Le point sur la voiture autonome et connectée

La Google Car n’est pas la seule voiture autonome du future, loin s’en faut. Akka Technologies travaille depuis longtemps sur le sujet à l’image de la Link & Go, un prototype qui regroupe l’ensemble des savoir faire de cette société d’engineering française de plus de 11 000 ingénieurs spécialisés. Présent au Challenge Bibendum Michelin à Chendgu en Chine, Philippe Obry, vice président d’Akka Technologies, a présenté son prototype à P.O.A et fait le point sur les avancées de la voiture autonome et connectée.

+ d’infos sur AKKA TECHNOLOGIES

AKKA Technologies - Link&Go - copie

L’avis des Petits Observateurs !

17 commentaires au sujet de « Le point sur la voiture autonome et connectée »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Robert

    Intéressant. Il faudra voir avec le recul, quand on dira, il fut un temps qu’il fallait regarder soi même si le feu était au rouge, et si oui, il faillait appuyer sur une pédale pour arrêter son auto mobile.

    Répondre
  2. Nicolas

    Renaud revenez vite et parlez nous des voitures qui consomment, qui sentent l’essence, on aura le temps de penser dans notre cercueil au rejet de CO2.
    Vous filez du mauvais coton mon vieux!!!!
    En tout cas même si les sujets ne me plaisent pas on se marre encore avec vos questions.
    Bravo et Go POA

    Répondre
  3. Stéphane

    le coup de la banquette qui pivote, j’adore ! Moi qui suis à la recherche d’un véhicule convivial avec des sièges pouvant se mettre face à face, il n’a que sur des véhicules issus d’utilitaires et souvent très chers que l’on voit ça(T5 multivan de VW ou Viano et maintenant classe-V de Mercedes). Mais il y a aussi ce bon vieux Renault grand Espace 4 qui permet aussi d’incliner le dossier des sièges pour y faire une bonne sieste !

    Répondre
  4. pierre

    faut surtout que ces voitures autonomes arrivent à une qualité de fiabilité 100 % ……point de bugs tolérés là……..c’est la sécurité de tous qui est en jeu !
    ….il y a donc encore pas mal de chemin à faire dans ce sens !

    Répondre
  5. Guillaume Darding

    Pour ceux qui ne connaissent pas la société AKKA, peut-être connaissez-vous mieux un de ses concurrents: Altran.
    Dans les 2 cas, il s’agit de sociétés qui emploient des ingénieurs qui sont ensuite envoyés en mission chez les constructeurs (s’agissant de l’automobile) pour des durées plus ou moins longues. Pour AKKA (je ne suis plus sûr à propos d’Altran), ils ont aussi leur propre bureau d’études, c’est-à-dire que les ingénieurs travaillent dans les bureaux d’Akka au service d’un projet complet confié par un constructeur (ce qu’évoque M. Obry dans la vidéo). Ce bureau d’études a ainsi permis de développer cette Link&Go et de démontrer les capacités de l’entreprise.
    J’aime beaucoup ce système ingénieux de repli du volant et de retournement de la banquette avant.
    Et je note aussi enfin une vision réaliste à propos du véhicule autonome: si le véhicule en lui-même est quasi-prêt, les infrastructures sont loin de l’être et il faudra (beaucoup) de temps pour qu’elles le soient!

    Répondre
  6. lerv1

    Un projet, donc un véhicule, qui a coûté la bagatelle de 6 millions d’€, ce qui représente bien plus que le prix d’un cept car classique de nos constructeurs qui n’excèdent pas les 1 million d’€ en général.

    Répondre
  7. Franckreich

    Très intéressant & prometteur & optimiste.
    Perso, ça me fait plaisir de revoir JL Moreau qui – pour moi – est à l’automobile ce que Samantha Fox est au sexe : l’éveil des sens. Mes premiers émois auto, c’était Turbo notamment avec Jean-luc. J’en ai encore des heure en VHS.

    Répondre
  8. Nicolas

    Encore un sujet très s’intéressant.
    Par contre quand est ce que jean Luc Moreau sera ministre des voitures connectées et de l’environnement sur POA?
    Encore merci pour toutes les vidéos

    Répondre
    1. Fréour

      Mais Jean-Luc ne l’est-il pas déjà ? C’est drôle parce que c’est ainsi qu’on en parle parfois avec Renaud… Au fait Hello Jean-Luc !

  9. Designland

    Oui, ce concept car est novateur et prometteur, mais… qui détient les données qui permettent de le faire rouler (cartographie, etc…) ? Qui sera en position de s’approprier la nouvelle disponobilité de ces ex-conducteurs pour leur proposer d’utiliser leur applis connectées préférées ? En bref, qui maitrîse le business-modèle ?
    > Google
    On peut essayer de résister à ça en tapant la belote entre passager 😉

    Répondre
  10. Mister F

    Les entreprises françaises continuent d’innover et c’est bien! A mon tour, je vous présente fleet-note .com qui propose une solution gratuite et innovante et économique de gestion de flotte automobile pour les entreprises qui souhaitent piloter leur parc auto en tenant compte du respect de l’environnement tout en intégrant la réalité économique.

    Répondre
  11. Fréour

    Une boîte française de 11 000 ingénieurs qui donne naissance à un concentré de savoir-faire plus fort que Google… Quel bonheur ! En avant l’AKKA ! Les bonnes surprises existent encore. Cela fait du bien, surtout un lundi matin.

    Signe d’un changement profond d’époque, l’avenir automobile au sens large se dessine davantage dans des salons consacrés à la mobilité ou aux nouvelles technologies comme celui de Chengdu ou le CES (Consumer Electronic Show) de LasVegas que dans les salons automobile tout court….

    Répondre
  12. Stéphane.nc

    Alors là chapeau bas Renaud!
    Passionnant.
    2 POA spontanées , donc basiques.

    1/ les conclusions de ton interlocuteur sur les atouts / points d’efforts francais sont effectivement bien senties. Et plus subtile que le -hélas désormais pavlovien- french bashing plus pratiqué par nos « élites » et autres éditorialistes que par nos ingénieurs, entrepreneurs et les étrangers…

    2/ je n’ai jamais entendu parler de cette société pas plus que de cette voiture et pourtant je suis de près l’actualité notamment sur les sujets économiques, financiers, industriels.
    Que fait la presse?! A quoi bon la lire si c’est juste pour y retrouver des lieux communs (l’Allemagne tellement exemplaire, Google seul détenteur de la modernité….). Ca rejoint un cafe POA où tu abordais le sujet (à propos de la presse auto) non sans raison.

    Voilà, réaction sur le vif, qui gagne en sincérité ce qu’elle perd en finesse.

    Répondre
  13. Philippe S

    merci pour ces POA.
    Non seulement on « découvre » des projets et développements actuels qui préfigurent nos prochains modes de transport, mais l’on se projette dans un futur « actif / semi-automatisé ». C’est rare d’avoir envie de prendre de l’age pour vivre de futurs moments. On est naturellement plus porté sur la mélancolie du temps passé où les « libertés » semblaient acquises. Au-delà des propos liés au thème de la mobilité, merci de nous tirer vers l’avant … Oui , pas de pétrole … mais des idées !

    Répondre