Mercedes AMG GT, rivale de 911 ? le débat (épisode 3)

La nouvelle Mercedes AMG GT  a été présentée par plusieurs médias d’importances comme une rivale de la Porsche 911. La comparaison est-elle judicieuse ? Pour le savoir, j’ai posé la question à Jacques Chevalier, journaliste automobile incontesté de la profession et grand connaisseur de la Porsche 911. Son avis est d’une parfaite pertinence et son point de vue est complété par celui d’Olivier Peretié, une grande signature du journalisme pour le Nouvel Observateur et Challenge. Bref, dégustez, c’est du caviar que vous offre P.O.A.

L’avis des Petits Observateurs !

16 commentaires au sujet de « Mercedes AMG GT, rivale de 911 ? le débat (épisode 3) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Designland

    On ne peut pas exploiter plus de 20% du potentiel de cette GT dans l’environnement routier qui est le nôtre aujourd’hui. D’autre part, les acheteurs de ce type de véhicule sauraient-ils exploiter le 80% restant sans risque d’accident ? La conduite à grande vitesse requiert de l’expérience. Au-delà de la puissance inutile reste le rêve, moteur et récompense de toute activité humaine. Pour moi, c’est une belle machine à rêve, et plus qu’avec une Porsche, j’aurais envie de connaître l’émotion sur le grand ruban d’asphalte sans autre accompagnement que celui de sa voix rauque. J’irais n’importe où pour l’entendre chanter 😉

    Répondre
  2. Rami

    Une 911 ca reste un classique du monde auto alors que la mercede Gt reste une Mercedes banale dans monde des Mercedes (elle doit se faire une place et crée une lignée de Gt pour être un jour un mythe)

    Répondre
  3. pierre

    Pour moi, Porsche reste sur toute sa gamme (meme berline) un formidable concentré de technologies et de perfectionnement au plus haut niveau (et bien devant les concurrents). Effectivement ce que le journaliste disait « ‘Une porsche s’utilise plus facilement au quotidien » c’est surtout l’aboutissement de ce concept par la maitrise des ingénieurs Porsche………il est remarquable qu’une voiture à moteur arrière, avec un look proche de l’origine des années 60 face référence en sportive en 2015 ! ….et que tout le monde essaie de s’en approcher…..!!! c’est une réussite fantastique dans le monde automobile. !

    De son coté, Mercedes manquait sur ses SLK et SL-AMG. de technologies par rapport à une Porsche comparable , c’est en passe d’etre ratttrapé avec les suspensions et direction paramétriques de cette AMG-GT par ex.., mais c’est aussi un coup d’avance en sportive sur BMW qui a choisit une autre voie .!
    AUDI lui roule en R 8 depuis quelques années et va certainement nous surprendre avec son nouveau cru ………..!!!
    Après conduire une sportive en 2015 , …..
    certes ça a des inconvénients (habitabilité réduite, coffre minimaliste, visiblité, faire attention à son papier rose…..) mais c’est tout de meme « vachement sympa » et bien agreable ……….de prendre de temps en temps leur volant , meme à vitesse limitée…….on ne boudera pas notre plaisir !!!

    Répondre
  4. Jean-François Bertrand

    La 911 c’est toute une gamme ne l’oublions pas, couronnée par les monstrueuse turbo (« s » ou pas) et dont la version GT-S de l’amg est très proche en terme de puissance ou pour les pistards, les versions gt3 gt3 rs ou gt2. Il y en a pour tous les gouts et, excusez l’expression, pour tous les budgets…
    Elle n’est comparable à la 911 que dans la fourchette de tarification. Et encore, la 911 en version carrera démarre à un peu plus de 90k euros, la merco en version gt « seulement » de base est à 20k euros plus cher… la plus proche de l’amg gt 460 cv est la carrera gts.

    J’aime la remarque de Renaud sur le vendeur qui râle parce « qu’ils n’ont pas voulu mettre de place à l’arrière » qui en aurait certainement fait plus une voiture « au quotidien » et permettrai certainement au dit vendeur d’en vendre beaucoup plus….
    C’est ce qui a fait le succès des Continental GT-GTC, 4 vraies places, 4 roues motrices (on peut aller au ski avec), 550 cv, qui peut être conduite par tout le monde, agréable en balade le coude à la portière et bien plus pratique qu’une SL ou glamour qu’un coupé S.

    Maintenant, comme avec cette version GT-S, avec une 911 Turbo et à fortiori avec une GT2, attaquez sur la route du col de la Madone… vous vous verrez « qu’il vous manque de l’espace » même avec une 911… et pareil sur l’autoroute ! Vous vous ferez …, mais grave!
    Ce qui manque à cette présentation, c’est que Mercedes ne vous l’ai pas fait essayer sur des petites routes juste pour voir si elle est aussi agile qu’une 911 car même si elle semble plus imposante après vérifications des dimensions il n’y a que 5cm d’écart en longueur et quelques 40 kg en ordre de charge qui les séparent.
    Et surtout, vous donner la possibilité d’essayer la version à 460 cv dans ces conditions aurait été très intéressant.
    C’est là où j’approuve la remarque de Mr Chevalier quant à l’engouement pour la voiture ancienne, car à quoi bon 460 ou 510 cv, car sans toutes les aides à la conduites, qui du même coup lissent et aseptisent leur tempérament ses voitures sont inconduisibles par le vulgus pecus et limite par des pros. Vous aurez plus de sensations, de bonnes petites frayeurs, la satisfaction de maitriser la bête avec une bonne vielle 911 sc de 203cv qu’avec les modèles actuels. Et c’est valable pour toutes les marques.

    Ce que me raconte cette voiture, que c’est une voiture généreuse, de par ses formes qui, même si elles sont agressives, ne le sont pas autant que certaines versions d’autres modèles Mercedes bodybuildés par AMG (avec tout le mauvais gout qui va avec…)
    Peut-être que pour le moment, pour devenir un véritable succès, il lui manque le développement de toute une gamme sur la base qui nous est présenté aujourd’hui : modèle moins puissant, cabriolet, et pourquoi pas une deux plus deux, pour faire plaisir au vendeur !…

    Répondre
    1. Jean-François Bertrand

      Je serais tenté de rajouter en ce qui concerne ces lignes, dépendantes en grande partie de son architecture, elle est quelque part un peu néo rétro, elle s’invente un passé. Un peu comme si cette amg gt était l’énième évolution d’un modèle des 50’…. Epoque où Mercedes dominait avec Fangio, elle nous rapeelle que les ongénieurs Mercedes ont une culture sportive qui remonte à loin, avant 1955…

  5. CRO

    En effet, P.O.Ade d’anthologie : de la dérision et de l’analyse.

    Je reviens sur mon propos de l’épisode 1 : c’est une voiture de marketeux, sans âme propre avec un quelque chose qui dérange.

    L’analyse de Jacques pointe ce qui me dérange : il qualifie la voiture de moteur avant ; par son profil (long capot, habitacle reculé), mais non, l’habitacle sans nom et sans forme, est conditionné par la position du moteur CENTRAL, d’où le « gros » tunnel du tableau de bord.
    La voiture ferait un mètre de moins (à l’avant), nous aurions une 911, à moteur avant (un montage photo serait assez drôle, les profils de la 911 et de la Mercedes seraient sûrement similaires).

    D’où la réponse à la question, quelle est la différence entre 911 et l’AMG GT? C’est que la 911 ne triche pas, fidèle à elle même, et ses principes technologiques qui la caractérisent avec son moteur en porte à faux arrière. Ce qui lui permet, encore aujourd’hui, de proposer une vraie cellule habitable (=polyvalence) et surtout, de s’inscrire dans la durée.

    Cependant, Renaud n’a pas donné son avis pour répondre à sa question de l’Episode 1 : que nous dit cette voiture?
    L’épisode 2 peut être une réponse en soi….

    PS : avec tout le respect pour Yahoo Auto, l’essai de l’AMG GT est plus que consensuel (au secours!) : le contraste est saisissant …

    GO GO POA !

    Répondre
  6. Johnny be good

    Toute la palette : eh oui, le troisième et dernier épisode consacré à la Mercedes AMG GT est d’un classicisme euh parfait. En écoutant M. Chevalier ex-Figaro, on a l’impression de le lire (est-ce vraiment un compliment ?) Heureusement que POA est fait de ces alternances, et qu’au fond, on voit parfois de l’ultra-conservateur sur la forme. Là, le constructeur sera content et la différenciation avec les autres blogs auto aura tout de même été assurée selon ce qu’on voit. Et la voiture dans tout ça ? Mon impression reste « Bof » : 2 termes, ou elle est « trop tout » et pas séduisante (pas à décoiffer pour parodier Renaud), ou il faudrait avoir son circuit (ce qui revient poliment à dire que …). En tout cas, superbe aptitude de forme que ces numéros 1, 2 & 3 ! Go POA, Go

    Répondre
  7. LOIC

    Très bonne POA !
    La 911 est une voiture de sport à l’image sans faille mais ce n’est pas une supercar comme peut le laisser suggérer l’AMG GT.

    Répondre
    1. Nicolas

      Exactement.
      La 911 n’est pas une supercar. La prouesse de Porsche est de rencontrer le succès en imposant un prix qui devrait être prohibitif, comme en atteste leurs bilans records!

      Le rêve n’a pas de prix!

  8. Stéphane D

    Comme quoi les défenseurs acharnès de la sécurité routière, ennemis de la vitesse auront bien atteint leur objectif (même si je ne cautionne pas) en France ces voitures ne servent à rien et sont ennuyeuses à vitesse réglementaire
    ‘´oublions pas que c’est une Allemande !

    Répondre
  9. Frédéric à Montréal

    Franchement, un triptyque formidable.
    Présentation originale, franche rigolade, analyse posée.
    Oui, POA est unique. POA ose, bravo, c’est rare!
    Et si Renaud n’est pas invité aux présentations des futures Mercedes pour cause d’usage excessif de son excellent accent allemand, nous n’y perdrons pas beaucoup!

    Répondre
  10. Gérald

    Et voilà ça c’est POA ! 3 épisodes complètement différents, et un final avec des analyses précises et justes, c’est simplement passionnant.
    Merci Renaud pour nous laisser rêver, debattre et nous laisser penser ce que bon nous semble. Quel blog auto nous dit que la cible c’est la 911 (episode 2) et se contredit dans l’episode suivant ?
    Qui peut se taper un Paris Normandie en Mia electrique et ne pas dépasser la limite en Amg GT ?
    Merci pour cette passion de la bagnole qui anime tous les acteurs et intervenants de POA, ici c’est juste différent.
    Chapeau bas !

    Répondre
  11. Philippe

    Je souscris à 100% à l’analyse du premier intervenant. Les sportives actuelles n’apportent rien à des vitesses raisonnables si ce n’est l’ennui. Vous montez dans une Ferrari 328 ou une Testarossa, un vrai camion, mais à 100 km/h on a des sensations, le conducteur est valorisé par le plaisir des sens. C’est aussi vrai pour toutes les voitures de sports d’autres marques des années antérieures à 2000. Essayer une venturi 260LM finit de convaincre.

    Aujourd’hui, c’est la course à la puissance permanente, complètement crétin. Ce type de challenge ne doit concerner réellement que les Supercar (P1, 918, LaFerrari) mais pour le reste, vaut mieux plus de légèreté, plus de compacité et le plaisir sera tout aussi intéressant et les coûts d’exploitation bien moindres.

    Dernier point, malgré leur technologie, ces modèles tombent en panne comme les précédentes générations et l’entretien coûte une blind. Je ne comprends même pas qu’on puisse continuer encore acheter de telles âneries. Un copain vient de changer les disques carbone de sa Ferrari 458, à prix ami, 18.000€. Voila l’autre coté du décor …

    Exception faite de Ferrari, je ne vous parle pas de la revente de ce genre de voitures au bout de trois quatre ans, c’est IN-VEN-DABLE. Ne vous fiez pas aux prix des annonces ….

    Répondre
    1. Stéphane.nc

      D’accord avec ce que tu dis.

      Maintenant ces GT -trop lourdes- sont elles spécifiquement et uniquement destinées aux vrais amoureux de la voiture et du pilotage? A la France (malus, radars , auto phobie)?

      Plein de chevaux et de gadgets pour tourner en rond à Monaco, St Trop’ Singapour, Honk Kong ou se traîner sur une route US …..c’est l’image du constructeur, du bling, du rêve de gamin qui se dit qu’une fois star du ballon rond ou du rap il pourra se payer des meufs et la merkos……c’est cela aussi le rêve auto. Et cette Mercedes fait rêver.
      Les amoureux se retrouvent -parfois en club – le WE avec de belles anciennes ou des Morgan, des Lotus ( light is right!) Bref des sensations, du plaisir qui ne se résume pas au tripotage de plastiques et à la qualité de l’autoradio connecté Kinalebelecran….
      Plus ça va plus je trouve que les voitures américaines répondent bien à l’époque (fiscalité française mise à part) avec du couple du son et des sensations des le bas du compte tour. J’ai roulé ce WE en F 150. Quel pied!un cauchemar d’Audiman et d’écolo mais quel panard le V8.
      Idem pour AMG qui ne nécessite pas comme une Motorsport de prendre 5000 tours pour avoir le sourire. Idem pour les cabriolets qui permettent de prendre son pied à 90 km/h.
      Mais ne boudons pas notre plaisir, dans cette époque de Cross over Diesel , où on veut nous faire croire que rouler en audi A3 /A4 TDI c’est du luxe et du plaisir ça fait du bien de voir et d’entendre une AMG..