Vive les Gordinistes

Voilà mon cadeau du samedi, une véritable pépite ! Un reportage TV de juillet 1970 sur une réunion de fans de Renault Gordini. Une plongée dans le temps qui montre le rapport passionné et décomplexé avec la bagnole dans les années 70. Tout simplement incroyable. extrait : la coupe Gordini a redonné aux jeunes français le gout de l’empoignade mécanique, pas seulement au sommet mais à la base. Aujourd’hui une telle phrase dans un reportage vous envoi directement à la case prison.

L’avis des Petits Observateurs !

6 commentaires au sujet de « Vive les Gordinistes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Frédéric à Montréal

    Belle ambiance!
    J’ai un ami as mécanicien et amateur de Renault (combinaison rarissime, en tout cas ici) qui a remonté de a à z une 8 Gordini qui est absolument superbe. Tout à fait anachronique en Amérique du Nord, d’autant qu’il a aussi une 17 Gordini… sur laquelle il a ajouté un turbo! Il sera d’ailleurs aux fêtes des 50 ans de la 8 Gordini à Montléry cet été… sans sa voiture malneureusement!

    Répondre
    1. circonspect

      Le jour G je m’en souviens ; c’était un peu triste , la R8 laissait la place à la R12 , une traction avant , avec un 1600 cm3 à injection ( 125cv din , et une odeur d’essence permanente à l’intérieur) . La direction (directe était très dure car non assistée) , mais c’était un « avion » ! son gros défaut : elle était sous vireuse en diable , et sur les circuits , il fallait voir les Metge et consorts la balancer pour la mettre en dérive ….

      Renault faisait de bagnoles marrantes à l’époque , dont on rêvait . 😉