P.O.A Strasbourg (prologue) : Sébastien et son Ami 8

Tout est possible sur P.O.A, même de rencontrer un petit observateur de 22 ans qui roule en Citroën Acadiane quotidiennement, apprécie les Ami 6 et n’hésite pas à se faire prêter une Ami 8 pour venir à la rencontre de P.O.A à Strasbourg. Sebastien, c’est son nom, est aussi un passionné d’histoire, un fin connaisseur de sa ville et un petit observateur talentueux.

Deux Vidéos réalisées par Sébastien sur son Acadiane

L’avis des Petits Observateurs !

13 commentaires au sujet de « P.O.A Strasbourg (prologue) : Sébastien et son Ami 8 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Guillaume

    Ces ancien modèle se prête bien l’apprentissage de la mécanique,
    Les 2 vidéos de Sébastien résume mieux que n’importe quel long discours sa passion automobile.

    Répondre
  2. DIDIER

    Bjr Mister Renaud – Personnellement, j’ai un penchant plus prononcé pour l’ Ami 6 au design assez osé pour l’époque, qui symbolise à merveille les années 70 – Etant à Strasbourg, peut-être allons nous retrouver pour le plus grand bonheur des Petits Observateurs, Corentin et son pote Benjamin du « Café P.O.A » à Paris pour suivre un 2ème épisode en leur compagnie ??… Corentin membre du Club Jaguar Alsace va sans doute nous faire rencontrer le potentiel de Bagnolards du coin, il nous parlait d’une XK.120, Cadillac 1920, Rolls 1930…. / Comment s’est comporté l’emblème de POA pour le voyage en Alsace, je parle bien évidemment de la XJ.40 ??? – sur le même sujet, la Lancia Beta a t-elle déjà à ses côtés, une voisine qui s’appelle Jaguar XJS -cab. évoqué au garage JJR de St-Ouen ??.. si oui, il nous impérativement un reportage à la sauce Roubaudi !!

    Répondre
  3. Stéphane.nc

    Citroen du passé DS de l’avenir

    http://www.carmagazine.co.uk/News/Search-Results/Industry-News/How-well-make-DS-a-proper-premium-brand-by-Carlos-Tavares/

    Excellente interview de Carlos Tavares patron de PSA sur la stratégie de développement et de légitimation de la marque Premium DS. Tres interessant. Il confirme ne pas vouloir ni pouvoir attaquer de front les allemands mais capitaliser sur une french Touch tant appréciée des anglais notamment.

    Répondre
  4. Docteur Estipallas

    Quel superbe reportage ! Mention spéciale pour la troisième vidéo, celle du démarrage qu’on croit vivre de nos propres sens. En fait, il ne m’a manqué que l’odeur pour me retrouver il y 20 ans, à coté de ma Tata Denise dans sa Dyane6, c’est très émouvant.

    Bravo Sébastien pour ta passion. Prends garde toutefois à la position de ton pouce sur la manivelle, qui est dangereuse. En cas de retour, CRAC !

    Amitiés Citroënistes

    Répondre
  5. Thibaut Chatel

    Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu une auto démarrer à la manivelle ! Ça me rappelle la Dauphine de ma grand-mère ! Et aussi, j’aime bien la roue sur le toit, ça donne un côté PARIS / DAKAR tout à fait délicieux !

    Répondre
  6. 205gentry

    Reportage comme toujours fort sympa!
    Les deux vidéo dont la séquence démarrage de la seconde sont excellentes et retranscrivent à la perfection les sensations et l’atmosphère en bicylindre Citroën!

    Répondre
  7. pierre

    Tres sympa cette vidéo.!
    tout d’abord c’est heureux que les jeunes générations apprécient « nos » voitures et « nos » musiques aussi d’ailleurs……! On parait tout de suite moins vieux c….!!!
    à coté de ma première voiture (AMI6) , la …8 etait le luxe…automobile, avec des airs de GS. surtout dans cette rare version berline (ces modéles se vendaient bien davantage en Break) !
    ça fait plaisir d’entendre le son du moteur , et de revoir le levier de vitesses caractéristique.
    Merci !

    Répondre
  8. Stéphane.nc

    Que de souvenirs.

    Quel quadra n’a pas joué gamin à reconnaître au son une voiture qui arrivait dans son dos, à l’aveugle donc. Chaque marque, parfois chaque modèle avait sa sonorité et son odeur propre ( échappement).

    L’ami 8 était une familiale. Quand on la voit maintenant dans la circulation on se rend compte que nous sommes une génération de « survivors ». Lol

    Répondre
  9. Mbx6

    Très jolie reportage,
    Eh oui encore un jeune comme moi qui aime l’automobile, la passion automobile est toujours présente même au sein de la génération APPLE, MP3 etc….
    Le cendrier façon commode est extra dans l’ami 8, j adore. Et comme dirai mon père : ce sont des voitures qui ne freinent pas ELLES RALENTISSENT!!!!
    J’attends la prochaine vidéo avec impatience !!!
    GO POA!!!!

    Répondre
    1. Patrice Vergès

      Reportage sympathique et rafraichissant. dans le réseau Citroën, l’Acadiane était surnommée « L »Aquadiane » car elle prenait l’eau!

    2. Corentin

      Des membres du club Jaguar d’Alsace, qui ont pendant un temps possédé des Miura, m’ont raconté la même chose au sujet de celles-ci.
      A tel point que l’un d’eux a fini par s’arrêter dans une station service pour demander une perceuse, percer le plancher, et évacuer l’eau qui s’accumulait. A croire que c’était un équipement à cette époque, la fonction douche.
      D’ailleurs sur la Miura, le bouchon de réservoir devait subir le même sort: la dépression ne se faisait pas, et la voiture se coupait.
      Une sécurité pour éviter de rouler avec un réservoir vide, et de décoller?