n’en pas douter l’objet d’une conversation lors du prochain café garage qui arrive à grand pas !

      Hello Johnny et un grand salut amical à Niko,

      Cédric