Au Québec, les Trucks on Aime ça !

Lisa est une petite observatrice Canadienne qui vit à Montreal. Elle nous raconte les gouts automobile au Québec et notamment la passion des Québécois pour les Trucks (camion pick-up 4X4). 

Lisa Tremblay

Me revoilà avec mes péripéties et mes expressions bien de chez nous au Québec !
Aujourd’hui, je voulais vous parler de notre passion ici mais dans toute l’Amérique du Nord en général à l’exception des villes un peu « fancy » comme New-York pour les Trucks. Comment ça une passion pour les Trucks ? Voici la réponse à votre ébahissement : au Québec, nous appelons « truck ou camion » un pickup, un véhicule avec de véritables capacités de remorquage en somme !

Voici à quoi ressemble celui de ma cousine… un Silverado 2014 de Chevrolet.

chevroletsilverado-cousine

crédit photo flickr.com/photos/juanelo242a/

Mais pourquoi parler de notre passion pour les Trcuks ? Tout d’abord parce que je m’interroge : est-ce qu’on utilise aussi ce type de véhicule en Europe? La marque Chevrolet est-elle distribuée? N’hésitez pas à me répondre dans les commentaires ! Ce sera bien apprécié !

Au Québec : les Trucks partout tout le temps !

Ici, l’usage du Truck est très divers. En effet, il est très souvent utilisé en campagne, pour les activités de ferme et tout type d’usage agricole. Moi par exemple, j’emprunte celui de ma cousine quasiment tous les week-ends pour emmener mon cheval en concours hippique partout au Québec. Ce type de véhicule est extrêmement pratique notamment pour faire face aux conditions météorologiques particulièrement peu clémentes par ici ! Ainsi grâce à un système de 4 roues motrices, je peux sortir de gros tas de neige et rouler partout sans mettre en danger ni ma vie ni celle de mon cheval. De plus, les camions possèdent de sacrées capacités de remorquage. On peut tout tracter ou presque ! Il ne faut pas oublier que par ici, tout est beaucoup plus gros qu’ailleurs que l’on parle de distances comme de troncs d’arbres au milieu de la route ! Et en parlant de distance : les Trucks, ça tient la route ! Argument de poids dans une province 3 fois grande comme la France métropolitaine.

Consommation d’Essence

Ne vous y méprenez pas ! Truck = surconsommation d’essence, en voilà un beau stéréotype ! La technologie a beaucoup évoluée et les grandes marques américaines comme étrangères ont beaucoup amélioré la capacité des Trucks à consommer moins de carburant ! Certains pickups  consomment donc aujourd’hui autant d’essence qu’un véhicule normal grâce au développement de plusieurs technologies permettant de régler la capacité du moteur selon les besoins du conducteur.

Technologies et Confort

 Quant au confort, parlons-en ! Jamais aussi bien dormi que dans mon camion ! Si les Trucks furent connus, il n’y a pas si longtemps, pour être très peu confortables, ils sont désormais ultra confo mais aussi suréquipés en termes de technologies ! Bluetooth, technologie qui recharge immédiatement votre cellulaire sans même avoir besoin de le brancher, radio, prises USB, caméras arrières, sons Bose etc etc. Je pourrais les énumérer sans cesse. Moi-même j’ai été bluffée !

À la campagne comme à la ville

Contrairement à la croyance générale, les Trucks ne restent pas en campagne. Évidemment les gens de la campagne ont plus tendance à se tourner vers ce type de véhicule volumineux qui peut, effectivement, s’avérer peu pratique en ville… Cependant vous seriez surpris du nombre de camions que l’on trouve en ville. Et oui, il neige aussi en ville 5 mois par an au Québec…les petites voitures fragiles ne sont pas les bienvenues par ici ou alors il vaut mieux les laisser au garage pendant les mois froids. Les pickups remontent les bixi (Vélib’ locaux) mais pas uniquement !

bixi

Crédit Photo: https://www.flickr.com/photos/hwan/

 

Ceux qui vivent un peu en dehors du centre-ville, ceux qui aiment partir en vadrouille pendant la fin de semaine, ceux qui ont des animaux, qui sont habitués à transporter beaucoup de matériel ou qui apprécient tout simplement le confort, la technologie et l’aspect tout-terrain de ce type de véhicule n’hésitent pas à investir !

Alors qu’en pensez-vous chers cousins? Vous laisseriez-vous tenter? Et je répète mon interrogation précédente : est-ce qu’on utilise aussi ce type de véhicule en Europe? La marque Chevrolet est-elle distribuée?

J’attends vos réponses ! À bientôt dans mon prochain article et merci à Renaud de me laisser une petite place sur son superbe site !

Lisa

L’avis des Petits Observateurs !

10 commentaires au sujet de « Au Québec, les Trucks on Aime ça ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Stéphane.nc

    En Nouvelle Caledonie pas de bonus malus, et pas les mêmes contraintes d’immatriculation qu’en Métropole

    On croise donc beaucoup de Silverado, Colorado(Chevy), RAM 1500 et 2500 heavy duty (Dodge mais en fait désormais c’est la marque Ram), et bien sur en majorité (pour les light trucks s’entend) les Ford : F150 ( la série spéciales Harley Davidson USA superbe) et Raptor (très très très impressionnant avec ses suspensions étudiées pour la baja California race). V8 essence, son superbe. Il y a aussi le Toy Tundra et le Nissan Giant plus confidentiels, les « copies » plaisent moins, comme avec les Harley.
    Les plus nombreux ( ça étonne toujours les visiteurs venant de France) : Toy Hilux ( un Toy c’est l’aristocratie du pick-up ici), ford ranger, Nissan Navara, Mitsu Sportero et les chinois ( et oui on a les copies chinoises ici) Grand Tiger, Byd…
    On a aussi les Patrol pick up destines aux marchés émergents sur base des Patrol qu’on a connu il y a 25 ans. On commercialise toujours le Land Cruiser pick up, sur base des LC vendus en Europe il y a 25 ans.
    On trouve aussi des Defender Pick Up.
    Voir une 206, une Twingo à côté c’est assez cocasse. Mais ici beaucoup de SUV donc pas aussi choquant que les rares modèles qui circulent en France.

    Répondre
  2. Designland

    Vu de ma fenêtre (je connais peu l’amérique), le « truck » est un véhicule dont l’usage est conditionné par le rapport à l’espace et à l’histoire. Il est taillé pour les grands espaces et une grande polyvalence d’usage, pour faire face à toutes les situations.
    Bref, c’est un véhicule de pionniers ou de colons (héritage de l’histoire), ce qui n’est nullement surprenant dans cette région du monde. L’imaginaire et le pragmatisme se juxtaposent, je crois.

    Répondre
  3. Nicolas

    J’ai conduit un F150 V8 5.0 360ch l’an dernier à l’occasion de notre participation au Pikes Peak Hill Climb dans le Colorado.
    J’ai du faire un petit millier de km avec.
    C’est un fantastique utilitaire! très agréable, très doux, très bien motorisé. A vide, c’est le top! En gros, l’opposé d’un de nos Kangoo dci!

    Et puis on se rend vite compte de ce qui pousse les gens à conduire ce genre de véhicule: les routes nord américaines sont défoncées! le réseau n’a rien à voir avec le billard que nous avons en France! Dans le nord du pays (MN) c’est encore pire avec les hivers rudes qui maltraitent le bitume.
    On voit aussi que les nord américains se servent de la capacité de tractage assez souvent.

    Avec notre exemplaire loué chez Uhaul, nous avons tracté pas loin de 4T (la voiture de course pour le PPIHC, la remorque gigantesque et toutes les pièces de rechanges), si mes souvenir sont bons. avec un engin qui doit approcher les 3T à vide, je vous laisse entrevoir les sensations de pilotage! Impensable en France avec un permis B! La jauge de température de liquide de transmission (!!) permet de voir quand on approche des limites mécaniques. Le V8 de la Mustang tracte sans broncher. Ça louvoie un peu en ligne droite, il faut savoir lui mettre un peu de gaz pour réaligner le tout et ça roule! Dans ces condition on frise bien sûr les 27L/100km de super!

    Bon même à vide, on ne peut pas dire que l’on approche une consommation de 308hdi mais la boite incite à rouler proche du régime de ralenti pour rester efficient.

    Et puis quelques burnout au feu rouge ne font pas de mal! Et oui, c’était un 2rm! 1 pied sur le frein et 1 pied sur l’accélérateur, les 8 gamelles envoient le couple à la boite de vitesse et ça fume à tout va! La limite fixée à 100mph est très vite atteinte!

    Le côté gaspilleur d’énergie ou « gas guzzler » ne me fera pas en acheter un, même si je déménageais là-bas! Ce n’est pas raisonnable de nos jours, même en enlevant le côté financier. L’agrément est en revanche superbe.

    Répondre
  4. Cyril.B

    Effectivement on en voit très peu par chez nous, même chez les professionnels, qui préfère un utilitaire type Jumpy (qui est devenu RAM Proquelquechose chez vous il me semble) avec une benne à l’arrière qui peu basculer.
    J’ai toutefois eu l’occasion de conduire un VW Amarok sur quelques kilomètres et ça ne m’a pas laissé un très bon souvenir : comme de boite dure et accrocheuse (BVM), suspension trépidante (à l’avant comme à l’arrière), direction collante et manque de rigidité très sensible, etc… Bien moins agréable à conduire qu’un fourgon, j’ai été assez surpris de ça d’ailleurs. Et le TDI Biturbo de 163ch, pourtant pas feignant dans un Crafter, peinait dans cet engin.
    Maintenant je veux bien croire que les trucks américains soient bien plus aboutis et moins typés utilitaire que les pick-up européen, qui restent réservés à une clientèle avertis en général.

    Répondre
  5. Devanlay

    En plus de la gamme F150 (Pick up le plus vendu depuis 35 ans), Ford commercialise également dans le reste du monde un nouveau Pick-up appelé Ranger qui rencontre un net succès en Europe. Malheureusement, ce type de véhicule répond particulièrement bien aux routes nord-américaines mais s’adapte moins facilement à nos mégapoles encombrées. Il reste donc cantonné à un usage mixte professionnel ou loisirs. C’est assez regrettable car, à l ‘usage, il se montre aussi confortable et sûr qu’une berline et se permet même d’obtenir les meilleures performances Euro-Ncap en choc piétons.

    Répondre
    1. Theodoric

      Un commerçant de mes amis s’est procuré un Ford ranger, 3.2l, à la fois pour usage professionnel et ses balades (on est en bord de mer dans l’Ouest). il avait avant un Range Discovery. le Ford, un peu plus rustique (..) est néanmoins parfaitement adapté à son usage et plaisant à conduire (souplesse, taille raisonnable). Evidemment, la consommation n’est pas trop son problème…

  6. Fréour

    Ford la plus vendue aux USA ? F150. Le prix d’une Twingo, de la place pour cinq, le chien et tout ce qu’on voudra derrière. Pourquoi s’embêter ?

    Surtout au sein d’une Amérique qui pour les 2/3 (on l’oublie trop souvent) ne vit ni à NYC ou L.A. mais entre les deux, dans des villes moyennes, ou carrément à la campagne où il faut faire quotidiennement 10/20/30 kilomètres pour travailler ou faire ses courses, par tous les temps, sur des routes qui tiennent parfois du tiers-monde, sans broncher et pour un plein qui dépasse rarement 30 Dollars… Difficile de trouver mieux que le Pick-Up, pardon… Truck, comme on dit à Montréal.

    Réponse à Lisa sur la place de Chevy en Europe :
    Chevrolet ne sera bientôt plus distribuée en Europe d’ici la fin 2014 ; le temps d’écouler les stocks (il y a d’ailleurs de bonnes affaires à réaliser – les prix sont massacrés).

    Malgré des investissement conséquents consentis depuis 5 ans pour fonder un réseau, des performances commerciales appréciables et une jolie croissance, les affres d’Opel (filiale Européenne de GM à l’état de santé chancelant) n’ont pas permis une belle cohabitation entre les deux marques. Exit donc Chevrolet par décision de Détroit.

    Merci pour cette POA made in Québec.

    Répondre
  7. Thibaut Chatel

    Quand j’allais dans le Michigan, on disait un « Pick-Up Truck »… J’ai toujours adoré ces magnifiques engins… Mais à Paris, qui est devenue une ville « autophobe », pas de truck… On en voit d’ailleurs assez peu en France. Merci Lisa.

    Répondre
  8. renaud roubaudi

    moi ça me fait rêver, ces truck ont un parfume d’aventure et je rêve de traverses le pays, les grands espaces. c’est un peu comme les chariots de l’ouest des pionniers.

    Répondre
  9. Antoine

    Bonjour Lisa,
    Merci pour ce témoignage et merci à Renaud de te permettre de t´exprimer.

    Je pense que l´Europe n´est pas fan de ce genre de véhicule peut etre parce qu´elle n´en a pas besoin.
    Il me semble que les Etats Unis est un grand pays, qui a de la place. En Europe, stationner un engin pareille serait quasi un cauchemar, voir le témoignage de Frédéric dans le reportage sur Classic Drive, qui cherche une place pour stationner sa grande et magnifique Cadillac.

    Concernant la consommation d´essence, je ne suis pas sur que le prix au litre soit le même dans le nord de l´Amérique qu´en Europe. Les normes des voitures sont aussi différentes : il me semble que les USA ont refusé de tenir les accords de Kyoto.
    Combien de litres aux cent consomme le truck ? =)

    La marque Chevy est également distribuée mais a plutôt une image bas de gamme : c´est anciennement Daewoo. GM laisse la place à Opel en Europe. Mais il y a quelques Camaro, Corvette et autres belles Chevy sur nos routes européennes.

    Non je ne me laisserai pas tenter, car je n´en aurai pas besoin (avoir la réponse d´un agriculteur serait intéressante), car je trouve cela gros, lourd, avec un style sans subtilité et sans trop d´émotions.

    Un équivalent en Europe serait un Nissan Navara, mais il faut admettre que l´on croise peu de Pick Up en Europe.

    Répondre