Café Garage P.O.A : Jeep Renegade, sérieuse ou frimeuse ? (épisode 3)

…. le débat est lancé à propos de la Jeep Renegade en compagnie de Daniel Latif, journaliste pour Aujourd’hui la Turquie, Cédric Fréour, les Echos, un agent du service de la propreté du village de Sainte-Foy la Tarantaise et moi même. Vos commentaires sont les bienvenues.

L’avis des Petits Observateurs !

20 commentaires au sujet de « Café Garage P.O.A : Jeep Renegade, sérieuse ou frimeuse ? (épisode 3) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Laurent

    Nous avons testé la Jeep Renegade 1.4 T Longitude, essence manuelle, traction avant, blanche, elle ne nous a pas déçus lors de ce premier contact.
    Beaucoup de place en hauteur, le pare-brise haut, un peu plus éloigné, qui accroît la visibilité sur la route, mais également sur le paysage et le ciel, ce qui est bien venu pour une voiture destinée à l’« aventure ».
    La position assise est plus élevée, mes jambes, DE MES 1,90m, semblent tomber plus naturellement, comme dans ma DS20, qui soit dit en passant, m’a fait découvrir une position de conduite et une visibilité autrement plus agréable qu’une grande partie de la production actuelle.
    A rouler la Jeep nous est apparue facile, agréable, silencieuse, bien amortie avec un moteur souple. Vu de l’intérieur Le capot carré invite également au voyage et à la découverte, à l’extérieur, à poser en effet une carte de géographie ou un thermos de café. Nous avons apprécié également que le contour de la Jeep soit de plastique noir sans peinture, c’est tellement vite abimé ces pare chocs peints. Cette Jeep offre beaucoup de prestations agréables dans ses 4.25m.
    Deux seules options sur cette Jeep, les capteurs arrière et les jantes en alliage de 17’’, pas besoin de GPS qui se démodera très vite et sinon l’essentiel y est.
    Nous avons donc fait l’acquisition de cette Jeep de démonstration, nous en prenons possession dans 3 jours.
    Vive les voitures hors normes.

    Répondre
    1. Renaud Roubaudi

      bon choix Laurent. personnellement, j’aurai ajouté en option les deux toits ouvrants, cela change la vie au quotidien.

  2. Samuel (Belgique)

    Dites les cocos, on frise le surréalisme à la Belge sur le coup… ! Le summum : la discussion avec l’ouvrier de voirie : cocasse et décalé à souhait. D’autant que ça ne semble pas du tout préparé. Chapeau l’artiste ^^

    Répondre
  3. FL

    Je cite « La wrangler, le defender, les seuls vrai 4×4 »

    Ce sont les deux seules automobiles qui gardent des ponts rigides à l’avant (avec peut être le Nissan Patrol (à vérifier), ce qui, en l’absence de système de suspension pilotée (qui crée une sorte de pont rigide artificiel) , est un atout en franchissement « hard core’ (type rock crawling)

    Répondre
  4. FL

    Est-ce qu’une Jeep qui a un capot où tu ne peux pas étale une carte d’état major à plat, où tu ne peux pas poser ta gamelle sans qu’elle glisse est encore une Jeep?

    Répondre
  5. Navigator84

    Il est probable que le Renegade soit produit en Chine, mais il est fort à parier que le Cherokee KL le sera avant.
    Reposant sur la base de la Dodge Dart qui est vendue en Chine sous le nom de Fiat Viaggio et déjà produite par la coentreprise Guangqi-Fiat à Changsha (Hunan).

    Ce ne sera pas la première fois qu’une Jeep est fabriquée sur place puisque le Cherokee XJ le fut entre 1984 et 2009 et le Grand Cherokee WJ entre 2005 et 2008. Tous deux produits par les coentreprises Beijing-Jeep, Beijing-Chryser et Beijing-Daimler-Chrysler suivant l’époque.

    Répondre
  6. Laurent

    Pour une fois une voiture offre une grande garde au toit, dans laquelle je n’aurais plus l’impression d’avoir la tête dans le plafond.
    Avec mes 1.90m plutôt long en haut, la hauteur de garde au toit est un critère de choix pour moi. Malheureusement la tendance actuelle veut que la ligne de toit des voitures soit basse et retombe sur les côtés, dans certains modèles si je tourne la tête à gauche mon regard tombe au-dessus de la vitre de la portière dans le plafond et si je tourne la tête à droite mon regarde tombe sur le rétroviseur intérieur, embêtant si je veux voir à l’avant. Rien que pour ça j’adore les rétroviseurs en bas des DS. Certes il est possible de régler la hauteur du siège mais comme je n’aime pas avoir l’impression d’être assis par terre, si la garde au toit le permet je lève le siège le plus haut possible, ainsi j’ai les jambes qui tombent plus naturellement. Comme dans une DS. Le pars brise pas trop incliné ajoute à cette impression d’espace intérieur. Encore une fois comme les DS, toujours de l’époque.
    Pour une fois, une voiture ne ressemble pas aux autres. Avec ses formes « carrées », ses phares ronds, (la 2CV avait aussi les phares ronds), peut être que cette Jeep sera non seulement une voiture mais un art de vivre au quotidien, avec Jeep, un nom qui chante, qui enchantera le quotidien, j’ai amené ma Jeep au garage, j’ai garé ma Jeep plus loin, ce weekend j’ai visité la vallée d’ XY avec ma Jeep…
    Et enfin son look non agressif contraire au style « calandre qui veut te manger sur l’autoroute » de trop nombreuses voitures actuelles.
    Je suis content de voir une voiture qui dépayse, une marque qui prend des risques et qui pour une fois n’a pas me semble-t-il suivi le processus rigide, frileux, du style besoins, attentes des clients, cibles etc. Un peu à la Citroën à l’époque…

    Répondre
  7. Franckreich

    La remarque de l’éboueur est très juste, l’arrière avec cet énorme montant C très droit sur sa partie arrière et inclinée à sa base fait beaucoup penser à la Kia Soul, bien vu M. le petit observateur savoyard

    Répondre
    1. joelMX5

      Ce que j’adore (au-delà de l’esprit P0A absolument génial), c’est que cet homme, qui a su se rendre disponible, vous souhaite à tous les trois « Bon courage ». Ne minimisons surtout pas tout le travail que nécessite ce blog pour obtenir ‘une telle qualité mais dans le contexte c’est plutôt à lui de souhaiter « Bon courage ».

      Sinon je l’aime bien cette petit Jeep… Et pourtant, comme le laisse deviner mon pseudo, je ne suis pas dans la cible.

      GO P.O.A !

  8. Frédéric à Montréal

    Mais c’est fou, on n’a plus de vie privée quand on regarde POA!!!
    Pas évident de dire si cette Jeep va marcher ou non. Aux États-Unis, à mon avis, pas du tout, trop petite, trop jouet, et elle ne consomme pas assez pour une vraie Jeep! N’oublions pas que le prix de l’essence a beaucoup baissé et que les gens rachètent les plus gros SUV et pick-up qu’ils peuvent trouver… un peu déprimant mais on verra bien dans un an ou deux…
    À Montréal, les gens ont une sensibilité un peu plus européenne (et l’essence coûte beaucoup plus cher qu’aux États-Unis….). Alors on voit beaucoup de petites voitures, notamment des Smart et des Fiat 500 Mais comme on a aussi beaucoup de neige et de glace (c’est commencé…), la Mini all4 et autres petits 4×4 marchent très fort, notamment auprès des femmes. Dont les Kia bien sûr! Pour ce qui est de cette Jeep, je crois en effet que les gens risquent de préférer l’original, le dur de dur… Celle-ci fait vraiment gadget et sa vraie version 4×4 sera plutôt chère…
    Encore un excellent POA. La camion de poubelles fait beaucoup de bruit, mais l’intervention de l’agent du service de la propreté est éloquente.
    Cédric semble bien connaître Montréal, j’espère pouvoir lui offrir un café à sa prochaine visite… Je suis moi aussi une sorte d’audiman, ou de quattroman… en hiver!
    Rien à voir: le pilier A a l’air d’une épaisseur redoutable, très facile de ne pas voir un piéton avec un truc pareil.

    Répondre
    1. Fréour

      Hello Frédéric,

      Avec plaisir pour le café !

      D’autant que si POA poursuit sa route au rythme prévu nous pourrions approcher de l’avenue Bernard (Outremont) et de son Café Souvenir aux beaux jours… Un Café Garage y aurait une sacrée gueule. Renaud qui ne connaît pas le Québec est dans les startingblocks. Mais chut, il faut nous laisser le temps de régler certains détails et ménager l’effet de surprise. Et qui sait si, plus tard, nous ne pousserons pas jusqu’au Pacifique et… Nouméa ! A la rencontre de Stéphane ! GO POA.

      Au plaisir en tout cas de prendre un café avec vous deux, là-bas ou à Paris, vous serez les bienvenus.

      Cédric

    2. Frédéric à Montréal

      Alors là, non seulement Cédric connaît Montréal, mais il y connaît les bonnes adresses. C’est un rendez-vous!

  9. Seb

    Bonsoir les amis,

    je viens de regarder les trois vidéos sur la Jeep, et je dois dire que j’ai un gros doute sur le succès de ce modèle en France. Comme le dit si bien Renaud, la réussite d’une voiture doit beaucoup à sa cohérence et cette fois, je ne la trouve pas cohérente avec son époque.

    Son allure peut plaire avec cet aspect viril, mais elle peut tout autant déplaire et paraître grossière.
    Trop petite pour être une vraie Jeep ? Le marketing à en tout cas trouvé bon de parsemer l’ensemble de pense-bêtes pour nous rappeler son appartenance à la marque. Faut-il en déduire que cette Renegade est trop typée Fiat pour en arriver là ? J’en arrive surtout à me demander qui est la cible de ce produit, homme/femme, jeunes/petites familles. Pour ma part, je ne me sens pas visé.

    A cela s’ajoute d’autres limites : un réseau limité, un malus sur la majorité des moteurs, des tarifs entre 25k et 29k€ pour des versions bien équipées. J’espère que je me trompe et que les ventes me feront mentir, mais c’est plus un véhicule que je verrais en Colombie qu’ici à Paris.

    Répondre
  10. Nicolas

    Une petite remarque ne concernant pas la voiture mais simplement si vous pouviez nous indiquer les lieux de tournage c’est aussi intéressant de savoir où vous êtes.

    Répondre
    1. Renaud Roubaudi

      Sainte Foy la Tarantaise près de Tignes (c’est écrit dans le texte d’intro et dans le reportage dans le café)