Volvo V40 : moins, c’est mieux !

Par Patrice Vergès. Avant, plus un modèle montait en gamme, plus son moteur comptait de cylindres, gage de puissance, de souplesse et de sonorité. Mais ça, c’était avant. Avant la mode du downsizing !

06

 Née en juin 2012, la récente V40 remplace à la fois la S40 et V50

Volvo est en train de remplacer ses moteurs 4 et 5 cylindres par une gamme unique de motorisations 4 cylindres 2 litres D4 Drive-E dont les chiffres de puissance font le grand écart. En diesel, ils s’articuleront de 120 à 245 ch tandis qu’en essence, ils partiront de 120 ch pour culminer à 306 et peut être 450 sur une version à triple alimentation dévoilée il y a peu. Aujourd’hui, nous essayons la V40 animée par un 2 litres turbo diesel de 190 ch dont la gamme comprend également un 1,6 l de 115 ch d’origine Ford et un 2 litres 5 cylindres de 150 ch qui devrait disparaître à terme. La gamme Volvo me semble d’une singulière complexité avec des désignations de modèles et de moteurs que seuls déchiffrent les spécialistes de la marque. Et encore ! Le bloc 5 cylindres est baptisé D3 alors que le 4 cylindres est appelé D4. C’est du Chinois ! La preuve : un de mes amis croyant acheter la dernière V70 animée par le nouveau 4 cylindres, s’est retrouvé avec l’ancien 5 cylindres accouplé à boîte à 6 rapports contre 8 pour la nouvelle Geartronic.

V2La poupe très sculptée reste dans la tradition des Volvo née avec le coupé P1800 ES des années 70

Très racée

Petit court de rattrapage. La lettre V qui signifiait auparavant break ( Versatility) a perdu sa fonction sur la V40, compacte familiale récente style break de chasse qui remplace à la fois la berline S40 et le break V50. Vous suivez toujours ?  Cela dit, c’est une bien agréable voiture à regarder avec sa silhouette très sculptée aux épaules larges encore plus belle à suivre qu’à voir arriver. Si j’étais riche, je paierais un type pour rouler devant moi en V40. Si elle avoue un volume assez réduit (4,37m) à l’extérieur, on le retrouve à l’intérieur car on ne peut pas dire que l’habitacle brille par son habitabilité surtout à l’arrière ni son accessibilité obligeant à baisser la tête lorsqu’on pénètre à l’intérieur si on est un peu grand. Justement à l’intérieur, on se s’y sent fort bien dans un environnement fluide et épuré qui respire la qualité et le goût. Si vous aimez l’ostentatoire, filez chez Audi ou Mercedes. Chez Volvo, on l’a joue « classieux » mais sobre. Ne vous emballez pas car en plongeant dans le catalogue des tarifs, on s’aperçoit que la Momentum essayée ciblée déjà haut dans les quatre hiérarchies des finitions était affublée de nombreuses options qui alourdissaient un prix qui ne semblait pas excessif au premier abord.

V3

L’habitacle est assez mesuré mais la voiture n’est pas très grande à l’extérieur.

La boîte Geartronic à 8 rapports apporte un indéniable agrément de conduire

V4

Merveilleuse boîte à 8 rapports

Ce nouveau 4 cylindres D4 gavé par deux turbos délivre l’admirable puissance de 190 ch qui l’entraînent vers des performances élevées (230 km/h) et des remises en vitesses musclées surtout si on a sélectionné la boîte auto en sport. Le D4 a perdu la sonorité rauque du 5 cylindres pour un bruit bien plus banal de 4 cylindres qui s’entend un peu au ralenti mais disparait en marche. Il a aussi perdu en appétit avec environ 1 litres de moins aux 100 que le 5 cylindres et moins d’émissions de CO².  Cette mécanique qui regorge de couple (400 Nm) gagne à être accouplée à la nouvelle boîte Geartronic à 8 rapports facturée 2000 euros. Certes, c’est une somme, mais elle rajoute un tel agrément à la conduite qu’elle devrait être remboursée par la sécurité sociale.

Volvo V40 Ocean Race Edition  Tout respire le bon goût au sein de l’habitacle

Pour le reste, la V40 est une voiture très sympa qui joue dans le même segment premium que l’Audi A3. Sa gamme de prix est élastique puisqu’elle s’articule de 24 960 euros pour la 1,6 l diesel Momentum à largement plus de 40 000 si on prend une Xénium 190 ch Geartronic avec quelques bricoles comme des jantes de 19 pouces et le pack Safety. A 36 780 euros, la diesel 190 ch Summum en boîte auto comprenant des sièges en cuir, une jolie console en alu et un GPS semble être le meilleur compromis. Reste à se payer en accessoire un générateur de bruit comme il en existe dans le commerce pour se donner l’illusion que 5 cylindres plus musicaux se cachent dernière l’élégante calandre au rond barré d’une flèche rappelant  le symbole chimique du fer .

V1

 La V40 ne plaisante pas avec la sécurité autant passive pour les piétons qu’active pour ses occupants

L’avis des Petits Observateurs !

Un commentaire au sujet de « Volvo V40 : moins, c’est mieux ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *