Mini 5 portes : Esprit Mini es-tu là ? (épisode 2)

Il est temps de partir se balader avec la Mini, en compagnie d’Hugo, 26 ans, jeune homme de son temps et journaliste chez Intersection., un media sur le style en mouvement. Son avis est donc éclairé.

 

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

8 commentaires au sujet de « Mini 5 portes : Esprit Mini es-tu là ? (épisode 2) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. JP

    Pour l’avoir vue sur le stand Mini au Mondial, ma 1ère réaction a été de me dire « elle est moche » car ce n’est plus une Mini. Après, je me glissé à l’arrière (les portières sont étroites!) et me suis dit que c’était quand même bien pratique ces 2 ouvrants supplémentaires! Mais malgré tout, je roule en Mini 3 portes depuis plus de 10 ans et comme le dit Hugo « une Mini c’est 3 portes » sinon faut se tourner vers le Countryman (là OK!) ou le Clubman à venir… et un merci à Renaud pour la coolitude de ses reportages…

    Répondre
  2. Teddy

    Cette Mini ne me convainc pas du tout. J’ai l’impression que les designers ont réalisé une caricature de ce qu’est une Mini. Tout est plus gros, plus vulgaire. Ces passages de roues sont grossiers, on n’est pas sur un 4×4 quand même!
    Je ne l’ai jamais vue en vrai mais sous certains angles de la vidéo j’ai l’impression de voir une Fiat 500L…
    A vouloir répondre à toutes les demandes du marché, Mini et BMW sont en contradiction avec les fondamentaux de leurs gènes. Certes, ça risque de marcher et les volumes de ventes seront conséquents. Tant mieux pour eux et tant pis pour les puristes.

    Répondre
  3. Victor

    En effet, une mini c’est 3 portes… D’ailleurs celui qui veut une mini 5 portes a déjà le choix entre le Countryman et la future Clubman. Je trouve que c’est largement assez et que ces modèles ont trouvé leurs places dans la gamme. Mais halte à cette diversification à outrance. Un acheteur Mini est un passionné. Il est prêt à faire certaines concessions pour garder l’esprit. Je pense.
    Après j’attends de voir la voiture en vrai, dans la rue, avant de me faire entièrement mon avis.
    Et de toute façon les chiffres (commandes) parleront ! A voir dans un an…

    Répondre
  4. pierre

    pour avoir roulé avec une nouvelle S (3portes) , effectivement, ça s’est adouci coté comportement, la suspension est bien plus tolérante, ça fait moins kart en rendu de conduite. Par contre on retrouve l’apport BMW dans la technologie et aussi ….la qualité de fabrication (tout est bien fait). et toujours l’intérieur typé Mini-british qui vaut à lui tout seul l’attrait du modèle.
    Ses concurrentes l’A1 ou la 500 restent tout de meme soit plus fade pour l’AUDI soit moins sophistiquée et moins vive à conduire pour la Fiat.
    Pour moi, cette MINI reste un achat sympa , une voiture qui donne « envie » dans la grande plaine morne des citadines pratiques mais fades et peu attirantes.

    Répondre
    1. Dominique

      Une fausse mini en effet mais qui reste originale par rapport à la production actuelle. La mini un marché niche qui à force de vouloir se démocratiser cherche tellement le consensus que l’âme originelle se perd… pour la conjugaison sur le titre je lance une petite pique juste pour le fun. Malgré tout merci pour ces observations et à bientôt pour le salon de l’auto à venir