Alfa Romeo 4C, impressions de conduite

Pas facile de dompter l’Alfa Romeo 4C. La belle est sans compromis et elle mérite une attention permanente. Sans direction assistée et fermement suspendue, l’Alfa vous retransmet en direct toutes les informations de la route. L’Alfa 4C ne se conduit pas, elle se pilote…enfin, on essaie. bonne route.

L’avis des Petits Observateurs !

8 commentaires au sujet de « Alfa Romeo 4C, impressions de conduite »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Teddy

    Je trouve cette POA excellente car Renaud sais poser des mots justes sur ses impressions. Résultat: on peut vraiment s’imaginer ce que cette Alfa peut procurer comme sensations.
    Dans une période où toutes les voitures se bardent de technologies, je trouve que cela fait du bien d’avoir un véhicule avec une direction qui a besoin d’être contrôlée et d’un conducteur attentif!
    Une vraie voiture plaisir qui revient aux bases essentielles du coupé sport.

    Répondre
  2. Thibaut Chatel

    Renaud, je me demande s’il ne faudrait pas demander à Monsieur Alfa une version moins puissante… Je sais que c’est bizarre de dire ça, mais peut-être que si elle ne faisait « que » 150 ou 160 cv, elle serait plus simple à dompter… Est-ce considéré comme une « petite observation »?

    Répondre
    1. Nicolas

      Bien que j’apprécie beaucoup, à leur justes valeurs, certaines autos légères et peu puissantes comme la Mazda 2 1.5L MZR 105ch, très plaisante à conduire, agile et nerveuse, ou encore la Twingo 1ere du nom 1.2 16V très sympa, mis à part la direction électrique floue, ou bien une bonne vieille 205 1.4L équipée du « TU » avec sa suspension mollassonne, je pense que cette 4C se doit de garder un comportement un tant soit peu belliqueux, correspondant à une machine de son rang! En effet c’est une belle auto qu’il faut apprivoiser et dompter, comme le dit si bien Renaud! Elle est « raw », comme dirait Shakespeare! Et puis ce beau châssis carbone se retrouverai bien seul avec 100ch de moins!
      Non, pour celà Mazda est là avec sa MX5! 1000kg pour 160ch maxi et surtout un budget moindre! 😉
      Qu’en pensez-vous?

  3. Matthieu

    Excellent, mon passage préféré reste la référence SM, et cette fois-ci rien à voir avec la Citroën au moteur Maserati, quoi que :-).

    Bien envie de cravacher, même si cela, il est vrai, demande beaucoup d’attention…

    Encore merci!

    Ma

    Répondre
  4. Stéphane.nc

    Merci pour ce témoignage honnête , sans rodomontades. C’est une vraie sportive, qui se pilote manifestement plus qu’elle se conduit. Et être un bon conducteur ce n’est pas forcément être un pilote.
    C’est la première vidéo de 4c ou le conducteur que je suis peut vraiment percevoir ce qu’est cette voiture qui fait vraiment rêver. Ça fait plaisir de voir qu’une auto peut encore donner le sourire pour les sensations qu’elle offre plutôt que par son écran GPS,ses plastiques mousses , son électronique embarquée………merci Renaud.

    Répondre
  5. Adrien M

    Je ne déteste pas me détendre dans les plis d’un cuir patiné habillant une vieille anglaise, mais force est de constater que cette Alfa constitue une des facettes les plus désirables de la chose automobile… Peut être plus désirable encore qu’une F12, car plus accessible à tous points de vue. Quelle merveille !

    Répondre