Balade en Maserati Merak SS

J’adore cette voiture, autant l’extérieur que l’intérieur. Il y a une certaine mélancolie de son propriétaire que je trouve touchante.  C’est amusant au départ de P.O.A j’imaginais des reportages de cette qualité « professionnelle ». J’en suis loin, mais qui sait un jour peut-être…

L’avis des Petits Observateurs !

6 commentaires au sujet de « Balade en Maserati Merak SS »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Scuderia CC

    Des Autos & des hommes:

    Le destin d’une merveille automobile, d’une merveille technologique et le destin de son propriétaire ou quand ce même destin, à rendez-vous avec l’histoire.

    Lors de l’essai de la nouvelle Classe S vous faisiez la remarque, comme quoi ces merveilles automobiles ont souvent des propriétaires pas toujours recommandable, en voici un exemple.

    Les voitures de Fulgencio Batista, dictateur Cubain qui comptait parmi ses amis les bien connus mafieux, Meyer Lansky et Lucky Luciano. Batista était un amateur bien connu de voitures de luxe, mais comme Cuba est une île, il n’a pas eu la chance de prendre quoi que ce soit avec lui quand il a fui vers la République Dominicaine en Janvier 1959 (à l’exception d’une fortune personnelle de 300 M $ provenant de des pots de vin et les paiements de ses amis gangsters). Ironiquement, son « camarade » dictateur et admirateur voiture, Rafael Trujillo a déclaré Batista ‘persona non grata’ quand il est arrivé en République Dominicaine. Batista est mort en exil en Espagne en 1973, évidemment sans jamais avoir vu ses voitures à nouveau. Celles-ci sont figées par le temps qui lui, a fait son chemin sur leur carrosserie.

    Parmis ses voitures, on peut voir une Mercedes-Benz 300 SL Gullwing et une 300 SL Roadster, voir cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=MAyJzgsPLOE

    A lire aussi, cette article : http://www.thiseuropeanlife.com/2012/12/chasing-cuban-gullwing.html

    Répondre
  2. Adrien Malbosc

    Ces dernières versions n’ont plus le tableau de bord et le volant de la Citroën SM, seul le pommeau du levier de vitesse a survécu à l’ère Citroën ! J’ai toujours aimé ces autos, mais je pense lui préférer une de ses concurrentes à la réputation sulfureuse : la Lambo Urraco…

    Répondre
  3. Scuderia CC

    Superbe cette Merak, dommage que la réglementation Américaine imposait ces ‘HORRIBLES’ pare-chocs. Merci P.O.A pour cette vidéo.

    Répondre
    1. Jigalain

      Nostalgie, nostalgie!
      Elle m’ a remise en mémoire un certaine alfa Montréal, je crois, postérieure ou antérieure?
      Merci POA